1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Systeme educatif chinois

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Malyn, 19 Mai 2012.

  1. Jean7

    Jean7 Dieu créateur

    Inscrit:
    28 Juin 2007
    Messages:
    1 651
    Ratings:
    +594 / -3
    Trois petites remarques :
    "D'une manière générale j'ai l'impression que les chinois ont beaucoup de mal à donner leur avis sur quelque chose."
    -> attention à ce jugement. Il n'est pas du tout anormal d'avoir du mal à donner son avis sur quelque chose pour lequel on n'a pas d'avis. Quand à forcer les jeunes à démontrer qu'ils peuvent exprimer leur avis sans en avoir, est-ce un vrais plus ?
    Ou encore les forcer à avoir un avis sur des questions qui ne les ont pas encore interpelé personnellement ?
    Que pensez-vous de ceci ou de cela ? Si l'intime réponse est "rien", et que l'on passe pour un abruti auprès du prof, ben une ou deux fois, on le supporte, mais après ? Deux solutions, soit on apprend à mentir, inventer des opinions qu'on n'a pas, soit pire on se remet en cause et on peut se convaincre d'être anormal et on se referme.

    "Toutefois , je me demande comment apprendre par cœur peut aider à apprendre."
    ->Le par cœur est un outil de mémorisation efficace qui permet de restituer rapidement des phrase, puis, dans un second temps, de restituer la structure en modifiant quelques éléments.
    La méthode Assimil est d'une efficacité prouvée, elle est basée exclusivement sur l'effet perroquet.
    C'est aussi utile dans d'autres matières, pour apprendre un théorème, un tableau périodique des éléments, une loi physique.
    Restituer le texte par cœur permet ensuite de pouvoir le relire et l'utiliser.
    Qui saurait résoudre un polynôme de degré deux sans avoir appris par cœur l'écriture du déterminant ?
    Ou utiliser le théorème d'archimède ?
    La mémoire permet des stockages d'information à accès rapide. Les utiliser n'est pas une erreur en soit.

    "le systeme educatif chinois contemporain, pour la vision que j'en ai se concentre plus sur l'administration des eleves (se lever a l'heure, etre en cours a l'heure, manger a l'heure, chier a l'heure, baiser a l'heure, etre en retard a l'heure, se revolter a l'heure sans quitter les rangs) pour eviter les accidents, car si un accident survenait, l'ecole serait responsable."
    ->Hélas, il y a beaucoup d'écoles, notamment dans les campagnes, où l'essentiel de la préoccupation du corps enseignant est proche du régime de survie. Trop d'élèves. Aucune motivation. Oui, pour beaucoup, profs et élèves, une année scolaire se résume à assumer une position sans trop de casse.
    Il faudrait tout remettre à plat et au moins doubler les effectifs du corps enseignant.
    Oui, beaucoup d'écoles sont des casernes. Je doute que cela réponde à un but car la Chine n'a rien de bon à en attendre.
    Les "élèves" se forment et se déterminent plus tard. La période des 20-25 ans est capitale pour leur devenir.
    La seule chose qu'ils arrivent à bien apprendre dans le meilleur des cas, c'est le chinois.
    J'ai aussi rencontré des profs exemplaires dans un environnement propice à l'enseignement, mais ce sont des exceptions, écoles chères dans des grandes villes.
     
  2. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    On pourrait ajouter que choisir entre une école chinoise et autre école est très difficile, car les écoles françaises, question lavage de cerveau ce n'est pas mal, et les écoles types étasuniennes ce n'est pas la peine d'en parler...En fait c'est un peu comme pour notre élection présidentielle au niveau du choix...
     
  3. jagu

    jagu Apprenti

    Inscrit:
    16 Mai 2012
    Messages:
    9
    Ratings:
    +0 / -0
    pour Gracelie :

    Même dans les écoles chinoise privées, l'éducation est identique, sauf si les éleves ont la chance d'avoir des profs étrangers.
    Par exemple, les professeurs chinois de français de mes élèves étaient tous très bon pour leur apprendre l'orthographe et la conjugaison de base. Mais zéro pour le reste. Ils auraient étudier avec eux 20 ans, 20 ans plus tard ils n'auraient toujours rien compris de la façon de penser de la langue française et n'auraient toujours pas su comment structure leur pensée, argumenter, développer une opinion, et encore moins été capable de s'exprimer à l'oral.

