Crise économique mondiale / conséquences éco & sociales du covid

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 209
1 431
158
Kunshan
L'hypothèse de l'effondrement total de l'économie mondiale se rapproche à grand pas. Les USA vont prendre très cher et l'europe également. A la sortie de ce marasme, je ne vois guère que la Chine en mesure de s'en sortir et devenir calife à la place du calife.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 209
1 431
158
Kunshan
Message Modérateur : Pas besoin de déterrer un topic qui a un an alors qu'il y a un topic actif sur la situation économique suite au COVID-19

Déterrage de topic de @mahu 马虎 le Nostradamus du forum.
Question ouverte, en parallèle avec celui des conséquences de la crise du covid. Sommes nous actuellement témoins de l'effondrement général?
En tout cas je trouve qu'il y a quand même pas mal de point qui font echo aux thèses de Servigne et consorts....
 
Dernière édition par un modérateur:
lyric

lyric

Membre Gold
27 Jan 2013
245
45
68
Shanghai
C'est une bonne remarque mais beaucoup de choses vont changer. L'inconnue c'est vraiment la longueur de la crise sanitaire.

1/ Si elle reste courte (max 1 ou 2 trimestres), ca devrait repartir en 1 ou 2 trimestres avec :
- Des nouvelles priorités régaliennes : Santé, Recherche, Education, Salaire des gens qui vont fonctionner l'éco au quotidien, re-industrialisation d'une partie de l'économie de survie..
- Une dette n'aura pas vraiment d'importance
- Un plan de relance massif avec possiblement la nationalisation de quelques grosses industrie en état de mort financière (Air France, Accor, etc..)
- Du chomage important mais ciblé dans les secteurs les plus touchés : tourisme, hotel, transport aérien, etc..

2/ Si elle longue alors ca sera une autre histoire :
- Une inflation (peut etre ?) hyper ?
- Une crise de la monnaie
- Une dette qui n'aura plus de sens
- Une nationalisation complète de l'économie
- Un rationnement
Sur le scénario 2/, on peut vraiment le comparer a une économie de guerre mais personne ne peut vraiment faire de prédictions correctes.

Il faut tester en masse, trouver un traitement qui puisse réduite au moins le taux de mortalité et ensuite on aura du temps pour trouver un vaccin...en espérant que l'économie résiste le temps qu'il faudra.

My 2 cents :)
 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 046
145
70
45
L'inconnue c'est vraiment la longueur de la crise sanitaire.

Pas du tout inconnue. Au pire 1 an le temps qu'on ai un vaccin. Dans la pratique 3 semaines de "confinement" et une reprise encadree avec masques, tests, et traitements. Ca aura peut-etre un impact sur l'economie mais ce sera aussi peut-etre l'occasion de "fixer" certains disfonctionnements dans nos pays occidentaux que la crise a mis a jour. Donc un mal pour un bien.
 
lyric

lyric

Membre Gold
27 Jan 2013
245
45
68
Shanghai
Pas du tout inconnue. Au pire 1 an le temps qu'on ai un vaccin. Dans la pratique 3 semaines de "confinement" et une reprise encadree avec masques, tests, et traitements. Ca aura peut-etre un impact sur l'economie mais ce sera aussi peut-etre l'occasion de "fixer" certains disfonctionnements dans nos pays occidentaux que la crise a mis a jour. Donc un mal pour un bien.
La longueur de 3 semaines c’était en Chine. En Europe, ca devrait être beaucoup plus long et plus mortel.
Oui les priorités vont changer au moins sur le court terme,
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 148
575
138
31
L'hypothèse de l'effondrement total de l'économie mondiale se rapproche à grand pas. Les USA vont prendre très cher et l'europe également. A la sortie de ce marasme, je ne vois guère que la Chine en mesure de s'en sortir et devenir calife à la place du calife.
La Chine va suivre, si les consommateur ne consomme plus, les usines ne tourneront plus.

Je me pose la question si cela ne va pas avoir un impact sur la surconsommation. Du moins j'espère. D'être bloqué et isolé amène les gens a réfléchir et a se poser des questions, donc peut être penser à cette nouvelle voiture :"est ce vraiment une BMW que j'ai envie d'investir ?" ou "Ai je vraiment besoin de changer de portable ?".
Car on pourrait (j'espère) voir venir l'économie se recentrer sur l'essentiel. Et ce serait bien pour la planète.
 
lyric

lyric

Membre Gold
27 Jan 2013
245
45
68
Shanghai
La Chine va suivre, si les consommateur ne consomme plus, les usines ne tourneront plus.

