Sur liste noire aux États-Unis, Huawei investit en Europe dans Qwant le moteur français qui se rêve en "Google Killer"

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 573
10 071
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Confirmant des informations parues ce week-end dans la presse américaine, Qwant, qui accumule des pertes depuis des années, a annoncé ce mardi que le géant des télécoms chinois, sur liste noire aux États-Unis, allait lui apporter un financement de 8 millions d'euros. De son côté, Huawei, après les 500 emplois en Alsace, le choix du moteur de recherche français pour ses smartphones, multiplie ainsi les gestes pour conserver ses positions en France.

Extrait : Alors que, aux États-Unis, Joe Biden a signé jeudi 3 juin un nouveau décret(*) interdisant aux entités américaines de nouer des relations commerciales ou capitalistiques avec une soixantaine d'entreprises chinoises, dont Huawei, ayant des liens présumés avec les secteurs de la défense ou des technologies de surveillance, en Europe, le géant des télécoms chinois serait le bienvenu dans le tour de table de Qwant.

01/06/2021
 
Dernière édition:

niceal

Demi-dieu
01 Juil 2010
785
353
108
shenzhen
C'est plutôt intelligent, l'une des grosses frustrations des Européens est leur manques de pépites du numériques et l'hégémonie US dans le domaine. Une meilleure collaboration Chine-EU dans le domaine pourrait être mutuellement bénéfique et mener à terme à de vraies alternatives aux GAFAM.
 

Pautal

Membre Platinum
23 Déc 2006
355
63
73
Shanghai
C'est bien la premiere fois que " La Tribune " ne tire pas a boulet rouge sur la Chine et met les attaques Us avec des adjectifs comme " présumés " , comme quoi tous peux changer.