    Lorsque j'ai passé la petite évaluation et l'entretien d'embauche, on m'a clairement signifié "pas de sujet politique, ne dites rien qui concerne la politique". :siffle: Bien évidemment à peine le troisième cours commencé, j'engageais les "hostilités". Je n'ai épargné personne, ni la Chine ni la France ou autres. Et les étudiants étaient très intéressés.
    J'avais par ailleurs deux types d'étudiants : des étudiants de niveau bac+3 ou +5 qui voulaient aller en France pour faire une ou deux dernieres années d'étude et apprendre le français au passage. Ils venaient donc de familles plutôt aisées, n'avaient jamais travaillé et été plutôt crédule et bisounours. Et les autres étaient des travailleurs plutôt pauvres à niveau moyen, vivant souvent dans le même domicile que leur parent, qui souhaitaient tous émigrer au Canada ou en France car ils avaient une connaissance qui avait déjà réussi à émigrer et qui était satisfaite. Plutôt trentenaire, pas du tout bisounours, et tous prêt à faire des "petits" boulots le temps qu'il faudrait pour réussir à s'installer en Occident.
    Le deuxième public était donc déjà convaincu et avait une image de la Chine encore plus négative que la mienne. Cependant ils avaient tous les même reflexes (ou plutôt l'absence de réflexes) concernant l'apprentissage.
    Et finalement ils se sont tous montré de plus en plus curieux et direct.
    Ces étudiants ne sont pas du tout moins intelligent que l'étudiant français (ça me parait quand même utile et important à souligner), ils ont juste besoin de stimulation. Après un mois ou deux les choses changent très vite.

    Par ailleurs, ils n'appréciaient pas vraiment leur prof chinois (qui pourtant avait tous vécu dans les pays où ils ont appris la langue), ou leur prof en général, car ils me disaient qu'ils étaient souvent trop sévères, leurs gueulaient dessus lorsqu'ils se trompaient et en plus leurs donnaient une avalanche de devoir à la maison.

    Donc effectivement, avoir un enfant en Chine et trouver une bonne école me semble très difficile.
     
    #43 jagu, 21 Mai 2012
    Dernière édition: 21 Mai 2012
  4. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour Gracelie,
    Pour ma part, il y a deux raisons principales qui m ont pousse a mettre mon fils a l ecole chinoise:
    La premiere, la langue, la Chine est et sera un pays incontournable a l avenir, et une maitrise de celle ci lui apportera enormement, tant dans la comprhension de ce pays, que pour ses communications a venir.
    La seconde, l ecole chinoise donne enormement de pressions aux enfants et aux parents, et ce n est pas forcement un mal, car a l avenir il saura la gerer.
    Je ne penses pas que l ecole chinoise puisse etre un frein a son developpement, au contraire, elle lui apportera beaucoup de bienfaits tant au niveau mental que culturel.
    Et puis, c est a nous parents, de trouver un equilibre.
    Concernant la suite de ses etudes, il ira certainement dans un etablissement international, pour une question de langue aussi, mais pour tout ce que l ecole chinoise ne transmet pas.
    Enfin, cela depend ce que nous recherchons, pour ma part, je ne veux pas que mon fils soit plus chinois que francais, non, il sera lui meme, simplement je souhaite qu il puisse connaitre, comprendre au mieux les deux cultures, savoir dans quel monde il vit.
     
  5. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Le probleme reste que l'enfant dans une ecole chinoise a beaucoup plus de pression de tous les cotes ainsi qu'une charge de travail exageree qu'il n'en aura jamais de toute sa vie... Un enfant... C'est bien pire que ce que peut vivre un adulte actif dans une entreprise.

    Les ecoles chinoises en profitent pour leur bouffer tout leur temps libre: weekend, vacances pour travailler. Il ne peuvent donc plus s'amuser a des loisirs, pas le temps. Ils ne connaissent plus ca. Leur vie se resume juste a l'ecole, plus de vraie vie privee. Quand ils reviennent, les parents les bichonnent a fond comme des petits empereurs, leur foutant en fait encore plus de pression. Les parents dans ce cas les etouffent quand ils veulent respirer en dehors de l'ecole... L'enfant peut s'enfermer sur lui-meme et le risque de couper toute communication entre l'enfant et les parents est grand...

