Chine : des millions d’hommes resteront célibataires

mike

mike

Grandmaster M.
Membre du personnel
Admin
08 Avr 2006
9 351
Ratings
4 891
298
Canton Powah
www.supadezign.com
#1
Pendant des décennies, le régime communiste chinois a strictement appliqué sa politique de l’enfant unique. Les familles qui ne se conformaient pas à cette politique ont été soumises aux lourdes amendes, et les femmes aux avortements forcés et à la stérilisation. En 2016, le régime a permis aux familles d’avoir un deuxième enfant, tout en préservant le contrôle coercitif de l’application de cette limite. Cependant, la nouvelle politique ne peut pas renverser un grave problème social créé par le système de l’enfant unique : un grand nombre de Chinois ne pourront pas trouver d’épouse.

Suite : http://www.epochtimes.fr/chine-des-millions-dhommes-resteront-celibataires-123129.html
 
WuKong

WuKong

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
5 587
Ratings
3 907
188
Right Behind You
#2
Heu.. Le probleme n'a pas ete cree par la politique de l'enfant unique, mais par un probleme culturel favorisant l'heritier male dans la psychee chinoise (et sa comptabilite particuliere)..
Certes, la limite a un enfant n'a pas aide, n'en reste pas moins que ce n'est pas le facteur clef de ce desequilibre demographique, ce dernier etant plutot la betise humaine.
 
Naxshe

Naxshe

Membre Platinum
05 Jan 2016
787
Ratings
402
78
29
#3
Heu.. Le probleme n'a pas ete cree par la politique de l'enfant unique, mais par un probleme culturel favorisant l'heritier male dans la psychee chinoise (et sa comptabilite particuliere)..
Certes, la limite a un enfant n'a pas aide, n'en reste pas moins que ce n'est pas le facteur clef de ce desequilibre demographique, ce dernier etant plutot la betise humaine.
Et amendes importantes humhum. Ma copine a un frère et une soeur, et ils sont pas super méga riches.
 
Naxshe

Naxshe

Membre Platinum
05 Jan 2016
787
Ratings
402
78
29
#5
ben ils sont peut etre pas déclarés?
Sisi, tout dans les règles, j'ai été surpris, mais c'est pas la seule famille. Par contre, ces familles voient les filles aussi importantes que les garcons. Autrement dit, même études et mêmes chances. Chose que j'ai pu voir très différemment dans d'autres familles.
 
leurne

leurne

Dieu suprême
05 Nov 2010
2 094
Ratings
1 138 2
163
30
Paris
#6
Sisi, tout dans les règles, j'ai été surpris, mais c'est pas la seule famille. Par contre, ces familles voient les filles aussi importantes que les garcons. Autrement dit, même études et mêmes chances. Chose que j'ai pu voir très différemment dans d'autres familles.
de ce que j'ai entendu, en fonction de la province tu ne payes pas la meme pénalité. J'avais discuté avec une fille dans le heilongjiang qui était la 2eme de la famille, ses parents avaient du payer 1 an de salaire , quelque chose comme ça....
 
x_i

x_i

Membre Actif
20 Août 2016
69
Ratings
18
18
Nanjing – Orléans
#7
ça dépend de pas mal de choses, si c'est à la ville ou à la campagne, comment est l'administration locale... Si les parents travaillent pour l'administration, il y a moins de marge de manœuvre
 
Naxshe

Naxshe

Membre Platinum
05 Jan 2016
787
Ratings
402
78
29
#8
de ce que j'ai entendu, en fonction de la province tu ne payes pas la meme pénalité. J'avais discuté avec une fille dans le heilongjiang qui était la 2eme de la famille, ses parents avaient du payer 1 an de salaire , quelque chose comme ça....
A ça je savais pas. Possible, Elle est née dans le Jiangsu.
 
Malyn

Malyn

Dieu Supérieur
23 Juil 2010
2 265
Ratings
625
138
Canton
#9
Heu.. Le probleme n'a pas ete cree par la politique de l'enfant unique, mais par un probleme culturel favorisant l'heritier male dans la psychee chinoise (et sa comptabilite particuliere)..
Certes, la limite a un enfant n'a pas aide, n'en reste pas moins que ce n'est pas le facteur clef de ce desequilibre demographique, ce dernier etant plutot la betise humaine.
Je ne suis pas totalement d'accord. Dans les années passées (avant la possibilité de faire un second enfant), quand je voyais des familles avec 2 enfants, dans la quasi-totalité des cas la configuration était la suivante : la fille était l’aînée et le second était naturellement soit un garçon soit une fille. J'ai rarement vu le cas inverse où l'aîné était un garçon.
Quand les parents avaient un garçon, ils cherchaient rarement à en faire un second. Tout ceci a continué à accentuer le déséquilibre quand tu cherches à avoir un garçon coûte que coûte.
 
mahu

mahu

Comique en carton
10 Avr 2010
7 765
Ratings
5 720
188
anagramme de TEOCALLI
#10
youmeiyou a décidé de rester célibataire par choix
désolé mesdames
servez-vous dans le reste
 
larquen

larquen

Alpha & Oméga
12 Déc 2007
3 193
Ratings
1 416
173
Suzhou Wangtayuan
#11
Dans notre famille, on n'a pas vu de bébé de sexe masculin depuis 50 ans passés...
On ne s'en plaint pas, ça coûte moins cher :)
 
Malyn

Malyn

Dieu Supérieur
23 Juil 2010
2 265
Ratings
625
138
Canton
#12
Dans notre famille, on n'a pas vu de bébé de sexe masculin depuis 50 ans passés...
On ne s'en plaint pas, ça coûte moins cher :)
Au cas où, je préfère te prévenir que les bébés masculins n'ont pas changé de morphologie depuis 50 ans. Il y a un truc qui pendouille à la naissance.
 
