1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

"Il est déjà trop tard" : l'espèce humaine devrait s'éteindre ce siècle

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 6 Mars 2012.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 188
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 024 / -65
    Et s'il n'y avait plus rien à faire pour sauver l'humanité ? S'il était déjà trop tard ? The Australian rapporte une interview bien pessimiste du célèbre scientifique australien Frank Fenner. Pour lui, nous avons déjà scellé le destin de l'Humanité : dans moins de 100 ans, les sociétés humaines ne seront plus...

    Dans une interview accordée au quotidien national The Australian, et publiée le 16 Juin 2010, Frank Fenner, professeur émérite de microbiologie à l'Université nationale australienne, prédit la disparition de l'Humanité dans les 100 prochaines années.
    Ce mauvais augure pourrait prêter à sourire, mais le scientifique de 95 ans a une carrière impressionnante : Membre de l'Académie des sciences australienne et de la Royal Society, son travail a été récompensé par de nombreux prix et il est l'auteur de centaines de textes scientifiques. Il a notamment été impliqué dans la disparition du virus responsable de la variole et dans la lutte contre la surpopulation de lapins en Australie via l'introduction volontaire du virus de la myxomatose dans les années 50.
    Officiellement en retraite depuis des dizaines d'années, ce scientifique renommé poursuit toujours ses travaux de recherche et ses écrits, en se déplaçant quotidiennement à l'institut de médecine John Curtin de l'Université nationale australienne, dont il fut directeur de 1967 à 1973.
    Sa compréhension approfondie de l'évolution des espèces n'a jamais entamé sa fascination pour l'observation sur le terrain. Du niveau moléculaire aux planètes, Frank Fenner s'intéresse à tous les écosystèmes. Il a commencé à publier ses premières études environnementales au début des années 70 lorsque l'impact des sociétés humaines sur notre planète devenait problématique.
    De quoi inspirer confiance, ou au moins de l'intérêt pour ses déclarations.

    "Nous allons disparaître. Quoique nous fassions maintenant, il est trop tard"


    Cette affirmation de Frank Fenner a de quoi inquiéter, d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une vision sur des millions d'années mais d'une prédiction pour le siècle en cours !
    Pour Frank Fenner et d'autres scientifiques reconnus comme Paul Crutzen, prix Nobel de chimie, la Terre est entrée dans une nouvelle époque géologique, l'Anthropocène, depuis 1800 avec la révolution industrielle et l'exploitation massive des combustibles fossiles. Cette nouvelle époque géologique succèderait à l'Holocène débuté il y a dix mille ans.
    Bien que non officielle sur l'échelle des temps géologiques, l'Anthropocène a été admis dans la terminologie scientifique et correspond au moment où les Hommes ont pu rivaliser avec les forces de la nature dans la capacité à modifier l'écosystème de la Terre.
    En effet, nos activités réchauffent le climat planétaire d'une ampleur aussi importante que les grands cycles naturels et nous entamons la sixième extinction massive de la biodiversité, avec une vitesse sans doute plus rapide encore que celle qui a conduit, il y a 65 millions d'années, à l'extinction des dinosaures suite à la chute d'un astéroïde, comme le souligne Eric Lambin, membre de l'Académie des sciences des Etats-Unis(1)...

    L'explosion démographique en cause : "il y a déjà trop de monde"


    A l'origine de ces déséquilibres planétaires qui menacent la survie même de l'Humanité, Frank Fenner incrimine l'explosion démographique et la "consommation effrénée".
    Selon l'ONU, le nombre d'humains devrait dépasser 6,9 milliards cette année(2). Vu l'inertie de nos sociétés et décideurs politiques sur l'urgence et l'importance des mesures à prendre pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, Fenner demeure pessimiste : "Nous allons subir le même sort que les personnes sur l'île de Pâques. Le changement climatique ne fait que commencer. Mais nous pouvons déjà voir des changements remarquables dans la méteo."
    "Les Aborigènes nous ont montré qu'en l'absence de science et d'émissions de dioxyde de carbone responsables du réchauffement climatique, ils pouvaient survivre pendant 40 000 à 50 000 ans. Mais notre monde ne le peut pas. L'espèce humaine est susceptible de prendre le même chemin que beaucoup d'espèces que nous avons déjà vu disparaître." déclare t-il dans son interview.
    "Homo sapiens devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il. "Un grand nombre d'autres animaux également. C'est une situation irréversible. Je pense qu'il est trop tard. J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses. Les efforts de réduction ralentissent un peu les choses, mais il y a déjà trop de monde [sur Terre]" ajoute -til.
    L'explosion démographique et ses corollaires : la boulimie énergétique, productiviste et consumériste mènent l'humanité à sa perte. Ce constat, tabou, est pourtant de plus en plus partagé par certains scientifiques et de plus en plus évoqué, mais étouffé par les sceptiques sur le changement climatique et une partie des personnes croyantes pour qui la reproduction est une recommandation divine, souligne Frank Fenner.

