1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Comment gérez vous votre éloignement avec votre famille et votre vie française?

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Mhd, 18 Juin 2015.

  1. Mhd

    Mhd Membre Platinum

    Inscrit:
    8 Octobre 2011
    Messages:
    278
    Localité:
    Monde
    Ratings:
    +174 / -5
    Bonjour à tous,

    Petit sujet afin que nous puissions échanger un peu sur la difficulté que représente une expatriation vis à vis de votre famille en France. Je m'excuse si cela a déjà été fait avant..

    Selon votre âge, votre famille proche (Parents, grands parents...) est plus ou moins vieillissante et gérer cela à distance n'est pas toujours une partie de plaisir.

    Voici quelques questions pour orienter un peu la discussion:
    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?

    Personnellement, j'ai 27 ans, je suis parrain d'une petite fille qui est née bien loin de moi. je n'ai pu la voir qu'a ses 2 mois, et ce pour quelques semaines. Mes grands parents sont en fin de vie, mes parents sont de plus en plus faibles psychologiquement et physiquement, c'est donc pour moi vraiment douloureux. J'ai du mal à accepter le fait que je manque l'un après l'autre chaque étape importante de leur vie.
    Si j'ai du repartir, c'est surtout parce que trouver un travail décent en France pour assurer une vie correcte à mon épouse et moi meme n'était visiblement pas possible, apres 6 mois de recherche et étant jeune diplomé.

    La grande chance que vous avons est de pouvoir effectuer des vidéos régulièrement.

    Allons y, pleurons nous dessus :D
     
    • J'aime J'aime x 16
  2. Busko

    Busko Dieu Supérieur

    Inscrit:
    9 Décembre 2012
    Messages:
    1 209
    Localité:
    Alsace - Shanghai - Hunan
    Ratings:
    +732 / -13
    Salut Mohammed,

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?

    Maman; tres heureuse, car esprit ouvert et elle-meme a bcp voyage (vecu a l'etranger).
    Papa; plutot malheureux, car esprit ouvert mais ferme dans sa vision de la vie (trop rattache a sa ville). Il attend notre grand retour en France...
    Famille; en general, tres bien, tres content, si nous sommes heureux en Chine et que nous construisons jour apres jour notre futur, tout le monde est heureux pour nous.
    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    1 fois, Noel, nous attendons des visites de bcp de personnes, enfin bon, entre vouloir, pouvoir et se lancer, y a une grande difference...
    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Pas vrt de sacrifices en fait, je m'adapte plutot bien... sacrifices, ou manques ? Si manques, peut etre les produits francais que l'on ne voit pas ici, enfin on peut en trouver, mais a des prix deraisonnable... Sinon, mes freres et amis, de temps en temps, je me dis : "allez on va se faire un bbq" mais bon ce n'est que partie remise pour les prochaines annees car nous envisageons de revenir vivre dans 3-5 ans en France... Vue que je manque enormement a mon pere, desfois, je me dis que je suis peut etre egoiste de ne pas revenir... Mais en meme temps c'est aujourd'hui qu'on construit demain.
    maj: regarder les etoiles avec mon meilleur ami me manque pas mal.
    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Je ne laisserai rien tomber, cela fait partie de nos plans comme mentionne ci-dessus. La vie est une route sinueuse et anticiper les virages peut etre ardu, mais il reste de nombreux panneaux de signalisations pour eclaircir la chaussee.
     
    • J'aime J'aime x 3
    • Informatif Informatif x 1
    #2 Busko, 18 Juin 2015
    Dernière édition: 18 Juin 2015
  3. bzhmaddog

    bzhmaddog Dieu Supérieur

    Inscrit:
    8 Mars 2013
    Messages:
    1 271
    Localité:
    Shanghai / Pudong
    Ratings:
    +632 / -5
    Pas encore arrive en point d'en pleurer mais situation assez difficile aussi en ce qui me concerne.

