1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Affaire Mistral France / Russie

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 30 Oct 2014.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre du personnel Modérateur

    Inscrit:
    23 Oct 2005
    Messages:
    17240
    Localité:
    常熟,江苏
    Quand on voit le coût du démontage du matériel russe à bord, on se demande si la France est vraiment gagnante ...
     
    • Informative Informative x 1
  2. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre du personnel

    Inscrit:
    8 Mar 2009
    Messages:
    9722
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Bonsoir Matt
    Les russes sont en train de construire des nouveaux navires car ils ont les plans ( gratuits finalement ) , si les acheteurs sont patients on peut supposer que les navires construits en Russie seront d'un prix plus attractifs et neufs .
    De toutes facons nos 2 exemplaires a nous sont prevus pour les mers froides voir conditions arctiques , on se demande vraiment a quoi ca peut servir pour des pays comme l'Inde ou l'Arabie Saoudite ? Mais bon ...
     
  3. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre du personnel

    Inscrit:
    8 Mar 2009
    Messages:
    9722
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Les Egyptiens sont à Paris pour négocier l'achat des deux Mistral

    la-france-en-discussions-avancees-sur-la-revente-des-navires-de-guerre-mistral.jpg

    Une délégation égyptienne de haut niveau est à Paris actuellement pour négocier l'achat des deux BPC, de type Mistral, et de deux corvettes Gowind. Mais Bercy complique les négociations sur le Mistral.

    Extrait : Selon plusieurs sources concordantes, une délégation égyptienne de haut niveau est actuellement à Paris pour négocier l'achat des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC), de type Mistral, initialement destinés à la marine russe. Elle a reçu des mains du président Abdel Fattah al-Sissi le mandat de négocier un contrat avec DCNS, chargé par Bercy de vendre les deux Mistral. La délégation égyptienne négocie aussi l'acquisition des deux corvettes Gowind supplémentaires, qui sont en option dans le contrat qui avait été signé en mai 2014 et qui portait sur la vente de quatre Gowind de 2.400 tonnes.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  4. why

    why Dieu créateur

    Inscrit:
    26 Déc 2010
    Messages:
    2289
    Localité:
    Guangzhou
    Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que Sissi est en train de venir un très grand pote de la France.
    En gros, les sous viennent de l'AS, l'Egypte achète et la France est contente. Billard à 3 bandes :)
     
  5. ChrisHK

    ChrisHK Dieu suprême

    Inscrit:
    27 Déc 2013
    Messages:
    9777
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
  6. Yiyuan

    Yiyuan Dieu Supérieur

    Inscrit:
    16 Avr 2015
    Messages:
    2775
  7. LouLou

    LouLou Alpha & Oméga
    Membre du personnel Modérateur

    Inscrit:
    14 Juil 2007
    Messages:
    3961
  8. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre du personnel

    Inscrit:
    8 Mar 2009
    Messages:
    9722
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Mistral : DCNS, STX, Thales indemnisés à 100% ?

    mistral-navire-francais.jpg

    DCNS a reçu "des engagements" au plus haut niveau de l'État pour ne pas subir les conséquences économiques de la revente des deux BPC. Notamment du Président de la République qui fait la promesse de rembourser les industriels.


    Extrait : Auditionné le 15 septembre par la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, le PDG de DCNS, Hervé Guillou, a assuré que la France a "réglé, et très bien réglé la transaction" dans le cadre de l'accord sur la non livraison à la Russie des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC), de type Mistral. "Nous avons ainsi pu négocier un contrat de résiliation dans des conditions qui nous paraissent tout à fait raisonnables", a-t-il expliqué aux députés. Car selon lui, "le risque d'absence d'accord avec la Russie était pour nous considérable, très supérieur aux 20% du montant du contrat", qui est évalué à 1,2 milliard d'euros.

    "En cas de rupture du fait de la France, on s'orientait vers trois ou quatre ans de procédure d'arbitrage plus ou moins publique et, selon nos avocats, des pénalités de l'ordre du milliard d'euros, a précisé Hervé Guillou. Cette procédure amiable a évité ce risque, qui aurait incombé soit à l'État si les Russes l'avaient jugé fautif, soit à DCNS s'ils avaient considéré que nous n'avions pas exécuté notre contrat".

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     
  9. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre du personnel

    Inscrit:
    8 Mar 2009
    Messages:
    9722
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Airbus Helicopters : chronique d'une trahison de la Pologne annoncée

    caracal-ec725-airbus-helicopters.jpg

    La Pologne fait un pas de plus vers la rupture des négociations avec Airbus Helicopters pour la vente de 50 Caracal aux forces armées polonaises.


    Extrait : Le nouveau gouvernement polonais prépare-t-il encore et encore les esprits à une rupture des négociations, ou est-ce une simple manœuvre de discussions pour obtenir un peu plus de la part d'Airbus Helicopters? Toujours est-il que les pourparlers sur l'acquisition par la Pologne de 50 hélicoptères multi-rôles européens Caracal risquent un échec "très probable", compte tenu des "grandes divergences" entre les négociateurs sur le programme d'investissements compensatoires (offset), a déclaré mardi un vice-ministre polonais de la Défense.
    "Étant donné l'ampleur des divergences, il est très probable que l'accord n'aura pas lieu", a déclaré Bartosz Kownacki, cité par le quotidien Rzeczpospolita.

    Selon lui, les positions d'Airbus Helicopters et du gouvernement ont toujours été "presque totalement divergentes" sur l'offset accompagnant le contrat estimé par la presse à environ 13 milliards de zlotys (2,9 milliards d'euros). Les négociations doivent s'achever d'ici au 10 février, précise Rzeczpospolita. Si d'aventure la Pologne remettait en question cette opération, cette rupture laisserait des traces profondes entre la Pologne et la France, qui a n'a pas livré les deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC), de type Mistral, à la Russie en raison notamment du lobbying intense de Varsovie.


    Suite de l'article >>>


    Source : LA TRIBUNE
     

Partager cette page