CO2 issu du digital, de la 5G, des distances parcourues ou du chauffage

  • Auteur de la discussion babooche
  • Date de début
B

babooche

Membre Actif
05 Août 2019
40
11
15
28
Bonjour à tous, même s'il ne s'agit que d'argent, c'est déjà pas neutre comme conséquence, sachant que nous n'en sommes probablement qu'au début des impacts à venir.
Si la tendance devait se confirmer, voir se creuser plus encore, ces chiffres pourraient devenir indicateurs de conséquences humaines pour des millions de personnes, avec un peu de misère injectée, encore sur les plus faibles.
Pour être complet, rien n'étant jamais totalement noir ou blanc, un bon côté des choses, un effet de bord presque incroyable est le bien fou à la planète que ce terrible événement a aussi pour conséquence. Plus de 10.000 avions cloués au sol de façon journalière, cette peur des croisières qui pourrait dissuader de futurs candidats touristes, sur ces paquebots énergivore d'énergie fossile, c'est autant moins de CO2 émis et de perspectives d'émissions en moins dans l'atmosphère, avec peut-être, un petit répit pour la planète, donc pour le vivant, donc pour nous aussi.
Faudrait voir si ça a pas entraîner une augmentation importante de l’utilisation d’Internet. Car si c’est le cas, il est possible qu’on est consommé plus de CO2.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Faudrait voir si ça a pas entraîner une augmentation importante de l’utilisation d’Internet. Car si c’est le cas, il est possible qu’on est consommé plus de CO2.
Numérique : le grand gâchis énergétique
Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent près de 10 % de la consommation mondiale d’électricité. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. S’il n’est évidemment pas question de se passer des progrès apportés par le numérique, les scientifiques pointent un mode de fonctionnement peu optimisé et très énergivore. Cet article fait partie du Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année.
Nous vivons dans un monde de plus en plus dématérialisé. Nous payons nos impôts en ligne, regardons nos séries préférées en streaming, stockons nos milliers de photos dans le cloud… Dématérialisé, vraiment ? « Si l’on considère la totalité de son cycle de vie, le simple envoi d’un mail d’1 mégaoctet (1 Mo) équivaut à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes, soit l’équivalent de 20 grammes de CO2 émis », rappelle Françoise Berthoud, informaticienne au Gricad1 et fondatrice en 2006 du groupement de services EcoInfo – pour une informatique plus respectueuse de l’environnement. Car les mots des nouvelles technologies sont trompeurs : ils évoquent l’immatériel comme le mot « virtuel », l’éthéré comme le mot « cloud », ou encore la pureté comme l’expression de « salle blanche ». Et nous font oublier un peu vite les millions d’ordinateurs et de smartphones, les milliers de data centers et de kilomètres de réseaux utilisés pour traiter et acheminer ces données. Et la quantité considérable d’énergie qu’ils engloutissent. « Le secteur des nouvelles technologies représente à lui seul entre 6 et 10 % de la consommation mondiale d’électricité, selon les estimations – soit près de 4 % de nos émissions de gaz à effet de serre, assène Françoise Berthoud. Et la tendance est franchement à la hausse, à raison de 5 à 7 % d’augmentation tous les ans. »

 
Liseum

Liseum

Membre Bronze
05 Mai 2019
87
61
28
Numérique : le grand gâchis énergétique
Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent près de 10 % de la consommation mondiale d’électricité. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. S’il n’est évidemment pas question de se passer des progrès apportés par le numérique, les scientifiques pointent un mode de fonctionnement peu optimisé et très énergivore. Cet article fait partie du Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année.
Nous vivons dans un monde de plus en plus dématérialisé. Nous payons nos impôts en ligne, regardons nos séries préférées en streaming, stockons nos milliers de photos dans le cloud… Dématérialisé, vraiment ? « Si l’on considère la totalité de son cycle de vie, le simple envoi d’un mail d’1 mégaoctet (1 Mo) équivaut à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes, soit l’équivalent de 20 grammes de CO2 émis », rappelle Françoise Berthoud, informaticienne au Gricad1 et fondatrice en 2006 du groupement de services EcoInfo – pour une informatique plus respectueuse de l’environnement. Car les mots des nouvelles technologies sont trompeurs : ils évoquent l’immatériel comme le mot « virtuel », l’éthéré comme le mot « cloud », ou encore la pureté comme l’expression de « salle blanche ». Et nous font oublier un peu vite les millions d’ordinateurs et de smartphones, les milliers de data centers et de kilomètres de réseaux utilisés pour traiter et acheminer ces données. Et la quantité considérable d’énergie qu’ils engloutissent. « Le secteur des nouvelles technologies représente à lui seul entre 6 et 10 % de la consommation mondiale d’électricité, selon les estimations – soit près de 4 % de nos émissions de gaz à effet de serre, assène Françoise Berthoud. Et la tendance est franchement à la hausse, à raison de 5 à 7 % d’augmentation tous les ans. »

L'une des questions que nous devrions nous poser est le sens même de l'évolution technologique à laquelle nous assistons passivement, de façon placide.

