1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Enfant Franco-Hong Kongais

Discussion dans 'Bienvenue sur Hong Kong' créé par Morinières, 19 Mai 2011.

  1. Morinières

    Morinières Membre Bronze

    Inscrit:
    23 Janvier 2009
    Messages:
    18
    Localité:
    Paris (92)
    Ratings:
    +0 / -0
    Marié à une Hong Kongaise depuis deux ans et habitant aux Antilles pour mon travail, nous commençons seulement à prendre nos marques et maintenant qu'on est enfin installés et à l'aise dans cette nouvelle vie, il est temps pour nous de passer à l'étape suivante... Le bébé!

    Comment avez-vous abordé la venue d'un enfant franco-chinois du point de vue de l'éducation? La maman va lui apprendre le cantonnais et moi le français... mais passées ces considérations de langues, comment permettre à l'enfant d'avoir vraiment les deux cultures et de se sentir aussi bien en France qu'à HK? Où commencer la scolarité? En France ou à Hong Kong? Je peux éventuellement faire en sorte d'orienter ma carrière pour m'installer à HK mais j'entends dire (de la part des Hong Kongais) que leur système éducatif est très exigeant... D'un autre côté la France passe pour un pays aussi très archaïque en ce qui concerne les programmes à l'école (cartables hyper lourds, latin et philo au lycée)... Y a-t-il un lycée français à HK? Si oui, comment est-il?

    Je suis preneur de tout type d'information... Merci!
     
  2. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    ouai bah heureusement qu'il y a encore du latin et de la philo au lycée, avoir une société de lobotomisés incapable de réfléchir et sans esprit critique non merci ! heureusement que la philo reste obligatoire au lycée et en S....

    et le latin c'est loin d' être une langue morte : Reminite huic diei ut eo paene cepistis trierarchum Jackum Sparrowum Passerem !
     
  3. Morinières

    Morinières Membre Bronze

    Inscrit:
    23 Janvier 2009
    Messages:
    18
    Localité:
    Paris (92)
    Ratings:
    +0 / -0
    Ah ben c'est ce que j'appelle une réponse constructive... merci quand même...
     
  4. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    C'est très difficile de te répondre car tu poses un schéma précis et spécifique dans lequel on se retrouve pas forcément. En te lisant, j'ai l'impression que tu sembles vouloir organiser votre vie en fonction du système scolaire à choisir. Un truc que j'imagine pas du tout. Je pense que l'on fait ses choix de vie en fonction de l'ensemble (chaque individu du couple d'un point de vue personnel + commun, opportunités pro, environnement de vie avec ou sans enfants, contraintes familiales s'il y en a, ...). Et puis après, on optimise le contexte scolaire et linguistique de l'enfant dans ce choix de vie familial.

    Déjà, en ce qui concerne l'environnement culturel, je pense qu'l faut être réaliste : en général, les parents tendent (par choix et implication perso) vers un idéal d'équilibre entre les 2 cultures mais le concret renforce un environnement sur l'autre. On a beau avoir un cocon familial avec tout un tas de pratiques naturelles qui incluent la culture minoritaire, la vie à l'extérieur, elle n'en tient pas compte. L'enfant est très conscient de tout cela. C'est pareil pour la langue d'où l'intérêt que le bilinguisme commence dès le début pour s'installer naturellement et sans contrainte car il vient toujours un moment où l'enfant s'aperçoit que finalement la deuxième langue parlée à la maison, elle n'est pas si utile que ça partout ailleurs. Donc à mon avis, ton expression "se sentir bien dans les deux endroits" est surement la plus appropriée.

    Notre fils a un peu plus de 4 ans. Nous vivons en France. Malheureusement, nos conditions économiques ne sont pas aussi idéales que nos espoirs d'il y a qq années et nous n'y avons été qu'une fois depuis qu'il est né. Il avait 18 mois et là on va y aller cet été. Pour la langue, tout se passe tjrs très bien. je crois que notre choix de parler cantonais quand on est tous ensemble a été favorable : depuis plusieurs mois, il parle bcp moins cantonais avec moi (ce qui est logique) mais continue quand même dans une certaine mesure (repas, certains contextes à trois) et surtout parle cantonais à son papa avec grand plaisir. Il attend le voyage de juillet avec impatience.

