Impressions après une absence de 3 ans

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 137
2 667
168
51
Il y a des centaines (voir milliers d'appartements vides ) qui n'ont pas trouvé d'acheteurs. Je voulais acheter un second appartement c'est minimum 17k-18k/m². De plus, les constructions s'étendent sur des dizaines de kilomètres, impossible de le revendre.

si plein d'appart vide parce que trop cher et que ça continue à construire il y a comme un problème!! Ce n'est pas viable.

Sympa le retour de Fizz.
 

Sparadrap

Dieu créateur
15 Oct 2013
1 095
882
153
43
c'est sans doute lié (entre autres) aux traditions familiales ou l'on doit offrir au moins un appart lors du mariage, puis on change d'appart quand y'a le gamin, etc. l'immobilier est un investissment presque sûr.
Par "capitaux captifs" je voulais dire que l'éventail des offres d'investissements en Chine continentale est limité, si on compare avec la France par exemple. Si les ménages chinois avaient la possibilité de placer leurs sous ailleurs (dans un autre secteur et/ou dans un autre territoire), on verrait probablement des paniques sur le marché de l'immobilier (panique = tout le monde retire ses billes en même temps, et ainsi crée/entretient/amplifie la chute des prix sur le marché).
les constructions s'étendent sur des dizaines de kilomètres, impossible de le revendre
C'est un peu paradoxal que 1) les prix soient élevés et que 2) il soit impossible de revendre, non ? Normalement, les appart' sont chers quand ils se revendent facilement.
 

Cyril.G

Dieu suprême
17 Juin 2009
1 687
614
168
Xian, Chine
Par "capitaux captifs" je voulais dire que l'éventail des offres d'investissements en Chine continentale est limité, si on compare avec la France par exemple. Si les ménages chinois avaient la possibilité de placer leurs sous ailleurs (dans un autre secteur et/ou dans un autre territoire), on verrait probablement des paniques sur le marché de l'immobilier (panique = tout le monde retire ses billes en même temps, et ainsi crée/entretient/amplifie la chute des prix sur le marché).

C'est un peu paradoxal que 1) les prix soient élevés et que 2) il soit impossible de revendre, non ? Normalement, les appart' sont chers quand ils se revendent facilement.

Ouais, tout à fait. Xi'an était une ville de seconde zone (voir troisième zone) et en moins de 5 ans le prix de l'immobilier à fait x3/x4. En plus ce n'est pas comme à Shanghai, Shenzen, ect où la place est limitée.... ici tu as des kilomètres et des kilomètres de champs... donc ça construit à gogo que des immeubles.
Là ou je bosse, ils construisent 4 centres commerciaux dans un carrefour (2 finis et 2 encore en construction). C'est le pays de la démesure.
 

xulops

Archange
02 Sept 2014
511
369
93
50
En 2016 c'était déjà exactement comme aujourd'hui en fait maintenant que j'y pense. Wechat/Alipay et la cash-less society, l'immobilier qui monte de +50% par an, les contrôles un peu partout...

Je dirais que ce qui a vraiment changé ces 3 dernières années dans la vie de tous les jours c'est :
  • Les vélos free-float
  • Les batteries semi-free-float
  • La mort d'Apple
  • Le nettoyage du contenu gratuit sur des plateformes de musique
  • L'invasion des smartTV dans les foyers
  • Le tri sélectif qui commence à faire parler de lui
Pas grand chose d'autre qui me vient en tête...


Les gros. Y a de plus en plus d'obèses, et même sans être obèse, il y a de plus en plus de gros (et de grosses, hélas).
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 412
14 339
188
Strasbourg et Shanghai
C'est un peu paradoxal que 1) les prix soient élevés et que 2) il soit impossible de revendre, non ? Normalement, les appart' sont chers quand ils se revendent facilement.
Pas vraiment : l’offre d’appartements neufs est telle que les acheteurs préfèrent acheter du neuf plutôt que de l’ancien. Donc la revente est difficile.

C’est plutôt quand les appartements sont bon marché qu’ils se revendent facilement.

Ce qui est paradoxal par contre, c’est que les appartements restent aussi chers (et de plus en plus) avec une offre aussi abondante, et avec un nombre faramineux de logements inoccupés.
 