Je me pose la question si cela ne va pas avoir un impact sur la surconsommation. Du moins j'espère. D'être bloqué et isolé amène les gens a réfléchir et a se poser des questions, donc peut être penser à cette nouvelle voiture :"est ce vraiment une BMW que j'ai envie d'investir ?" ou "Ai je vraiment besoin de changer de portable ?".
Car on pourrait (j'espère) voir venir l'économie se recentrer sur l'essentiel. Et ce serait bien pour la planète.
Oui la chine va subir les conséquences de la chute de la demande sur le court-terme. Mais ca peut etre bien pire sur le long terme, si les états décident de re-localiser les industries critiques pour l'indépendance sanitaire et alimentaire.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 209
1 431
158
Kunshan
La Chine va suivre, si les consommateur ne consomme plus, les usines ne tourneront plus.

Je me pose la question si cela ne va pas avoir un impact sur la surconsommation. Du moins j'espère. D'être bloqué et isolé amène les gens a réfléchir et a se poser des questions, donc peut être penser à cette nouvelle voiture :"est ce vraiment une BMW que j'ai envie d'investir ?" ou "Ai je vraiment besoin de changer de portable ?".
Car on pourrait (j'espère) voir venir l'économie se recentrer sur l'essentiel. Et ce serait bien pour la planète.
Je partage ton point de vue et il sera interessant à long terme de voir en effet si cette crise marquera le comportement consumériste des gens et voir également si cet élan de solidarité va resouder le lien social.
Je pense que la Chine a quand même bien plus de cartouche que beaucoup de pays, ne serait-ce que part son tissu industriel qui la positionne de facto.
Il ne serait pas aussi surprenant qu'elle s'engage dans une sorte de plan Marshall à l'américaine post seconde GM pour asseoir son influence.
Bref ceci reste encore dans le domaine purement spéculatif mais ce sont des hypothèses loin d'être idiotes.
 
lyric

lyric

Membre Gold
27 Jan 2013
245
45
68
Shanghai
Je partage ton point de vue et il sera interessant à long terme de voir en effet si cette crise marquera le comportement consumériste des gens et voir également si cet élan de solidarité va resouder le lien social.
Je pense que la Chine a quand même bien plus de cartouche que beaucoup de pays, ne serait-ce que part son tissu industriel qui la positionne de facto.
Il ne serait pas aussi surprenant qu'elle s'engage dans une sorte de plan Marshall à l'américaine post seconde GM pour asseoir son influence.
Bref ceci reste encore dans le domaine purement spéculatif mais ce sont des hypothèses loin d'être idiotes.
Je pense qu'en Asie il est clair que la Chine va profiter de la situation post-crise pour assoir son influence. L'europe est vraiment la grande inconnue pour le moment. La crise n'a pour l'instant pas bénéficié a l'unité européenne.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 209
1 431
158
Kunshan
Je pense qu'en Asie il est clair que la Chine va profiter de la situation post-crise pour assoir son influence. L'europe est vraiment la grande inconnue pour le moment. La crise n'a pour l'instant pas bénéficié a l'unité européenne.
Il suffit de voir ce qui s'est passé à Bergame ou les Italiens ont remplacé le drapeau européen par celui de la Chine. Une sortie de l'Italie ne serait pas une grosse surprise. La rancœur risque d'être forte.....
 
poochielechien

poochielechien

Alpha & Oméga
05 Déc 2007
3 307
1 712
173
Il suffit de voir ce qui s'est passé à Bergame ou les Italiens ont remplacé le drapeau européen par celui de la Chine. Une sortie de l'Italie ne serait pas une grosse surprise. La rancœur risque d'être forte.....
C'était à Vicence en Vénétie..

Coronavirus : mécontents, des Italiens remplacent le drapeau de l'UE par celui de la Chine ? Pas si vite...

Sur les réseaux sociaux, une photo montrant un homme accrocher un drapeau de la Chine à un poteau et, à ses pieds, le drapeau de l'Union européenne, est venue alimenter une rumeur : les Italiens remplaceraient un peu partout le drapeau européen par le drapeau chinois en signe de mécontentement dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. Mais, attention, si la photo est vraie, elle ne montre pas une action anti-européenne...