    Pour beaucoup, ils admettent que l'ecole est une veritable prison pour eux... Ou est le plaisir d'apprendre quand il n'y en a pas, quand tout est formatte sans legerte? Le sport est, pour certaines ecoles, tout simplement supprime. Le peu de temps libre qu'il leur reste est juste pour rentrer une nuit a la maison et repartir le lendemain matin tres tot... Les enfant deviennent de plus en plus obeses car il restent presque tout le temps assis a travailler des exercices a repetition ou faire des cours majistraux sans aucun debat de fond...

    Quand on peut enfin leur faire faire une sortie en famille, cette simple sortie les fatiguent enormement car ils n'ont plus l'habitude... Ces ecoles prisons sont de veritables elevage a enfants en deteriotation... Etre fatigue tous les jours, plus qu'un adulte, avant l'age, ce n'est absolument pas normal pour un enfant en age de devoir s'epanouir et decouvrir lui-meme les choses en toute liberte.

    Presque toute sa jeunesse pour s'amuser est foutue... Ca revient a fabriquer des machines a faire travailler, mais pas vraiment des personnes a faire vivre... Telle une usine geante en pleine production... Quel est l'interet pour eux de se formatter dans un systeme de pression et de travail? Si on doit resumer la vie a ca, je serai personellement bien content de ne pas mettre mes enfants dans ce genre d'etablissement...

    En depis de la langue chinoise qui au passage peut etre apprise de bien des facons autres que les ecoles chinoises, les risque est bien trop grand pour l'avenir et l'equilibre de l'enfant...
     
  6. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    @Harakirikou, je comprends tout a fait votre choix d'avoir laisse votre enfant aller a l'ecole Chinoise, mais si c'est seulement pour apprendre le Chinois, je pense qu'il y a des profs prives que vous pouvez faire apprendre le Chinois a votre enfant, non ?
    Par contre, si c'est le choix pour le developpement personnel et culturel, je comprends mieux.
    Je dis ca parce que moi meme ayant suivi une education "militaire" pendant mon enfance, donc le style etait tres severe, c'est effectivement plus facile pour le developpement plus tard.

    A ma premiere impression lorsque je suis arrivee a l'ecole en France, c'etait que les eleves n'etaient pas disciplines du tout, beaucoup n'obeissaient pas aux ordres des profs, donc certaines fois, les cours etaient perturbes a cause des eleves non disciplines.
    Alors, effectivement, les eleves Francais avaient la possibilite de faire beaucoup de choses manuelles, de reflechir, et meme de se "foutre la gueule du prof", mais ils n'avaient aucun respect envers les enseignants, donc inversement, les profs ne respectaient pas les eleves.

    Ceci dit, si je reviens a ce que dit Kurisotofue, les eleves Chinois ont beaucoup de devoirs a la maison, et en plus de cela, les parents leur mettent la pression pour qu'ils soient les premiers de la classe, je pense que c'est culturellement asiatique. (Regardez le Japon, ou Hong Kong, les gens vivent completement dans la route tracee et desire de leurs parents.) Ce n'est donc pas une specialite chinoise.

    Quoiqu'il en soit, je me demande pourquoi il n'existe pas d'ecole Franco-Chinoise, alors qu'il existe les ecoles sino-americaines ? est ce du au fait que la culture Francaise est souvent en contradiction avec la culture Chinoise ? c'est l'incompatibilite entre les 2 cultures ? ou c'est "simplement" une question politique ?
     
  7. _GF_

    _GF_ Membre Actif

    Inscrit:
    13 Septembre 2011
    Messages:
    26
    Ratings:
    +0 / -0
    Intéressante discussion, où je m'incruste juste donc avec plaisir. Un des buts de mon séjour ici (je suis arrivé en octobre), c'était justement d'étudier le système scolaire. A défaut d'écrire plein de trucs sur mon blog, j'ai bouquiné pas mal et posé moult questions à des profs, parents et étudiants (dont les miens), et il y a quelques affirmations qui collent pas avec des choses que j'ai pu lire ici, et il y a encore tellement de choses qui m'intriguent et que j'aimerai comprendre... Du coup, vos réponses sont les bienvenues...


