Discussions sur l'aviation (boeing 737-8 max, ...)

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 948
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
1605786047172.png

Feu vert de la FAA pour le Boeing 737 MAX (1/3)

1605785247478.png

616 jours après le dernier vol commercial d’un Boeing 737 MAX, la FAA a levé l’interdiction de vol des monocouloirs remotorisés impliqués dans deux accidents ayant fait 346 victimes chez les compagnies aériennes Lion Air puis Ethiopian Airlines. Les passagers ne sont cependant pas prêts de remonter à bord, surtout dans le reste du monde où les autres régulateurs restent prudents – deux points qui seront détaillés dans les articles suivants.

Extrait :
Comme attendu, l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) a officialisé le 18 novembre 2020 la « levée de l’interdiction de vol des MAX 8 et MAX 9 » ordonnée le 13 mars 2019, après les accidents d’octobre 2018 en Indonésie et de mars 2019 en Ethiopie. Cette nouvelle certification du 737 MAX concerne en particulier la mise à jour du logiciel anti-décrochage MCAS, mis en cause dans les deux accidents. L’administrateur du régulateur américain Steve Dickson a plus précisément signé un ordre ouvrant la voie au retour du Boeing 737 MAX en service commercial, après « un processus complet et méthodique d’examen de la sécurité qui a duré 20 mois ». Outre l’annulation de l’interdiction de vol, la FAA a publié une nouvelle directive de navigabilité spécifiant les modifications de design « à effectuer avant la remise en service de l’aéronef » (ainsi qu’une CANIC, « notification de maintien de la navigabilité à la communauté internationale ») ; l’administration a en outre publié les exigences de formation pour les pilotes de 737 MAX.


Feu vert au 737 MAX: et les autres régulateurs ? (2/3)

1605785361920.png

Le feu vert attendu de la FAA à la reprise des vols en Boeing 737 MAX, l’a pas été suivi immédiatement par les régulateurs du reste du monde, l’EASA européenne, Transport Canada, le Brésil et la Chine en particulier restant en position d’attente.

Extrait : Annoncée le 18 novembre 2020, la levée de l’interdiction de vol aux Etats-Unis des monocouloirs remotorisés devrait être suivie par les homologues de l’Administration fédérale américaine de l’aviation dans le reste du monde – dans un délai plus ou moins long. L’administrateur de la FAA Steve Dickson a insisté hier sur le fait que « très peu de lumière du jour » est visible entre sa décision et celles des régulateurs « d’Europe, du Canada et du Brésil ». D’ici début décembre, la FAA a d’ailleurs prévu cinq « séances de sensibilisation sur le MAX » afin de partager son analyse avec les régulateurs du reste du monde. Travaillant « en étroite collaboration avec ces autorités mondiales de la sécurité aérienne », il s’attend à ce qu’elles soient « en mesure de rendre leurs décisions de validation probablement en quelques jours », a-t-il ajouté. Quand leur immobilisation au sol a été ordonnée il y a 20 mois, suite à deux accidents ayant fait 346 victimes chez les compagnies aériennes Lion Air puis Ethiopian Airlines, 371 Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 étaient en service dans le monde, dont 72 seulement aux Etats-Unis (les seuls concernés pour l’instant par le feu vert de la FAA).


Feu vert au 737 MAX: où volera-t-il d’abord ? (3/3)

1605785474659.png

Les compagnies aériennes américaines seront les premières à remettre en service le Boeing 737 MAX, après la levée par la FAA de leur interdiction de vol – imposée il y a 20 mois suite aux deux accidents ayant fait 346 victimes chez Lion Air puis Ethiopian Airlines. Pour le reste du monde, il faudra attendre la décision des régulateurs.

Extrait :
Annoncée le 18 novembre 2020, la levée de l’interdiction de vol aux Etats-Unis des monocouloirs remotorisés ne change rien dans l’immédiat, des semaines de modifications des système, de remise en état et de formation des pilotes étant nécessaires. 371 Boeing MAX 8 et MAX 9 étaient entrés en service en mars 2019 avant leur immobilisation au sol, chez 54 opérateurs. Parmi les clients américains concernés, American Airlines (24 MAX 8 reçus sur les 100 commandés) sera la première : elle continue de programmer une liaison quotidienne entre Miami et l’aéroport de New York-LaGuardia entre le 29 décembre et le 4 janvier, d’autres rotations devant être progressivement ajoutées dans son hub de Floride pour atteindre jusqu’à 36 départs chaque jour.
La compagnie de l’alliance Oneworld a précisé dans un memo aux employés que les passages « pourront facilement identifier s’ils volent sur un 737 MAX, et pourront s’ils le désirent être replacé sur un autre vol ». « Si un client ne veut pas voler sur le 737 MAX, il n’est pas obligé de le faire », a souligné David Seymour, directeur des opérations d’American Airlines.