"Nous avons contacté l'entreprise, qui dément toute volonté de critiquer l'Union européenne : elle voulait rendre hommage aux pays étrangers qui sont venus en aide à l'Italie à faire face au coronavirus. "On voulait juste faire un petit geste, la semaine prochaine on mettra le drapeau de Cuba puis de la Russie, qui ont envoyé des médecins. Quand tout ça sera terminé on remettra bien entendu le drapeau européen", nous a confié un cadre de l'entreprise"

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 850
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le CIO annonce les nouvelles dates des JO de Tokyo

Communique :
Initialement programmés du 24 juillet au 9 août 2020, les JO de Tokyo ont été finalement reportés comme l’a annoncé le CIO en début de semaine dernière. Ce lundi, l’instance a communiqué les nouvelles dates. Ainsi, les Jeux se dérouleront finalement du 23 juillet au 8 août 2021. L'information a été donnée par l'agence de presse japonaise Kyodo News.

Cette information met fin aux différentes théories et autres propositions sur la période à laquelle devait se tenir ces « nouveaux » JO 2020, la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, ayant par exemple proposé que les Olympiades aient lieu au printemps 2021.

 
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 971
1 148
168
Mon grains de sel sur l'avantage supposé de la Chine en sortie de crise...
Vous semblez confiant sur son avance, mais elle restera inférieur à son retard.
Cette avance lui donnera peut-être simplement le temps de travailler à l'immensité des problèmes internes qu'elle a à résoudre.
N'oubliez pas que jusqu'à il n'y a que 3 mois les mauvais augures ne restaient pas 15 jours sans annoncer des signes de sa chute avant les autres...
Ce pays était dans une course folle au développement. C'est peut-être le moment de se soigner un peu, se consolider...
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 850
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Aéroports : Nantes fermé, Avignon, Bordeaux, Montpellier, Toulon… à l’arrêt

L’aéroport Nantes-Atlantique est temporairement fermée au public à partir de ce lundi 30 mars 2020, d’autres aéroports régionaux se mettent à l’arrêt.


Communique :
« Compte tenu de la suspension des vols commerciaux à compter du 30 mars 2020, l’aérogare sera temporairement fermée au public et rouvrira en fonction des réactivations éventuelles de vols commerciaux.Nos équipes restent mobilisées pour assurer une continuité de service pour l’accueil des transports sanitaires et de l’activité cargo, ainsi que des vols commerciaux qui seraient re-planifiés« , annonce son gestionnaire, VINCI Airports.
L’aéroport Montpellier Méditerranée a également fermé ses portes au public, après un dernier vol opéré hier après-midi par Air France entre Montpellier et Paris-Charles-de-Gaulle. Idem à l’aéroport Toulon-Hyères, l’aérogare est fermée au public jusqu’à nouvel ordre. L’aéroport Avignon-Provence n’enregistre plus aucun vol commercial.
L’aéroport Bordeaux-Mérignac tourne au ralenti, sa fermeture n’est plus qu’une question de jours. « Actuellement, nous avons essentiellement des rapatriements« , déclare Sophie Vergnères, la responsable en communication, citée par le site actu.fr. « Avec si peu de trafic, est-ce que ça vaut vraiment le coup de maintenir ces vols commerciaux ? Les équipes travaillent sur la fermeture des aérogares destinées aux vols commerciaux. »

En raison de l’arrêt du trafic dû au confinement, les aéroports régionaux ferment les uns après les autres. Ils restent ouverts toutefois aux mouvements essentiels d’avions liés à la sécurité, aux vols militaires et sanitaires, et pour certains aux mouvements de fret.

 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 209
1 431
158
Kunshan

Extrait:
"Angela Merkel, qui a toujours refusé le principe d'une mutualisation des dettes en Europe, a rejeté l'idée d'emprunts corona - des emprunts européens communs destinés à affronter la crise -, lors du sommet de l'Union européenne.

"Nein !" Même si la trajectoire baissière de l'économie européenne est vertigineuse, Angela Merkel a fait part lors d'un sommet européen de son opposition à l'idée d'émettre des coronabonds, souhaités en particulier par Paris et Rome pour faire face à cette crise historique. "Nous avons dit du côté allemand, mais aussi de la part d'autres participants, que ce n'était pas la conception de tous les Etats membres" d'émettre ces emprunts européens communs pour soutenir l'économie, a souligné la chancelière allemande à l'issue d'un sommet par vidéoconférence.
Angela Merkel, qui a toujours refusé le principe d'une mutualisation des dettes en Europe, a réaffirmé sa "préférence pour le MES", le Mécanisme européen de stabilité qui est le fonds de secours en cas de crise de la zone euro. "Nous avons, je crois, avec le MES un instrument de crise qui ouvre de nombreuses possibilités et qui ne remet pas en question les principes de base d'une action commune et de responsabilité de chacun", a-t-elle ajouté lors d'une audioconférence de presse depuis Berlin. En clair : à un grand emprunt européen mutualisé, la chancelière préfère le MES qui peut poser des conditions strictes en échange de ses prêts à des pays en crise, comme par exemple des réformes difficiles à faire ou des économies à réaliser. Ce que ne souhaite pas Rome."