Fizz

Dieu créateur
23 Oct 2005
1 408
1 553
158
Liège
Je ne sais pas si tu l'as fait, mais cela m'aurait intéressé et peut-être pas que moi, d'avoir tes impressions à ton retour en France après un séjour de 12 ans consécutifs en Chine ?
A mon départ, j'avais créé un topic du retour en France ici: https://www.bonjourchine.com/threads/retour-en-france-les-differentes-demarches.134420/
Je vais essayer d'y faire un post qui résumera mon ressenti car nous nous expatrions à nouveau, direction la Belgique.

Quand j'ai débarqué en 2006 je ne me souviens pas d'un accueil particulier des étrangers par les autorités chinoises. Au contraire tu étais bien livré à toi même.
Aujourd'hui tu as des panneaux en anglais à l’aéroport qui te donnent même un ordre d'idée du coût du taxi pour les différentes parties de Shanghai / grands hôtels.
Tu as même des gars à l’aéroport qui sont là pour te guider en anglais, sortes de gilets rouges de la SNCF mais en tenue bleu marine avec une étiquette autour du coup (badge de l’aéroport).
Qu'attends tu de plus concrètement ?
Oui, il y a eu des petites améliorations que je qualifierais de cosmétiques à l'aéroport. Mais on peut aussi se dire que c'est surtout fait pour les voyageurs d'affaires. Je parlais surtout des touristes étrangers en mode débrouille/routard. Sur les sites touristiques AAAAA, c'est devenu un bordel organisé pour les touristes chinois (d'abord les groupes, puis les individuels), et ça ne m'étonnerait pas que certaines choses comme prendre les escaliers pour monter à Huangshan/Taishan/Huashan deviennent un jour interdites car ça n'intéresse pas les chinois. Ce que j'attend concrètement, c'est de me sentir considéré en tant qu'individu qui veut vivre une expérience touristique différente, et c'est clairement impossible et je le comprends vu le nombre de touristes chinois qui font tous exactement la même chose (la même photo au même endroit, l'achat de fangbianmian au même moment, etc).

Petite anecdote:
Dans le sens Zhejiang-Shanghai, sur une des autoroutes, G60 ou G15, je sais plus, depuis la fair de Novembre dernier, pour rentrer sur Shanghai, tous les passagers de la voiture doivent sortir leur tête pour se faire photographier.... Sinon, la barrière elle s'ouvre pas.
Ah je pensais pas que ça allait si loin...il y a donc clairement une volonté des autorités de pouvoir connaître les agissements de n'importe qui à tout moment. Glaçant.

En 2016 c'était déjà exactement comme aujourd'hui en fait maintenant que j'y pense. Wechat/Alipay et la cash-less society, l'immobilier qui monte de +50% par an, les contrôles un peu partout...
Je suis parti au tout début 2016, et ma femme n'avait pas de Wallet Wechat ou Alipay. On allait encore au Kedi payer nos factures. On était peut-être en retard par rapport à d'autres, mais avoir un wallet Alipay ou Wechat n'était clairement pas généralisé. Petit HS: en France, on vit aussi cash-less avec les CB sans contact. J'ai dû retirer pas plus de 60€ au distributeur en 3 ans.

Pas vraiment : l’offre d’appartements neufs est telle que les acheteurs préfèrent acheter du neuf plutôt que de l’ancien. Donc la revente est difficile.

C’est plutôt quand les appartements sont bon marché qu’ils se revendent facilement.