Le dossier complet , mais la saga continue ! :)
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 948
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 Max : pas de reprise des vols en vue en Chine
20. 11. 2020 

Jeudi, les autorités de l’aviation civile de Chine ont annoncé qu’elles n’avaient pas encore fixé de date pour la reprise des vols des Boeing 737 Max en Chine, malgré le feu vert accordé par leurs homologues américains pour la reprise des vols aux Etats-Unis.

Communique :
Mercredi, l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) des Etats-Unis a autorisé la reprise des vols du 737 Max. Cette famille d’appareils avait reçu l’interdiction de décoller il y a près de deux ans, à la suite d’un accident dans lequel 346 personnes avaient péri.
En mars 2020, un appareil de la compagnie Ethiopian Airlines s’était écrasé six minutes après avoir décollé d’Addis-Abeba, entraînant l’interdiction de décoller pour tous les 737 Max à travers le monde. Cette tragédie était survenue moins de cinq mois après un accident impliquant un autre Boeing 737 Max de la compagnie indonésienne Lion Air, qui s’était écrasé en mer de Java en octobre 2018.

La Chine, qui possède une flotte de 97 Boeing 737 Max, a été le premier pays à interdire le décollage de ces appareils, le 11 mars 2019.
Avec l’approbation de la FAA, American Airlines sera la première compagnie à opérer un vol avec un 737 Max, qui effectuera le 29 décembre un vol aller-retour entre Miami et l’aéroport de La Guardia à New-York. United Airlines devrait pour sa part refaire voler ses 737 Max vers la fin janvier ou en février.
L’approbation de la FAA couvre uniquement les vols intérieurs des Etats-Unis, opérés par les compagnies American, United et Southwest.

* Les vols à destination ou à l’intérieur d’autres pays, comme la Chine et le Canada, nécessiteront l’approbation des autorités locales de régulation de l’aviation civile.

Répondant à une question sur une potentielle levée de l’interdiction de vol des 737 Max en Chine, l’Administration de l’aviation civile de Chine a fait savoir jeudi que sa position n’avait pas changé depuis la fin octobre, lorsque Feng Zhenglin, son directeur, avait indiqué lors d’une conférence de presse, que la Chine s’assurerait de la sécurité et de la fiabilité des modifications réalisées avant de considérer la reprise des vols du 737 Max dans l’espace aérien chinois.

Avant cela, trois conditions doivent être remplies : les modèles mis à jour doivent passer l’inspection pour la navigabilité ; les pilotes doivent recevoir une formation adéquate à leur égard ; la cause des accidents doit être clarifiée et des modifications dont l’efficacité est avérée doivent être apportées.
Shu Ping, ingénieur et directeur de l’Institut de la sécurité de l’aviation affilié à l’Académie des sciences et technologies de l’aviation civile, estime que l’approbation américaine constitue une « base de discussion » pour la reprise des vols du Boeing 737 Max en Chine. « Cependant, cette approbation ne signifie pas que les autres pays doivent suivre », souligne-t-il.

1603139382982.png1606088798655.png

Comme cite dans mon post precedent la saga continue , * le Max restera interdit de vol en Chine y compris l'acces a l'espace aerien chinois pour les compagnies etrangeres , tant que la CAAC ne le certifiera pas a nouveau !
 
Dernière édition:

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Comme cite dans mon post precedent la saga continue , * le Max restera interdit de vol en Chine y compris l'acces a l'espace aerien chinois pour les compagnies etrangeres , tant que la CAAC ne le certifiera pas a nouveau !
On va dire que c'est de bonne guerre ...... commerciale ! ;)
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 948
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : le régulateur européen va autoriser sa remise en service en janvier

L’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) va autoriser à son tour une reprise des vols des Boeing 737 MAX en janvier, suivant la décision prise cette semaine par le régulateur américain.


Communique :
« Toutes les études nous montrent qu’effectivement le Boeing 737 MAX peut être remis en service car l’avion est sûr« , a déclaré hier le directeur de l’AESA, Patrick Ky, au Paris Air Forum organisé par le journal La Tribune. « Il est vraisemblable que dans le cas de l’AESE, nous adopterons les décisions qui permettent de le remettre en service dans le courant du mois de janvier, c’est le calendrier« , a-t-il ajouté.
Aux Etats-unis, l’Agence de l’aviation américaine (FAA) a autorisé mercredi le monocouloir de Boeing à voler de nouveau, après 20 mois d’immobilisation au sol à la suite de deux crashs ayant fait 346 morts en l’espace de cinq mois (Lion Air 29 octobre 2018 et Ethiopian Airlines le 10 mars 2019). Plusieurs modifications du système de pilotage devront toutefois être effectuées sur les Boeing 737 MAX avant qu’ils ne puissent être remis en service. Les pilotes devront par ailleurs suivre une nouvelle formation avant de reprendre les commandes de ces appareils dans le ciel américain.

