Impressions après une absence de 3 ans

Fizz

Dieu créateur
23 Oct 2005
1 398
1 538
158
Liège
Je passe en touriste+affaires en Chine après un retour de 3 ans en France, consécutif à un séjour de 12 ans à Shanghai.
Voici mes impressions:
  • L’omniprésence de Wechat dans toutes les actions de la vie. En 2016 quand je suis parti, c’était principalement un outil de Chat avec lequel on pouvait à la limite payer ses factures d’élec/gaz/eau. Mais désormais on peut tout faire avec : tous les magasins, vendeurs à la sauvette, gares, stations de métro, acceptent les paiements avec le Wechat Wallet. Les chinois n’ont plus besoin de cash ni de CB sur eux. Etonnamment, pas d’e-billets de train : on réserve par Wechat mais on doit quand même retirer son billet en gare. Au resto, plus besoin d’héler le serveur, on commande les plats directement sur son portable. Ne pas avoir de Wallet Wechat, c’est se sentir handicapé (ce qui est le cas des touristes étrangers qui ne peuvent alimenter leur Wallet sans CB chinoise)
  • J’ai vu énormément de chantiers de construction lancés par les promoteurs, notamment à Jinan et Xi’An. Ce qui est inquiétant c’est que les prix immo me semblent complètement décorrélés de leur valeur réelle (j’ai vu des apparts en construction à 4000 RMB/m2 dans un coin vraiment paumé en pleine cambrousse, alors que les constructions au même endroit en 2014 valaient 1500 RMB/m2. Dans la même période, ceux qui étaient en banlieue à 4000 RMB/m2 sont passés à 16000 RMB/m2). Aucune nouvelle infrastructure ne pouvant expliquer ce boom des prix. On m’a répondu que c’était normal, que c’était l’inflation des salaires et des prix à la consommation. Mouais, c’est léger quand même comme justification, il va bien falloir que cette fuite en avant s’arrête un jour.
  • En discutant avec des amis chinois, je sens une petite pointe d’inquiétude quant à l’avenir : l’horizon indépassable de l’enrichissement semble être l’immobilier, les entrepreneurs ont l’air désabusés et pas vraiment optimistes quant à leur business. Les salariés s’accrochent à leur boulot mais sans espérer grand-chose…On sent une économie chinoise un peu en panne quand même. Les autorités ont eu le nez creux en lançant les Nouvelles Routes de la Soie pour écouler les surplus de production et trouver la croissance à l’extérieur, encore faut-il que cela fonctionne. En cas de retournement du marché immo en province il y aura en tout cas de la grosse casse au sein de la classe moyenne.
  • Le changement des mentalités chez les moins de 40 ans de la classe moyenne : l’enrichissement n’est plus la priorité, ils veulent profiter de la vie aussi (voyages, vacances) et que les enfants lèvent le pied à l’école. Un des cousins de mon épouse a inscrit son fils dans une école internationale où il n’a pas de devoir et où il n’aura pas à passer le gaokao car il partira pour une Université australienne à terme.
  • L’accueil des touristes étrangers ne semble pas être la priorité des autorités chinoises. J'ai l'impression qu’un touriste étranger voyageant en individuel et ne parlant pas un mot de chinois a désormais plus de difficultés à se débrouiller qu’il y a 15 ans. A l’époque il était plus facile de trouver des âmes charitables qui pouvaient rendre les tracas plus doux. De plus, les touristes étrangers étaient courtisés car vus comme des porte-monnaies sur pattes. Là clairement le focus est passé sur les touristes chinois et aux étrangers de se débrouiller. De même, tout est pensé pour les chinois possédant une carte d’identité, les étrangers devant par exemple retirer leurs billets de train aux guichets pendant que les chinois ont accès aux machines automatiques.
  • Le boom du tourisme intra-Chine par la classe moyenne chinoise. Tous les sites AAAAA sont pris d’assaut. Auparavant les mois de juillet/août n’étaient pas du tout dédiés aux vacances mais là il y a du monde 365 jours par an, 24/7. Il faut vraiment sortir des sentiers battus si on veut pouvoir profiter de son séjour. Anecdote : nous sommes allés à Huashan avec les beaux-parents chinois. Les BP devaient prendre le téléphérique pour monter et cela leur a pris environ 4h de queue pour une montée de 15min, on est arrivés avant eux en montant à pied ! Plus de 99% des chinois optent pour le téléphérique, et cela nous a permis de profiter de notre randonnée (jusqu’à l’arrivée au sommet bien sûr…)
  • La perte de simplicité et le fait que les contrôles sont omniprésents : avant on pouvait réserver un billet d’avion ou de train pour le jour-même, désormais il faut s’y prendre une semaine à l’avance si on veut une place. On pouvait même monter dans un train sans billet et régulariser à bord. Désormais c’est impossible car ils ont mis des portiques automatisés partout avec lecteur de billet. A l’entrée de Huashan, on a dû scanner notre index (wtf ?). Je trouve que cela enlève du charme et confirme que le gouvernement est vraiment en mode Control freak.

