Suspension des vols de boeing 737-8 max & discussions sur l'aviation

  • Auteur de la discussion Orang Malang
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Reportages Photos : Que deviennent les appareils non utilises actuellement notamment aux Etats Unis et dans le monde ! par Sam Chui

Airplane_Storage_VCVMHV_17-759x500.jpg
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Airbus : T1, chômage partiel à Broughton et Plan Marshall réclamé à Toulouse

Airbus a vu son chiffre d’affaires baisser de 15% au premier trimestre, et annoncé la mise au chômage partiel de 3200 employés à Broughton au Pays de Galles. A Toulouse, les élus réclament la mis en place d’un « plan Marshall » devant le possible impact de la pandémie de Covid-19 sur 55.000 emplois directs et indirects en Occitanie.

Extrait : Les résultats financiers du 1er trimestre présentés le 29 avril 2020 sont partiellement impactés par la crise du coronavirus : le chiffre d’affaires recule de 15% à 10,631 milliards d’euros, « reflétant le contexte de marché difficile qui impacte l’activité Avions commerciaux, avec 40 livraisons en moins par rapport à l’année dernière à la même époque ». L’EBIT ajusté perd 49% à 281 millions d’euros, et l’EBIT reporté 56% à 79 millions d’euros. Sur le trimestre clos au 31 mars, Airbus enregistre une perte nette de 491 millions d’euros, contre un bénéfice net de 40 millions à la même période l’année dernière ; la perte par action est de 0,61 euro.

Airbus explique dans son communiqué qu’il a continué d’améliorer ses performances industrielles au premier trimestre, mais environ 60 avions n’ont pas pu être livrés en raison de la pandémie de COVID-19. Comme annoncé début avril, l’avionneur à ajusté les cadences mensuelles de production d’avions à 40 exemplaires pour la famille A320, à deux pour l’A330 et à six pour l’A350, soit une baisse d’environ un tiers par rapport aux cadences moyennes d’avant la crise. S’agissant de l’A220, la FAL de Mirabel au Canada doit « progressivement retrouver » une cadence mensuelle de avions assemblés par mois.


La France prête à aider « totalement » Airbus

La publication ce matin de résultats en recul par Airbus a immédiatement déclenché une réaction du ministre de l’Economie, qui se dit prêt à aider « totalement » et si besoin « massivement » l’avionneur européen aux prises avec les effets de la pandémie de Covid-19. Et la compagnie aérienne Air France est encouragée à acquérir de nouveaux avions chez lui.


Extrait :
Un chiffre d’affaires en baisse de 15% au premier trimestre dû entre autres aux 60 avions non livrés, une perte nette de 491 millions d’euros : les mauvais résultats financiers révélés ce matin par Airbus, accompagnés par de nouvelles mesures de chômage partiel, n’ont pas laissé Bruno Le Maire indifférent. Il a déclaré sur LCI que la France est prête à aider Airbus face à la crise : « il va de soi que nous soutiendrons totalement et s’il le faut massivement Airbus le moment venu ». Le ministre a souligné au passage que le soutien annoncé pour la compagnie aérienne Air France (à hauteur de 7 milliards d’euros pour elle et le groupe Air France-KLM) est « déjà une forme de soutien à l’avionneur européen ».

Un « certain nombre d’engagements » ont été pris par la compagnie nationale française en contrepartie de l’aide d’Etat, a insisté le ministre : « il va de soi que derrière, il y a aussi les achats d’Airbus et la filière aéronautique française. Si nous soutenons Air France, c’est aussi et je ne le cache pas pour soutenir Airbus ». Il faut donc qu’Air France « continue à être un bon client d’Airbus qui est aujourd’hui aussi en difficulté ». Le carnet de commandes de la compagnie aérienne compte actuellement 60 A220-300 et 34 A350-900 supplémentaires (deux des quatre livrés sont en service en ce moment), ainsi qu’un dernier Boeing 787-9 Dreamliner (aucune décision n’a été prise quant à sa livraison cette année).

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing: pertes, licenciements et le 737 MAX

Boeing a annoncé pour le 1er trimestre une perte nette de 641 millions de dollars, et confirmé d’ici la fin de l’année la suppression de jusqu’à 10% de ses effectifs – et 15% dans la branche avions commerciaux. Le ralentissement des rythmes de production a été confirmé mais le 737 MAX ne devrait désormais pas revoler avant le mois d’aout.