    - Je ne sais plus où je lisais ça (je peux retrouver, s'il s'avère que des chiffres et des sources précises sont nécessaires), mais depuis 49, l'alphabétisation et l'éducation ont été menées à échelle et à une vitesse jamais vue ailleurs (excepté le désastre de la révolution culturelle), et on a tendance à oublier que, malgré tout ce qu'on peut reprocher au maoïsme, c'est une réussite, de ce point de vue.
    - J'ai l'impression tenace que la formation des profs (de langue, en particulier, mais sans doute tous), laisse à désirer, et que c'est un chantier non-prioritaire et que les résistances sont nombreuses, ce qui n'est pas anormal, quand on considère la vitesse des changements demandés (et l'autoritarisme qui va avec). Au niveau des méthodes, j'étais tombé sur une article universitaire qui expliquait les difficultés (et même la souffrance) de profs de langues confirmés, a qui on avait appris une méthode interactive d'enseignement, et le mal qu'ils avaient eu en rentrant dans leurs établissement d'origine.
    - Toujours au niveau des profs, j'ai la sensation (tenace, elle aussi) que c'est un statut peu valorisé (socialement, au niveau salaire, etc...). Ca n'aide pas. Les profs de ma fac (entièrement privée) me racontent que leur salaire n'a pas augmenté depuis 10 ans (j'ai un peu de mal à le croire, j'avoue, vu l'inflation ici), alors que la fac construit à tour de bras, que le matos informatique est récent et en bon état, etc... C'est la même chose par chez vous ?
    - La comportement des étudiants est assez déroutant (je m'arrache encore les cheveux avec mes groupes, après des mois de travail sur la confiance en soi, de dé-sacralisation de mon statut, etc...). Je rejoins pas mal de monde sur le fait que faire en sorte qu'ils utilisent leur créativité, leur libre-arbitre, qu'ils expriment leurs opinions, c'est très très compliqué.
    Sans aller jusqu'à des analyses politiques globales sur la structure du capitalisme chinois (il y a matière, pourtant. Plus tard, peut-être), j'en suis arrivé à penser que c'était du à l'influence du gaokao, qui structure toutes les méthodes et les attentes des parents, dès le plus jeune age, et donc la pression monstre mise sur le dos des jeunes.
    - L'acceptation de cet état de fait est pas évidente. Au contraire, j'ai même l'impression que ça craque de partout. Si on prend les différentes classes sociales de la société chinoise (je pourrais détailler, en prenant la répartition de JL Rocca dans sociologie de la Chine), je crois pas que qui que ce soit soit satisfait du système scolaire actuel (les élèves les plus jeunes, peut-être ?).
    - Je suis assez dans le flou concernant les évolutions récentes du système (par le haut, au niveau national, et au niveau local, où ça doit expérimenter à tour de bras, j'imagine). Si quelqu'un a des infos, je suis preneur. Même chose pour l'avenir possible après le changement du bureau politique à la fin de l'année. Si quelqu'un a une idée des possibles concernant l'éducation, je prends...
    - Dernier truc, les explications en mode "c'est culturel", "c'est typiquement asiatique", etc... ça me laisse dubitatif. La culture est un truc mouvant par essence. Le fameux fond confucéen dont on parle, je trouve ça un peu fumeux. Que Confucius soit toujours là, depuis le temps, avec la richesse et les bouleversements qu'a subit la Chine depuis 3000 ans, c'est bien le signe qu'on peut y mettre ce qu'on veut dedans, non ? (un peu comme le Coran, qui a "permis" l'age d'or de Badgad et de l'Andalousie et Ben Laden). Je trouve que ce genre d'explications empêche de creuser les sujets et laisse beaucoup d'angles morts...
    Mais bon, votre avis, là-dessus, m'intéresse assez...

    J'arrête là, c'est déjà dense, et il y a beaucoup d'éléments, ça risque de pas être simple de poursuivre la discussion...

    GF
     
  8. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    Est-ce si important que ça que de donner son avis sur la politique, en parler aide à la créativité , à l'épanouissement de l'individu...???

    On oublie souvent cette importance, à croire que seule l'éducation nationale puisse avoir le rôle d'éduquer.

    Ca tu le retrouves malheureusement partout pour celui qui veut réussir, je connais pas mal de couples de chinois qui ne veulent que le bien de leur enfant et trouve parfaitement l'équilibre cité plus haut, ben oui des enfants chinois épanouis j'en connais, et ils ont même le temps de s'éclater en wu shu comme quoi.