En revanche, le régulateur chinois du transport aérien (CAAC) a indiqué continuer à clouer le monocouloir de Boeing, expliquant attendre que « les conclusions des enquêtes sur les deux accidents [soient] établies« .


En Europe, la low cost irlandaise Ryanair sera la compagnie aérienne qui exploitera le plus grand nombre de 737 MAX-8, avec 135 appareils déjà commandés (plus 75 en option). Elle envisagerait de commander en plus 150 à 200 737 MAX-10. Son patron, Michael O’Leary, a indiqué que les passagers qui ne veulent pas voler à bord d’un 737 MAX pourront annuler leur voyage : « Nous ne voulons pas que les passagers se sentent piégés dans un MAX. Si vous ne voulez pas monter à bord, très bien. Vous partez, récupérez votre bagage et vous pouvez être remboursé intégralement « , a-t-il affirmé dans une interview au site Simple Flying.

Pas de surprise avec la Chine , c'etait previsible !
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Premier vol commercial du B737 Max aux États Unis après 20 mois d’immobilisation !!!

« Il est libre MAX, il y en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler ..... »:siffle::siffle::siffle:

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 948
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Premier vol commercial du B737 Max aux États Unis après 20 mois d’immobilisation !!!

« Il est libre MAX, il y en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler ..... »:siffle::siffle::siffle:

Bonjour Chris
Ca avait bien commence il y a une semaine , un Max d'Air Canada sans Pax a bord a du atterrir avec un seul reacteur , ils ont du le switch off en plein vol ! En poussee au Take Off apres la limite de securite piste ou l'appareil n'a plus la possibilite d'inverser le flux et de freiner cela aurait peut-etre plus problematique ? Un appareil est concu pour evoluer en phase ascendante avec un seul reacteur et adapter le knots a la situation atteindre un plafond , et revenir se poser , celui ci vu son centre de gravite alleatoire ca doit demander un certain doigte ! :hum:
 
Dernière édition:

larquen

Alpha & Oméga
12 Déc 2007
4 172
1 768
178
Suzhou Tiger Hill
je ne participe absolument pas à ce thread mais je pose ça là pour appâter @guillaumeenchine et lancer un débat sur l'hydrogène.

Moi, je parie un bitcoin que dans 20 ans, la prime carbone sera pour ceux qui en produisent en excès :) du coup, je vais retirer ma Renault 9 GTD du BonCoin et la garder d'ici là. (en même temps, qui peut prédire la valeur du Bitcoin dans 20 ans ?)
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
20 106
11 803
198
常熟,江苏
Voir la pièce jointe 115414
Diagramme de l'itinéraire d'altitude et de vitesse (Source wiki Sriwijaya Air Flight 182), (on dirait de la VS)
Selon pas mal de forums aéronautiques sur lequel je me suis renseigné, le graphique est assez incohérent ...

Effectivement en le voyant, je ne comprenais pas comment la vitesse pouvait baisser alors que l'altitude chutait brutalement ...

En fait, la vitesse en question est la vitesse sol et non, la vitesse 3D ...
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Selon pas mal de forums aéronautiques sur lequel je me suis renseigné, le graphique est assez incohérent ...

Effectivement en le voyant, je ne comprenais pas comment la vitesse pouvait baisser alors que l'altitude chutait brutalement ...

En fait, la vitesse en question est la vitesse sol et non, la vitesse 3D ...
En effet.

Les graphiques suivants montrent :

- la vitesse verticale (qui augmente de manière continue tout au long de la chute)
VS.jpg

- la vitesse 3D (qui elle aussi augmente au long de la chute)

3DS.jpg
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Alors que le B737 Max a repris du service au Canada depuis mercredi dernier, ce qui devait être le 3ᵉ vol commercial depuis la remise en service, par WestJet, a été annulé car un voyant d'alarme moteur s'est allumé avant le décollage. Un incident banal et sans gravité, sans conséquence, mais qui prend une autre dimension quand l'avion en question est un 737 Max, réautorisé à voler après près de 2 ans d'interdiction.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 948
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Alors que le B737 Max a repris du service au Canada depuis mercredi dernier, ce qui devait être le 3ᵉ vol commercial depuis la remise en service, par WestJet, a été annulé car un voyant d'alarme moteur s'est allumé avant le décollage. Un incident banal et sans gravité, sans conséquence, mais qui prend une autre dimension quand l'avion en question est un 737 Max, réautorisé à voler après près de 2 ans d'interdiction.