Extrait : Au premier trimestre clos au 31 mars 2020, le constructeur américain a réalisé un chiffre d’affaires de 16,9 milliards de dollars, en baisse de 26%, avec une perte nette de 641 millions alors qu’il avait enregistré un bénéfice 2,350 milliards au T1 l’année dernière. Et la dette est passée en trois mois de 27,3 à 38,9 milliards de dollars. Ces résultats « reflètent essentiellement » les répercussions de la pandémie de Covid-1919 et de l’immobilisation du 737 MAX depuis mars 2019, souligne son communiqué. Boeing constate « un impact important » sur la demande de nouveaux avions commerciaux et des services : les compagnies aériennes retardent l’achat de nouveaux appareils, ralentissent les calendriers de livraison et diffèrent les interventions de maintenance facultative. Afin « d’adapter ses activités à la nouvelle réalité du marché », Boeing a pris plusieurs décisions, parmi lesquelles la réduction des cadences de production de ses avions commerciaux (qui vient de reprendre) ou une restructuration de son équipe dirigeante et de son organisation.

Mais le groupe a surtout confirmé qu’il prévoit de « réduire l’ensemble de ses effectifs dans le cadre d’un programme de départs volontaires et, si nécessaire, de mesures supplémentaires concernant la main d’œuvre ». D’ici la fin de l’année, cela devrait concerner environ 10% des effectifs dans le monde, et en particulier plus de 15% des emplois dans l’aviation civile, a précisé le CEO David Calhoun en marge de la présentation des résultats. Surtout dans l’Etat de Washington selon le Seattle Times, et cela représenterait 10.000 des quelque 65.000 postes dans la division Avions commerciaux. Un « haut pourcentage » des départs ou licenciements concernerait les « white collars » (et donc pas les employés de la production), a précisé le CEO. Qui espère que la plupart des départs se feront dans le cadre du plan de départs volontaires dévoilé au début du mois, une proposition déjà faite à quelque 70.000 employés, mais croit qu’en fin de compte « nous devrons faire quelque chose sur une base involontaire ».

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Southwest revend des Boeing, American se passe des Airbus

La compagnie aérienne low cost Southwest Airlines a annoncé la vente de 20 avions pour les relouer dans la foulée, soit dix Boeing 737-800 et dix 737 MAX 8. Chez sa rivale American Airlines, l’immobilisation au sol au moins jusqu’en 2022 des Airbus A330-200 signifie que sa flotte long-courrier n’opèrera plus que des 777 et 787.

Extrait :
La société de leasing BOC Aviation a annoncé avoir signé avec Southwest un contrat de vente et cession-bail (sale and leaseback) portant sur dix 737 MAX 8. Ces monocouloirs remotorisés s’ajouteront donc aux onze 737-700 que BOC loue déjà à la low cost basée à l’aéroport de Dallas (des 737-700 qui avaient déjà fait l’objet d’un sale and leaseback en 2009 selon FlightGlobal).
Southwest Airlines n’a pas précisé à qui les dix 737-800 ont été revendus, mais précise dans une déclaration aux autorités boursières que l’ensemble de l’opération lui rapportera 815 millions de dollars brut.

 
Crimson

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 251
4 464
188
Right Behind You
Au final,a tout lire, pourrait on voire un retour en arriere de plusieurs decennies pour le secteur? non? Avec une diminution drastique de l'offre ET de la demande.

Serait on en droit d'esperer un retour a ce qu'etait ce business dans les annees 70s-early 80s.. Une classe eco equivalente a certaines classes business actuelles (I am looking at you, Shanghai Airlines...), des business reelement classe, plus de betailleres, moins de PAX avec des prix plus eleves. Une competitivite creee par le niveau de service et non le prix!. Perso (et mes excuses pour les emplois du secteur), mais je ne me plaindrais guere.
Limite on retrouvera nos espaces fumeurs en cabine (Tain.. les souvenirs d'odeur de tabac froid lol)!

Voila, c'etait le moment nostalgie d'une epoque (peut etre) meilleure...