Conclusions :
  • Je continuerai à venir en Chine voir la belle-famille mais je pense en profiter pour visiter d’autres pays d’Asie. Le tourisme en Chine je vais abandonner car le rapport coût/plaisir n’est plus là.
  • Wechat, même si très pratique, devient quand même super inquiétant (encore plus que Google dans le monde occidental) car ils ont vraiment connaissance de toutes nos dépenses et actions.
  • Une petite crainte quant à la santé de l’économie, qui n’a l’air de ne reposer que sur la Construction
 

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
4 923
5 575
188
Right Behind You
Salut Fizz,

Je te rejoinds sur l'ensemble de tes points.

  • Je continuerai à venir en Chine voir la belle-famille mais je pense en profiter pour visiter d’autres pays d’Asie. Le tourisme en Chine je vais abandonner car le rapport coût/plaisir n’est plus là.
--> Indeed. Meme si cela a toujours ete un tourisme "particulier", vu la densite de pop. cela est devenu invivable. Ceci dit, attention en Asie, beaucoup de pays se retrouvent aussi envahi par le tourisme chinois a la meme echelle et ce n'et pas jojo. Mais au moins, en mettant le prix, on peut encore vraiment profiter, ce qui n'est meme plus le cas ici. Seul issu en local, balade a pieds,velo,skate dans des coins perdus type moganshan ou autres. et encore.
  • Wechat, même si très pratique, devient quand même super inquiétant (encore plus que Google dans le monde occidental) car ils ont vraiment connaissance de toutes nos dépenses et actions.
--> Allelujah! Mais aussi bien les chinois que certains expats te diront que tu n'as rien compris, c'est super pratique et genial... Des veaux a l'abbatoir.. Comprehensible de la part des chinois, conficianisme a l'appui, mais pour les autres..
  • Une petite crainte quant à la santé de l’économie, qui n’a l’air de ne reposer que sur la Construction..
--> je confirme ton ressenti sur la vision de la plupart des patrons locaux.. Marches peu dynamiques, systeme bancaires et gouvernement locaux finances par l'immo (c'est pour ca que la bulle est maintenue), normalisation dirigee depuis pekin sans comprehension des affaires, politique de developpement des zones ind. sans queue ni tete.. C'est morose... Sanc compter les chemises brunes aux manettes...


Perso, encore un an ou deux le temps de deplacer mes investissements hors de Chine, mais ce qui a vecu a vecu. C'est le cas de nombres de boites (meme chinoises), d'expat et d'investisseurs...
 

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 246
968
158
Kunshan
Pour le tourisme, pour peu que l'on veuille sortir des sentiers battus et profiter de la verdure ca se complique également. Le gouvernement a considérablement renforcé ses mesures de contrôle dans les parcs nationaux et d'après ce que j'ai compris pour certains parcs les étrangers doivent dorénavant enregistrer leur présence à l'entrée.
J'ai connu une drôle d'experience cet été en voulant découvrir le Jiangxi. Alors que nous roulions sur une petite route parallèle à une annexe d'un parc, ce dernier nous a tout simplement expliqué que cette route étaient interdite aux étrangers sauf autorisation spécifique.
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 877
15 020
198
常熟,江苏
J'ai connu une drôle d'experience cet été en voulant découvrir le Jiangxi. Alors que nous roulions sur une petite route parallèle à une annexe d'un parc, ce dernier nous a tout simplement expliqué que cette route étaient interdite aux étrangers sauf autorisation spécifique.

Soon, in all provinces of China - La présence d'un "chaperon" pour toute sortie des étrangers en campagne ...

Cela me rappellera la belle époque, en 2001 lors de mon arrivée dans le fin fonds du Hubei ...

