1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

création d'une "école" de langue française

Discussion dans 'Business en Chine : Conseils' créé par 外国熊猫, 21 Août 2015.

  1. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    Bonjour à tous,

    Comme le sujet l'indique, je réfléchis à ce projet. Alors pourquoi "école", simplement parce que la structure n'aurait pas le statut d'école mais d'entreprise portée sur l'éducation.

    En discutant avec des professionnels de ce secteur, j'ai appris que procéder ainsi permettait de contourner certaines contraintes inhérentes à l'ouverture d'une école, surface au sol, investissement de départ prohibitif, licences en veux-tu en voilà, etc... Pour ensuite, une fois que la structure tourne bien (et qu'on a fait son guanxi, qui reste très important dans l'éducation), créer une véritable école.

    Je sais qu'on ne peut pas ouvrir ce type d'entreprises n'importe comment non plus, il y a certaines règles, malheureusement de ce côté je ne suis bien informé.

    Alors voilà, j'ai lu pas mal de posts sur le forum avant de me lancer dans la rédaction du mien, et je comprends bien comment ça marche pour du trading, mais je me demande si la loi est la même pour des entreprises portées sur l'éducation.

    Ayant un partenaire chinois de confiance, je pense que la Joint-Venture serait idéale, mais est-ce-que c'est possible?

    Nous pensons à un investissement de 500K RMB, pour toute l'école, est ce que cette somme est suffisante pour une JV?

    J'espère que certains ici seront à même de me répondre, c'est un sacré casse tête de lire des articles de droit des entreprises en chinois!

    Je vous remercie par avance! :)

    Charles
     
  2. fle

    fle Membre Silver

    Inscrit:
    8 Mar 2014
    Messages:
    142
    Localité:
    Shenzhen
    Bonjour,
    Cette somme me parait vraiment légère pour votre projet. Que dit votre partenaire chinois de cet investissement? Vous êtes vous renseignez sur le secteur? Avez-vous débutez un business plan?
    EF fait un carton en chine, le marché n'est peut-etre pas encore saturé.
    Pour revenir a d'investissement pensez aussi au prix des enseignants.

    Sent from my HTC Sensation using Tapatalk
     
    • Bad Spelling Bad Spelling x 1
  3. Sparadrap

    Sparadrap Ange

    Inscrit:
    15 Oct 2013
    Messages:
    446
    Depuis 2014, le capital enregistré minimum n'existe plus. Tout du mois sur le papier. Après, ça dépend des autorités locales. Les différents districts de Shanghaï, par exemple, sont susceptibles d'établir leurs propres seuils. Donc, cher 外国熊猫, le montant que tu indiques n'est pas forcément rédhibitoire.

    Par ailleurs, il est risqué de déborder du champs d'activité de la boite enregistré auprès de l'administration. En clair, si tu dis faire du consulting et que, en fait, tu accueilles des gamins tous les matins, leur apprends les tables de multiplication, les fais jouer avec des cerceaux et leur tends un pain au chocolat vers 16 heures... bon ben, c'est une école. Tout simplement.

    EDIT : Il faudrait que tu explique mieux ton projet. Par "école de langue française", j'ai compris "école où le français est pratiqué". Mais Fle (plus haut) a apparemment compris "école pour apprendre le français".
     
    #3 Sparadrap, 22 Août 2015
    Dernière édition: 22 Août 2015
  4. WeiJiao

    WeiJiao Membre Gold

    Inscrit:
    7 Juin 2012
    Messages:
    612
    Localité:
    Shanghai
    Bonsoir, je peux juste vous dire qu'à Shanghai il existe plusieurs "écoles" où on enseigne le français et d'autres langues européennes et qui ont pignon sur rue, accueillent un public de tous les âges du Lundi au Dimanche et qui n'ont pas de statut leur permettant d'embaucher des profs, français du moins. Certaines en embauchent un avec un statut de consultant mais pour la plupart c'est rien du tout - paiement au black et turn over permanent (les profs étant des étudiants avec visa de durée réduite). Ce mode de recrutement est pratiqué même par les écoles publiques et privées qui font appel à ce genre d'établissements ou autres "agences" pour trouver leurs "profs".
     
  5. WeiJiao

    WeiJiao Membre Gold

    Inscrit:
    7 Juin 2012
    Messages:
    612
    Localité:
    Shanghai
    Ca existe à Shanghai aussi, en face du Lycée Français :)
     
  6. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Déc 2006
    Messages:
    1478
    Localité:
    Beijing
    Idem à Beijing.