    Pour en revenir au système scolaire.
    Mon mari n'a pas une très bonne opinion du système HK.
    Perso, je pense que le système français (comme tous les systèmes) offre du bon et du bcp moins bon. En plus, j'ai une perception des choses assez différente depuis que je suis mère et que j'ai le tempérament de mon fils en face de moi. Je vois mieux ce qui est bon pour lui (globalement, l'approche humaine, pas uniquement les performances en terme de réussite au diplôme) alors qu'avant j'avais une opinion pas spécialement différente mais détachée de la réalité -c'est un peu normal à vrai dire).
     
  5. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Octobre 2007
    Messages:
    656
    Ratings:
    +38 / -0
    il y a un lycée français a HK avec une très bonne réputation ( = un excellent taux de réussite au bac)

    après comme le dit domanlai, organiser sa vie en fonction de la future scolarité c'est un petit peu difficile..mais pour donner qq éléments :
    en étant a HK, l'enfant aura un excellent anglais / chinois ( normalement..) ce qui sera plus dur en France ou aux Antilles ( mais a coeur vaillant rien d'impossible!)
    et vous que vous étes un couple mixte, l'avantage d’étudier a HK ( les langues) est un peu atténué,
    si je devais faire un gros raccourci. je dirai qu’étudier a HK permettrait de faire de plus belle études qu'en france/antilles.
    j'insiste sur le conditionnel.
    par plus belles études je veux dire intégrer des établissements "prestigieux" que ce soit en Europe / USA/ Australie

    mais bon, est ce la finalité ? jusqu’où déciderez vous pour votre enfant ?

    si jamais il/elle se découvre une passion pour la plomberie ? alors être a HK n'est pas très utile quoique il y a un réseau a entretenir la bas aussi : P




    PS victor: la philo comme elle est enseignée en France c'est pas la peine!
     
  6. Camenbert

    Camenbert Membre Bronze

    Inscrit:
    18 Mars 2011
    Messages:
    213
    Localité:
    Ningbo
    Ratings:
    +0 / -0
    Waouw, j'imagine même pas le nombre de déménagements que tu as du vivre !!!
     
  7. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Octobre 2007
    Messages:
    656
    Ratings:
    +38 / -0
    ahah pas mal ; )
    tu as été content de ton enseignement philo toi ? si oui merci de détailler
     
  8. Camenbert

    Camenbert Membre Bronze

    Inscrit:
    18 Mars 2011
    Messages:
    213
    Localité:
    Ningbo
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci du compliment :)

    Les souvenirs que j'en garde sont excellents. Mais que ce serait long de détailler !
    Parfois la qualité de cours était bonne, parfois la qualité de nos fous rire prenait le dessus...
    Non franchement, si on part de ce principe, je considère que j'ai eu des profs de sports de merde donc le sport en France ça pue, pareil pour les profs d'anglais, donc l'anglais en France ça pue... bon le problème c'est que ça marcherait presque hein... mais la logique n'est pas bonne quand même !
    Peut être suis je une sous merde, mais j'ai été plutôt content de l'enseignement reçu en philo.
     
  9. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Octobre 2007
    Messages:
    656
    Ratings:
    +38 / -0
    anytime ;)

    je dis pas que la philo ca pue, mais c'est la maniere dont c'est enseigne qui pose pb..1 seule année, en terminale, l'annee ou un lycéen fait face a ses plus gros échéances. un contenu qui change selon qu'on est en S/ES/L.
    comment bien apprécier le contenu dans ces conditions?

    ils font ce qu'ils peuvent pour sensibiliser le plus grand nombre je sais mais bon.. a 17 ans, on a déjà eu ( si on est curieux) l'occasion de feuilleter un bouquin sur la philo ( peut être pas Kant mais au moins Platon)

    juste pour finir, faire commencer ça a la 2nd, pas beaucoup d'heures, juste pour sensibiliser serait pas si mal..histoire de finir sur un truc plus pointu et moins généraliste en terminale
    la les enseignants auraient réussi a élever le niveau général !

    le systeme français suppose qu'on est de veaux sans aucun esprit d'initiative. on attend la bouche ouverte que le professeur distribue le savoir..c'est en cela qu'il est archaïque.
     