Apparemment, Xi est un fan de "Back to the past" ...
 

why

Alpha & Oméga
26 Déc 2010
2 506
2 608
173
闵行区
Pour le tourisme intérieure, ça a basculé récemment, on va dire 2017: pendant les fêtes du Nouvel An Chinois, une de mes connaissances qui tient un refuge de montagne dans l'ouest du Sichuan m'avait expliqué que c'était blindé à mort pour la première fois depuis 20 ans !!!
Idem pour le Yunnan à la même période.
Quand on sait que d'habitude le Chun Jie est une période purement familiale, c'est quand même un gros changement.

Pour le reste, je plussoie.

A noter que contrairement à @Fizz, je pense que ce n'est pas une question d'âge: c'est plutôt la nouvelle génération d'enfant unique qui a un mode de pensée on va dire différent pour rester gentil... Au bureau, je vois une grosse cassure entre la génération d'avant plutôt bosseuse, et la nouvelle génération qui en a rien à battre. Je sais vous allez me dire c'est des généralités, mais dans les phases de recrutements, la cassure est trop grande entre un gars la quarantaine, expérimenté et qui acceptera le poste et un jeune arrogant la trentaine qui a des prétentions salariales déconnectées de la réalité du marché et qui rechignera à l'effort...
 

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 246
968
158
Kunshan
Soon, in all provinces of China - La présence d'un "chaperon" pour toute sortie des étrangers en campagne ...

Cela me rappellera la belle époque, en 2001 lors de mon arrivée dans le fin fonds du Hubei ...

Apparemment, Xi est un fan de "Back to the past" ...
On devient de plus en plus surveillés, la dernière nouveautés à la gare Kunshan est le lecteur de passeport à l'entrée des barrières automatiques pour accéder aux quais.
Par contre le e-billet a bien été mis en service dernièrement, on a testé début août pour venir à Shanghai.
 

why

Alpha & Oméga
26 Déc 2010
2 506
2 608
173
闵行区
On devient de plus en plus surveillés, la dernière nouveautés à la gare Kunshan est le lecteur de passeport à l'entrée des barrières automatiques pour accéder aux quais.
Par contre le e-billet a bien été mis en service dernièrement, on a testé début août pour venir à Shanghai.

Petite anecdote:
Dans le sens Zhejiang-Shanghai, sur une des autoroutes, G60 ou G15, je sais plus, depuis la fair de Novembre dernier, pour rentrer sur Shanghai, tous les passagers de la voiture doivent sortir leur tête pour se faire photographier.... Sinon, la barrière elle s'ouvre pas.
Au début, ça surprend, mais après... on s'y habitue. D'ailleurs, avec le recul, quand il y a beaucoup de voitures, on te demande de bypasser ce contrôle et on arrête que des voitures à plaques précises du style Jiangxi, mianbaoche etc.
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 877
15 020
198
常熟,江苏
Petite anecdote:
Dans le sens Zhejiang-Shanghai, sur une des autoroutes, G60 ou G15, je sais plus, depuis la fair de Novembre dernier, pour rentrer sur Shanghai, tous les passagers de la voiture doivent sortir leur tête pour se faire photographier.... Sinon, la barrière elle s'ouvre pas.
Au début, ça surprend, mais après... on s'y habitue. D'ailleurs, avec le recul, quand il y a beaucoup de voitures, on te demande de bypasser ce contrôle et on arrête que des voitures à plaques précises du style Jiangxi, mianbaoche etc.