Un bel exemple de la solidarité du couple Franco-Allemand ici exprimé. On comprend l'option MES souhaitée par Angela Merkel qui lui permettra ainsi d'assoir sa mainmise sur les politiques budgétaires de l'ensemble des pays concernés.

Vive la désunion européenne chacun pour soi et dieu pour tous.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 850
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Air Canada : compression des effectifs de 85 à 90 % au deuxième trimestre 2020

Air Canada a annoncé aujourd’hui qu’en raison des répercussions sans précédent de la COVID-19 sur ses activités, elle diminuera ses effectifs de 85 à 90 % pour le deuxième trimestre de 2020.

Extrait :
La compagnie canadienne emploie au total environ 27.800 personnes. Elle placera 15 200 membres de son personnel syndiqué en mise à pied technique, ainsi que 1 300 gestionnaires en mise en disponibilité. Les compressions de personnel sur les lieux de travail entreront en vigueur aux alentours du 3 avril et seront temporaires.


L’aéroport Paris-Orly ferme ses portes ce soir

L’aéroport de Paris-Orly sera temporairement fermé au trafic passager à compter du 31 mars 2020, à 23H59, en raison de l’effondrement du trafic aérien à la suite des restrictions de déplacement liées au coronavirus.

communique :
« C’est une première, tout comme cette pandémie est une première depuis un siècle« , regrette Augustin de Romanet, le PDG de Groupe ADP, au micro de RTL. La plateforme parisienne, qui a accueilli 32 millions de passagers en 2019, a reçu ce mardi ses tout derniers vols commerciaux avant de se mettre en sommeil pour une durée indéterminée. Hier, elle a comptabilisé seulement 20 mouvements d’avions et un millier de passagers, contre habituellement 600 mouvements et 90 000 passagers quotidiens.
La tour de contrôle de Paris-Orly restera active pour les vols d’Etat, les vols sanitaires et les déroutements d’urgence. Quelques 80 avions sont désormais immobilisés sur les aires de stockage, une voie de circulation, une zone de maintenance et une piste en béton. Les zones sensibles des appareils, comme les sondes Pitot qui permettent de mesurer la pression subie par l’avion en vol, ou les moteurs, sont protégés. Côté commerces, plus d’une centaines de boutiques, bars et restaurants ont dû baisser le rideau. La Croix-Rouge a pris en charge les SDF qui avaient élu domicile à l’aérogare.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 850
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Covid-19 : Pour survivre, les compagnies aériennes devront tenir jusqu'à l'été... 2021

Traversant la pire crise de leur histoire, les compagnies aériennes prévoient d'essuyer une perte nette de 39 milliards de dollars entre avril et juin. Pour autant, l'enjeu pour la majorité d'entre elles n'est pas de passer les trois prochains mois, mais de tenir jusqu'à la prochaine période de rentrées de cash significatives, soit la prochaine saison estivale 2021. Analyse.


Extrait : Avec l'arrêt de la quasi-totalité des vols, le transport aérien se met en sommeil pour une période allant de deux mois pour les plus optimistes à trois mois pour ceux qui le sont moins. Une parenthèse inédite et catastrophique pour les transporteurs au cours de laquelle les trésoreries vont fondre comme neige au soleil en raison de l'absence totale de recettes d'un côté, et du maintien, de l'autre, d'un certain nombre de dépenses, même si celles-ci sont fortement allégées par l'arrêt des vols (pas de facture carburant ni de charges aéroportuaires) et les mesures prises par les différents gouvernements, comme c'est le cas en France avec les reports des cotisations sociales, des loyers et la prise en charge par l'Etat du chômage partiel.