Ce qui est paradoxal par contre, c’est que les appartements restent aussi chers (et de plus en plus) avec une offre aussi abondante, et avec un nombre faramineux de logements inoccupés.
C'est exactement ça: à part peut-être dans les mégalopoles (Shanghai/Beijing, etc) qui ont une attractivité forte et où il y a un marché pour les appartements anciens, les chinois n'achètent que du neuf dans les villes de province, quitte à être à 1h du centre en bus/métro. Les villes s'étalent de plus en plus, les prix montent mais la valeur d'un bien est fictive s'il n'y a pas d'acheteur en face.
La semaine dernière on logeait en mode AirBnB (encore une nouveauté en Chine) dans un appart construit en 2009 et acheté par le proprio 4000 RMB/m2. Le truc est situé à 2 kms de la gare de Xi'An Bei, et il fallait 1h en bus/métro pour rejoindre le centre. La résidence de 20 immeubles de 35 étages était à 90% vide mais le proprio nous disait avec fierté que la valeur de son appart avait triplé depuis lors. Il y avait plein de chantiers dans les alentours. Les chinois n'achètent ce genre de bien ni pour se marier, ni pour y vivre, ni pour le louer, ni pour le transmettre à leur enfant (car trop loin de tout), mais uniquement dans un but spéculatif. Donc ils pensent les revendre un jour pour empocher une plus-value. Faudra qu'ils m'expliquent comment vendre un bien ancien/excentré/mal desservi quand il se construit des logements neufs tout le temps. Qui plus est, les chinois ont souvent un comportement moutonnier, donc dès qu'il y aura un signal baissier, tout le pays se mettra à vendre ses apparts en même temps...bonjour la dégringolade.
Un collège chinois me disait que son appart acheté dans le district de Putuo à Shanghai avait vu sa valeur multipliée par 10 (acheté 5000/m2, maintenant 50000/m2). Franchement, à sa place je m'estimerais heureux et je vendrai rapidement plutôt que de risquer un krach (mais il ne peut pas car c'est sa résidence principale).
 

马马虎虎

Guillaume en France
10 Avr 2010
8 944
8 643
188
Je passe en touriste+affaires en Chine après un retour de 3 ans en France, consécutif à un séjour de 12 ans à Shanghai.
Voici mes impressions:
  • L’omniprésence de Wechat dans toutes les actions de la vie. En 2016 quand je suis parti, c’était principalement un outil de Chat avec lequel on pouvait à la limite payer ses factures d’élec/gaz/eau. Mais désormais on peut tout faire avec : tous les magasins, vendeurs à la sauvette, gares, stations de métro, acceptent les paiements avec le Wechat Wallet. Les chinois n’ont plus besoin de cash ni de CB sur eux. Etonnamment, pas d’e-billets de train : on réserve par Wechat mais on doit quand même retirer son billet en gare. Au resto, plus besoin d’héler le serveur, on commande les plats directement sur son portable. Ne pas avoir de Wallet Wechat, c’est se sentir handicapé (ce qui est le cas des touristes étrangers qui ne peuvent alimenter leur Wallet sans CB chinoise)
  • J’ai vu énormément de chantiers de construction lancés par les promoteurs, notamment à Jinan et Xi’An. Ce qui est inquiétant c’est que les prix immo me semblent complètement décorrélés de leur valeur réelle (j’ai vu des apparts en construction à 4000 RMB/m2 dans un coin vraiment paumé en pleine cambrousse, alors que les constructions au même endroit en 2014 valaient 1500 RMB/m2. Dans la même période, ceux qui étaient en banlieue à 4000 RMB/m2 sont passés à 16000 RMB/m2). Aucune nouvelle infrastructure ne pouvant expliquer ce boom des prix. On m’a répondu que c’était normal, que c’était l’inflation des salaires et des prix à la consommation. Mouais, c’est léger quand même comme justification, il va bien falloir que cette fuite en avant s’arrête un jour.
  • En discutant avec des amis chinois, je sens une petite pointe d’inquiétude quant à l’avenir : l’horizon indépassable de l’enrichissement semble être l’immobilier, les entrepreneurs ont l’air désabusés et pas vraiment optimistes quant à leur business. Les salariés s’accrochent à leur boulot mais sans espérer grand-chose…On sent une économie chinoise un peu en panne quand même. Les autorités ont eu le nez creux en lançant les Nouvelles Routes de la Soie pour écouler les surplus de production et trouver la croissance à l’extérieur, encore faut-il que cela fonctionne. En cas de retournement du marché immo en province il y aura en tout cas de la grosse casse au sein de la classe moyenne.
  • Le changement des mentalités chez les moins de 40 ans de la classe moyenne : l’enrichissement n’est plus la priorité, ils veulent profiter de la vie aussi (voyages, vacances) et que les enfants lèvent le pied à l’école. Un des cousins de mon épouse a inscrit son fils dans une école internationale où il n’a pas de devoir et où il n’aura pas à passer le gaokao car il partira pour une Université australienne à terme.
  • L’accueil des touristes étrangers ne semble pas être la priorité des autorités chinoises. J'ai l'impression qu’un touriste étranger voyageant en individuel et ne parlant pas un mot de chinois a désormais plus de difficultés à se débrouiller qu’il y a 15 ans. A l’époque il était plus facile de trouver des âmes charitables qui pouvaient rendre les tracas plus doux. De plus, les touristes étrangers étaient courtisés car vus comme des porte-monnaies sur pattes. Là clairement le focus est passé sur les touristes chinois et aux étrangers de se débrouiller. De même, tout est pensé pour les chinois possédant une carte d’identité, les étrangers devant par exemple retirer leurs billets de train aux guichets pendant que les chinois ont accès aux machines automatiques.
  • Le boom du tourisme intra-Chine par la classe moyenne chinoise. Tous les sites AAAAA sont pris d’assaut. Auparavant les mois de juillet/août n’étaient pas du tout dédiés aux vacances mais là il y a du monde 365 jours par an, 24/7. Il faut vraiment sortir des sentiers battus si on veut pouvoir profiter de son séjour. Anecdote : nous sommes allés à Huashan avec les beaux-parents chinois. Les BP devaient prendre le téléphérique pour monter et cela leur a pris environ 4h de queue pour une montée de 15min, on est arrivés avant eux en montant à pied ! Plus de 99% des chinois optent pour le téléphérique, et cela nous a permis de profiter de notre randonnée (jusqu’à l’arrivée au sommet bien sûr…)
  • La perte de simplicité et le fait que les contrôles sont omniprésents : avant on pouvait réserver un billet d’avion ou de train pour le jour-même, désormais il faut s’y prendre une semaine à l’avance si on veut une place. On pouvait même monter dans un train sans billet et régulariser à bord. Désormais c’est impossible car ils ont mis des portiques automatisés partout avec lecteur de billet. A l’entrée de Huashan, on a dû scanner notre index (wtf ?). Je trouve que cela enlève du charme et confirme que le gouvernement est vraiment en mode Control freak.

Conclusions :
  • Je continuerai à venir en Chine voir la belle-famille mais je pense en profiter pour visiter d’autres pays d’Asie. Le tourisme en Chine je vais abandonner car le rapport coût/plaisir n’est plus là.
  • Wechat, même si très pratique, devient quand même super inquiétant (encore plus que Google dans le monde occidental) car ils ont vraiment connaissance de toutes nos dépenses et actions.
  • Une petite crainte quant à la santé de l’économie, qui n’a l’air de ne reposer que sur la Construction

et nos gueules de BJnoichis, on n'a pas le droit à un constat ?
 

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 593
2 692
188
Xuijiahui Shanghai
Pas vraiment : l’offre d’appartements neufs est telle que les acheteurs préfèrent acheter du neuf plutôt que de l’ancien. Donc la revente est difficile.

C’est plutôt quand les appartements sont bon marché qu’ils se revendent facilement.

Ce qui est paradoxal par contre, c’est que les appartements restent aussi chers (et de plus en plus) avec une offre aussi abondante, et avec un nombre faramineux de logements inoccupés.
Les promoteurs immobiliers...
Perso, sur Shanghai, cela m’est arrivé plusieurs fois de devoir changer d’appartement parce que le propriétaire voulait +20% ou plus sur le loyer, l’agence disant que c’est la norme. On part, 6 mois plus tard, tjrs pas reloué. Et à chaque on bouge dans un appartement dont on a négocier à la baisse le loyer parce que le landlord était pris à la gorge.
 
12 Nov 2013
474
148
88
Guangxi Beihai
En 2016 c'était déjà exactement comme aujourd'hui en fait maintenant que j'y pense. Wechat/Alipay et la cash-less society.

A l'epoque c'etait quand meme moins developper pour alipay et wechat car il fallait absolument scanner le qr code du vendeur pour payer. Maintenant c'est eux qui te scannent quand ils ont l'appareil.

Mais sinon je te suis sur le fait que on se passait deja de cash en 2016 et meme en 2015.

J'ai aussi l'impression que entre 2015 et 2018 c'était plus courant d'acheter un repas moins cher sur Meituan ou genre un bon d'achat de 200 yuan de bouffe pour 100 yuan et de ce mettre bien au restaurant.
J'ai l'impression que le Waimai a totalement pris le dessus.