Si la 5G ne devait pas avoir d'équipements consommant plus d'énergie que ceux de la précédente génération (hypothèse d'une relative mauvaise foi, émise par d'ardents défendeurs de la 5G), posons-nous juste la question des conséquences du déploiement de la 5G, avec surtout, le comportement qui va être encouragé, chez les détenteurs de terminaux 5G, ayant accès aux services de la 5G ?

5G, c'est en gros plus de bande passante pour un terminal élémentaire, comme le smartphone, la tablette, l'ordi, ...

Plus de bande passante, c'est l'accès à plus de données élémentaires, par unité de temps, donc, par exemple, l'encouragement à la consommation de vidéo HD, de façon individuelle,chacun dans son coin.

Juste un piste montrant que cette voie suivie est un non sens, dans cette période où nous comprenons que nous faisons globalement fausse route.

Le streaming est un comportement incroyablement néfaste pour la planète, que l'on encourage pourtant, de toute les façons, qu'on soit à la maison, avec les Box, ou en mobilité, avec son smartphone. La 5G n'est juste qu'un élément de plus encourageant cette pratique. La majorité des utilisateurs n'en ont pas conscience.

La pratique du streaming engendre, bien à l'insu de tous, un stockage élevé de données dans des fermes de stockage, l'existence de nombreux serveurs "portails" pour donner accès à ces données, mais surtout, la multiplication de très nombreux équipements réseaux, tout au long du cheminement des données, partant des "data center" pour être routées jusqu'au point de consommation des données, qu'il s'agisse du domicile, avec la Box ou en mobilité, avec les points d'accès radio, dont les bandes de fréquences vont s'étaler aux alentours de 3,5 Ghz (début 5G prévu en France, sur les bandes les plus basses en premier) jusqu'à une trentaine de Ghz, lorsque le déploiement sera généralisé.

Tous ces équipements techniques jalonnant les réseaux filaires et mobiles, incluant fibre et usage bandes radio fréquence, qu'il s'agisse de switchs, de routers, de dslam, d'interfaces électrique entre équipements, d'émetteurs-récepteurs radio fréquence, ... ont une consommation globale d'énergie qui enfle et qui va enfler, à mesure que la volumétrie des données transportées va augmenter.
L'encouragement simple de la pratique du streaming est mécaniquement associé à une augmentation de consommation d'énergie. Et personne ou presque ne disent rien ou pas grand chose ou pas assez fort. Tout le monde laisse faire, alors qu'il s'agit de notre planète que nous mettons à terre et nous même par la même occasion.

La corona virus est bien un fléau mais il est loin de nous égaler, dans le mal qui est fait à l'homme.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 861
10 678
178
Hong Kong et Shanghai
Numérique : le grand gâchis énergétique
Ordinateurs, data centers, réseaux… engloutissent près de 10 % de la consommation mondiale d’électricité. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter. S’il n’est évidemment pas question de se passer des progrès apportés par le numérique, les scientifiques pointent un mode de fonctionnement peu optimisé et très énergivore. Cet article fait partie du Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année.
Nous vivons dans un monde de plus en plus dématérialisé. Nous payons nos impôts en ligne, regardons nos séries préférées en streaming, stockons nos milliers de photos dans le cloud… Dématérialisé, vraiment ? « Si l’on considère la totalité de son cycle de vie, le simple envoi d’un mail d’1 mégaoctet (1 Mo) équivaut à l’utilisation d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes, soit l’équivalent de 20 grammes de CO2 émis », rappelle Françoise Berthoud, informaticienne au Gricad1 et fondatrice en 2006 du groupement de services EcoInfo – pour une informatique plus respectueuse de l’environnement. Car les mots des nouvelles technologies sont trompeurs : ils évoquent l’immatériel comme le mot « virtuel », l’éthéré comme le mot « cloud », ou encore la pureté comme l’expression de « salle blanche ». Et nous font oublier un peu vite les millions d’ordinateurs et de smartphones, les milliers de data centers et de kilomètres de réseaux utilisés pour traiter et acheminer ces données. Et la quantité considérable d’énergie qu’ils engloutissent. « Le secteur des nouvelles technologies représente à lui seul entre 6 et 10 % de la consommation mondiale d’électricité, selon les estimations – soit près de 4 % de nos émissions de gaz à effet de serre, assène Françoise Berthoud. Et la tendance est franchement à la hausse, à raison de 5 à 7 % d’augmentation tous les ans. »

Qu’est-ce qui génère le plus de CO2 ? :