Bientôt il faudra cracher dans un test salivaire au péage également... :p
 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 225
5 143
188
75
Nanning
Je passe en touriste+affaires en Chine après un retour de 3 ans en France, consécutif à un séjour de 12 ans à Shanghai.
Voici mes impressions:
  • L’omniprésence de Wechat dans toutes les actions de la vie. En 2016 quand je suis parti, c’était principalement un outil de Chat avec lequel on pouvait à la limite payer ses factures d’élec/gaz/eau. Mais désormais on peut tout faire avec : tous les magasins, vendeurs à la sauvette, gares, stations de métro, acceptent les paiements avec le Wechat Wallet. Les chinois n’ont plus besoin de cash ni de CB sur eux. Etonnamment, pas d’e-billets de train : on réserve par Wechat mais on doit quand même retirer son billet en gare. Au resto, plus besoin d’héler le serveur, on commande les plats directement sur son portable. Ne pas avoir de Wallet Wechat, c’est se sentir handicapé (ce qui est le cas des touristes étrangers qui ne peuvent alimenter leur Wallet sans CB chinoise)
  • J’ai vu énormément de chantiers de construction lancés par les promoteurs, notamment à Jinan et Xi’An. Ce qui est inquiétant c’est que les prix immo me semblent complètement décorrélés de leur valeur réelle (j’ai vu des apparts en construction à 4000 RMB/m2 dans un coin vraiment paumé en pleine cambrousse, alors que les constructions au même endroit en 2014 valaient 1500 RMB/m2. Dans la même période, ceux qui étaient en banlieue à 4000 RMB/m2 sont passés à 16000 RMB/m2). Aucune nouvelle infrastructure ne pouvant expliquer ce boom des prix. On m’a répondu que c’était normal, que c’était l’inflation des salaires et des prix à la consommation. Mouais, c’est léger quand même comme justification, il va bien falloir que cette fuite en avant s’arrête un jour.
  • En discutant avec des amis chinois, je sens une petite pointe d’inquiétude quant à l’avenir : l’horizon indépassable de l’enrichissement semble être l’immobilier, les entrepreneurs ont l’air désabusés et pas vraiment optimistes quant à leur business. Les salariés s’accrochent à leur boulot mais sans espérer grand-chose…On sent une économie chinoise un peu en panne quand même. Les autorités ont eu le nez creux en lançant les Nouvelles Routes de la Soie pour écouler les surplus de production et trouver la croissance à l’extérieur, encore faut-il que cela fonctionne. En cas de retournement du marché immo en province il y aura en tout cas de la grosse casse au sein de la classe moyenne.
  • Le changement des mentalités chez les moins de 40 ans de la classe moyenne : l’enrichissement n’est plus la priorité, ils veulent profiter de la vie aussi (voyages, vacances) et que les enfants lèvent le pied à l’école. Un des cousins de mon épouse a inscrit son fils dans une école internationale où il n’a pas de devoir et où il n’aura pas à passer le gaokao car il partira pour une Université australienne à terme.
  • L’accueil des touristes étrangers ne semble pas être la priorité des autorités chinoises. J'ai l'impression qu’un touriste étranger voyageant en individuel et ne parlant pas un mot de chinois a désormais plus de difficultés à se débrouiller qu’il y a 15 ans. A l’époque il était plus facile de trouver des âmes charitables qui pouvaient rendre les tracas plus doux. De plus, les touristes étrangers étaient courtisés car vus comme des porte-monnaies sur pattes. Là clairement le focus est passé sur les touristes chinois et aux étrangers de se débrouiller. De même, tout est pensé pour les chinois possédant une carte d’identité, les étrangers devant par exemple retirer leurs billets de train aux guichets pendant que les chinois ont accès aux machines automatiques.
  • Le boom du tourisme intra-Chine par la classe moyenne chinoise. Tous les sites AAAAA sont pris d’assaut. Auparavant les mois de juillet/août n’étaient pas du tout dédiés aux vacances mais là il y a du monde 365 jours par an, 24/7. Il faut vraiment sortir des sentiers battus si on veut pouvoir profiter de son séjour. Anecdote : nous sommes allés à Huashan avec les beaux-parents chinois. Les BP devaient prendre le téléphérique pour monter et cela leur a pris environ 4h de queue pour une montée de 15min, on est arrivés avant eux en montant à pied ! Plus de 99% des chinois optent pour le téléphérique, et cela nous a permis de profiter de notre randonnée (jusqu’à l’arrivée au sommet bien sûr…)
  • La perte de simplicité et le fait que les contrôles sont omniprésents : avant on pouvait réserver un billet d’avion ou de train pour le jour-même, désormais il faut s’y prendre une semaine à l’avance si on veut une place. On pouvait même monter dans un train sans billet et régulariser à bord. Désormais c’est impossible car ils ont mis des portiques automatisés partout avec lecteur de billet. A l’entrée de Huashan, on a dû scanner notre index (wtf ?). Je trouve que cela enlève du charme et confirme que le gouvernement est vraiment en mode Control freak.