    Un peu d'optimisme avant le naufrage de l'Humanité ?


    Stephen Boyden, collègue et ami de Fenner, pense qu'il y a un profond pessimisme chez certains écologistes, mais que d'autres sont plus optimistes : "Frank a peut-être raison, mais certains d'entre nous nourrissent encore l'espoir que la situation entraînera une prise de conscience et, par conséquent, les changements révolutionnaires nécessaires pour atteindre la durabilité écologique".
    Stephen Boyden ajoute : "C'est là que Frank et moi sommes différents. Nous sommes tous deux conscients de la gravité de la situation, mais je n'accepte pas qu'il soit forcément trop tard. Bien qu'il y n'ait qu'une lueur d'espoir, cela vaut la peine de résoudre le problème. Nous avons la connaissance scientifique pour le faire, mais nous n'avons pas la volonté politique."
    A ce titre, Frank Fenner a ouvert le 23 juin 2010 le symposium "Healthy Climate, Planet and People"(3) à l'Académie australienne des sciences. Cette conférence vise justement à combler le fossé entre la science et les politiques environnementales.
    En conclusion de son interview, Frank Fenner, qui a pourtant eu l'honneur d'annoncer l'éradication mondiale de la variole à l'ONU en 1980, contemple avec dépit le chaos de l'espèce humaine au bord de l'extinction de masse : "Les petits enfants des générations actuelles vont être confrontés à un monde beaucoup plus difficile..."

    L'article est ancien, mais tout de meme tres actuel ....
     
  2. Raindrop

    Raindrop Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Août 2011
    Messages:
    17
    Ratings:
    +0 / -0
    Ancien de 100 ans? :D
     
  3. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    c'est triste, mais depuis que je vis en Chine, je pense comme lui...
     
  4. larquen

    larquen Dieu suprême

    Inscrit:
    12 Décembre 2007
    Messages:
    2 583
    Localité:
    Suzhou Wangtayuan
    Ratings:
    +1 105 / -4
    "Homo sapiens devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il.

    J'ai relevé cette note d'espoir... En même temps, 100 ans ça nous mène en 2112: toujours mieux que 2012;)
     
  5. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    Il y a contradiction entre le titre et le contenu.

    Que les sociétés humaines comme nous les connaissont vont seffondrer/diparaitre, oui, ca je crois que la plupart des personnes le sentent au plus profond de leurs tripes, du moins si on évite de se voiler la face et usant au dela du raisonnable des notions d'espoir/foi.
    De toute manière un coup d'oeil du dernier novice sur les bilans énergétiques ou de masse de la biosphere anthropoide, et toute discussion devient inutile. L'espece humaine post révolution industrielle = grand n'importe quoi (plein de benefices, ok, mais jamais pris en compte les couts externalisés..)

    Ensuite; Que l'espece humaine disparaisse, non. Nous sommes aussi durables que des cafards, nos modes d'adaptation sont simplement differents. Donc il ne faut pas baisser les bras, ce ne sera ni la premiere ni la derniere periode de "dark ages" (extremement mal exprimé en francaisà travers de la notion francaise de "moyen age"). Il s'agit simplement de sortir d'une certaine niaiserie enfantine qui voudrait que "demain tout ira mieux", et pourquoi ce devrait aller mieux? ca ira comme ca ira, et non, ca n'ira certainement pas mieux

    Nos descendants vont juste bouffer du foin et sucer des cailloux pendant deux siecles, le tout en s'entre tuant plus qu'a l'accoutumée a coup de machette; à l'ouest rien de nouveau... Je soulignerai qu'il faut tout de meme faire attention, le continent Africain nous devance sur ce schema, ils s'entrainent depuis un bail..
     