A1 : Je télécharge un film sur internet, et je le regarde tranquille chez moi ?
A2 : Je prends ma bagnole, je fais 20 bornes pour allez au cinoche le plus proche, je regarde mon film, après avoir acheté les inévitables pop-corn, puis je refais 20 bornes dans l’autre sens.
(et ne me répond pas que dans le deuxième cas, je contribue à faire vivre la caissière, le marchand de pop-corn, l’ouvreuse - zut il y a belle lurette qu’il n’y a plus d’ouvreuse :langue: - , le projectionniste -oops, lui aussi disparu :langue:, le déchireur de ticket .... c’est hors sujet)

B1 : J’ai la chance de travailler dans une boîte moderne, et 3 jours sur 5 je peux faire du télétravail depuis chez moi, à 30 km du bureau
B2 : 5 jours sur 7, je prends ma bagnole pour faire 30 kms le matin pour aller bosser au bureau, et autant le soir pour rentrer
(c’est sûr, j’aurais dû refuser un job à plus de 10kms de chez moi, ...:mur:)

C1 : J’ai un problème sérieux avec un fournisseur / client . J’organise une visio conférence avec le dit fournisseur / client, et tous les interlocuteurs concernés (dont divers sous traitants)
C2 : dans la même situation je saute dans le premier avion pour aller chez mon fournisseur / client (et demande à tous les interlocuteurs de faire de même)
(et non, on ne trouve pas toutes les compétences nécessaires dans un rayon de 500 kms... parfois il faut aller chercher ses fournisseurs un peu plus loin:siffle:)

D1 : la réponse D1
D2 : la réponse D2
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 861
10 678
178
Hong Kong et Shanghai
L'une des questions que nous devrions nous poser est le sens même de l'évolution technologique à laquelle nous assistons passivement, de façon placide.

Si la 5G ne devait pas avoir d'équipements consommant plus d'énergie que ceux de la précédente génération (hypothèse d'une relative mauvaise foi, émise par d'ardents défendeurs de la 5G), posons-nous juste la question des conséquences du déploiement de la 5G, avec surtout, le comportement qui va être encouragé, chez les détenteurs de terminaux 5G, ayant accès aux services de la 5G ?

5G, c'est en gros plus de bande passante pour un terminal élémentaire, comme le smartphone, la tablette, l'ordi, ...

Plus de bande passante, c'est l'accès à plus de données élémentaires, par unité de temps, donc, par exemple, l'encouragement à la consommation de vidéo HD, de façon individuelle,chacun dans son coin.

Juste un piste montrant que cette voie suivie est un non sens, dans cette période où nous comprenons que nous faisons globalement fausse route.

Le streaming est un comportement incroyablement néfaste pour la planète, que l'on encourage pourtant, de toute les façons, qu'on soit à la maison, avec les Box, ou en mobilité, avec son smartphone. La 5G n'est juste qu'un élément de plus encourageant cette pratique. La majorité des utilisateurs n'en ont pas conscience.

La pratique du streaming engendre, bien à l'insu de tous, un stockage élevé de données dans des fermes de stockage, l'existence de nombreux serveurs "portails" pour donner accès à ces données, mais surtout, la multiplication de très nombreux équipements réseaux, tout au long du cheminement des données, partant des "data center" pour être routées jusqu'au point de consommation des données, qu'il s'agisse du domicile, avec la Box ou en mobilité, avec les points d'accès radio, dont les bandes de fréquences vont s'étaler aux alentours de 3,5 Ghz (début 5G prévu en France, sur les bandes les plus basses en premier) jusqu'à une trentaine de Ghz, lorsque le déploiement sera généralisé.

Tous ces équipements techniques jalonnant les réseaux filaires et mobiles, incluant fibre et usage bandes radio fréquence, qu'il s'agisse de switchs, de routers, de dslam, d'interfaces électrique entre équipements, d'émetteurs-récepteurs radio fréquence, ... ont une consommation globale d'énergie qui enfle et qui va enfler, à mesure que la volumétrie des données transportées va augmenter.
L'encouragement simple de la pratique du streaming est mécaniquement associé à une augmentation de consommation d'énergie. Et personne ou presque ne disent rien ou pas grand chose ou pas assez fort. Tout le monde laisse faire, alors qu'il s'agit de notre planète que nous mettons à terre et nous même par la même occasion.

La corona virus est bien un fléau mais il est loin de nous égaler, dans le mal qui est fait à l'homme.
Tout le traffic internet ne passe pas par la 5G (ou 4G ou 3G). La fibre ca existe aussi....