    Je les comprends, et j'ai fait en sorte de la quitter le plus rapidement possible, l'école est une prison pour tout le monde ainsi que le monde de l'entreprise (et du travail m'enfin la valorisation par le travail a tjs bien fonctionné sur les bêtiaux, on en a une belle preuve en 2007) m'enfin chacun sa vie...

    Tu m'étonneras tjs avec tes raccourcis à 2 francs, si donner son avis c'est écrire ça , je préfère le silence d'un élève chinois...

    J'ai la même impression dans le monde entier, on a toujours parlé de vocation pour l'enseignement,alors que dans bp de pays être un fonctionnaire c'est plus une garantie de garder un job malgré les crises, je ne m'amauserai pas en généralisant parce que je l'ai côtoyé que dans les campagnes chinoises, il y a plus d'instituteurs qui aiment leur boulot que dans les villes et que généralement ils font un très bon boulot mais les rapports ne sont pas les mêmes, les classes moins surchargées...

    En 14 ans , j'ai pu voir une nette augmentation des salaires surtout pour les profs d'universités chinoises (je parle pour Shanghai) et une meilleure valorisation du statut, il va en grandissant pour les universités réputées, compétition internationale oblige, mais cela n'est peut être pas à généraliser, je pense qu'il devrait avoir les chiffres sur le net, ce n'est pas tabou comme sujet.

    Mouais j'ai tjs du mal avec ça, quand je parlais foot , basket , wushu, musique et cinéma , sexe alcool , c'est pas les avis qui manquaient surtout qu'avec un autre pote prof on les emmenait en boîte ou pour bouffer et je peux te dire que pour s'exprimer , y'avait pas besoin de les forcer, alors c'est vrai que si tu veux leur faire parler de politique ben ils s'en contrefoutent, de toute façon ils savent très bien que leur opinion on s'en carre (exemple : ma femme en avait un peu marre qu'avec un pote Français, on refasse le monde à chaque repas, pour nous demander à la fin qu'est ce que vous avez fait pour que ça change...)

    Ca n'empêche pas de creuser, bien au contraire, mais de s'y référer afin de faire des points de comparaison et d'en apprécier les changements...
     
  9. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    on en revient toujours d'une maniere ou d une autre au meme point: la chine actuelle est un pays au systeme (on devrait dires systeme avec un grand S) totalitaire, cad qui englobe tout les aspects de la vie.
    un systeme ou l epanouissment personnel ne fait pas partie des objectifs planifies par l autorite centrale.
    bien sur maintenant , les chinois ont le droit de s enrichir et le droit au bohheur...mais enrichissement et bonheur ne sont pas epanouissement personnel! (on peut revendiquer le droit d avoir mal ou de ne pas etre heureux par exemple) ce qui dans une socitete totalitaire est considere comme dangeureux. le bonheur doit etre considere ici comme un objectif d etat.

    je ne veux pa croire,je ne peux pas croire que le gvt central n'a pas le control total de sa population et de ce qui se passe ici!
    on dit corruption des cadre du parti et des officiels...des entrepreuneurs et de la mafia... certes c est vrai, meme tres vrai, mais il n est pas possible que tout cela se fasse dans l ignorance de pekin, ce serait oublier que les personnages les plus corrompus et les plus riches de chine sont tous issus de la nomenklatura du parti!

    alors si le systeme educatif ne pousse pas a se poser trops de questions, ca arrange tout le monde!

    bien sur on pourra toujours trouver des exeptions, tant au niveau des eleves, des profs ou meme des pouvoirs organisateurs, mais ce serait oublier qu'en chine,
    "l exeption est encore plus exeption et la masse encore plus masse"c est le postulat de base, tres simple, exploité a fond par le pouvoir central, d un e intelligence supreme qui empeche touts changement...