Qu'en pensez vous ?
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 412
14 339
188
Strasbourg et Shanghai
..... un appartement dont on a négocier à la baisse le loyer parce que le landlord était pris à la gorge.
Profiter de la détresse des gens, c’est petit, c’est mesquin .... tu devrais avoir honte ....



:trollpas:
 

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
10 903
9 504
188
法国
A noter que contrairement à @Fizz, je pense que ce n'est pas une question d'âge: c'est plutôt la nouvelle génération d'enfant unique qui a un mode de pensée on va dire différent pour rester gentil... Au bureau, je vois une grosse cassure entre la génération d'avant plutôt bosseuse, et la nouvelle génération qui en a rien à battre. Je sais vous allez me dire c'est des généralités, mais dans les phases de recrutements, la cassure est trop grande entre un gars la quarantaine, expérimenté et qui acceptera le poste et un jeune arrogant la trentaine qui a des prétentions salariales déconnectées de la réalité du marché et qui rechignera à l'effort...
Pas propre a la Chine et encore moins a l enfant unique. Je dirai plutôt que la Chine s'occidentalise. Nous avons les mêmes en France par exemple.
Ils sont passes de travail, famille, patrie a ce que nous vivons en France depuis quelques lustres déjà.
 

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 137
2 667
168
51
fin de leurs 30 glorieuses. Bienvenue dans ce monde de merde que l'on connait depuis les années 80 en France.
Et je ne mets pas 10 balles sur l'UE. Ah bah si je viens de le faire :p:p
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
19 540
11 651
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ca dépend les paramètres. Il y en a plein sur ce forum qui disent qu’ils n’y a pas de bulle immobilière.
Tout va bien.
Bonjour Breizh
Personne ne nie qu'il n'y a pas une bulle immobiliere et qu'elle n'eclatera pas , mais ca fait plus de 4 ans que l'on cause de cette explosion , et toujours rien ! En juillet 2015 on etait deja sur le sujet , et la bulle aurait deja du eclater bien des annees avant cette date d'apres certains ..



Bonne journee a toutes et a tous
 

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 593
2 692
188
Xuijiahui Shanghai
Bonjour Breizh
Personne ne nie qu'il n'y a pas une bulle immobiliere et qu'elle n'eclatera pas , mais ca fait plus de 4 ans que l'on cause de cette explosion , et toujours rien ! En juillet 2015 on etait deja sur le sujet , et la bulle aurait deja du eclater bien des annees avant cette date d'apres certains ..



Bonne journee a toutes et a tous
Tu ne dis pas qu’elle n’existe pas. Mais quand même, si elle existe, elle aurait du éclater il y a longtemps, donc existe-t-elle?

Étrange ton raisonnement.

Je te répondrai: Madoff a duré des années, pourtant c’etait plus qu’enorme.

La bulle chinoise peut durer encore des années surtout du au soutien du gouvernement chinois.

Mais à un moment, ça éclatera et sûrement pour une raison qui n’aura pas grand chose à voir.
 

Sparadrap

Dieu créateur
15 Oct 2013
1 095
882
153
43
Tu ne dis pas qu’elle n’existe pas. Mais quand même, si elle existe, elle aurait du éclater il y a longtemps, donc existe-t-elle?

Étrange ton raisonnement.

Je te répondrai: Madoff a duré des années, pourtant c’etait plus qu’enorme.

La bulle chinoise peut durer encore des années surtout du au soutien du gouvernement chinois.

Mais à un moment, ça éclatera et sûrement pour une raison qui n’aura pas grand chose à voir.
Pourquoi les Chinois ont tant d'obstacles pour sortir des picaillons du pays ? Pourquoi est-il impossible (ou alors très encadré) de miser sur la baisse d'actions chinoises ? Précisément pour éviter un vent de panique sur le marché de l'immo et la bourse.

D'un côté, on peut dire que la bulle n'éclate pas de façon artificielle (souvenez-vous de la vidéo de "confession" du journaliste économique ayant publié des "rumeurs" sur les comptes trafiqués de sociétés cotées) ; d'un autre côté, on peut dire : "et alors ? tant que ça marche".
 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 815
5 750
188
77
Nanning