    Si pas ou trop peu de guanxis, prévoir quelques hongbaos pour la police, si l'activité de l'école devient importante, ou en cas de dénonciation (si emploi 'illégal' par exemple) par un concurrent.
    A inclure dans le budget.
     
  7. parapluie

    parapluie Dieu suprême

    Inscrit:
    9 Mai 2013
    Messages:
    7824
    Localité:
    Shanghai
    effectivement ça existe

    une amie à l'époque où on était étudiante était aller postuler dans une école de langue pour se faire un peut d'argent de poche
    elle a postulé à la mauvaise école (même building, mais mauvais étage) que celle qu'on lui avait indiqué
    l'école où elle voulait originalement postuler a appelé les flics qui l'ont embarqué (elle avait pas son passeport sur elle), c'était l'époque où elle avait des passe droit et tout s'est arrangé, son contact est donc venu la chercher au poste de police (ils l'avaient embarqué après l'avoir emmené chez elle pour vérifier son passeport, et bien entendu visa étudiant), mais ça aurait pu très mal tourner
     
    • Informative Informative x 1
  8. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    Bonjour!

    Alors tout d'abord je tiens à vous remercier de l'intérêt que vous portez à ce topic!

    En effet notre projet se porte sur l'enseignement du FLE (Français Langue Étrangère). Je suis moi-même professeur, diplômé (c'est bien de le rappeler puisque comme vous l'avez dit, n'importe qui se dit prof pour le peu de savoir parler la langue), mais aussi diplômé en économie gestion.

    Je suis en pleine réalisation de l'étude de marché et du business plan, pour cette première c'est relativement simple, puisque nous sommes les seuls dans cette partie de la Chine, nous nous portons surtout sur l'évaluation de la demande pour le moment, et le prévisionnel est en rédaction aussi.

    La somme citée plus haut est une estimation des dépenses que nous aurons simplement pour la création et l’aménagement de l'entreprise, en gardant un peu d'argent en effet pour les premiers mois d'activités où le chiffre d'affaire risque d'être faible, mais durant lesquels nous aurons déjà à payer des employés et des charges.

    L'équipe sera bien sûr restreinte, et des collègues/amis français professeurs de FLE nous rejoindront, ainsi on pourra "s'arranger" pour leurs salaires si besoin.

    Vous avez bien raison de toujours penser à avoir un petit budget "hongbao", on ne sait jamais quand on peut en avoir besoin, même si nous comptons tout faire en suivant la loi à la lettre, une enveloppe peut toujours accélérer telle ou telle procédure (nous avons déjà un certain guanxi sur place, donc nous savons à qui les donner).

    Pour les "écoles" comme celles que vous citez à Beijing et Shanghai, cela vient du fait qu'obtenir le statut d'école est extrêmement difficile car beaucoup de critères à respecter, de licences à obtenir (il y a de plus un quota de licences par quartier), et que pour ne pas se mentir, ça passe aussi énormément par le guanxi.

    C'est pour quoi nous choisissons de créer une entreprise plutôt qu'une école, cela nous permettra d'enseigner légalement, de recruter des professeurs français et dans le futur, si tout fonctionne bien, de chercher à devenir réellement une école.

    Au niveau des statuts et de la légalité, il n'y a aucun problème, mais en effet, enseigner sans aucun statut est encore plus simple, et ne nécessite qu'un investissement minimum (tables, chaises, tableaux, et loyer d'un appartement), et s'ils se font attraper, une hongbao et ils recommencent un peu plus loin.

    J'ai déjà une réponse à mes questions, mais il est très intéressant de lire vos expériences et connaissances à ce sujet! Je vous remercie encore une fois!

    Pour finir, je vous prie de me pardonner vis à vis de ma réponse que je trouve quelque peu désarticulée après relecture, le temps m'est compté et je n'en ai pas eu pour l'organiser...!

    Charles
     
    #8 外国熊猫, 25 Août 2015
    Dernière édition: 25 Août 2015
  9. XiaoXiong

    XiaoXiong Ange

    Inscrit:
    23 Août 2013
    Messages:
    736
    Localité:
    Tianjin
    Bon courage dans ton projet!
     
    #9 XiaoXiong, 25 Août 2015
    Dernière édition: 25 Août 2015
  10. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    J'ai corrigé et même souligné pour vous faire plaisir :') L'erreur est humaine... Hehe
     
    • Like Like x 2
  11. XiaoXiong

    XiaoXiong Ange

    Inscrit:
    23 Août 2013
    Messages:
    736
    Localité:
    Tianjin
    Oh oui, et c'est loin du " je suis proffesseur de français, j'ensaigne depuit six moi! vous pouvez me contactez au XXX XXXXX... "
     
  12. mcline

    mcline Archange

    Inscrit:
    6 Sept 2011
    Messages:
    707
    Tu envisages de l'installer à quel endroit en Chine ton entreprise/ école?
     