1589260461730.png
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing en avril : 0 commandes, 209 annulations et 6 livraisons

Pour la deuxième fois depuis le début de l’année, Boeing n’a enregistré aucune commande d’avions commerciaux le mois dernier, et 209 avions ont disparu de son carnet de commandes – dont 207 de la famille 737 MAX. Seulement six appareils ont été remis à leurs clients, en partie pour cause de suspension de la production. Le CEO David Calhoun croit qu’au moins une compagnie aérienne disparaitra du ciel américain avant la fin de l’année, tandis que Ryanair se dirigerait vers une flotte tout-Boeing, en privant Lauda de ses monocouloirs Airbus.

Extrait :
Comme en janvier dernier, le constructeur américain affiche 0 commandes pendant le mois d’avril 2020, alors que les effets de la pandémie de Covid-19 sur le transport aérien continuent d’empirer. Mais son backlog a rétréci de 209 avions : selon le Seattle Times 69 et 29 737 MAX ont été annulés respectivement par les sociétés de leasing GECAS et CDBF, et dix autres par des acheteurs anonymes, tandis que Boeing a retiré de ses listings pour des raisons comptables (la solidité financière des clients étant douteuse) 99 autres 737 MAX et deux 787-9 Dreamliner (ces derniers apparemment destinés à Avianca, en grandes difficultés).
Depuis le début de l’année Boeing totalise 49 commandes dont 18 pour la famille 737, deux pour la famille 767 et 29 pour les Dreamliner. Ce qui en tenant compte des annulations et conversions représente -516 commandes nettes en quatre mois.


Airbus réfléchit à une restructuration qui pourrait impliquer des licenciements

PARIS (Reuters) - Airbus, durement affecté par la crise du coronavirus, réfléchit à une restructuration qui pourrait impliquer des licenciements "importants" mais aucune décision définitive n'a été prise, a-t-on appris auprès de sources proches du secteur.

Extrait :
Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de la direction du groupe, tenu par le droit français d'informer au préalable les organisations syndicales représentatives.
L'avionneur européen pourrait informer les syndicats de ses propositions vers la fin du mois.
Jusqu'à présent, Airbus a déclaré qu'aucune décision importante ne serait prise avant l'été, mais la crise du transport aérien s'est encore accentuée ces dernières semaines et les appels à l'aide des compagnies et des fournisseurs se multiplient.
Le quotidien britannique The Telegraph, citant des sources non identifiées, écrit que l'avionneur européen s'apprête à supprimer 10.000 emplois voire jusqu'à 10% de ses effectifs.

 
Crimson

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 251
4 464
188
Right Behind You
Le patron de Boeing a semé la panique mardi à Wall Street, en avertissant qu'une grande compagnie aérienne américaine allait probablement faire faillite

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing : le vol de remise en service du 737 MAX pas avant juin

Des doutes s'accumulent sur la date de remise en service du Boeing 737 MAX, cloué au sol depuis plus d'un an: le vol test nécessaire au feu vert des régulateurs n'est pas prévu au moins avant juin, ont indiqué jeudi à l'AFP des sources règlementaires.

Communique : Ces informations jettent un voile sur le calendrier de Boeing, qui prévoit une remise en service du MAX pour «mi-2020», c'est-à-dire en juin.
Les autorités de l'aviation civile ne peuvent approuver la version modifiée de l'avion qu'après un essai en vol. Or aucun vol test du 737 MAX modifié n'est prévu avant juin au moins, a dit jeudi une des sources sous couvert de l'anonymat. Une autre va même plus loin, en affirmant qu'aucune date n'a été arrêtée, à cause de la crise sanitaire.
Les inspecteurs européens et canadiens auront du mal à se rendre aux Etats-Unis pour participer à un essai en vol à cause des restrictions aux voyages et de la distanciation physique, explique-t-on de même source. Contactée par l'AFP, l'AESA, le régulateur européen n'a ni confirmé ni infirmé ces informations.