Conclusions :
  • Je continuerai à venir en Chine voir la belle-famille mais je pense en profiter pour visiter d’autres pays d’Asie. Le tourisme en Chine je vais abandonner car le rapport coût/plaisir n’est plus là.
  • Wechat, même si très pratique, devient quand même super inquiétant (encore plus que Google dans le monde occidental) car ils ont vraiment connaissance de toutes nos dépenses et actions.
  • Une petite crainte quant à la santé de l’économie, qui n’a l’air de ne reposer que sur la Construction
Bon retour provisoire sur le forum(et en Chine !)
Correctement observé, analysé même si globalement plutôt négatif.
Je ne sais pas si tu l'as fait, mais cela m'aurait intéressé et peut-être pas que moi, d'avoir tes impressions à ton retour en France après un séjour de 12 ans consécutifs en Chine ?
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 877
15 020
198
常熟,江苏
Bon retour provisoire sur le forum(et en Chine !)
Correctement observé, analysé même si globalement plutôt négatif.
Je ne sais pas si tu l'as fait, mais cela m'aurait intéressé et peut-être pas que moi, d'avoir tes impressions à ton retour en France après un séjour de 12 ans consécutifs en Chine ?

Déjà fait ici et là, selon certains topics ...
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 191
3 922
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Welcome back :)

Juste 2 points :

Je passe en touriste+affaires en Chine après un retour de 3 ans en France, consécutif à un séjour de 12 ans à Shanghai.
Voici mes impressions:
  • L’omniprésence de Wechat dans toutes les actions de la vie. En 2016 quand je suis parti, c’était principalement un outil de Chat avec lequel on pouvait à la limite payer ses factures d’élec/gaz/eau. Mais désormais on peut tout faire avec : tous les magasins, vendeurs à la sauvette, gares, stations de métro, acceptent les paiements avec le Wechat Wallet. Les chinois n’ont plus besoin de cash ni de CB sur eux. Etonnamment, pas d’e-billets de train : on réserve par Wechat mais on doit quand même retirer son billet en gare. Au resto, plus besoin d’héler le serveur, on commande les plats directement sur son portable. Ne pas avoir de Wallet Wechat, c’est se sentir handicapé (ce qui est le cas des touristes étrangers qui ne peuvent alimenter leur Wallet sans CB chinoise)

Tu peux faire tout pareil avec Alipay.
Perso j'utilise 90% alipay 10% wechatpay (jd a un partenariat exclusif avec wechat comme co détenu par tencent et en guerre vs alibaba).

  • L’accueil des touristes étrangers ne semble pas être la priorité des autorités chinoises. J'ai l'impression qu’un touriste étranger voyageant en individuel et ne parlant pas un mot de chinois a désormais plus de difficultés à se débrouiller qu’il y a 15 ans. A l’époque il était plus facile de trouver des âmes charitables qui pouvaient rendre les tracas plus doux. De plus, les touristes étrangers étaient courtisés car vus comme des porte-monnaies sur pattes. Là clairement le focus est passé sur les touristes chinois et aux étrangers de se débrouiller. De même, tout est pensé pour les chinois possédant une carte d’identité, les étrangers devant par exemple retirer leurs billets de train aux guichets pendant que les chinois ont accès aux machines automatiques.

Quand j'ai débarqué en 2006 je ne me souviens pas d'un accueil particulier des étrangers par les autorités chinoises. Au contraire tu étais bien livré à toi même.

Aujourd'hui tu as des panneaux en anglais à l’aéroport qui te donnent même un ordre d'idée du coût du taxi pour les différentes parties de Shanghai / grands hôtels.
Tu as même des gars à l’aéroport qui sont là pour te guider en anglais, sortes de gilets rouges de la SNCF mais en tenue bleu marine avec une étiquette autour du coup (badge de l’aéroport).
Qu'attends tu de plus concrètement ?
 

五毛哥

Dieu suprême
04 Fev 2013
2 642
3 129
168
En 2016 c'était déjà exactement comme aujourd'hui en fait maintenant que j'y pense. Wechat/Alipay et la cash-less society, l'immobilier qui monte de +50% par an, les contrôles un peu partout...

Je dirais que ce qui a vraiment changé ces 3 dernières années dans la vie de tous les jours c'est :
  • Les vélos free-float
  • Les batteries semi-free-float
  • La mort d'Apple
  • Le nettoyage du contenu gratuit sur des plateformes de musique
  • L'invasion des smartTV dans les foyers
  • Le tri sélectif qui commence à faire parler de lui
Pas grand chose d'autre qui me vient en tête...
 