J‘ai un forfait mobile 4G de 5 GO par mois, mais je n’ai jamais réussi à l’utiliser en totalité
 
B

babooche

Membre Actif
05 Août 2019
40
11
15
28
Qu’est-ce qui génère le plus de CO2 ? :

A1 : Je télécharge un film sur internet, et je le regarde tranquille chez moi ?
A2 : Je prends ma bagnole, je fais 20 bornes pour allez au cinoche le plus proche, je regarde mon film, après avoir acheté les inévitables pop-corn, puis je refais 20 bornes dans l’autre sens.
(et ne me répond pas que dans le deuxième cas, je contribue à faire vivre la caissière, le marchand de pop-corn, l’ouvreuse - zut il y a belle lurette qu’il n’y a plus d’ouvreuse :langue: - , le projectionniste -oops, lui aussi disparu :langue:, le déchireur de ticket .... c’est hors sujet)

B1 : J’ai la chance de travailler dans une boîte moderne, et 3 jours sur 5 je peux faire du télétravail depuis chez moi, à 30 km du bureau
B2 : 5 jours sur 7, je prends ma bagnole pour faire 30 kms le matin pour aller bosser au bureau, et autant le soir pour rentrer
(c’est sûr, j’aurais dû refuser un job à plus de 10kms de chez moi, ...:mur:)

C1 : J’ai un problème sérieux avec un fournisseur / client . J’organise une visio conférence avec le dit fournisseur / client, et tous les interlocuteurs concernés (dont divers sous traitants)
C2 : dans la même situation je saute dans le premier avion pour aller chez mon fournisseur / client (et demande à tous les interlocuteurs de faire de même)
(et non, on ne trouve pas toutes les compétences nécessaires dans un rayon de 500 kms... parfois il faut aller chercher ses fournisseurs un peu plus loin:siffle:)

D1 : la réponse D1
D2 : la réponse D2
Et bien ce serait intéressant de calculer car je suis pas sûr que toutes les options avec voitures et des distances « aberrante » soient pas moins génératrice.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 861
10 678
178
Hong Kong et Shanghai
Et bien ce serait intéressant de calculer car je suis pas sûr que toutes les options avec voitures et des distances « aberrante » soient pas moins génératrice.
Avant de calculer, explique moi en quoi ces distances sont aberrantes. Merci.
 
- Résistons -

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
13 118
8 210
173
法国
Qu’est-ce qui génère le plus de CO2 ? :

A1 : Je télécharge un film sur internet, et je le regarde tranquille chez moi ?
A2 : Je prends ma bagnole, je fais 20 bornes pour allez au cinoche le plus proche, je regarde mon film, après avoir acheté les inévitables pop-corn, puis je refais 20 bornes dans l’autre sens.
(et ne me répond pas que dans le deuxième cas, je contribue à faire vivre la caissière, le marchand de pop-corn, l’ouvreuse - zut il y a belle lurette qu’il n’y a plus d’ouvreuse :langue: - , le projectionniste -oops, lui aussi disparu :langue:, le déchireur de ticket .... c’est hors sujet)

B1 : J’ai la chance de travailler dans une boîte moderne, et 3 jours sur 5 je peux faire du télétravail depuis chez moi, à 30 km du bureau
B2 : 5 jours sur 7, je prends ma bagnole pour faire 30 kms le matin pour aller bosser au bureau, et autant le soir pour rentrer
(c’est sûr, j’aurais dû refuser un job à plus de 10kms de chez moi, ...:mur:)

C1 : J’ai un problème sérieux avec un fournisseur / client . J’organise une visio conférence avec le dit fournisseur / client, et tous les interlocuteurs concernés (dont divers sous traitants)
C2 : dans la même situation je saute dans le premier avion pour aller chez mon fournisseur / client (et demande à tous les interlocuteurs de faire de même)
(et non, on ne trouve pas toutes les compétences nécessaires dans un rayon de 500 kms... parfois il faut aller chercher ses fournisseurs un peu plus loin:siffle:)

D1 : la réponse D1
D2 : la réponse D2
Et bien ce serait intéressant de calculer car je suis pas sûr que toutes les options avec voitures et des distances « aberrante » soient pas moins génératrice.
 
Liseum

Liseum

Membre Bronze
05 Mai 2019
87
61
28
Tout le traffic internet ne passe pas par la 5G (ou 4G ou 3G). La fibre ca existe aussi....

J‘ai un forfait mobile 4G de 5 GO par mois, mais je n’ai jamais réussi à l’utiliser en totalité
Bien entendu que une bonne partie des données transportées utilisent la fibre. Tout à fait raison.

D'ailleurs, les données transportées pour celles "qui terminent leurs vies" sur de la 3G, 4G, 5G, xG, ... ont bien avant eu une première vie sur de la fibre, au moins à la sortie des serveurs portails, interfaçant les fermes de stockage, puis passant via plusieurs répéteurs fibres, avec des tronçons d'une cinquantaine de km, au moins pour les fibres terrestres.
Toutes nos données, quelque soit le mode de consommation sur le terminal utilisateur, en toute extrémité de réseau a eu une vie "fibre".
La partie 3G, 4G, 5G, xG, ..., c'est juste la consommation de l'utilisateur, sur le dernier tronçon final, sachant qu'avant ce tronçon final, il existe toute l'autre section du réseau, celle que l'utilisateur ne voit pas, mais qui est longue et parsemée d'équipements réseau.