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Un peu mieux maintenant. Mais en 2011 quand nous sommes partis, ma mère la très mal pris et nous nous sommes fâchés.
    Il faut dire que la décision de partir en Chine s'est faite précipitamment. En Mai 2011 j'ai appris que ma boite me licenciais pour raison économique
    avec un bébé de quelque mois et le crédit pour une voiture sur le dos (et ma femme étant Chinoise) le choix était plus qu'oblige vu la situation économique en France.
    Je n'ai même pas chercher un travail en France je me suis inscrit a l'ANPE au cas ou mais en moins d'un mois j'avais trouve un JOB sur SH


    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Nous sommes restes deux sans rentrer la première fois. Et maintenant j'essaye de rentrer une fois par an. De toute façon vu la quantité de vacances propose ici pas trop possible de rentre plus

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Je viens d'un petit village sur une presque ile de 600 Habitants donc pour moi les sacrifices les plus dur sont
    - Ne pas voir ma famille et mes amis.
    - Ne pas voir la mer, le sable, les landes, l'air marin

    Pour faire passer la pilule. Je m’occupe de mon gamin et bricole histoire de me garder la tète occupée.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    - Laisser tomber ? non il ne me reste plus que deux ans a tirer donc pas question d'abandonner.
     
    • J'aime J'aime x 5
    • Informatif Informatif x 1
  4. Mhd

    Mhd Membre Platinum

    Inscrit:
    8 Octobre 2011
    Messages:
    278
    Localité:
    Monde
    Ratings:
    +174 / -5
    Mohammed :D :D Jolie celle la.

    En effet, tres juste pour les proches et amis censes nous rendre visite... Ca fait 3 ans et demi que je suis a l'etranger, virtuellement ils sont censes etre deja venus chacun plusieurs fois, si on prenait les paroles pour argent comptant.
     
    • J'aime J'aime x 1
  5. Fizz

    Fizz Dieu créateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 537
    Localité:
    Nouvel arrivant a Auxerre
    Ratings:
    +1 325 / -3
    Je ne crois pas que ce sujet ait été évoqué, donc c'est une bonne idée.

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Je suis parti en Chine a 23 ans, pour trouver du taf. A l’époque, ma famille pensait que c’était un mauvais choix, que le boulot en France payait mieux (c’était vrai a l’époque) et que je "bousillais mon diplôme".
    Mais bon, ils pensaient (et moi aussi) que je rentrerais 2-3 ans plus tard, et prirent leur mal en patience.
    Finalement je suis dans la 12eme année.
    Maintenant, je compte rentrer mais c'est la famille qui me conseille de rester ou on est, parce que la situation eco est catastrophique (il faudrait savoir, merde!).

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Une fois par an, en été. Les enfants restent de 4 a 6 semaines suivant les années.
    Moi, j'ai toujours l'impression de passer en coup de vent malheureusement.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?

    Je suis triste que mes enfants ne connaissent pas trop ma famille.
    Si on leur demande quels grands-parents ils préfèrent, mes beaux-parents gagnent haut la main (loin des yeux, loin du cœur). A la limite, mes parents sont des "connaissances" pour mes enfants, ça ne ressemble pas a une relation petits-fils / grands-parents.
    De plus, mes grands-parents sont vieux (87 ans), et j'aimerai habiter en France avant qu'ils ne s'en aillent.
    Apres, je viens de la campagne, donc les odeurs, le climat, la douceur de vivre me manquent.
    Ma philosophie? Me dire que si j'habitais en France, c'est pas dit que je voie ma famille beaucoup plus souvent :D

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Laissez tomber? C'est pas comme ça que je le vois, n'ayant jamais eu le projet de "passer ma vie en Chine". Revenir en France, j'aimerais bien, oui. Faut trouver un taf.
     
    • J'aime J'aime x 7
    • Informatif Informatif x 1
  6. Zéphyr

    Zéphyr Ange

    Inscrit:
    26 Août 2013
    Messages:
    360
    Localité:
    Guangdong - Meizhou
    Ratings:
    +308 / -14
    C'est un beau thème de sujet que tu proposes, qui me trottes dans la tête depuis quelques temps. Et auquel je n'avais jamais réfléchis auparavant.

    Je suis arrivé en Chine en tant qu'étudiant, et en suis reparti en me disant (sans trop y croire) que j'y reviendrais bosser peu après. C'est exactement ce qui s'est passé (à quelques détours près), et maintenant que je suis là je me rends compte de certaines choses.