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 246
968
158
Kunshan
De Fizz tu veux dire, moi aussi ça m'aurait intéressé.
Juste pour vous soumettre mon impression sur un point. J'ai passé un mois chez moi cet été ou je n'étais pas retourné depuis un an et demi. J'ai trouvé une augmentation très nette des prix sur tout ce qui concerne l'alimentaire avec en tête les fruits et légumes que j'estime à presque 20% en comparaison avec mon dernier séjour.
Deux exemples en tête sur des produits de saison. 1 kilo de tomates de qualité 5€ (premier prix 2.8 qualité tomates chinoises), un kilo de haricots verts 9.5€. Prix d'ailleurs parfaitement alignés entre le paysan du marché et le supermarché local.
Niveau poisson presque rien en dessous des 19€ le kilo (cabillaud, merlan etc..). Idem pour viande et fromages.
Bref faire le plein de bouffe hebdomadaire ca commence à peser vraiment lourd dans le budget des ménages......
 

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
4 579
3 962
188
Shanghai, Chine
En fait ce que décrit @Fizz existait déjà un peu en 2016 (le commencement), mais ca s'est totalement généralisé aujourd'hui.
- Rien que pour ma résidence, pour entrer il faut faire la reconnaissance faciale, sinon peut pas entrer.
- les convenience stores (C-store et cie), parkings sont de plus en plus automatisés, il faut scanner et payer avec Wechat ou Alipay. L'argent liquide sert de moins en moins.
- Pour le reste, l'immobilier et l'économie qui ralentit c'est normal... par contre la fameuse "bulle" dont on parle depuis des années n'a toujours pas éclaté...

Cependant autant l'economie change, le pays se modernise, mais je trouve que les gens eux ne changent pas, pas d'évolution dans la maniere de vivre, dans leur tradition, dans l’éducation des enfants. La maniere de vivre aujourd'hui est une mauvaise conséquence de la politique de l'enfant unique, @why l'a bien décrite dans son commentaire (et ca va être pire dans les années suivantes).
 

Sparadrap

Dieu créateur
15 Oct 2013
1 095
882
153
41
la fameuse "bulle" dont on parle depuis des années n'a toujours pas éclaté...
Vrai. Comme les bas de laines des Chinois ne peuvent pas aller ailleurs que dans l'immobilier, on ne constate pas de panique sur ce marché. Ce sont des capitaux captifs, en fait.
 

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
4 579
3 962
188
Shanghai, Chine
Vrai. Comme les bas de laines des Chinois ne peuvent pas aller ailleurs que dans l'immobilier, on ne constate pas de panique sur ce marché. Ce sont des capitaux captifs, en fait.

c'est sans doute lié (entre autres) aux traditions familiales ou l'on doit offrir au moins un appart lors du mariage, puis on change d'appart quand y'a le gamin, etc. l'immobilier est un investissment presque sûr.
 