    #5 GuYong, 7 Mars 2012
    Dernière édition: 7 Mars 2012
  6. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Pareil, surtout lorsque j'ai montre un film documentaire d'Al Gore aux Chinois, tout ce qu'ils me repondent : [c'est a cause des Americains.]
    Mon but n'etant pas de leur montrer qui est fautif, mais de leur dire qu'il faut sauver la terre par des gestes quotidiennes plus ecologiques, mais rien a faire....
     
  7. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    C'est clair qu'ils ont la main pour ca^^ Les arborigenes de l'Amerique du sud aussi^^
     
  8. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Moi, ce que j'en pense est d'un autre niveau encore. Comme je le soulignais dans un autre sujet, les changements climatiques, ainsi que les grands cycles naturels sont encore tres inconnus de l'homme qui soit dit en passant pense "rivaliser avec les forces de la nature", avec leur "Anthropocene".

    Un vrai grand cycle naturel selon moi, l'homme ne le connais pas car ne l'a sans doute meme pas vecu en entier depuis son existence... Meme si les theories scientifiques demontrent des phenomenes deja precis de cycles, ce ne sont que des theories, sur quoi on ne peut pas se permettre de fonder quoi que ce soit tant que ca n'a pas ete vraiment vecu, car base sur de simples traces du passe de cette planete et sur son environnement actuel.

    L'homme croyant rivaliser avec la nature qui l'a cree me fait doucement rigoler. La nature peut balayer en un instant n'importe quelle espece ou forme d'existence a son aise. L'homme n'a aucune influence sur elle et n'en aura jamais. La planete elle-meme, qui ne represent pas grand chose non plus pour la nature, n'a que faire de l'humain semblable a une toute petite bestiole qu'il suffit de se debarasser meme pas avec une pichenette.

    Sans avoir des sources reelles (pas de simples traces, mais de vrais temoignages OCULAIRES) sur un grand cycle naturel, personne, pas meme moi ne peut fonder quoi que ce soit. Mais une chose est sur, la nature existant depuis toujours, on en est tres loin d'y faire le tour. D'ou mon opposition sur les theories trop sures des humains.

    Je peut par contre etre d'accord sur le principe de quoi qu'on fasse, ca ne sert a rien. Effectivement, nous ne pouvons jamais aller contre la volonte meme de la nature, avec qui on ne rivalisera jamais. Ce n'est pas qu'il est trop tard, mais c'est juste que c'est inutile, du fait que l'on est meprisable pour la nature.

    Que l'on soit tres nombreux, ou que l'on utilise beaucoup de ressources de la planete, et que parce que soit-disant c'est la cause des changements recents, on croit influer sur tout ca. On se base sur des theories qui elles-memes sont tres loins de prendre tout en compte, du fait de la mauvaise connaissance de la nature par l'homme.

    Moi je pencherai plutot sur un phenomene de la volonte simple de la nature qui doit se produire avec ou sans l'existence de l'humain. L'humain croit rivaliser avec la nature alors qu'elle peut l'exterminier en un millieme de seconde sans s'en apercevoir...

    La nature n'est pas une forme de conscience, mais je l'identifie de cette maniere pour une meilleure comprehension "humaine". Allons, des milliards d'etoiles disparaissent toutes les secondes dans l'univers. Il ne faut pas croire que notre planete est censee nous proteger. Elle n'a que faire de nous. On ne peut que se fier a nous-meme. Et si nous disparaissons, dans 100 ans ou meme avant, ben c'est ainsi que va le monde. on ne peut rien y changer pas parce qu'il est trop tard, mais parce que c'est de toute facon prevu comme ca. Quand on aura la capacite d'aneantir un systeme solaire entier, on commencera peut-etre a entamer un petit bout de discussion sur la soit-disante possibilite de rivaliser avec la nature.

    Mais quand personne, ni meme moi n'est capable de pretendre avec certitude des choses que l'on ne connait pas, la meilleur chose est de vivre au jour le jour, naturellement.


    Il faut deja comprendre que l'homme n'est pas le centre de tout, mais n'est qu'une entite parmi d'autres qui disparaitront en temps voulu. Ce qui a ete est cree est de toute facon voue a disparaitre.

