1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Brouillard sur Chongqing

Discussion dans 'Informations Chine' créé par C-E, 9 Février 2012.

  1. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Les seules choses concrètes sont les résultats de la politique de Bo à chongqing. Force est de constater que depuis son arrivée la ville s est transformée dans tous les domaines. Une anecdote qui résume tout : on n est plus obligé de passer à 3 caisses différentes pour régler les frais administratifs, et on ne paye qu en carte dans les administrations!
    Bo xilai wan sui!!!!oui-chef
     
  2. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Oui et sur la route ça s'est bien amélioré. Je me suis même décidé à conduire alors qu'avant ça aurait été hors de question. Plus les compensations en cas d'expropriation qui sont vraiment évaluées au prix du neuf selon le quartier avec la possibilité de négocier un peu à la hausse. 200 m² vue sur Jiefangbei au dessus de nanbinglu ...Bo Xilai Wan Wan Sui.
     
  3. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Exact egalement pour les expropriations, la famille de ma femme en a fait l experience...Pour la vue j ai exactement l inverse de la tienne. Seule la superficie change...:fouet:
     
  4. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Pour la superficie on a fait un petit rajout, on avait cruellement besoin d'une salle de majiang avant l'expropriation....sknMais quand on voit la maison, type maison de paysan en brique un peu pourrie a vrai dire (il y a peu il n'y avait ni toilettes ni douche) et le prix offert , c'est complètement surévalué....J'ai compris pourquoi beau papa belle maman était pas allé vivre dans un autre appart.
     
    #24 laoV, 23 Février 2012
    Dernière édition par un modérateur: 23 Février 2012
  5. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Ma belle famille a changshou disposait d a peu pres de la meme "maison“, en pleine campagne, sans eau ni electricite...C est pour cela, quand je vois certains bien pensants critiquer certaines expropriations, et que l on connait l etat de ses "maisons" ou meme un rat ne vivrait pas, et ce que les gens ont en retour, cela fait bien rire...Et dans ce cas precis, tout le hameau a ete exproprie, et tout le monde a ete dedommage bien au dela de la valeur des biens...
     
  6. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Oui c'est vrai que dans ces conditions si j'étais au courant des projets du gouvernement local j'achèterais plein de maisons pourries. Ce week end on est allé à la "campagne", environ 20 min de chez nous et le m² se négocie à 250-300 rmb, vu le développement je suis tenté. Après je dis pas que dans certains endroits il n'y a pas des expropriations sauvages mais pour nous la somme touchée est vraiment faramineuse et belle maman à demandé une rallonge...
    Ca me rappelle la fameuse maison clou à chongqing dont l'histoire avait été reprise par nos bons médias français en symbole de la lutte des pauvres petits paysans contre les expropriations sauvages du méchant gouvernement chinois, quand on sait ce qu'elle a touché pour sa cabane ça m'a rendu dingue de voir le manque de professionnalisme de nos médias surtout que la bonne femme avait déjà un gros patrimoine immobilier.
     
  7. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Aaaaah le traitement de l actualite chinoise par les medias etrangers independants et objectifs...anim_mur...vaste debat traite l an dernier lors des soi disants manifestations.
    Si jamais, un de ces 4, en bas de chez moi, ils servent un super cafe illy, a cote du SML center...
     
  8. mike

    mike Grandmaster M.
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    8 Avril 2006
    Messages:
    8 668
    Localité:
    Canton Powah
    Ratings:
    +4 004 / -6
    Oui enfin parfois ce n'est pas aussi simple. Certains ne veulent pas bouger car meme si leurs maisons sont vieilles, ils savent qu'ils n'auront jamais quelque chose d'aussi grand (passer d'une maison a plusieurs etages a un appart, meme bcp plus moderne, ca ne donne pas specialement envie). Et surtout ils vont etre reloger loin...tres loin de leur quartier d'origine. Ce qui n'arrange pas du tout ceux qui avait choisi cet emplacement pour y travailler. Bref il y aura toujours des mecontents car on ne peut pas contenter tout le monde. Il est vrai aussi que les medias ne parlent que de ces cas la, mais ca, c'est pas nouveau non plus.
     
