1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Abandon de la nationalité chinoise

Discussion dans 'Formalités administratives Chine' créé par Un humain..., 8 Août 2014.

  1. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Pour ma part, tant que j étais sous resident travail, pas besoin. Mais a partir du moment ou j ai fait les démarches pour le resident conjoint de citoyen chinois, c était un papier indispensable. Mais ce st vrai que cela varie d une ville a une autre. Par exemple, dans les documents de bases a donner au PSB, même pour Shanghai, il n est pas fait état du hukou.
     
  2. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bonsoir Fabien,
    Je pensais a vous et une solution peut être envisageable... Et ce malgré cette nouvelle règle confidentielle qui, pour moi, est plus la solution de facilite a LEURS yeux, d autant plus que votre épouse n est pas résidante a Shanghai. En tout cas, une chose est sure: Le PSB de Shanghai considère votre aînée comme citoyen chinois.
    Le schéma est assez simple:
    Etre résidant a Shanghai.

    Resume:
    En ayant un ami, une connaissance ou par le travail (Le votre ou celui de votre épouse) une personne qui vous héberge a Shanghai. A titre gratuit car "ami" ou locatif quitte a indiquer un montant de location sur le contrat, relativement bas pour que cette personne ne paye pas de taxe trop élevée si elle doit vous déclarer. (Soit dit en passant, vous pouvez lui donner le montant des taxes voir un peu plus pour le dédommager)

    Condition:
    Ami, collègue ou connaissance: Elle doit être propriétaire du logement.

    Comment?
    Vous signez un contrat de location, appartement dans lequel vous n habiterez pas physiquement, mais officiel. De la vous allez vous enregistrer au commissariat de police du quartier de résidence avec le contrat de location, les documents du propriétaire (Titre de propriété, ID...)

    Conséquence:
    Vous êtes résidants a Shanghai. De la, officiellement et non "confidentiellement", rien ne peut vous barrer la route vers l abandon de nationalité.

    A savoir:
    La commissariat ne sait pas si vous habitez réellement le logement. Avec la nouvelle loi de Hukou, par contre il le sait. (cf plus bas)

    Dans la pratique:
    Vous continuez votre vie a Hangzhou. Vous êtes résidants a Shanghai officiellement. En gros, l adresse a Shanghai ne sert que de "boite aux lettres" administrative.Le logement de Hangzhou n est plus déclaré comme résidence d habitation.

    Complication:
    Il peut y en avoir et il y en aura par rapport aux nouvelles règles de Hukou. Car la, pour être a jour au niveau du hukou, le"vrai/faux propriétaire" devra vous déclarer, et si pas de déclaration, la police saura que vous n êtes pas résidant a Shanghai ou qu il s agit d un appartement "écran". (Pour faire simple)

    Mon avis:
    Sur le papier, c est tout a fait faisable, pas de risques MAIS:
    Avec les nouvelles de Hukou, Shanghai, tôt ou tard, saura que vous n êtes pas a jour. Et de ce fait, Pekin aussi. Donc, risque de blocage dans l abandon de nationalité.
    Le propriétaire devra vous épauler, vous soutenir dans votre démarche et certainement apporter pas mal de documents auprès des autorités afin que tout cela soit légal et sans risques.
    Donc, le mieux serait de prendre contact avec un homme de loi chinois en lui expliquant votre plan et savoir ce qu il en pense... A condition que vous ayez une personne propriétaire a Shanghai qui puisse répondre a ce projet.
     
    #82 Un humain..., 18 Août 2014
    Dernière édition par un modérateur: 18 Août 2014
  3. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Juste une précision au cas ou vous contactez un avocat et qui peut servir quand meme:

    Pour résumer le post précèdent:
    Votre quotidien: Travail et lieu de vie a Hangzhou.
    Pour l administration/autorités chinoises: Résidences a Shanghai.

    Idéalement et pour donner plus de chance de réussites dans cette démarche: Que votre épouse ne travaille pas.

    Problème, bien que dans la procédure d un abandon de nationalité en Chine, le parent étranger n a pas a prouver sa résidence. Il peut très bien travailler et vivre a Singapore par exemple, les autorités peuvent s apercevoir de la "supercherie" avec votre passeport et le permis de résidence. Rappel, le Wroking permit et résidence permit sont lies. Donc si officiellement, vous résidez a Shanghai et si vous travaillez officiellement a Hangzhou, cela risque de coincer.
    Donc le mieux pour moi:
    Officiellement votre épouse et filles sont résidantes a Shanghai. Et vous, travail et résidant a Hangzhou. (Même si dans les faits, tout le monde vit Hangzhou mais ça, il n y a que vous qui le savez:) et bien sur si on suit l exemple du post précèdent.)

    Il existerait une autre solution mais cela a la condition suivante: Que votre entreprise est une branche ou un bureau a Shanghai. De ce fait, vous travaillez a Shanghai quitte a aller a Hangzhou souvent. A voir avec votre entreprise.
     
  4. FabienA

    FabienA Apprenti

    Inscrit:
    12 Août 2014
    Messages:
    22
    Ratings:
    +3 / -0
    Finalement, nous avons decide de ... ne rien faire.
    A priori il n'y a plus de difficultés a obtenir des entry/exit permit (même si nous avions eu de gros problèmes il y a 3 mois. A priori, maintenant c'est possible sans le moindre probleme). Nous pouvons très bien vivre comme ça.

    Et puis je suis en train de me dire que tout ces histoires, ces changements de règle toutes les 2 semaines, ces exigences non écrites, ces bureaux qui se renvoient la balle, ces exit/entry permits qu'on nous refuse puis qu'on nous accorde, tout ça finalement ne peut avoir qu'une seule explication a mon sens: il doit y avoir des quotas pour les abandons de nationalité. C'est tout. C'est a priori la première année que cette règle d'abandon de nationalité est appliqué pour émettre les permits de résidence. Ils doivent avoir plein de demandes, dépasser les chiffres et donc ils freinent. Et comme ils ne sont pas stupides non plus, ils ne nous bloquent pas non plus et nous autorisent a avoir des entry/exit permits.

    Voilà, c'est mon explication. Elle vaut ce qu'elle vaut. On essaiera de nouveau un peu plus tard, au premier trimestre 2015 par exemple.
     
  5. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 634
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 403 / -10
    Dès lors que les entry/exit permit sont délivrés sans problème, n'est il en effet pas préférable de laisser à votre enfant le choix de l'abandon à sa majorité ?
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page