    Ca c'est une vision d'un autre niveau, peut etre beaucoup moins materialiste et concrete a la pensee humaine, mais ca me fait toujours doucement rigoler quand l'humain craint pour sa survie, sur une planete qui n'est pas elle-meme le centre de toute chose. L'homme, bien que toujours arrogant et vantard, n'aura jamais la capacite de rivaliser avec la nature ou d'y apporter quoi que ce soit comme changement. Ce qu'il croit changement, n'influence en rien sur ce qui est en cours depuis toujours. Par contre, l'homme peut avoir la bonne capacite de s'adapter. Ca s'appelle l'evolution, le seul meilleur moyen veritablement authentique et connu sur quoi on peut se fier, et qui a demontrer que c'est la maniere la plus sure de survivre. L'humain tel qu'il est actuellement disparaitra sans doute un jour, mais peut-etre aura-t-il evolue, ou mourra definitevement au profit d'une autre entite qui peut etre n'importe quoi. Ce qui ne disparaitra jamais et qui fait le lien universel, c'est l'energie vehiculant en nous. Pour elle, c'est un voyage eternel, et elle ne change jamais, comme la nature...

    J'ai parfois des propos un peu trop philosophiques, mais c'est tellement plus coherent finalement.
     
  9. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Attention, la terre n'a jamais eu besoin de nous pour quoi que ce soit. Elle est capable de se defendre toute seule si elle se sent menacee. Mais on est rien pour elle. On cherche en fait juste a se "sauver" nous-memes, c'est tout. C'est pas la planete qui souffre, c'est en fait nous qui souffrons parce qu'on voit des changements et ca nous inquiete a fond pour notre avenir. Typiquement humain. S'il n'y avait pas ces chagements, l'humain n'a que faire de ce que fait la planete. L'humain evoluera peut-etre vraiment un jour quand il sera capable d'anticiper ou de s'adapter a l'avance, plutot que de chercher a resoudre des "problemes" deja arrives qui ne peuvent finalement ne pas en etre si il pense d'une autre maniere. Tout est dans la tete. Parce que l'humain a encore une vision trop etroite des choses, il est facilement inquiete par le moindre probleme.
     
  10. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    On croit avoir deja evolue parce qu'on a un language assez complet, qu'on sait calculer, utiliser des ressources naturelles pour faire des choses, transformer des choses, produire... On croit qu'avec autant de choses comme ca, on peut se permettre d'en connaitre plus sur la nature et le sort de la planete? Qu'est-ce que nous sommes, par rapport a sa duree de vie? Rien. Nous sommes arrives bien apres sa creation, et nous disparaitront probablement bien avant elle. On ne pourra donc jamais la connaitre totalement, pour ce simple fait.
     
  11. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    hello Kurisotofue, D'accord sur le fond;

    Mais sur ce coup, on souligne plutot que nos sociétés se suicident elles meme, pas qu'elles vont etre balayé par la nature, meme pas besoin de ca. C'est juste que nourrir, habiller, soigner 7 milliards d'humain ca marche avec du petrole à gogo, et pas autrement, et que les stocks permettant cette perfusion energetique sont au bout. Le petrle n'est d surcroit que le début puisque nous pillons simplement nos ressources (minérale et biologique), tel un bus de gamin de 3 ans devant un gateau à la creme.... Apres l'argument opposable, c'est généralement "oui, mais quand l'"homme" aura le dos au mur, il trouvera une solution, comme d'hab.." et la, a mon sens on tombe dans la naiserie que je soulignait qui voudrait qu'il y solution a tous problemes (par vanité, comme tu le dits).. Alors que faire rentrer 7 litres d'eau dans une bassine assez grande pour 1litre, et bien non, il n'y a pas de "solutions". Bon sur ce, bonne journée... Sympa comme discussion du matin.. ca aurait été plus sympa avec une bouteille de whisky un samedi lol.
     
  12. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Je suis d'accord sur ce que tu dis, mais il vaut mieux faire quelques choses pour empecher la catastrophe arrive plus tot que de rester les doigts croises, n'est ce pas ?
    Le mal est deja fait, tout ce qu'on peut faire, c'est de se sauver, c'est logique.
     