«Pour ce qui concerne le MAX, le travail progresse en dépit des différentes mesures de confinement. Toutefois, l'impact du Covid-19, notamment les restrictions aux voyages qu'il a entraînées, signifie que nous n'avons pas de calendrier ferme pour les vols tests, qui sont exigés pour valider la remise en service», a déclaré par courriel Janet Northcote, une porte-parole de l'AESA.
L'agence fédérale de l'aviation, la FAA, le principal régulateur de Boeing, a pour sa part fait savoir qu'il «n'y avait pas de mise à jour» aussi bien pour ce qui est de la date de certification de l'avion que pour la formation des pilotes.


Les appareils deja construits seront fossilises au sol d'ci la remise en service avec des pax vu le planning aleatoire (si il y a toutefois remise en service ) et vu l'hecatombe dans les compagnies aeriennes et la crise pour ceux qui arrivent a joindre les deux bouts Boeing a du soucis a se faire , le ciel n'est guere degage pour les constructeurs tous confondus en cette periode .
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Cent COMAC C919 et ARJ21 pour China Express Airlines

air-journal_China-Express-reseau_Weibo-China-Express-airlines.jpg

La compagnie aérienne China Express Airlines a passé un accord stratégique avec le constructeur chinois COMAC, y compris l’acquisition de cent C919 et ARJ21.

Communique :
Un document publié à la bourse de Shenzhen précise que les actionnaires de la compagnie basée à l’aéroport de Chongqing-Jiangbei doivent encore approuver l’accord, sans donner de répartition entre les types de monocouloirs chinois selon FlightGlobal. China Express Airlines (connue également sous le nom Huaxia Airlines) souligne en revanche que ces avions devraient entrer en service à partir de cette année, les détails devant être finalisés « dans les prochains mois ». L’accord stratégique devrait aussi inclure la maintenance, le développement des marchés et « le design d’avions ».

Si elle est confirmée, la nouvelle serait mauvaise pour les constructeurs occidentaux et en particulier Airbus : la compagnie régionale lancée en 2006 opère actuellement onze A320 (configurés avec 4 places en classe affaires et 168 en Economie) et 37 Mitsubishi CRJ900 (ex-Bombardier, 6+78), et aurait selon la même source un A320neo en attente de livraison. Or Airbus comme Boeing n’ont enregistré quasiment aucune commande depuis la pandémie de Covid-19.

Le site en anglais de COMAC ne mentionne pas cet accord ; 26 ARJ21-700 (70 à 95 sièges) sont entrés en service chez Chengdu Airlines et Gengis Khan Airlines, sur un total de 328 commandés fermes. Le C919 (concurrent des monocouloirs A320 et 737) poursuit sa campagne de certification, six exemplaires ayant déjà décollé mais l’entrée en service ne devant pas intervenir avant 2021 ou 2022 ; 305 ont été commandés ferme.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : vol de recertification la semaine prochaine ?
27 juin 2020
Le premier vol d’essai nécessaire pour une recertification du Boeing 737 MAX modifié, étape incontournable avant sa remise en service, pourrait avoir lieu la semaine prochaine, selon deux sources proches du dossier citées par l’AFP.

Extrait :
« Nous devrions en savoir plus sur le calendrier plus tard aujourd’hui (vendredi) ou pendant le week-end« , a déclaré une des sources, ayant requis l’anonymat. « L’équipe progresse vers des vols de certification FAA dans un avenir proche« , a indiqué pour sa part de la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur américain qui doit valider la nouvelle certification du monocouloir et autoriser son redécollage.
Un porte-parole de la FAA a précisé que le régulateur examinait « actuellement la documentation de Boeing pour déterminer si l’entreprise a satisfait aux exigences requises pour passer à la prochaine étape de l’évaluation« , c’est à dire les vols de recertification.
tous les temps« , a assuré un porte-parole de Boeing.

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Norwegian Air Shuttle annule une commande de 97 Boeing

La compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle a infligé lundi un coup dur au Boeing 737 MAX en annulant une commande de 92 exemplaires, ainsi que de cinq Dreamliner, alors même que l'avion débutait ses vols de certification après deux accidents mortels.