    - Je suis rentré à Noël, et j'ai réalisé que je ne retournerai pas en France avant le Noël prochain. Je n'avais jamais envisagé de voir famille une semaine par an seulement. Ni rester loin du pays si longtemps.

    - Mes grands-parents sont tous partis, que Dieu les bénisse. Mon père est fier que son fiston fasse sa vie au bout du monde (je crois), pour ma mère c'est plus difficile. Et ca l'est pour moi aussi. Ils sont en bonne santé à tout point de vue, mais si cela se détériorait, je crois que j'aurais beaucoup de mal à gérer la distance.

    - Les sacrifices, c'est avant tout le fait qu'ils me manquent beaucoup. La famille, la maison, les amis, la ville aussi. Et je suis d'accord avec Mhd, c'est aussi les étapes qu'on rate. Les bébés qui sont nés et que l'on ne connaît pas, les études de sa soeur qu'on accompagne pas (assez), le nouveau chien qui vient d'arriver... Des petites choses mais qui rappellent à chaque fois que l'on est loin.

    - Comment gérer ça ? Je tchatche avec mon frère tous les jours. On échange tout via Whatsapp, j'ai ses messages quand je me réveille et inversement. Les parents envoient régulièrement des photos/vidéos (et des messages du style "mange pas trop de sucre", je vous laisse deviner de qui ça vient). Ca fait beaucoup.

    Au final, je me rends compte qu'il y a quelques années j'ai fait un choix de vie. Sur le coup je suivais plus mes envies sans me projeter et sans doute sans anticiper les conséquences, mais au final je suis bien ici. Je trouve mon équilibre et je n'envisage pas du tout de rentrer pour l'instant.
     
    • J'aime J'aime x 6
    • Informatif Informatif x 1
  7. XiaoXiong

    XiaoXiong Ange

    Inscrit:
    23 Août 2013
    Messages:
    700
    Localité:
    Tianjin
    Ratings:
    +396 / -4
    Salut!
    Perso , très bien!
    Mon père vit au Québec , ma mère dans le nord, mes cousins dans le sud.
    Disons que ma famille a toujours été dispatchée . Ca doit aider
     
    • J'aime J'aime x 1
  8. lilun

    lilun Archange

    Inscrit:
    14 Février 2014
    Messages:
    1 050
    Localité:
    银川,宁夏
    Ratings:
    +468 / -3
    Bah moi pour l'instant ça me fait du bien de changer un peu d'ambiance. Autant j'adore ma ville, Paris, autant y vivre au quotidien toute une vie a quand même de quoi vous transformer un ange en démon. C'est vrai quoi, tout le monde fait la gueule, impossible de parler à un inconnu et encore moins du sexe opposé, là t'as l'impression d'être un pervers ou je ne sais quel animal en quête de proie; rien que ça.
    Les transports en commun ressemblent à une vision moderne de l'enfer selon Dante avec les rames représentant l’Achéron et les stations les différents cercles lol. Souvenez vous de ce que disait Sartre, "l'enfer c'est les autres", et bah malheureusement quand on traverse Paris ou l'île de France en transport, on a de quoi méditer là dessus.
    la maison qui rend fou des 12 travaux d'Asterix est plus proche de la réalité que de la caricature quand elle représente les services administratifs (A Paris en tout cas).

    Mon quartier me manque beaucoup. Aller rue mouffetard me chercher une crêpe le soir, un vin chaud en hiver, y trouver d'autres gens du quartier qui ne sont pas mes amis mais que je connais depuis que je suis gamin et se raconter deux trois trucs avant de se dire à la prochaine, aller aux arènes de Lutèce prendre le soleil en été et y retrouver les autres, ceux qui ne viennent dans le quartier que quand il fait beau, faire un petit foot avec les gamins et une fois que c'est fini et qu'ils commencent à faire une chasse à l'homme, leur montrer deux trois mouvements sympa, histoire de voire ceux qui ont du potentiel pour les détourné un peu vers le "parcours" et les "acrobaties". Et ouais, moi aussi j'en ai fait des chasses à l'homme là bas après les cours quand j'étais à Alviset et plus tard j'allais même y bossé mes cours tiens. Jeter un œil aux pratiquants de taijiquan qui s'amusent de me voir faire un peu d'arts martiaux occasionnellement pensant que je suis un touriste comparé à eux qui sont là depuis au moins 5 ans alors que je suis un pur produit de ce jardin puisque mon père m'y emmenait déjà quand j'étais enfant lorsqu'il allait jouer à la pétanque le weekend et que j'y ai passé la majorité de mon temps libre en grandissant depuis. Il y a 20 ans nous avons, avec des potes, été les premiers à faire des arts martiaux et des acrobaties là bas, comme au jardin des plantes et à la fac de jussieu d'ailleurs lol.

    Ma famille et mes amis me manquent moins, en tout cas pour la plupart. On se connait depuis toujours, 3-4 ans sans se voire c'est pas la fin du monde. Et puis on se parle régulièrement. Mes amis plus récents me manquent beaucoup par contre. Je me demande qui sera encore là et qui aura oublié ce liens d'amitié qui nous unis à mon retour :). Excellent moyen de faire le tri !

    Je suis en Chine depuis 6 mois, certains moment je me suis senti seul et ça m'arrive encore mais je me suis déjà fait quelques relations assez stables et je commence à connaitre pas mal de trucs sympa. En tout cas suffisamment pour ne pas rester en marge de la société. Ici je trouve qu'avec un peu de patience, d'intelligence et de bonne volonté, on peut tout à fait vivre un bout de vie sympa.
     
    • J'aime J'aime x 3
    • Informatif Informatif x 2
    #8 lilun, 18 Juin 2015
    Dernière édition: 18 Juin 2015
  9. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 720
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 117 / -80
    Bonjour Mhd,

    Pas de probleme. La seule difference, contrairement aux autres pays, la Chine, j y suis reste.
    Et puis, ils savent qu en cas de soucis de sante ou autres, notre petite famille les accueillera comme il se doit. Tout comme ma belle famille.
    (La Chine est tellement grande, que les questions peuvent se poser aussi pour eux)
    Depuis la naissance de notre fils, une fois par an. Pas de periode. Sinon, jamais rentre avant.
    Aucun.
    Revenir en France, peut etre pas. Partir ailleurs, c est envisageable et plus motivant.
    La pollution dans son ensemble et l acces aux ecoles seront assez determinantes pour un avenir court terme en Chine, ou tout du moins Shanghai. Mais en aucun cas, ce sera dans l esprit de laisser tomber qqchose ou des personnes, ou en avoir le sentinement.
     
    • J'aime J'aime x 3
  10. remi/huanhuan

    remi/huanhuan Demi-dieu

    Inscrit:
    5 Juillet 2012
    Messages:
    804
    Localité:
    Pyrénées
    Ratings:
    +827 / -5
    Bonjour,

    Les réponses vont dépendre de l'âge et de la situation familalie (seul à 25 ans, le Chine c'est super.... avec des enfants moins)

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Comme Fizz, je suis parti après mes études, mais en chantier/expat. Mes parents sont morts quand j'étais jeune (une des causes de l'expatriation), mes frères et sœurs sont autonomes (mariés, enfants) et malheureusement les liens se sont distendus ( je suis hors de France depuis plus de 8 ans....)

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    J'essaie de rentrer en septembre chaque année (combo vacances+ jours fériés). On ne rentrera pas cette année, à cause du boulot.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?

    J'ai du mal à faire des projets long termes en Chine ( je ne jamais suis resté pas plus de 12 mois d'affilés au même endroit+ loi locale sur les étrangers). Ma femme ne vient pas d'une bonne province, on ne peut pas s'appuyer sur ses papiers pour s'installer. J'arrive à un âge où j'aimerais m'installer (maison, boulot au bureau) et ne plus bouger. Actuellement je subit un peu le fait de vivre en Chine, en attendant que mon épouse soit prête à quitter son pays (pas simple).
    Le cout des enfants ici (école et logement), commence aussi a être difficile à supporter.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Clairement, dans 1 ou 2 ans, pour préparer sereinement l'arrivée d'un 2° enfant et avoir une situation pro plus stable (mais moins rémunératrice à court terme).
    Je pense aussi que des opportunités vont disparaitre en Chine (export, infrastructure).