Pour vous en convaincre, petit exercice tout simple, à la portée de tout le monde, avec un terminal Windows à la maison, pour vérifier le chemin emprunté par les données.

Exemple du chemin emprunté par les données consultées du site "www.bonjourchine.com" pour chacun d'entre nous :

Dans la barre de recherche du terminal, sous Windows 10, en bas, à gauche, juste à côté du "bouton démarrer" :

- Saisir "cmd" dans la barre de recherche (ouverture d'une petite fenêtre toute noire de commande classique)
- A l'intérieur de cette fenêtre, saisir tracert www.bonjourchine.com et observez le résultat.

Chacune des lignes qui vont s'afficher correspondent à des noeuds du réseau, avec indication des adresses respectives.
Chacun de ces noeuds correspond à un équipement ou groupe d'équipements réseaux qui consomment de l'énergie.
Observez le nombre de lignes qui s'affichent, ainsi que la vitesse d'affichage de chacune de ces lignes.
Tout cela masque en plus, les répétitions réseaux (répéteurs optiques) qui ont lieu, qu'ils s'agisse de fibre ou autre et qui ne sont pas renseignées, ainsi que de nombreux équipements d'interfaces techniques.

Répétez cette opération avec le nom des sites (les liens effectifs de streaming) sur lesquels vous pratiquez le streaming. Le résultat nous permet d'éviter tout commentaire ;)

Blague à part, notre conso de data est vraiment importante, avec une croissante forte à attendre, lors des déploiements 5G.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Qu’est-ce qui génère le plus de CO2 ? :
réponse D :grin: parce que tu compares ce qui est incomparable.
Si la consommation était un pays, il serait le 3ème émetteur de CO2 au monde derrière qui on sait.
 
B

babooche

Membre Actif
05 Août 2019
40
11
15
28
Avant de calculer, explique moi en quoi ces distances sont aberrantes. Merci.
Plus de 70% des français font moins de 30km aller retour pour le trajet domicile travail. Donc quand tu prend comme hypothèse 60km aller retour, tu vois bien que tu es sur la tranche extrême, celle « aberrante »
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 861
10 678
178
Hong Kong et Shanghai
Plus de 70% des français font moins de 30km aller retour pour le trajet domicile travail. Donc quand tu prend comme hypothèse 60km aller retour, tu vois bien que tu es sur la tranche extrême, celle « aberrante »
E50763FE-3FCD-49DE-A1DD-6C167C7A2CD9.jpeg

C’est sûr que les gros ploucs qui ont le mauvais goût d’habiter des communes de moins de 20000 habitants doivent tous être chômeurs ... ou alors ils turbinent à l’usine du village .... :mur: :mur: :mur:
Tout le monde sait que ces ploucs qui habitent loin des villes n’ont pas besoin de se déplacer, contrairement aux citadins ..... :grin:


Ces gros ploucs représentent quand même 40 millions de français sur une population de 66 millions.
Je crois plutôt que c’est ce genre de statistiques qui sont ”aberrantes"

1C871B4B-B162-4BA2-8236-D52E1E24FA25.jpeg
 
A

adew

Dieu Supérieur
08 Mar 2016
1 088
525
138
29
Qu’est-ce qui génère le plus de CO2 ? :

A1 : Je télécharge un film sur internet, et je le regarde tranquille chez moi ?
A2 : Je prends ma bagnole, je fais 20 bornes pour allez au cinoche le plus proche, je regarde mon film, après avoir acheté les inévitables pop-corn, puis je refais 20 bornes dans l’autre sens.
(et ne me répond pas que dans le deuxième cas, je contribue à faire vivre la caissière, le marchand de pop-corn, l’ouvreuse - zut il y a belle lurette qu’il n’y a plus d’ouvreuse :langue: - , le projectionniste -oops, lui aussi disparu :langue:, le déchireur de ticket .... c’est hors sujet)
D'un point de vue unitaire t'as peut-etre raison, mais on "consomme" (j'aime pas ce mot pour du divertissement) beaucoup plus de films, series etc. quand on est chez soi dans on canape, que quand on va au cinema.
Tu ne vas pas au cinema tous les soirs pour voir un film apres le boulot, par contre c'est ce que la plupart des gens font chez eux. A l'inverse, aller au cinoche un dimanche aprem ne t'empeche pas pour autant de streamer un truc le soir une fois rentre chez soi. C'est donc une fausse dichotomie: les deux se completent mais ne se remplacent pas.
Si on devait vraiment comparer, ton A2 devrait etre la tele (numerique ou a l'ancienne). C'est ca le concurrent direct du streaming. Est-ce que l'industrie de la tele, avec toutes ses infrastructures de diffusion, ses studios etc consomment moins que de streamer des fichiers de quelques Go/heure?

Honnetement je n'en sais rien, meme si intuitivement j'aurais tendance a repondre "oui" a cause des economies d'echelles dues au cote synchrone du systeme (tout le monde regarde le meme flux de donnees en meme temps. Meme les options de replay etc se font localement). Je serais curieux de voir des chiffres cela dit.

