Triades - La mafia chinoise à la conquête du monde (ARTE - 3 épisodes)

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
15 267
15 517
198
常熟,江苏

Naissance d'une pieuvre​

Une passionnante enquête d'investigation sur quatre des plus grandes triades chinoises au monde, alliées occultes du pouvoir dont l'influence sur la géopolitique et l'économie mondiales n'a cessé de croître au fil du temps.

"Société du ciel, de la terre et des hommes", ou "triade" : dans la Chine de la fin du XVIIe siècle, c'est ainsi que se désignent les organisations secrètes combattant la dynastie mandchoue des Qing. Au fil du temps, notamment après les guerres de l'opium, en 1860, elles vont peu à peu s'emparer des activités criminelles les plus lucratives : trafic de drogue, proxénétisme, extorsion de fonds, contrebande… Au début du XXe siècle, elles mettent leurs richesses au service du mouvement nationaliste qui fera tomber "le dernier empereur" Qing. Sun Yat-sen, le premier président de la République de Chine en 1912, a été membre d'une triade de Hongkong.

Tchang Kaï-chek, son successeur à la tête du Kuomintang, va bénéficier quinze ans plus tard d'un autre "service" : à Shanghai, le parrain Du, surnommé "les grandes oreilles", lance sa triade de la Bande verte à l'assaut des ouvriers communistes en grève, dont cinq mille seront massacrés. En 1949, lorsque la République populaire de Mao expulse les triades, la Bande verte rejoint Tchang Kaï-chek à Taïwan et se charge des basses œuvres du régime tandis que ses affaires criminelles prospèrent. Un modèle pour les deux principales héritières des triades historiques sur l'île, Alliance céleste et Bambou uni. Dans le même temps, à Hongkong sous tutelle britannique, les triades s'emparent de toutes les opportunités d'une mégapole en plein boom. Dans les années 1970 et 1980, on estime que sur une population de quatre millions quelque cinq cent mille personnes travaillent pour elles, dont de très nombreux réfugiés de Chine populaire. Les plus importantes sont la 14 K et la Sun Yee On, qui investit massivement dans le cinéma. Dépassées, les autorités peinent à réagir tandis que les triades s'étendent en Amérique du Nord et en Europe, avec l'extension rapide de la diaspora chinoise…

Du "Vaurien" au "Tyran de fer"

Pour retracer en détail l'histoire récente des triades et la manière dont celles-ci s'appuient depuis près d'un siècle sur l'absolutisme des pouvoirs à l'œuvre dans le monde chinois, cette passionnante enquête d'investigation s'appuie sur des entretiens exclusifs avec, entre autres, des membres des triades, du bas en haut de l'échelle. Derrière leurs pseudonymes "professionnels", "le Tyran de fer", "parrain des parrains" d'une des plus influentes organisations criminelles de Taïwan : "Loup blanc", qui dirigea la rivale de celle-ci ; ou de petites mains d'hier et d'aujourd'hui surnommées "la Clope", "le Vaurien" ou "le Cogneur" se confient avec une étonnante liberté sur leurs activités. Comme tout droit sortis d'un de ces films hongkongais qui composent en partie l'extraordinaire matériau d'archives de la série, ces truands hauts en couleur, qu'ils soient retraités ou au sommet de leur carrière, nous plongent à la fois dans la réalité et la mythologie d'organisations criminelles aussi méconnues qu'influentes. De leur côté, des policiers, des victimes, des experts et des militants prodémocratie, ainsi que le "repenti" Holger Chen, devenu un fervent supporter de la petite république taïwanaise en butte à la pression de Pékin, exposent l'envers de cet empire occulte, qui s'étend désormais sur tous les continents.

 

Eldorado chinois​

Enquête sur quatre des plus grandes triades chinoises au monde, dont l'influence sur la géopolitique et l'économie mondiales n'a cessé de croître au fil du temps.

Deuxième volet : en 1997 et 1999, la rétrocession de Hongkong et de Macao à la Chine populaire offre aux triades l'opportunité d'un pacte avec leur vieil ennemi communiste.Officiellement interdites, elles apportent au pouvoir leur argent et leur esprit d'entreprise en échange d'une participation substantielle au développement économique d'un pays sur le point de s'ouvrir tous azimuts. Les gangsters trop voyants endossent leurs nouveaux costumes de producteurs de cinéma, gérants de casinos ou patrons d’usines. Alors que la Chine se convertit à toute allure à l’économie de marché, le trafic et le blanchiment prospèrent, tandis que le cinéma hongkongais héroïse les gangsters et permet de recruter dans les classes les plus pauvres. Mais cet enrichissement brutal génère de la corruption à tous les échelons de la société et une criminalité de plus en plus voyante. Quand Xi Jinping arrive aux commandes, il entame une grande campagne anticorruption qui fera tomber pêle-mêle parrains locaux, rivaux politiques et businessmen trop puissants. Le message est clair : les triades vont devoir composer avec le nouvel homme fort.