  9. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Oui, enfin la dame de la maison clou possédait plusieurs appartement en ville et revenue vivre dans cette maison exprès pour faire monter les enchères et à toucher une somme à l'époque de plus de 200 000 € pour une ruine insalubre....Après je ne dis pas que ça se passe comme ça partout.
    Nous ici pas de relogement, ils payent cash dans notre cas et avec cette somme on peut acheter dans le neuf bien plus que nos 200m²... Pour tout te dire on va sûrement utiliser la somme pour acheter une grosse villa pour y vivre tous ensemble et ils nous en restera. Il faudrait être fou pour refuser...

    Ba oui sanlaurenzu, on se fait un truc si tu veux, donne ton numéro de téléphone en mp, le mien pour l'instant est inutilisable (j'avais trafiqué mon iphone français mais j'ai changé le software comme un crétin....).
     
  10. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 074
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    Bon apparement BO Xilai a été déclaré maillon faible.

    http://chine.aujourdhuilemonde.com/chine-bo-xilai-limoge

    Bo Xilai vient d'être démis de ses fonctions de chef du Parti de Chongqing, selon une annonce de l'agence officielle Chine Nouvelle.
    Ce communiqué intervient au lendemain de la conférence de presse annuelle du premier ministre Wen Jiabao, au cours de laquelle il avait lourdement critiqué la gestion de la ville-province.
    La chute rocambolesque de son premier adjoint, le mois dernier, avait déjà porté un coup à la carrière de Bo Xilai, qui jusqu'alors était pressenti pour entrer au Comité permanent du Bureau politique du PCC en octobre prochain.
    Bo Xilai devrait être remplacé par l'actuel vice-premier ministre Zhang Dejiang.
     
  11. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Voilà qui clôt le chapitre.
    Car certains journalistes étrangers affirmaient qu'il n'était pas foutu...
    Décidément, la pékinologie n'est pas une science exacte !
     
  12. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Ah ben oui...c est sur que lorsque l on se rappelle l etat de la ville avant son arrivee, et que l on voit ce qu elle est devenu notamment au niveau de la corruption...:tss:. Ca m attriste vraiment car le type semblait bien, correct....
    Petite phrase glanee ce matin sur le marche : "trop blanc pour avoir de telles responsabilites".
    Arf, j espere de ne pas avoir a nouveau a payer en liquide dans les administrations...
     
  13. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Enfin!
    Les affaires reprennent!
    On va pouvoir de nouveau ne plus payer du tout d'impôt, réinvestir dans les bordels, tabasser du paysan réfractaire, remettre sur pied le trafic de femmes et d'enfants, revendre de la drogue, reprendre le marché de la viande de porc, des fausses clopes, reconduire bourré, faire menacer le premier mec qui nous pose problème et accessoirement nous faire entuber par les fonctionnaires.

    Si tony montana le ch'ti voit ce post, il y a des places à prendre à Chongqing, la voie est libre.
     
  14. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    Un beau gachis....
    Dis, tu as toujours des problemes de connexion avec les sites hors-Chine? Chez moi, c est de pire en pire. Google, le monde, orange, libe etc...definitivement HS.
     
  15. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Le monde m'a toujours posé problème je n'ai accès qu'à la pravda (le figaro...), google c'est récurrent, ça marche une à deux heures par jour sinon c'est bloqué...Ma femme explique ça par "Google 不听话"...
    C'est vrai que c'est embêtant à la longue, et baidu pour les sites étrangers c'est zéro. Mais la semaine dernière j'ai eu plusieurs jours d'arrêt total vers les sites étrangers, là je peux accéder à la plupart...

    J'oubliais pour vendredi, 1200 RMB en 3 heures hier au majiang. Des fois je me demande pourquoi je bosse....
     
    #35 laoV, 15 Mars 2012
    Dernière édition par un modérateur: 15 Mars 2012
  16. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
  17. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
  18. sanlaurenzu

    sanlaurenzu Membre Gold

    Inscrit:
    15 Avril 2007
    Messages:
    829
    Localité:
    chongqing
    Ratings:
    +27 / -0
    bien vu ca!!
     