    Rémi
     
    • J'aime J'aime x 4
    • Informatif Informatif x 1
  11. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 668
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 004 / -6
    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Ma mère a ete un peu triste de me voir partir (la premiere fois, c'etait seulement pour visiter, puis quand je suis revenu, j'ai dit que je voulais partir pour y rester aussi longtemps que je pouvais).
    Maintenant elle est plutot heureuse de voir que j'ai reussi a faire ma vie ici. Elle vient nous rendre visite au moins une fois par an.
    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Une fois tous les 3 ans, et en été uniquement, mais pour des longues vacances ( 6 semaines environ).
    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Pas de sacrifices, je suis parti je n'avais rien donc je n'avais rien a perdre. Rien ne me manque vraiment, c'est pour ca que je n'ai pas envie de revenir plus souvent.
    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Non. 10 ans em Chine et je n'ai toujours pas envie de revenir en France. Ca me fait bien sur plaisir de revenir de temps en temps mais je ne me sens plus "chez moi" en france. Je suis toujours content de revenir ici.
     
    • J'aime J'aime x 6
    • Informatif Informatif x 1
  12. juniO

    juniO Ange

    Inscrit:
    22 Avril 2008
    Messages:
    414
    Localité:
    Shenzhen
    Ratings:
    +266 / -5
    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Je l'ai dis en douceur, petit à petit... Ca n'a pas été très bien pris au tout début, mais après avoir expliqué que c'était une décision réfléchie et importante pour mon future (pas un coup de tête), ça a finalement été bien pris.

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    En un an et demi je suis revenu une fois, je vais essayer de faire une fois par an (à Noel)

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Parler de sacrifice alors que c'est un choix de ma part n'aurait pas de sens... Après ce qui me manque le plus c'est du bon vin pas cher... Pour faire passer la pilule ? Je bois du vin moyen mais cher :D

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Je me sens bien ici, même si tout n'est pas parfait (je ne connais pas d'endroit parfait)... Le retour en France ne fait pour l'instant pas parti de mon plan.
     
    • J'aime J'aime x 4
    • Informatif Informatif x 1
  13. Zhima

    Zhima Membre Bronze

    Inscrit:
    18 Juin 2015
    Messages:
    131
    Localité:
    Tokyo
    Ratings:
    +57 / -0
    Bonjour a tous.
    C'est mon premier message sur ce forum que je suis inegalement depuis de nombreuses annees. Ce topic m'a donne envie de participer au forum, merci a l'instigateur.
    Je vie a Tokyo au Japon depuis 8 ans, mais ai passe 6 mois en Chine a Shanghai il y a maintenant 10 ans. J'ai toujours aime la Chine, et compte y retourner bientot :)

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?

    Pour moi c'est le Japon... mais ma famille ne le vie pas tres bien. Surtout la grand-mere qui pleure de temps en temps au telephone, qui me demande de rentrer en France tout le temps.
    Ma mere aussi qui me fait la meme mais en plus soft.

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Noel tous les ans sinon je me fait etriper. Donc une fois par an. Quelques fois 2 fois par an pour des raisons exceptionnelles: mariage, bapteme ou j'ai ete le parrain, vacances entre 2 boulots.
    Comme le Japon est autant avare que la Chine niveau vacances, 1 fois c'est deja un joli maximum.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Le vrai creve-coeur est de ne plus voir la famille et les amis. La France ne me manque absolument pas, je viens d'une region qui ne donne pas plus envie d'y vivre que ca (en etant gentil): je viens du Pas-de-Calais...
    Prendre une voie c'est faire des choix, a partir du moment ou je suis heureux de ma situation et que c'est moi qui l'ai choisi, il n'y a pas de pilule a faire passer.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Oui et non. Je voudrai arriver a faire mes 10 ans de Japon pour avoir la carte de residence permanente, puis partir en Coree pour apprendre le coreen, et ensuite partir pour la Chine pour apprendre le chinois.
    Je profiterai des longues vacances etudiantes pour revenir en France. En gros je vais faire croire a ma famille que je vie en France, mais en partant faire l'etudiant en intermittence ;)
     
    • J'aime J'aime x 8
    • Informatif Informatif x 1
  14. Corius

    Corius Membre Gold

    Inscrit:
    16 Novembre 2012
    Messages:
    484
    Localité:
    Ningbo
    Ratings:
    +258 / -3
    Sympa comme discussion


    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    J'ai fait ça en deux fois : une première petite expatriation, prévue d'un an à l'origine pour apprendre le chinois, qui s'est finalement prolongé une année de plus, puis faute de moyen je suis rentré en France pendant 2 ans. A ce moment-là j'avais déjà dit que je comptais revenir un jour. 2 ans plus tard donc, toujours en recherche de boulot en France, j'ai dépensé mes derniers sous pour un aller-simple pour venir ici rejoindre celle qui allait devenir ma femme et que j'ai connu par internet. J'ai la chance d'avoir des parents qui m'ont toujours soutenu dans mes choix et encouragé à trouver ma voie. Donc pour eux ça se passe plutôt bien, même si l'éloignement leur pèse quand même beaucoup, et d'autant plus maintenant que j'ai une fille qu'ils n'ont rencontré que 2 fois. Pour mon frère ça se passe plutôt bien puisque depuis son mariage nos relations se sont un peu distendues, pour ma soeur dont je suis très proche c'est un peu plus difficile, d'autant que je suis le parrain de son fils. Quant à mes grand-parents, ils ne sont plus de ce monde. Outre le fait que l'éloignement est difficile pour tout le monde, ma famille est globalement contente pour moi et fière de mon chemin de vie.

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    maximum 1 fois par an, parce que pas assez de vacances pour faire plus, et même si j'en avais assez je n'aurais pas les moyens. Avec mon boulot actuel, c'est toujours en septembre/octobre.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Pour moi, ce qui est le plus difficile c'est de rater les réunions de famille comme à Noël (depuis 2009, je n'ai pas pu fêter Noël en famille) non pas que je tienne particulièrement au rituel de Noël et de tout ce que ça implique, mais c'est surtout l'ambiance particulière et le plaisir de se retrouver en famille à ce moment-là. Pareil, les réunions spéciales avec mes amis les évènements particuliers dont je suis maintenant le seul éternel absent de mon groupe d'amis, c'est difficile pour moi de gérer ça.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Je ne dirais pas "laisser tomber" dans le sens où je n'ai jamais prévu de passer 20 ans en Chine. Pour moi ce n'est qu'une période de ma vie et il a toujours été prévu que je rentre un jour ou l'autre. Maintenant, savoir si ce jour arrivera dans 2 ans ou dans 5 ou dans 10, c'est une autre question à laquelle je n'ai pas de réponse.
     
    • J'aime J'aime x 5
    • Informatif Informatif x 1
  15. Therugbygirl

    Therugbygirl Déesse

    Inscrit:
    27 Mai 2014
    Messages:
    2 012
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +2 900 / -4
    Voici quelques questions pour orienter un peu la discussion:
    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    J'ai quitte la maison a 17 ans pour partir faire mes etudes a Lyon, puis premiere expat (Nigeria) des l'obtention du diplome - pour 5 ans... Donc mes parents sont depuis toujours partages entre avaoir une fille "qui fait des trucs pas communs a racontes au coin cafe avec les autres mamies) et la distance. Depuis 26 ans, nous avons eu des periodes France, donc le lien enfants-grand parents s'est fait. Au moins, etant en Chine, je suis dans un pays "visitable" - donc j'ai un peu de visite. Je me suis rendu compte que finalement, on voyait presque autant les parents en etant a l'etranger (quand ils viennent pour 1 mois par exemple) qu'en France ou ca se limite a qq WE par an au final.
    Pour les amis - ayant quitte la France des mon diplome, je n'ai jamais vraiment cree de cercle d'amis localises - mes amis sont comme moi, eparpilles - on garde quasi pas de contacts, mais quand on est au meme endroit, au meme moment, c'est l afete
    Ceci dit, une de nos filles est restee en France, donc elle se charge du cote grands parents (parents pour moi)

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    Je ne suis pas rentree depuis l'ete dernier.. et pas de projet de retour en 2015.. dans mon couple, le choix de la belle famille pour Noel se complique un peu, vu que les 2 belle familles sont a 20,000km d'ecart - donc on essaye d'alterner, mais la, ca sera 2 fois en NZ..