B1 : J’ai la chance de travailler dans une boîte moderne, et 3 jours sur 5 je peux faire du télétravail depuis chez moi, à 30 km du bureau
B2 : 5 jours sur 7, je prends ma bagnole pour faire 30 kms le matin pour aller bosser au bureau, et autant le soir pour rentrer
(c’est sûr, j’aurais dû refuser un job à plus de 10kms de chez moi, ...:mur:)
La BBC vient par hasard de publier un article precisement la-dessus il y a quelques jours. Apparemment le plus grand benefice de travailler dans un bureau, c'est les economies d'echelles pour le chauffage etc. Dans un bureau chaque personne a nettement moins de place que dans une maison ou un appartement, et donc en moyenne il y a moins de metres cubes a chauffer par personne.


De plus quand tu travailles de chez toi, tu ne peux pas partager l'infrastructure. Chaque personne doit avoir, par exemple, son propre routeur, sa propre imprimante et ainsi de suite. Dans un bureau, tu as une imprimante reseau pour tout le monde, quelques repetiteurs WiFi a gauche a droite et basta.

EDIT: Ca n'est pas dans l'article, mais je rajoute l'eclairage, qui n'a l'air de rien mais suce enormement. Qu'il y ait 1 ou 10 personnes dans la piece, les lampes sont quand meme allumees. Donc il vaut mieux avoir une lampe pour 10 personnes que 10 lampes pour 10 personnes, surtout si c'est pas des LEDs.

C1 : J’ai un problème sérieux avec un fournisseur / client . J’organise une visio conférence avec le dit fournisseur / client, et tous les interlocuteurs concernés (dont divers sous traitants)
C2 : dans la même situation je saute dans le premier avion pour aller chez mon fournisseur / client (et demande à tous les interlocuteurs de faire de même)
(et non, on ne trouve pas toutes les compétences nécessaires dans un rayon de 500 kms... parfois il faut aller chercher ses fournisseurs un peu plus loin:siffle:)
La par contre je suis d'accord pour C1. Malheureusement ca n'est pas toujours possible.
Petite parenthese mais je ne pense pas que ca soit reellement la visioconf qui sont sous le feu des projecteurs, je pense que c'est plutot le streaming de films, series, cloud de donnees etc qui est vise. Les visioconfs se font generalement dans des resolutions degueulasses et tout le monde n'a pas forcement sa camera allumee tout le temps, tandis que si tu regardes un film sur une tele moderne ca sera generalement streame en 4K d'un bout a l'autre.
D'un autre cote un film ne change pas au cours du temps et peut donc etre socke en cache au plus proche du consommateur final, tandis qu'un flux video en temps reel doit d'office etre transmit de la source a la destination, et donc utiliser plus d'equipement, donc bon ...

D1 : la réponse D1
D2 : la réponse D2
D2 parce que R2-D2
 
Dernière édition:
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 861
10 678
178
Hong Kong et Shanghai
D'un point de vue unitaire t'as peut-etre raison, mais on "consomme" (j'aime pas ce mot pour du divertissement) beaucoup plus de films, series etc. quand on est chez soi dans on canape, que quand on va au cinema.
Tu ne vas pas au cinema tous les soirs pour voir un film apres le boulot, par contre c'est ce que la plupart des gens font chez eux. A l'inverse, aller au cinoche un dimanche aprem ne t'empeche pas pour autant de streamer un truc le soir une fois rentre chez soi. C'est donc une fausse dichotomie: les deux se completent mais ne se remplacent pas.
Si on devait vraiment comparer, ton A2 devrait etre la tele (numerique ou a l'ancienne). C'est ca le concurrent direct du streaming. Est-ce que l'industrie de la tele, avec toutes ses infrastructures de diffusion, ses studios etc consomment moins que de streamer des fichiers de quelques Go/heure?

Honnetement je n'en sais rien, meme si intuitivement j'aurais tendance a repondre "oui" a cause des economies d'echelles dues au cote synchrone du systeme (tout le monde regarde le meme flux de donnees en meme temps. Meme les options de replay etc se font localement). Je serais curieux de voir des chiffres cela dit.



La BBC vient par hasard de publier un article precisement la-dessus il y a quelques jours. Apparemment le plus grand benefice de travailler dans un bureau, c'est les economies d'echelles pour le chauffage etc. Dans un bureau chaque personne a nettement moins de place que dans une maison ou un appartement, et donc en moyenne il y a moins de metres cubes a chauffer par personne.


De plus quand tu travailles de chez toi, tu ne peux pas partager l'infrastructure. Chaque personne doit avoir, par exemple, son propre routeur, sa propre imprimante et ainsi de suite. Dans un bureau, tu as une imprimante reseau pour tout le monde, quelques repetiteurs WiFi a gauche a droite et basta.