  19. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    " Il (Bo Xilaï) avait ainsi qualifié de non-sens les dires d'internautes décrivant son fils Bo Guagua déambulant dans Pékin en Ferrari. Et assuré que les études du jeune homme à Oxford et Harvard étaient financées par des «bourses»."
    - moi aussi j'en veux une comme Bo Gaga !!!
    :girl:
     
  20. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    Entre rumeurs et purges, Pékin joue la normalité

    Le Point.fr - Publié le 29/03/2012

    [​IMG]

    Deux semaines après l'annonce de la disgrâce du prince rouge de Chongqing, "l'affaire Bo Xilai" n'en finit pas de faire des remous.


    Confrontées à une vague de rumeurs sans précédent, qui sont allées la semaine dernière jusqu'à parler de "coup d'État", les autorités ont conservé leur mutisme, mais ont choisi de répondre aux spéculations par une apparente normalité.
    Jean-Pierre Raffarin, qui dirigeait une importante délégation de dirigeants d'entreprises français, a été reçu mardi par le vice-Premier ministre Wang Qishan, considéré comme l'un des principaux représentants du courant libéral. La confiance que lui témoignent plusieurs hauts dirigeants, dont son homologueWen Jiabao, a permis à l'ancien Premier ministre de jouer un rôle précieux d'émissaire et de dénouer des crises entre Paris et Pékin à plusieurs reprises. "Toutes les apparences étaient celles de la stabilité autour des deux mots : réforme et ouverture", a précisé Jean-Pierre Raffarin à la clôture des deux journées de rencontres menées avec le Comité France-Chine. Des sources chinoises confirment que la chute de Bo Xilai donne pour l'instant une impulsion au courant libéral dans la perspective de la transition politique du mois d'octobre.

    Apparences

    Depuis lundi, les hauts responsables ont également multiplié les apparitions publiques. Le président Hu Jintao s'est envolé pour la Corée du Sud, où il a rencontré le président américain en marge d'un sommet sur la sécurité nucléaire. Il poursuit actuellement une tournée asiatique qui doit le tenir dix jours hors de Chine. "Il n'aurait jamais pris un tel risque, en cas de forte incertitude", affirme un diplomate occidental. Pendant ce temps le Premier ministre Wen clôturait une conférence sur la corruption annonçant de nouvelles mesures pour la lutte anti-pot-de-vin. Le prince déchu, Bo Xilai, avait fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Une manière, donc, de récupérer le terreau dont l'ancien responsable de Chongqing faisait sa base politique. Chaque ministre ou membre du secrétariat permanent du bureau politique, le cerveau du régime où Bo Xilai rêvait d'entrer, est apparu dans ses fonctions, voire au-delà, comme Zhou Yongkang, chef de la sécurité, donné très proche de Bo Xilai, qui a accueilli vendredi le président indonésien, un rôle que le protocole ne lui réserve pas habituellement !


    "Le consensus s'est refait sur la nécessité de conserver une équipe dirigeante unie et stable, même si les rivalités et ambitions demeurent. Ses anciens alliés sont pragmatiques, ils n'ont pas envie d'accompagner Bo Xilai dans sa chute", confie une source proche du pouvoir. Jeudi dernier, les rumeurs politiques relayées dans une partie de la presse internationale étaient si fortes qu'il a suffi d'une baisse de l'indice de la production manufacturière au premier trimestre, pourtant attendue, pour que les valeurs "Chine" diminuent sensiblement à la Bourse de Londres et de New York. Une internationalisation de cette crise politique dont Pékin ne veut à aucun prix.

    Frissons

    Lundi, un éditorial du South China Morning Post, le quotidien en anglais de Hong Kong, a estimé qu'il n'était "pas difficile d'imaginer que certains dirigeants chinois aient réagi avec colère à propos des rumeurs mal intentionnées diffusées par lesforces occidentales hostiles (...) puis recyclées avec d'autant plus de poids et de crédibilité sur Internet". Beaucoup de Chinois ont en effet découvert avec un décalage de quelques heures sur "Weibo", le Twitter chinois, dont l'audience approche des 300 millions d'internautes, les suites du feuilleton politique qui les passionne depuis début février.

    Mais, cette fois, les informations ont fait état de coups de feu qui auraient été entendus dans la nuit du 19 au 20 mars en provenance de Zhongnanhai, résidence des hauts dirigeants, au centre de Pékin, et même de véhicules armés aperçus sur l'avenue de la Paix céleste qui traverse Pékin d'est en ouest. Des nouvelles qui ont donné des frissons à de nombreux Chinois. "Nous n'avons rien vu de pareil depuis l'affaire Lin Biao", confie une universitaire. En 1971, le dauphin du président Mao, soudain disgracié, avait disparu dans un étrange accident d'avion alors qu'il tentait de s'enfuir en Union soviétique... Pourtant, aucun des journalistes qui se sont précipités cette nuit-là dans ce quartier, ni des nombreux résidents interrogés depuis lors, n'a pu confirmer cette information. La source de cette rumeur est finalement apparue : provenant d'un journal basé à New York et proche de la secte Falun Gong, bannie par les autorités depuis 1999...

    Purges et révélations

    Pour autant, il n'y a pas de fumée sans feu, et les purges se poursuivent à l'encontre des proches de Bo Xilai. À Chongqing, la mégapole de 33 millions d'habitants dont il était le chef du Parti, quelques têtes sont tombées. Celle du président de l'Assemblée locale Chen Cungen, d'abord. En 2009, il avait envoyé 300 000 cadres en "formation" à la campagne (pour quelques jours seulement, mais dans un mouvement qui présentait de fortes réminiscences avec la seconde partie de la révolution culturelle). Celle du chef de la police d'un district, Wang Pengfei, ou encore celle du chef d'un autre district, Xia Zeliang. Tous trois ont été destitués mardi. Plusieurs vice-maires et les responsables de la propagande sont également dans le collimateur, affirment des observateurs proches du dossier.

    Les langues commencent à se délier et une nouvelle affaire révélée mardi vient donner un coup de projecteur sur la mort mal expliquée, en novembre dernier, d'un Britannique qui vivait à Chongqing. Selon des sources proches du dossier, Neil Heywood, un citoyen de Sa Majesté de 41 ans, réputé pour son élégance, a été retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. La police a conclu rapidement à un arrêt cardiaque consécutif à un excès de consommation d'alcool, et son corps a été incinéré sans autopsie. Ce n'est que récemment que l'ambassade britannique aurait demandé aux autorités chinoises des compléments d'enquête.

    Les premiers éléments du dossier laissent entendre que cet homme, marié à une Chinoise originaire de Dalian, était le tuteur anglais du fils de Bo Xilai et lui aurait notamment permis d'accéder à l'école Harrow, puis à l'université Oxford. L'affaire se complique alors que plusieurs journaux britanniques ont révélé aujourd'hui que Neil Heywood travaillait pour une société de conseil en intelligence économique qui aurait été fondée par des anciens du M16, services de renseignements britanniques. Les enquêteurs affirment avoir trouvé des liens d'affaires existant entre l'épouse de Bo Xilai et ce citoyen anglais, laissant entendre qu'un différend commercial aurait pu s'envenimer. Intox pour salir l'image du prince rouge de Chongqing ? Affaire avérée ? L'ambassade britannique est, pour l'instant, restée très discrète.

    Mis en examen

    Aucune précision n'est tombée entre-temps sur la sanction qui attendait Bo Xilai. Dans un premier temps, les tenants de la ligne tolérante, qui prônaient de lui donner une sortie honorable avec un placard doré, semblaient majoritaires. Mais plus les jours passent avec leur cohorte de révélations plus ou moins avérées, plus semble se confirmer l'hypothèse d'une sanction plus dure. En 1995, lors de la dernière grande crise politique comparable, le maire de Pékin, qui faisait de l'ombre au président Jiang Zemin, juste nommé chef d'État, avait d'abord été destitué de ses titres puis, au fil des mois, exclu du Parti communiste et finalement condamné à quinze ans de résidence surveillée en Mongolie intérieure. Aux dernières nouvelles, Bo Xilai et son épouse auraient été mis en examen et leur fils, qui poursuivait ses études à Harvard, semble introuvable.

    Les mystères de Pékin se poursuivent tandis que la Chine continue de marcher en avant en s'efforçant de surmonter cette crise...
     

Partager cette page