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Franchement - pas beaucoup - j'aime beaucoup ma vie parisienne, notre appart et notre quartier - mais je suis tres positive, et j'aime tout autant (ou presque) la vie ici.

    La seule chose peut-etre... c'est les coups durs - de ne pas etre la.. par exemple, ma mere a perdu son frere sur une periode ou j'etais en France - c'etait bien d'etre la pour elle. J'ai rate d'autres coups durs au cours de mes annees d'expats - et c'est toujours aussi difficile.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    On rentrera en France.. un jour.. car nous avons bien l'intention d'y passer notre retraite.. mais quand...
     
    • J'aime J'aime x 8
    • Informatif Informatif x 1
  16. Mhd

    Mhd Membre Platinum

    Inscrit:
    8 Octobre 2011
    Messages:
    278
    Localité:
    Monde
    Ratings:
    +174 / -5
    Tres interessants comme retours!

    La plupart d'entre vous assument et apprecient completement leur choix de vie, ce qui est vraiment tres positif. Comme dit TheRugbygirl, l'un des aspects les plus difficiles est lors de coups durs, franchement la c'est un peu la panique. Un deces, un accident, une perte d'emploi dans la famille peuvent facilement destabiliser ce petit cocon a l'etranger.

    Moi j'arrivais tres bien a gerer ma vie en Chine tant que j'etais etudiant: fiesta, apprentissage permanent, voyages, temps libre. Mais alors quand on commence a devoir assumer les factures dans un pays comme celui ci, on rigole beaucoup moins. Tu coup certains aspects (pollution, surpopulation etc) deviennent de plus en plus difficiles a supporter, et du coup la famille et la vie en France s'en trouvent un peu idealisees.

    Personnellement, l'aspect que je regrette le plus est le fait de ne pas pouvoir emigrer "ailleurs" comme on le veut. A part la France, quand on est marie avec une chinoise, les possibilites d'"extradition" ( :D ) sont compliquees ( et rien que pour revenir en France, avoir un travail qui nous attend bien gentiment c'est inimaginable surtout pour des jeunes).
    Je reverais d'emmener ma Tinoise en Australie et construire notre vie la bas, afin de beneficier d'un environnement vraiment epanouissant. Mais il faudrait etre "qualifie", et surtout "voulu" par un employeur la bas...
     
    • J'aime J'aime x 2
    • Informatif Informatif x 2
  17. Dui ni shuo de dui

    Dui ni shuo de dui Alpha & Oméga

    Inscrit:
    18 Septembre 2007
    Messages:
    5 661
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +6 315 / -18
    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?

    Globalement pas trop mal mais c'est un peu difficile pour ma mere et mon petit frere. Chaque fois que je repars les adieux sont difficiles...

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?

    En general une fois tous les deux ans. J'aimerais bien revenir davantage mais etant donne le faible nombre de jours de conges qu'on daigne nous octroyer, c'est pas franchement evident.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?

    Le fait de ne plus pouvoir m'occupper de mon petit frere ou de mes parents est probablement le plus difficile. Apres, il y a aussi les grands parents qui se font vieux... J'ai malheureusement perdu mon grand pere lorsque j'etais en Chine en 2008, je n'ai pu l'avoir qu'au telephone peu avant la fin et je n'ai meme pas pu me rendre a son enterrement, c'etait triste. Je pense souvent que la meme chose risque de se reproduire avec mes autres grands parents, avec le fait que je ne puisse rentrer qu'une fois tous les deux ou trois ans, je me dis que le nombre de fois que je les reverrai se compte sur les doigts d'une main. Ca craint.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    Non, j'aimerais plutot etre riche pour qu'ils puissent tous me rejoindre ici.
     
    • J'aime J'aime x 4
    • Informatif Informatif x 1
  18. Kolinko

    Kolinko Membre Silver

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    74
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +40 / -0
    Intéressante question

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?