  13. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    C'est pour ca que l'humain n'a pas encore pleinement conscience de sa capacite d'adaptation. il se focalise toujours sur des ressources enormes pour pas grand chose. On n'est pas encore arrive a s'inspirer totatelement de la nature, qui peut a partir d'un battement d'ailes d'un papillon, creer une grande reaction en chaine, jusqu'a une tempete a l'autre bout de la planete. Avec si peu de chose, pour beaucoup de choses, on peut le faire. Mais, l'humain betement assoife d'argent et fan du vite fait mal fait pour le profit avant tout, et par peur de ne pas nourir tout le monde, bouffe toute les ressources a sa connaissance, alors que sans doute elles-meme pouvait servir pour des millions d'annees a venir. Ces ressources sont definitevement bouffees en meme pas 300 ans.
     
  14. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    La chose la plus concrete et raisonnable a faire est l'adaptation a ce qui va se produire.
     
  15. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Dis nous comment tu t'adaptes alors ? tu te transforme en gas a effet de serre ? :-D
     
  16. Dui ni shuo de dui

    Dui ni shuo de dui Alpha & Oméga

    Inscrit:
    18 Septembre 2007
    Messages:
    5 668
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +6 339 / -18
    Pour faire rentrer 7 litres d'eau dans une bassine d'1 litre sans qu'elle déborde, il suffit d'en faire un gros glaçon. Tu vois bien qu'il y a des solutions!
     
  17. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Les grands penseurs nous donne des pistes, mais par contre les masses suivent et sont capable de grand changement qu'une fois au bord de la crise ou qu'une fois la crise passé. Faire comprendre çà à 7 milliards d'habitants, suivant leur propre intérêt, chacun avec une évolution culturelle différente, c'est pratiquement impossible. Comme cité dans l'article, il faut un moyen de communication important, donc que les politiques aillent dans ce sens, c'est pas vraiment au goût du jour.

    Il n'y aura pas d'extermination total de l'espèce humaine, d'ailleurs une fois cette crise passé, l'humanité se réunira sur son intérêt commun, la survie.
     
  18. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Bon ba voilà c'est dit, il faut tous se cryogéniser... ;-) (et le pastis, avec ou sans glaçons)
     
    #18 Ludovico, 7 Mars 2012
    Dernière édition: 7 Mars 2012
  19. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 702
    Ratings:
    +151 / -1
    Il ne faut pas être si pessimiste...dès que l'on aura les moyens de faire de la prospection et de l'extraction minière sur les planètes autour de notre poubelle verte on aura beaucoup moins de problemes energétiques

    la lune contient assez de deutérium pour que 7 milliards de branleurs puissent utiliser leur iphone 10 non-stop, a la condition que l'on maitrise un jour la creation d'electricité par fusion nucleaire..ça arrivera.
     
  20. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Par son ambition, l'humain peut s'adapter en changeant sa vision des choses. Ce qu'il croit etre une fin, peut en fait etre le debut d'une nouvelle chose. Il peut ainsi s'en servir. C'est l'adaptation. On se borne a chercher a matriser des choses qui de toutes facon vont changer. A nous plutot de changer.

    Comme souligne bien le scientifique de l'article ainsi que abk6, c'est avant tout cote politique, car apparament c'est le seul outil actuellement en place capable d'influencer l'attitude des masses humaines. Avec quelques paroles, ca peut faire changer ENORMEMENT la vision des gens sur notre sort, et ainsi aller dans un sens a notre avantage.

    La theorie du fait qu'il y ait trop de monde soit une des causes a notre perte peut etre vraie dans le sens que c'est beaucoup de monde a faire aller dans le meme sens.

    Comme l'humain est d'un naturel tres egoiste, chacun fera son choix de son cote, malheureusement, en esperant avoir fait le bon.

    La nature, sans s'en rendre compte, nous place dans un "jeu" de la survie. Donc, peut-etre faut-il mettre plus en evidence la peur de l'inconnue, pour faire pencher la balanace dans le bon cote. L'humain a toujours peur de l'inconnu, c'est un outil tres efficace pour l'influencer. Il ne faut plus parler de ce qu'il pourrait se passer si on ne fait rien, mais plutot parler de ce qu'on doit faire parce que ca va se passer comme ca, donc il faut suivre.
     

Partager cette page