  13. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    Dans le Xinjiang, Urumqi plus précisément, la capitale de la province.
     
  14. WeiJiao

    WeiJiao Membre Gold

    Inscrit:
    7 Juin 2012
    Messages:
    612
    Localité:
    Shanghai
    Bonjour,
    tu trouveras peut-être quelques éléments en examinant le cas de cette "école" - https://www.bonjourchine.com/threads/professeurs-de-fle.131681/#post-602244 - je mets des guillemets car apparemment ils fonctionnent sous un autre statut que celui d'un établissement habilité à délivrer les foreign expert card et embauche donc les étrangers en tant que consultants (si j'ai bien compris). Bravo en tout cas pour ton projet.

    https://www.bonjourchine.com/threads/professeurs-de-fle.131681/#post-602244

     
  15. leoetlea

    leoetlea Membre Gold

    Inscrit:
    16 Fev 2011
    Messages:
    114
    @外国熊猫 : Serait-ce mon petit Charles que j'ai rencontré à Chongqing :p ? (Je suis à 99% sûr :) )
     
  16. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    En effet! Par contre Leoetlea ça ne me dit pas grand chose... Dans quel contexte nous étions nous rencontrés? :)
     
  17. 外国熊猫

    外国熊猫 Apprenti

    Inscrit:
    7 Jan 2015
    Messages:
    10
    (Excusez-moi pour le doublon, je donne une réponse plus générale)


    D'abord merci pour vos réponses, je ne me suis pas reconnecté sur ce forum pendant très longtemps, et j'ai pris un moment pour les lire et suivre les liens que vous aviez partagés.

    Avant de créer l'entreprise nous nous sommes davantage renseignés sur les statuts des centres de la ville, et en fait ils n'ont rien à voir avec l'éducation (notre concurrent principal dirige une entreprise portée sur les finances, c'est pour dire). Les « meilleurs » d’entre-eux se sont arrangés pour obtenir un partenariat avec telle ou telle université pour se légitimer un minimum.

    Nous avons connaissance des restrictions quant à l'ouverture d'un centre de langue, et en effet ici presqu'aucun "centre" ne possède une surface de 300m au sol, et encore moins 5 professeurs (sauf chinois peut-être, et encore…!). Malheureusement de par la nature du marché francophone d'ici, cela ne nous serait pas viable, je commence à peine à avoir besoin d'un second professeur en période de vacances scolaires (je tiens bien mes 60h/semaine), alors 5...

    Dans tous les cas, ce type d'établissement n'est pas bien accueilli dans le Xinjiang. Une histoire datant d'il y a quelques années, un Chinois en avait ouvert un, beaucoup d'inscrits très rapidement, et il a disparu avec l'argent avant de vraiment commencer à enseigner. Suite à cela, le département de l’éducation de la province est plus que récalcitrant à délivrer la licence pour permettre d’enseigner en toute légalité.

    Dans tous les cas, lors d’un dîner avec l’un des hauts responsables de ce département, il m’a expliqué (après une demie bouteille de baijiu chacun) la démarche à suivre: commencer au black sans aucune structure, monter une entreprise dans n’importe quel domaine d’activité que ce soit lorsque nous aurons assez d’apprenants pour qu’elle soit viable, puis retourner le voir une fois que nous aurons tellement qu’il nous serait impossible de continuer sans avoir de licence. Et si en cours de route nous rencontrions des problèmes avec les autorités, lui passer un coup de fil.

    Nous en sommes déjà à la deuxième étape, nous créons une WFOE, ce qui nous permettra d’embaucher facilement d’autres professeurs dès que le besoin s’en fera sentir. Un capital de RMB500K devrait nous permettre d’obtenir 2 ou 3 visas de travail en incluant le mien (mais je ne vous explique pas la galère que c’est d’ouvrir une structure de ce type dans une ville pareille)

    Je pensais que ce genre de circonstances étaient propres aux villes de 3ème zone comme Urumqi, mais j’ai lu aujourd’hui qu’à Pékin énormément d’entreprises du même type que celle que je suis en train de monter y enseignent les langues aussi… J’imagine que tout le monde y trouve son compte, peu importe l’endroit.


    Voici ce à quoi j’ai été occupé cette dernière année et demie, j’ai reçu quelques messages suite à mon post, de personnes intéressées par la création de centre de langue, j’espère que mon expérience en aidera certain !
     
    • Informative Informative x 3

Partager cette page