    Entre l'annonce et le départ, il y a eu une semaine donc ça s'est fait très vite. Bien évidemment mais parents ont été surpris car j'avais une copine depuis 3 ans et ils s'attendaient certainement à ce que je prenne un appartement pas loin et que je viendrais manger du gigot le weekend. Au lieu de ça, j'ai quitté ma copine et ça fait 4 ans qu'il n'y a pas de gigot le weekend.

    Chaque départ pour la Chine s'accompagne de son lot de larmes chez ma mère. Mon père n'a jamais su montrer ses émotions donc je ne sais pas trop. Avec mon frère, le lien s'est assurément brisé, on ne se parle pratiquement plus et il n'a jamais daigné me rendre visite.

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?

    Jusqu'à présent, j'ai pu revenir au moins 2 fois par an, une fois à Noël, une fois en été. La majorité de mes jours de congés y passent... Parfois plus si Business trip.

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?

    Mes grands parents qui ne sont plus très loin de la fin.

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?

    J'ai vraiment failli l'été dernier mais j'ai finalement rempilé pour 3 ans (Août 2017). Je pense que la question se posera quand j'aurais des enfants où que j'aurai à m'occuper de mes parents (mais je compte un peu sur mon frère pour ça).
     
    • J'aime J'aime x 4
    • Informatif Informatif x 2
  19. Fizz

    Fizz Dieu créateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 537
    Localité:
    Nouvel arrivant a Auxerre
    Ratings:
    +1 325 / -3
    Pas mal :cool:
     
  20. phitheb

    phitheb Dieu souverain

    Inscrit:
    8 Décembre 2013
    Messages:
    4 486
    Ratings:
    +2 967 / -32
    Super sujet, un des meilleurs de BJC. Chaque post se lit comme une petite tranche de vie. Merci

    Comment votre famille vit votre décision de vivre en Chine?
    Assez mal, même si ils ont eu l'élégance de ne jamais trop se plaindre. Mes parents approchent des 80 ans, et il leur est assez difficile de faire le voyage jusqu'ici. Je sais qu'ils ont vécu mon départ comme un petit déchirement, surtout le fait de voir partir au loin leurs 2 petits enfants. Se rajoute à cela que j'ai mis mon job entre parenthèses pour suivre ma femme, ce qui les a, je le sais, un peu inquiétés.

    Combien de fois par an revenez vous, a quelle période?
    En général, 2 fois par an (partagé entre la France et la Suède (belle-famille) ).

    Quelles sont les sacrifices les plus difficiles selon vous, et quelle est votre philosophie afin de faire passer la pilule un peu plus facilement?
    Beaucoup de sacrifices en ce qui me concerne. Celui de mon boulot, ou plutôt de la discipline que le boulot implique, de la structure que le boulot donne à ma vie (je le dis maladroitement). L'éloignement de tous mes amis proches, des gens à qui je peux vraiment me confier, le sacrifice d'un "vrai" cercle social. Le sacrifice d'une vie "normale", de la sociabilité et du "buzz" qui va avec, par opposition à l'artificialité un peu Disneyland que peut être la vie dans la bulle d'expat où je réside. L'éloignement de l'environnement "européen" dans lequel je me sens à l'aise: c'est en m'éloignant autant que j'ai réalisé à quel point je me sentais foncièrement européen (non pas Français, mais Européen). Le sentiment d'aliénation qui découle de ne rien comprendre à la langue de mon pays d'accueil. Le sentiment amer d'être passé complètement "à côté" de la Chine: je suis arrivé ici en ne connaissant rien à ce pays, et je vais repartir en ne connaissant presque rien. Sentiment d'amertume renforcé par le fait que je n'ai, pour l'essentiel, qu'à m'en prendre à moi même pour avoir à tel point "raté" mon expatriation.

    Au vu des qqes lignes qui précèdent, il va de soi que je n'ai, hélas, pas trouvé de philosophie pour faire "passer la pilule".

    Envisagez vous de laisser tomber et de revenir en France?
    C'est fait: sur mon insistance, nous allons écourter notre expatriation d'un an et allons rentrer en France cet été...
     
    • Informatif Informatif x 6
    • J'aime J'aime x 5
    #20 phitheb, 18 Juin 2015
    Dernière édition: 18 Juin 2015

Partager cette page