EDIT: Ca n'est pas dans l'article, mais je rajoute l'eclairage, qui n'a l'air de rien mais suce enormement. Qu'il y ait 1 ou 10 personnes dans la piece, les lampes sont quand meme allumees. Donc il vaut mieux avoir une lampe pour 10 personnes que 10 lampes pour 10 personnes, surtout si c'est pas des LEDs.



La par contre je suis d'accord pour C1. Malheureusement ca n'est pas toujours possible.
Petite parenthese mais je ne pense pas que ca soit reellement la visioconf qui sont sous le feu des projecteurs, je pense que c'est plutot le streaming de films, series, cloud de donnees etc qui est vise. Les visioconfs se font generalement dans des resolutions degueulasses et tout le monde n'a pas forcement sa camera allumee tout le temps, tandis que si tu regardes un film sur une tele moderne ca sera generalement streame en 4K d'un bout a l'autre.
D'un autre cote un film ne change pas au cours du temps et peut donc etre socke en cache au plus proche du consommateur final, tandis qu'un flux video en temps reel doit d'office etre transmit de la source a la destination, et donc utiliser plus d'equipement, donc bon ...



D2 parce que R2-D2
Pour A
Ma télé numérique est distribuée par la fibre internet, donc la comparaison est difficile.
Mais il me semble que lorsque je regarde un film de 2 heures à la télé, cela consomme plus d’internet que lorsque je telecharge un film en 5 minutes...
Mais je me trompe peut-être

Pour B
Ok pour l’argument du chauffage .... dans les pays froids. Mais dans les climats tempérés, c’est moins vrai. Et pour la maison, si Mme ne travaille pas, elle ne va pas se les geler pendant que M. est au bureau.
Pour le materiel, quel foyer n’a pas son routeur internet, et une imprimante. Et le prix des imprimantes est devenu presque dérisoire (OK, l’encre coûte plus cher que le laser, mais est-ce que ça fait vraiment une grosse différence sur le bilan global?)
Et pour l’éclairage, avec les LED, la aussi la diffèreNice s’amoindrit.

Il est certain qu’internet est consommateur d’électricité (et en quantité importante), mais on a tendance à oublier tous les avantages et économies qu’il procure.
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 149
575
138
31
La BBC vient par hasard de publier un article precisement la-dessus il y a quelques jours. Apparemment le plus grand benefice de travailler dans un bureau, c'est les economies d'echelles pour le chauffage etc. Dans un bureau chaque personne a nettement moins de place que dans une maison ou un appartement, et donc en moyenne il y a moins de metres cubes a chauffer par personne.
Super FAUX ! Etude en carton ! Le moment où la consommation d'un chauffage est la plus haute (surtout en Chine, car beaucoup de chauffage sont des air conditionner) c'est au moment de chauffer la pièce !! A moins que ton bureau travaille en 3/8 avec la température en maintien pendant 24 H, quasiment comme à la maison, le matin il fera super froid dans ton bureau, donc ton chauffage va envoyer énormément d'énergie pour chauffer la pièce. De plus les bureaux sont souvent moins bien construit que les habitation en terme d'isolation, donc ils ont beaucoup plus de pertes.

De plus avec un télétravail, comme dans certaines boites en suèdes, ils ont réduit la taille des bureaux en faisant un roulement par semaine de qui l'occupe.

De plus quand tu travailles de chez toi, tu ne peux pas partager l'infrastructure. Chaque personne doit avoir, par exemple, son propre routeur, sa propre imprimante et ainsi de suite. Dans un bureau, tu as une imprimante reseau pour tout le monde, quelques repetiteurs WiFi a gauche a droite et basta.
Ton routeur à la maison je ne suis pas sur que tu l'éteignes lorsque tu vas au boulot. Peut être mais j'en doute. Pour l'imprimante, si tu es en télé travail, je ne vois pas pour qui tu imprimerais ton document, sachant que tu peux l'envoyer par email, vu que tu teletravail. Le teletravail c'est aussi lié au travail "0 papier".

EDIT: Ca n'est pas dans l'article, mais je rajoute l'eclairage, qui n'a l'air de rien mais suce enormement. Qu'il y ait 1 ou 10 personnes dans la piece, les lampes sont quand meme allumees. Donc il vaut mieux avoir une lampe pour 10 personnes que 10 lampes pour 10 personnes, surtout si c'est pas des LEDs.
Pour ça peut être, mais l'entreprise gagnerait a passer aux LEDs, réduction de coûts facile à faire.
 