    une autre "particularité traditionnelles" de la chine qui empeche tout changement immediat, c est l incapacité d imaginer une reforme en douceur du systeme existant:
    le temps de la chine est un temps cyclique, et au niveau politique cela correspond plus ou moins a une dynastie. et a chanque changement de dynastie correspons une periode plus ou moins longue de guerre civile. (la derniere a eu lieu de 1911 à 1949-50) et en genral la chine en sort comletement exangue. le parti joue sur cette peur: si vous nous chassez, ce sera la guerre et vous perdrez tous vos avantages materiels! jusqu a present les gens "acceptent" cette vision, jusquu'au moment ou la pression deviendra telle qu ils detruiront tout...et on retombera dans le cycle!
    pour bien faire, si on veux preserver les acquis du socialisme sur la chine (il y en a quand meme un peu, il faut avouer) il faudrait (ou il aurait fallu , car a mon avis il est trop tard) que les dirigants empeche la machine de s'emballer totalement, de detruire tout afin que la pression sur le peuple retombe. mais ce n est pas parti dans ce sens et revolution et changement de dynastie il y aura, et le cycle recommencera!
     
  10. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    On pourrait rajouter un notre point, il y a une distinction entre les professeurs courants et les professeurs qui enseignent leur propre langue a un public de nationalité différente que ce soit les professeurs français de fle (pas les chinois), les professeurs chinois de mandarin pour les étrangers, ou les professeurs anglophones pour les chinois. On remarquera que cette catégorie de professeur n'est pas considère en général a la même hauteur par les écoles ou les gens car ils pensent qu'il est très facile d'enseigner sa propre langue, et donc souvent ces professeurs sont interchangeables, on ne leur demande pas souvent leur avis, sont la juste pour faire de l'oral. Bref ils sont rarement considéré comme des vrais professeurs, même s'il est vrai que c'est souvent le cas avec des étudiants qui sont professeurs a mi-temps c'est un peu gênant d'être toujours considéré de la même façon quand on a choisi de s'y consacrer entièrement,
     
  11. Jean7

    Jean7 Dieu créateur

    Inscrit:
    28 Juin 2007
    Messages:
    1 651
    Ratings:
    +594 / -3
    Tant d'élèves ont ce sentiment de par le monde !
    Par contre, ce n'est pas partout qu'on cadenasse effectivement les dortoirs le soir...
    Dans le coin où je suis, il y a des ados qui n'ont qu'1/2 journée par semaine hors de l'école !

    Il faut dire que parmi ceux qui ne sont plus scolarisés, beaucoup passent leur temps "d'éveil" au cyber-café devant des jeux...


    奥利文, que le système soit totalitaire, qu'est-ce que ça change ? Je crois qu'il faut surtout lui reprocher de ne pas s'occuper de l'éducation plutôt que le contraire. Non ?


    Concernant le confucianisme et son influence. Il est évident que la culture traverse les ages. Elle n'en sort pas indemne, bien entendu, mais le fond, la structure de pensée, certains schémas sont véhiculés par la langue, la prononciation, l'écriture... Alors tout ça évolue, mais les racines méditerranéennes diffèrent nécessairement des racines chinoises sur le plan de la culture et donc de comportement.
     
  12. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    bien evidemment je ne parle pas du detail...mais du systeme et du type d enseignement qui en resulte.
     
  13. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    Très bonne remarque effectivement le langage vient d'abord, ensuite vient la capacité de réflexion. On a pu le remarquer avec les enfants sauvages qui souvent après être arriver un certain âge avant le retour dans la société ne peuvent plus formuler une pensée structurée.

    Donc suivant ton argument on pourrait dire que le confucianisme et sa méthode d'apprentissage sont lié a la langue chinoise et cela ne peut être changés, mais on remarque que d'autre système d'apprentissage sont apparus en Chine et sont purement chinois, comme celui utilisé dans le taoïsme. Donc on ne peut plus retenir ton argument dans le cadre de la société chinoise.

    Il y a d'autres façons d'apprendre et qui ne sont pas spécifiquement occidentale, mais malheureusement ne conviennent pas a notre société de consommation globalisée donc forcement on préfère l'endoctrinement que cela soit en Chine ou en France, dans une moindre mesure.
     
  14. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Bonjour GF,

    Je vais te repondre pour cette question, et je la laisse aux autres de te repondre pour le reste.

    Avant 1949, les intellectuels etaient plutot les gens aises, donc ils avaient les moyens d'etudier et de faire des hautes etudes. A cette epoque, on ecrivait en caracteres traditionnels.
    Ce que tu dis "l'alphabetisation et l'éducation ont été menées à échelle et à une vitesse jamais vue ailleurs' dans les textes chinois actuels ou traduits en Francais, ca concernait plutot la simplification des caracteres Chinois, une methode qui a permis aux gens moins aises ou les paysans d'apprendre le Chinois plus facilement.
    L'introduction du pinyin n'est venu qu'apres.