Extrait :
Norwegian dit aussi avoir lancé une procédure judiciaire pour obtenir des dédommagements liés aux pertes générées par l'immobilisation des Boeing 737 MAX, cloués au sol depuis mars 2019 après deux accidents ayant coûté la vie à 346 personnes, et par celles causées par des problèmes de motorisation sur ses Dreamliner 787. «Norwegian a engagé un dialogue commercial avec Boeing en vue de résoudre ses problèmes avec les 787 et les 737 MAX et d'obtenir une compensation pour ses pertes», a indiqué la compagnie dans un communiqué boursier. «Le dialogue n'a (à cette date) pas débouché sur un accord avec une compensation raisonnable pour la compagnie», a-t-elle ajouté.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX: essais, annulations et mensonges (vidéo)

La Federal Aviation Administration (FAA) a annoncé la fin des vols de recertification du Boeing 737 MAX, après plusieurs sorties durant trois jours, et la liste des obstacles restant à franchir avant que les monocouloirs remotorisés reprennent du service. La société de leasing BOC Aviation a annulé 30 commandes et a reporté d’autres livraisons, tandis qu’un rapport officiel explique comment Boeing a caché au régulateur les changements apportés par le système anti-décrochage MCAS.

Extrait :
Immobilisés depuis mars 2019 suite à deux accidents ayant fait 346 victimes chez les compagnies aériennes Lion Air puis Ethiopian Airlines, les Boeing 737 MAX voient enfin le bout du tunnel. Un communiqué du régulateur américain 1er juillet 2020 indique que « la FAA et Boeing ont achevé aujourd’hui les tests de certification en vol sur le Boeing 737 MAX. Pendant trois jours de tests cette semaine, les pilotes et ingénieurs de la FAA ont évalué les changements proposés par Boeing en rapport avec le système de contrôle de vol automatisé de l’avion ». Tous ces vols ont été menés à bord d’un MAX 7, qui n’était pas entré en service commercial avant l’interdiction de vol des trois types alors disponibles (MAX 8 et MAX 9 ; le MAX 10 n’est pas encore certifié).

Bien que l’achèvement de ces vols soit une « étape importante », souligne la FAA, un certain nombre de « tâches clés » demeurent, notamment l’évaluation des données recueillies au cours de ces vols. L’agence suit « un processus circonspect et prendra le temps nécessaire pour examiner en profondeur le travail de Boeing. Nous ne lèverons l’ordre d’immobilisation au sol qu’après que les experts en sécurité de la FAA seront convaincus que l’appareil répond aux normes de certification ».

LA FAA a en outre détaillé les
« tâches » auquel le 737 MAX fait face avant son retour en service dans les compagnies aériennes, qui en avaient reçu près de 400 avant leur immobilisation au sol :

Validation du JOEB et examen du FSB – Le Flight Standardization Board (FSB) et le Joint Operations Evaluation Board (JOEB) de la FAA, qui comprend des partenaires internationaux du Canada, de l’Europe et du Brésil, évalueront les exigences minimales de formation des pilotes. Le CSF publiera un projet de rapport pour commentaires du public sur les conclusions du CSF et du JOEB.

Rapport final du FSB – La FAA publiera un rapport final du FSB après avoir examiné et pris en compte les commentaires du public.

Documentation de conception finale et rapport TAB – La FAA examinera la documentation de conception finale de Boeing afin d’évaluer la conformité à tous les règlements de la FAA. Le comité consultatif technique (TAB) multi-agences examinera également la soumission finale de Boeing et publiera un rapport final avant une décision finale de conformité par la FAA.

CANIC & AD – La FAA émettra une notification de maintien de navigabilité à la communauté internationale (CANIC) fournissant un avis des mesures de sécurité importantes en suspens et publiera une consigne de navigabilité (AD) qui résout les problèmes connus d’échouage. L’AD informera les exploitants des mesures correctives requises avant que les aéronefs puissent reprendre le service commercial.

Annulation de l’ordonnance de mise à la terre – Ceci marque la fin officielle de l’immobilisation au sol de l’avion, en attendant que les exploitants aient terminé les travaux spécifiés dans la CN, ainsi que toute formation requise.

Certificats de navigabilité – La FAA conservera son pouvoir d’émettre des certificats de navigabilité et d’exporter des certificats pour tous les nouveaux avions 737 MAX fabriqués depuis l’échouement. La FAA procédera à des examens individuels en personne de ces appareils.

Programmes de formation des opérateurs – La FAA examinera et approuvera les programmes de formation pour les opérateurs du 737 MAX.


Ca en devient epique voir tragi -comique ! :hum: