Un ciel plus sûr pour les avions : le pari de la coopération entre thales et aireon

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
thales-aireon-surveillance-du-trafic-aerien.jpg

La société américaine Aireon et Thales vont collaborer à l’exploitation des données satellites permettant de localiser les avions en temps réel grâce à la combinaison des technologies des deux groupes. Notamment grâce au système ADS-B spatial.


Extrait : Un transport aérien plus sûr, plus collaboratif et plus transparent : c'est le pari de la coopération entre la société américaine Aireon, leader de la surveillance du trafic aérien pour les aéronefs équipés du système ADS-B spatial, et Thales, leader mondial de la gestion du trafic aérien. Les deux groupes vont étudier les moyens d'améliorer l'efficacité du secteur de l'aviation grâce au service Automatic Dependent Surveillance - Broadcast (ADS-B) spatial. Thales et Aireon, qui bénéficie déjà du soutien d'importants prestataires de services de navigation aérienne (ANSP), vont collaborer à l'exploitation des données satellites permettant de localiser des aéronefs en temps réel. Ce nouvel accord annoncé mardi élargit celui qui avait été signé en 2015 et qui établissait un cadre pour l'essai et la validation de l'intégration des données dans TopSky-ATC, l'un des systèmes de gestion du trafic aérien le plus avancé du monde.
Ce "nouveau protocole d'accord, marque une étape cruciale sur la voie d'une plus grande interconnexion du ciel", ont estimé les deux groupes dans le communiqué publié mardi.​
Deux groupes complémentaires

Les deux groupes sont semble-t-il parfaitement complémentaires. L'objectif de cette coopération est "de créer un écosystème basé sur les technologies de surveillance du trafic aérien de nouvelle génération", ont affirmé les deux groupes. Ainsi, la mise en service d'un nouveau service par Aireon, qui est prévue à la fin du 1er trimestre 2019, offrira une couverture mondiale de la surveillance par satellites. Pour la première fois, un surveillance en temps réel permise par le système ADS-B va couvrir les régions océaniques, polaires et reculées, tout en augmentant la couverture des systèmes actuels au sol, limités à l'espace aérien terrestre.

De son côté, Thales apporte son système TopSky-ATC et sa plate-forme de gestion des flux ECOSystem. Le protocole d'accord a pour but d'intégrer les données de positionnement des aéronefs via la plateforme de données ECOSystem pour qu'elles puissent être utilisées par des applications telles que la gestion des flux aériens (ATFM), la prise de décision collaborative (CDM) et la gestion du trafic aérien des drones (UTM).

Suite de l'article >>>

Source : LA TRIBUNE