E

Elise D

Ange
15 Mai 2014
680
Ratings
624
88
Shanghai
#13
Je ne suis pas totalement d'accord. Dans les années passées (avant la possibilité de faire un second enfant), quand je voyais des familles avec 2 enfants, dans la quasi-totalité des cas la configuration était la suivante : la fille était l’aînée et le second était naturellement soit un garçon soit une fille. J'ai rarement vu le cas inverse où l'aîné était un garçon.
Quand les parents avaient un garçon, ils cherchaient rarement à en faire un second. Tout ceci a continué à accentuer le déséquilibre quand tu cherches à avoir un garçon coûte que coûte.
Le fait que les parents aient plus souvent un deuxième enfant quand le premier est une fille mais préfèrent s'arrêter à un enfant quand ils ont un garçon a un impact sur le taux de natalité, mais n'a pas d'impact sur le ratio filles / garçons dans la population. L'avortement sélectif, l'infanticide des bébés filles ou la non-déclaration des naissances de filles ont par contre un impact (seulement sur les chiffres officiels et non les chiffres réels dans le dernier cas).
 
mamaf

mamaf

Membre Platinum
24 Juin 2012
316
Ratings
156
78
北京
#14
Je ne suis pas totalement d'accord. Dans les années passées (avant la possibilité de faire un second enfant), quand je voyais des familles avec 2 enfants, dans la quasi-totalité des cas la configuration était la suivante : la fille était l’aînée et le second était naturellement soit un garçon soit une fille. J'ai rarement vu le cas inverse où l'aîné était un garçon.
Quand les parents avaient un garçon, ils cherchaient rarement à en faire un second. Tout ceci a continué à accentuer le déséquilibre quand tu cherches à avoir un garçon coûte que coûte.
En fait ça c'est surtout parce que ceux qui avait un Hukou campagne avait le droit d'avoir un deuxième enfant si le premier était une fille. Par contre si le premier était un garçon, alors ils n'avaient pas cette possibilité. Du coup oui, dans la majorité des familles qui avaient deux enfants, le premier était une fille.
 
ChrisHK

ChrisHK

Dieu suprême
27 Déc 2013
11 255
Ratings
9 004 2
168
Hong Kong et Shanghai
#15
Dans notre famille, on n'a pas vu de bébé de sexe masculin depuis 50 ans passés...
On ne s'en plaint pas, ça coûte moins cher :)
On peut donc en conclure que :
- soit tu es une fille (et une menteuse puisque ton profil indique "Homme")
- soit tu es quinquagénaire, sexagénaire, ou plus ...

:rolleyes:
 
Nordiste

Nordiste

Membre Bronze
02 Jan 2017
134
Ratings
70
38
#17
Le fait que les parents aient plus souvent un deuxième enfant quand le premier est une fille mais préfèrent s'arrêter à un enfant quand ils ont un garçon a un impact sur le taux de natalité, mais n'a pas d'impact sur le ratio filles / garçons dans la population.
Euh ! Les maths disent d'exact contraire.

En supposant qu'il y a très exactement une chance sur deux de donner naissance à une fille ou garçon, et en appliquant un raisonnement purement cartésien (si premier enfant = garçon alors on s'arrête là, si premier enfant = fille alors on en fait un deuxième), on se retrouve avec 75% de garçons et 25% de filles. Ça impacte donc forcement un peu le ratio filles / garçons dans la population.
 
mamaf

mamaf

Membre Platinum
24 Juin 2012
316
Ratings
156
78
北京
#19
Euh ! Les maths disent d'exact contraire.

En supposant qu'il y a très exactement une chance sur deux de donner naissance à une fille ou garçon, et en appliquant un raisonnement purement cartésien (si premier enfant = garçon alors on s'arrête là, si premier enfant = fille alors on en fait un deuxième), on se retrouve avec 75% de garçons et 25% de filles. Ça impacte donc forcement un peu le ratio filles / garçons dans la population.
Hein ?

On a 100 enfants, disons une chance sur deux, donc 50 garçons et 50 filles.
Les couples qui ont eu les 50 filles refont des enfants, toujours une chance sur deux, donc 25 garçons et 25 filles.
Donc sur 150 enfants, on a 75 garçons, et 75 filles, ce qui fait toujours du 50%/50%
Je ne vois vraiment pas d'où viennent tes 75% de garçons !

Là où Elise D se trompe quand elle dit que ça n'a pas d'impact sur le ratio garçon/fille, c'est que justement, cette règle a été mise en place notamment pour éviter les avortements sélectifs, donc oui, l'impact existe, puisque ça a sans doute évité que certains couples avortent quand ils apprennent que le premier enfant sera une fille.
 
E

Elise D

Ange
15 Mai 2014
680
Ratings
624
88
Shanghai
#20
Euh ! Les maths disent d'exact contraire.

En supposant qu'il y a très exactement une chance sur deux de donner naissance à une fille ou garçon, et en appliquant un raisonnement purement cartésien (si premier enfant = garçon alors on s'arrête là, si premier enfant = fille alors on en fait un deuxième), on se retrouve avec 75% de garçons et 25% de filles. Ça impacte donc forcement un peu le ratio filles / garçons dans la population.
Non, vous oubliez de tenir compte du fait que le deuxième enfant peut aussi bien être une fille qu'un garçon. Avec vos hypothèses, pour 100 familles, il y en a 50 qui auront uniquement un garcon, 25 qui auront deux filles et 25 qui auront une fille et un garçon. Au total, ça fait 150 enfants dont 75 garçons et 75 filles.