Bonsoir Chris
Ca fait quand meme 2 max en 3 semaines qui subissent la meme alerte " voyant d'alarme moteur " , je ne trouve pas que ce soit un incident banal et sans consequences quand tu es oblige de couper un moteur en vol et se poser d'urgence avec un seul moteur comme fin decembre ou bien encore que l'appareil soit oblige de faire demi tour sur le runway , sinon on assisterait a un sacre ballet d'appareils sur les tarmacs . Ces appareils pour certains ont presque 2 ans de stockages et malgre tout les efforts d'entretiens et d'injection de fluides speciaux anticorrosion dans les circuits d'alimentations moteurs apportes par Boeing nombre d'entre eux etaient entreposes dans un climat salin ...

Des 737 classiques ont eu des problemes de soupapes suite a un entreposage bien inferieur en duree en raison du covid , on en avait discute ! Pour ce qui est des Max le probleme est peut etre different , sachant qu'une partie du cablage moteur a ete refaite , ce sera dans tout les cas interessant de connaitre les causes des avaries , si on daigne toutefois nous les exposer en details ,ce qui est moins certain ... :hum:

Chris avait dit suite a mon intervention : Oui, il s'agit de la soupape de régulation ou vanne de prélèvement d'air comprimé au niveau de la partie compresseur du réacteur (air utilisé notamment pour la pressurisation de la cabine, la climatisation, la pressurisation du réservoir hydraulique, le refroidissement interne du moteur ou le dégivrage des bords d'attaque des ailes).
Si cette vanne reste bloquée en position ouverte, la pression dans le compresseur n'est plus suffisante, et la combustion du kérosène dans la chambre de combustion ne se fait plus, ce qui provoque l’arrêt du réacteur.

Au niveau homologation en Europe ca coince encore une peu ! :hum:
Chez Cathay c'est la misere complete Merci Coronawong et Covid -19 :chinois:
A Guangzhou c'est au beau fixe malgre des coquilles semble t-il dans l'article au niveau des compagnies , mais peu importe ...
 
Dernière édition:

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Au niveau homologation en Europe ca coince encore une peu ! :hum:
Bonsoir Lafoy,
Ce qui m'inquiète, c'est que l'ESA avait initialement demandé l'installation d'une 3e sonde d'incidence (de manière à pouvoir départager les 2 sondes existantes si elles donnent des valeurs differentes), mais a, au final, renoncé a cette demande pourtant justifiée.

Chez Cathay c'est la misere complete Merci Coronawong et Covid -19 :chinois:
La mise en place d'une quarantaine de 14+7 jours pour les équipages de retour de rotation me paraît totalement disproportionnée.
Surtout pour les équipages cargo, qui sans contacts avec des passagers potentiellement contaminés, présentent beaucoup moins de risques.
Et l'activité cargo est la seule à faire rentrer de l'argent dans les caisses de la compagnie.
Cela va certainement faire le bonheur des compagnies étrangères, qui vont venir décharger et charger leur fret en quelques heures, puis faire repartir l'avion sans même que l'équipage en soit sortit, et donc sans avoir à subir la quarantaine.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
Quand ça veut pas, ça veut pas ....

Le rapport d'un ancien cadre supérieur de production de Boeing tire la sonnette d'alarme sur les conditions de production du 737, et des risques qui pourraient en découler .


 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
La mise en place d'une quarantaine de 14+7 jours pour les équipages de retour de rotation me paraît totalement disproportionnée.
Surtout pour les équipages cargo, qui sans contacts avec des passagers potentiellement contaminés, présentent beaucoup moins de risques.
Et l'activité cargo est la seule à faire rentrer de l'argent dans les caisses de la compagnie.
Cela va certainement faire le bonheur des compagnies étrangères, qui vont venir décharger et charger leur fret en quelques heures, puis faire repartir l'avion sans même que l'équipage en soit sortit, et donc sans avoir à subir la quarantaine.

Comme on pouvait s'y attendre, Fedex va transférer ses pilotes de HK à San Fransisco, pour s'affranchir de cette quarantaine.
Ils pourront donc continuer à assurer leur trafic cargo, et en plus absorber celui que Cathay sera contraint de refuser à cause de cette quarantaine.

Favoriser Fedex au détriment de Cathay .... bien joué le gouvernement de HK (qui par ailleurs devra combler les pertes creusées par Cathay) !!! :bravo::bravo::bravo:

 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 789
11 129
183
Hong Kong et Shanghai
1er vol en Europe du B737 MAX, après près de 2 ans d'interdiction, avec la compagnie belge TUI :