    J'ai etudie le Chinois traditionnel et je sais lire le Chinois simplifie.
    A ce que je sais, c'est lorsqu'on apprend le Chinois traditionnel, on apprend autres choses que l'ecriture, tels l'origine, la culture, et on reflechit plus, donc pour moi, l'ecriture joue un role dans la facon de penser et de raisonner.
     
  15. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    oui tout a fait:
    ecriture langue et comprehension sont lies...
    je me rapelle, lorsquz j ai etudié le chinois (non simplié) notre prof nous expliquait toujours la signification, et la symbolique du caractere ensuite elle nous expliquait comment il avait ete simplifié...
    ici en chine, je me suis rendu compte que les gens ne connaissaient pas la signification des caracteres, ils les avaient juste appris par coeur!

    pour en revenir aux systemes educationnels,
    il serait interessant que vous lisiez de livres tels que
    -1984de georges orwell
    -le meilleur des mondes de aldous huxley
    -le grand secret de barjavel.

    tous des livres qui traitent de l utopie qui se transforme en societe totalitaire...
    la republique populaire est une de ces utopies...
     
  16. _GF_

    _GF_ Membre Actif

    Inscrit:
    13 Septembre 2011
    Messages:
    26
    Ratings:
    +0 / -0
    Hum... intéressant, merci....
    Je n'ai pas mes documents sous la main, mais il me semble quand même que peu de temps après 1949, il y a eu des constructions d'écoles, de collèges, d'universités, etc... , des programmes d'alphabétisation, de formations de professeurs, etc.. Il faudra que je vérifie, mais je crois bien, quand même.

    Pour la fin de ton message, complètement d'accord...
     
  17. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    @ 奥利奥 :D Mis a par le dernier livre, j'ai déjà lu les autres. Ce qui a de plus remarquable après lecture c'est qu'on peut appliquer le schéma a la France ou la Chine, dans deux directions différentes.
     
  18. _GF_

    _GF_ Membre Actif

    Inscrit:
    13 Septembre 2011
    Messages:
    26
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci des suggestions. Si 1984 a bien vieilli, les deux autres ont quand même pris des rides... et ces contre-utopies parlent peu d'éducation (le meilleur des mondes, un peu, les autres, à peine). je suis plutôt à la recherche d'essais ou de livres plus documenté sur le sujet...

    Sinon, pour ta dernière phrase, Tout à fait d'accord, même si ce n'est pas resté une utopie longtemps. La trahison du bureaucratisme à la soviétique était nette et documentée dès le début des années 20, en URSS. En Chine, j'imagine que l'éloignement géographique et la barrière de la langue ont fait illusion un peu plus longtemps, après 49.
     
  19. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    ah oui, bien sur c est ca qui est interessant! et qui en fait toute la valeur prophetique!
    maintenant, je ne pense quand meme pas que la france soit dans le meme shema! bon je n y ai jamais vecu, jamais ete a l ecole mais dans l ensemble ca doit pas etre trop different, a part peut etre pour la sacro sainte "laicité republicaine" qui est un des trait caracteristique de votre pays (un des meilleurs????)

    il est enviseagable de vivre en france: je suis belge, pour le moment je vis en chine, mais plus tard, je pense aller m installer dans le sud ouest de la france (bon climat) je ne pense pas rester ad vitam aeternam en chine, ce n est pas possible!
     
  20. _GF_

    _GF_ Membre Actif

    Inscrit:
    13 Septembre 2011
    Messages:
    26
    Ratings:
    +0 / -0
    Hum, l'époque se prête au pessimisme (de droite comme de gauche). Ceci étant, ça change vite. Qui aurait dit il y a a peine plus d'un an qu'on aurait Hollande à la présidence, par exemple ?
    Si tu cherches ce genre de littérature, je conseille Ira Levin (un bonheur insoutenable), c'est dans la même veine qu'Orwell et Huxley, avec une lichette de conspirationnisme en plus, ou, en touffu, dense et magnifique (c'est un chef d'oeuvre): Tous à zanzibar, de John Brunner...
     

Partager cette page