- Résistons -

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
13 118
8 210
173
法国
Super FAUX ! Etude en carton ! Le moment où la consommation d'un chauffage est la plus haute (surtout en Chine, car beaucoup de chauffage sont des air conditionner) c'est au moment de chauffer la pièce !! A moins que ton bureau travaille en 3/8 avec la température en maintien pendant 24 H, quasiment comme à la maison, le matin il fera super froid dans ton bureau, donc ton chauffage va envoyer énormément d'énergie pour chauffer la pièce. De plus les bureaux sont souvent moins bien construit que les habitation en terme d'isolation, donc ils ont beaucoup plus de pertes.
Imagine une baignoire remplie d’eau, qui fuit partiellement (l’importance de la fuite représente l’isolation et l’inertie thermique du logement). Supposons que tu n’aies besoin d’un bain qu’une fois par jour. Est-ce qu’il vaut mieux laisser la baignoire se vider puis la remplir intégralement, ou laisser couler l’eau toute la journée pour la conserver pleine ? La réponse coule de source : mieux vaut la remplir uniquement avant utilisation. Le raisonnement pour le chauffage, bien que moins intuitif, est similaire.
 
Dui ni shuo de dui

Dui ni shuo de dui

Alpha & Oméga
18 Sept 2007
7 350
8 920
188
33
Shanghai
Imagine une baignoire remplie d’eau, qui fuit partiellement (l’importance de la fuite représente l’isolation et l’inertie thermique du logement). Supposons que tu n’aies besoin d’un bain qu’une fois par jour. Est-ce qu’il vaut mieux laisser la baignoire se vider puis la remplir intégralement, ou laisser couler l’eau toute la journée pour la conserver pleine ? La réponse coule de source : mieux vaut la remplir uniquement avant utilisation. Le raisonnement pour le chauffage, bien que moins intuitif, est similaire.
C'etait beau mais c'est malheureusement pas comme ca que ca marche. Ca parait logique dit comme ca, mais tu oublies en fait completement un des principaux parametres qui est l'inertie thermique. C'est en fait l'energie calorifique qui s'est emmagasinee dans tes murs, le sol, les meubles, n'importe quelle matiere presente basiquement.

Mettons que tu allumes le chauffage quelques heures par jour et qu'il soit eteint le reste du temps, tu vas utiliser un pourcentage tres important de ton energie a lutter contre l'inertie thermique de tes murs froids. Cette energie sera perdue tres rapidement lorsque tu couperas ton chauffage. C'est donc une partie significative de ton energie que tu as utilisee en pure perte, un peu comme si tu avais mis une grosse pierre poreuse ou bien une grosse couche de sable au fond de ta baignoire, elle se serait gorgee d'eau mais tu pourrais toujours pas prendre ton bain, il faudrait attendre qu'il y ait suffisamment d'eau pour que le niveau monte au dessus.

En laissant le chauffage allume toute la journee l'inertie thermique de tes murs est au maximum, si tu coupes le chauffage pendant quelques heures la temperature interieure n'aura que tres peu diminue et il te faudra peu de temps pour revenir a une temperature normale en rallumant le chauffage. Du coup, quand tu laisses ton chauffage H24, a part pendant les deux ou trois premiers jours il ne tournera plus reelement H24, il s'arretera regulierement parce qu'il aura atteint sa temperature cible.

J'etais dubitatif donc j'ai fait le test chez moi depuis de nombreuses annees: allumer la clim deux heures le matin et trois heures le soir vs allumer H24. Eh bien la difference sur ma facture est tres faible, de l'ordre de 100 kuai alors que la difference de confort est absolument flagrante. Donc une surconsommation negligeable pour une difference notable de la qualite de vie.
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
d'accord avec toi dui. On peut rajouter de choisir une température de l'ordre de 20° au lieu de 24°. Et d'avoir des habitation bien isolées.
Si on a les deux, la chauffage ne se mettra en route que quelques heures par jour et ta facture serra réduite de façon drastique.
Je rajouterais: faire tourner les machines à laver, séche-linge, lave-vaisselle après 22h pour profiter des heures creuses, du moins en France.
Même principe avec la clim en été: la mettre à 18° est très con, pour se sentir bien il faut un différentiel entre la T° externe et interne de 10° environ.
 
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 986
1 151
168
Tu semble sous-entendre que « le peuple » est une UNITÉ, HOMOGÈNE, ayant une volonté unique, un but commun, partagé par tous....

Pour ma part, je pense que « le peuple » est une juxtaposition d’individus ayant chacun sa volonté propre, son but personnel, ses aspirations personnelles, et malheureusement souvent contradictoires, incompatibles avec ceux des autres individus composant « le peuple ».
Dans ces conditions, connaître « LA volonté du peuple »et la satisfaire est quelque chose d’utopique
On est d'accord en fait.
Bien entendu le peuple n'a rien d'homogène.
Ça fait partie des difficultés.

Se connaitre collectivement.
Je ne sais pas non plus ce que ça peut vouloir dire et oui, c'est utopique.
J'ai d'ailleurs précisément parlé de ça à titre d'exemple d'utopie, de potentiel d'exploration, d’inconnu... où je crois qu'il y a quelque chose d'important à découvrir.

Ce sont des recherches qui commencent à être techniquement envisageables.