Du "Vaurien" au "Tyran de fer"

Pour retracer en détail l'histoire récente des triades et la manière dont celles-ci s'appuient depuis près d'un siècle sur l'absolutisme des pouvoirs à l'œuvre dans le monde chinois, cette passionnante enquête d'investigation s'appuie sur des entretiens exclusifs avec, entre autres, des membres des triades, du bas en haut de l'échelle. Derrière leurs pseudonymes "professionnels", le "Tyran de fer", "parrain des parrains" d'une des plus influentes organisations criminelles de Taïwan ; "Loup blanc", qui dirigea la rivale de celle-ci ; ou de petites mains d'hier et d'aujourd'hui surnommées "la Clope", "le Vaurien" ou "le Cogneur" se confient avec une étonnante liberté sur leurs activités. Comme tout droit sortis d'un de ces films hongkongais qui composent en partie l'extraordinaire matériau d'archives de la série, ces truands hauts en couleur, qu'ils soient retraités ou au sommet de leur carrière, nous plongent à la fois dans la réalité et la mythologie d'organisations criminelles aussi méconnues qu'influentes. De leur côté, des policiers, des victimes, des experts et des militants prodémocratie, ainsi que le "repenti" Holger Chen, devenu un fervent supporter de la petite république taïwanaise en butte à la pression de Pékin, exposent l'envers de cet empire occulte, qui s'étend désormais sur tous les continents.

 

Au service de l'empire rouge​


Enquête sur quatre des plus grandes triades chinoises au monde, dont l'influence n'a cessé de croître au fil du temps.

Dernier volet : Xi Jinping entend redonner sa grandeur à la Chine et en faire la première puissance au monde. À Taïwan, certaines triades entrent en politique afin de promouvoir le rattachement à Pékin...À Hongkong, elles aident le Parti communiste chinois (PCC) à mettre au pas les étudiants et les partisans du "mouvement des parapluies", en 2014 et 2019. En Chine continentale, elles s'occupent des basses besognes du pouvoir : enlèvement d’opposants, gestion des "prisons noires", destructions de villages bloquant la construction d’un aéroport. À l'extérieur, elles amplifient la force de frappe économique chinoise et en profitent pour accroître leur richesse et leur influence à l’échelle mondiale. Leurs patrons n’ont plus besoin d’être en lien direct avec des activités criminelles. Légal et illégal s’imbriquent parfaitement, tandis que les triades suivent les zones d’influence chinoise : le long des "routes de la soie", en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique, en Afrique et en Occident, où leur influence fait peser une menace stratégique. Leurs ambitions sont sans limites…

Du "Vaurien" au "Tyran de fer"

Pour retracer en détail l'histoire récente des triades et la manière dont celles-ci s'appuient depuis près d'un siècle sur les pouvoirs à l'œuvre dans le monde chinois, cette passionnante enquête d'investigation s'appuie sur des entretiens exclusifs avec, entre autres, des membres des triades, du bas en haut de l'échelle. Derrière leurs pseudonymes "professionnels", le "Tyran de fer", "parrain des parrains" d'une des plus influentes organisations criminelles de Taïwan ; "Loup blanc", qui dirigea la rivale de celle-ci ; ou de petites mains d'hier et d'aujourd'hui surnommées "la Clope", "le Vaurien" ou "le Cogneur" se confient avec une étonnante liberté sur leurs activités. Comme tout droit sortis d'un de ces films hongkongais qui composent en partie l'extraordinaire matériau d'archives de la série, ces truands hauts en couleur, qu'ils soient retraités ou au sommet de leur carrière, nous plongent à la fois dans la réalité et la mythologie d'organisations criminelles aussi méconnues qu'influentes. De leur côté, des policiers, des victimes, des experts et des militants prodémocratie, ainsi que le "repenti" Holger Chen, devenu un fervent supporter de la république taïwanaise en butte à la pression de Pékin, exposent l'envers de cet empire occulte, qui s'étend désormais sur tous les continents.