1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice
  2. Il est important d'être conscient que le statut de stagiaire n'existe pas réellement pour les étrangers dans la plupart des provinces de Chine.

    Pour plus d'infos, voir : Stage en Chine / à Shanghai : légal ? quel visa ?

    Rejeter la notice

RECHERCHE DE LOCUTEURS FRANCAIS PARLANT CHINOIS (débutants, Intermédiares, avancés)

Discussion dans 'Annonces - Emploi à Pékin et Stages' créé par agnes.belotel-grenie, 22 Septembre 2012.

  1. agnes.belotel-grenie

    agnes.belotel-grenie Membre Bronze

    Inscrit:
    11 Mai 2009
    Messages:
    6
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour, je suis toujours à la recherche d'un grands de locuteurs (locutrices) français (française) de langue maternelle française pour un projet de recherches en liaison avec l'Académie des Sciences Sociales de Chine. Les enregistrements sont rémunérés et peuvent se faire soit à en ville (Chaoyang qu) soit à BLCU. Les personnes intéressées peuvent me contacter par mél : agnes.belotel.grenie@gmail.com. Les débutants en chinois peuvent aussi participer aux enregistrements.
     
  2. Jielun

    Jielun Nouveau Membre

    Inscrit:
    9 Janvier 2013
    Messages:
    2
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,

    Je suis étudiant en master LCA à l'université de La Rochelle et je serai à Pékin pour un semestre d'études à partir de février. Rechercherez-vous toujours des locuteurs français à cette date là?
    Par ailleurs, je crois que je vous ai eu en tant que professeur de français quand j'étais au lycée Fénelon à La Rochelle, il y a de cela quelques années maintenant. Peut-être que je me trompe totalement mais votre nom m'a interpelé.

    Dans l'attente de votre réponse,

    Mathias Redon
     

Partager cette page