Les compagnies vont brûler 61 milliards de dollars de cash d'avril à juin

Au deuxième trimestre, les compagnies aériennes devraient brûler 61 milliards de dollars de cash et enregistrer une perte nette de 39 milliards de dollars, soit 433 millions d'euros par jour.
Une situation dramatique qui les contraint à ne pas rembourser les billets d'avions pour les vols annulés au cours des trois prochains moins et de proposer, pour la majorité d'entre elles, des reports de vol ou des "avoirs".
Pour autant, si les plus fragiles ne passeront pas cette période sans un soutien plus important de l'Etat, le défi pour la majorité des compagnies n'est pas de pas tenir le temps du "shutdown", mais de tenir....encore un an.
Car celles qui resteront debout ne seront pas sorties d'affaire pour autant. Loin de là, même. La sortie de crise s'annonce compliquée avec une reprise longue et difficile. Quand bien même l'amélioration de la situation sanitaire permettrait de reprendre l'activité en juin, la demande touristique sera probablement molle cet été, estiment certains dirigeants du secteur.

Suite de l'analyse >>>

 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 046
145
70
45
Covid-19 : Pour survivre, les compagnies aériennes devront tenir jusqu'à l'été... 2021
Bof non. Si on arrive a faire des test-minute il suffira de tester les gens avant l'embarquement. Ca va etre un peu folklorique mais bon.
 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 046
145
70
45
Angela Merkel, qui a toujours refusé le principe d'une mutualisation des dettes en Europe, a rejeté l'idée d'emprunts corona - des emprunts européens communs destinés à affronter la crise -, lors du sommet de l'Union européenne.
Elle a raison. On va pas rajouter une crise economique a une crise sanitaire.
 
Silouane

Silouane

Dieu souverain
14 Jan 2015
1 470
765
143
上海
LE CHOC PÉTROLIER
Derrière la crise du coronavirus, se joue une situation qui, elle aussi, perturbe les équilibres économiques et géopolitiques: l'effondrement des cours du pétrole. Ce choc pétrolier va avoir un impact massif. Aucun pays producteur n'en sortira indemne.
À L'ORIGINE
Deux éléments.
Le refus de la Russie de se plier à la décision de l'Arabie saoudite de réduire la production de pétrole en réduisant les quotas de production.
Le deuxième élément c'est le tempérament "vif" de MBS, le prince héritier, qui décide de faire plier la Russie, quel qu'en soit le coût.
AUTRES AVANTAGES...
... pour l'Arabie saoudite de cette stratégie : affaiblir un peu plus son ennemi mortel, l'Iran, en pleine déconfiture économique et sanitaire, et tenter de déstabiliser durablement l'industrie du pétrole de schiste aux États-Unis, une industrie criblée de dettes et profitable seulement avec des cours du pétrole supérieurs à 60 $, voire plus...
AU DÉBUT
Trump ne dit rien.
Ça l'arrange.
Certes le secteur du pétrole de schiste va souffrir, mais "that's life", c'est la loi du capitalisme, il s'en remettra.
Mais cette baisse du pétrole est un bonus formidable, toujours bon à prendre avant les élections, pour les consommateurs américains.
SEULEMENT VOILÀ
Le coronavirus débarque.
Et les Américains ne conduisent plus.
Et les pétroliers américains hurlent à la mort.
Et Trump se rend compte que c'est allé trop loin.
Il va mettre la pression sur la Russie mais surtout sur l'Arabie saoudite pour que cette guerre cesse.

LE PROBLÈME...
...C'est que la demande mondiale s'est effondrée, que les stocks de pétrole sont au plus haut du fait de l'augmentation massive de production de l'Arabie saoudite, et qu'il faudra des mois, même si la Russie et l'Arabie saoudite parviennent à un accord, pour écouler tout le pétrole accumulé...
Donc, le pétrole remontera.
Mais ce sera lent.
Tout cela est passionnant...

TRÈS ÉTONNANT
Le monde découvre ébahi que la Chine ment sur ses chiffres.
Quelle surprise !
La Chine a TOUJOURS menti sur ses chiffres.
TOUJOURS.
Ils n'ont donc évidemment pas donné les vrais chiffres sur les décès de malades infectés.
Encore une mauvaise surprise pour les adeptes de la sinobéatitude.

LE TRIMESTRE LE PIRE
Sur la bourse depuis 2008.
La bonne nouvelle c'est qu'il s'est terminé hier soir.
Regardez plutôt les performances du premier trimestre des principaux marchés (CAC 40 : -26,46%, Eurostoxx 50 : -25,60%, Dow Jones : -23,20%, Nasdaq -14,18%, Nikkei : -20,04%, Shanghai Composite : -9,83%).