Cyril.G

Dieu suprême
17 Juin 2009
1 687
614
168
Xian, Chine
Je passe en touriste+affaires en Chine après un retour de 3 ans en France, consécutif à un séjour de 12 ans à Shanghai.
Voici mes impressions:
  • L’omniprésence de Wechat dans toutes les actions de la vie. En 2016 quand je suis parti, c’était principalement un outil de Chat avec lequel on pouvait à la limite payer ses factures d’élec/gaz/eau. Mais désormais on peut tout faire avec : tous les magasins, vendeurs à la sauvette, gares, stations de métro, acceptent les paiements avec le Wechat Wallet. Les chinois n’ont plus besoin de cash ni de CB sur eux. Etonnamment, pas d’e-billets de train : on réserve par Wechat mais on doit quand même retirer son billet en gare. Au resto, plus besoin d’héler le serveur, on commande les plats directement sur son portable. Ne pas avoir de Wallet Wechat, c’est se sentir handicapé (ce qui est le cas des touristes étrangers qui ne peuvent alimenter leur Wallet sans CB chinoise)
  • J’ai vu énormément de chantiers de construction lancés par les promoteurs, notamment à Jinan et Xi’An. Ce qui est inquiétant c’est que les prix immo me semblent complètement décorrélés de leur valeur réelle (j’ai vu des apparts en construction à 4000 RMB/m2 dans un coin vraiment paumé en pleine cambrousse, alors que les constructions au même endroit en 2014 valaient 1500 RMB/m2. Dans la même période, ceux qui étaient en banlieue à 4000 RMB/m2 sont passés à 16000 RMB/m2). Aucune nouvelle infrastructure ne pouvant expliquer ce boom des prix. On m’a répondu que c’était normal, que c’était l’inflation des salaires et des prix à la consommation. Mouais, c’est léger quand même comme justification, il va bien falloir que cette fuite en avant s’arrête un jour.
  • En discutant avec des amis chinois, je sens une petite pointe d’inquiétude quant à l’avenir : l’horizon indépassable de l’enrichissement semble être l’immobilier, les entrepreneurs ont l’air désabusés et pas vraiment optimistes quant à leur business. Les salariés s’accrochent à leur boulot mais sans espérer grand-chose…On sent une économie chinoise un peu en panne quand même. Les autorités ont eu le nez creux en lançant les Nouvelles Routes de la Soie pour écouler les surplus de production et trouver la croissance à l’extérieur, encore faut-il que cela fonctionne. En cas de retournement du marché immo en province il y aura en tout cas de la grosse casse au sein de la classe moyenne.
  • Le changement des mentalités chez les moins de 40 ans de la classe moyenne : l’enrichissement n’est plus la priorité, ils veulent profiter de la vie aussi (voyages, vacances) et que les enfants lèvent le pied à l’école. Un des cousins de mon épouse a inscrit son fils dans une école internationale où il n’a pas de devoir et où il n’aura pas à passer le gaokao car il partira pour une Université australienne à terme.
  • L’accueil des touristes étrangers ne semble pas être la priorité des autorités chinoises. J'ai l'impression qu’un touriste étranger voyageant en individuel et ne parlant pas un mot de chinois a désormais plus de difficultés à se débrouiller qu’il y a 15 ans. A l’époque il était plus facile de trouver des âmes charitables qui pouvaient rendre les tracas plus doux. De plus, les touristes étrangers étaient courtisés car vus comme des porte-monnaies sur pattes. Là clairement le focus est passé sur les touristes chinois et aux étrangers de se débrouiller. De même, tout est pensé pour les chinois possédant une carte d’identité, les étrangers devant par exemple retirer leurs billets de train aux guichets pendant que les chinois ont accès aux machines automatiques.
  • Le boom du tourisme intra-Chine par la classe moyenne chinoise. Tous les sites AAAAA sont pris d’assaut. Auparavant les mois de juillet/août n’étaient pas du tout dédiés aux vacances mais là il y a du monde 365 jours par an, 24/7. Il faut vraiment sortir des sentiers battus si on veut pouvoir profiter de son séjour. Anecdote : nous sommes allés à Huashan avec les beaux-parents chinois. Les BP devaient prendre le téléphérique pour monter et cela leur a pris environ 4h de queue pour une montée de 15min, on est arrivés avant eux en montant à pied ! Plus de 99% des chinois optent pour le téléphérique, et cela nous a permis de profiter de notre randonnée (jusqu’à l’arrivée au sommet bien sûr…)
  • La perte de simplicité et le fait que les contrôles sont omniprésents : avant on pouvait réserver un billet d’avion ou de train pour le jour-même, désormais il faut s’y prendre une semaine à l’avance si on veut une place. On pouvait même monter dans un train sans billet et régulariser à bord. Désormais c’est impossible car ils ont mis des portiques automatisés partout avec lecteur de billet. A l’entrée de Huashan, on a dû scanner notre index (wtf ?). Je trouve que cela enlève du charme et confirme que le gouvernement est vraiment en mode Control freak.

Conclusions :
  • Je continuerai à venir en Chine voir la belle-famille mais je pense en profiter pour visiter d’autres pays d’Asie. Le tourisme en Chine je vais abandonner car le rapport coût/plaisir n’est plus là.
  • Wechat, même si très pratique, devient quand même super inquiétant (encore plus que Google dans le monde occidental) car ils ont vraiment connaissance de toutes nos dépenses et actions.
  • Une petite crainte quant à la santé de l’économie, qui n’a l’air de ne reposer que sur la Construction

Résidant à Xian, je ne peux que confirmer mon appartement à tripler en valeur à moins de 5 ans. C'est la province de XiXi, il a donné un coup de "boost". Par contre, les salaires, ect, rien n'a suivi. Il y a des centaines (voir milliers d'appartements vides ) qui n'ont pas trouvé d'acheteurs. Je voulais acheter un second appartement c'est minimum 17k-18k/m². De plus, les constructions s'étendent sur des dizaines de kilomètres, impossible de le revendre.


Merci en tout cas pour tes retours d'expériences!