  10. Camenbert

    Camenbert Membre Bronze

    Inscrit:
    18 Mars 2011
    Messages:
    213
    Localité:
    Ningbo
    Ratings:
    +0 / -0
    Bah par exemple, j'ai connu autre chose.
    En 2nde, & première, j'ai eu la chance d'avoir un enseignant qui nous a qque peu sensibilisé sur un mélange de philo, culture, actualité.
    Ce que tu dis est vrai, mais beaucoup de lycée proposent aujourd'hui des options / cours facultatifs ... pour préparer (je pourrais utiliser plein d'autres termes) un esprit critique à ceux qui le veulent bien !

    LUCKYME :)
     
  11. Morinières

    Morinières Membre Bronze

    Inscrit:
    23 Janvier 2009
    Messages:
    18
    Localité:
    Paris (92)
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci à tous pour vos messages. En réalité, je ne cherche pas de réponses toutes faites à des questions précises. D'abord parce qu'effectivement on ne vit pas sa vie à ce point par rapport à une éducation. J'ai du mal m'exprimer... C'est une question d'ordre général, un peu philosophique même (si c'est pas ironique ça!)... Pour m'expliquer un peu, je dirais que pour le moment nous habitons en Guadeloupe et que c'est un endroit qui ne plaît pas beaucoup à ma femme. Je sais qu'elle ne se plaît pas totalement ici et qu'au fond elle se sentait beaucoup mieux en France et en particulier à Paris (dans le 13ème où nous habitions avec le Tang frères, la télé satellite chinoise et les amis chinois)... Elle m'a suivi de bonne grâce et elle n'en fait pas une maladie mais la nourriture, les légumes de HK lui manquent parfois.
    Si l'on avait un enfant maintenant il naîtrait ici et, étant donné qu'elle est très tradi, elle m'a déjà évoqué le fait qu'elle souhaitait vivre sa grossesse, l'accouchement et le mois qui suit à la Hong Kongaise (sans se laver à l'eau pendant le mois suivant l'accouchement et en consommant pas mal de "thés" et de gingembre si je ne me trompe pas)...
    Sans trop raconter ma vie, disons que je suis dans une situation personnelle et professionnelle qui pourra à terme me permettre effectivement de faire un choix entre une vie en France est une vie à HK et au moment où ce choix se posera, l'éducation sera une donnée à prendre en compte j'imagine. Par exemple, rien qu'ici en Guadeloupe, j'ai des voisins qui ont choisi de rentrer en métropole avant d'entamer la scolarité de leur fille à cause du système éducatif guadeloupéen (que je ne critique pas du reste, c'est leur choix). Maintenant je sais qu'une des qualités qu'ont les enfants c'est leur capacité d'adaptation et je ne m'inquiète pas pour ça. Mais encore une fois c'était une question d'ordre général.

    J'ai assez peu l'occasion d'échanger avec des couples franco-HK (surtout ici) et c'est très enrichissant d'avoir vos points de vue et votre vécu. C'est précieux pour moi, enfin nous...

    Domanlai, je trouve ça génial que, vivant en France, vous arriviez tous à parler cantonnais à la maison (il va falloir que je me remette sur mes cours un peu plus sérieusement)... et que les choix se fassent naturellement sans tout intellectualiser (ça c'est mon défaut...) En lisant (et re-re-relisant) ton post, je suis assez rassuré et je me dis qu'au fond les enfants n'ont pas toutes ces interrogations.

    Jabysz, tout à fait d'accord pour la philo... Si l'on veut enseigner la philosophie, pourquoi attendre la fin de la scolarité?
     
  12. Morinières

    Morinières Membre Bronze

    Inscrit:
    23 Janvier 2009
    Messages:
    18
    Localité:
    Paris (92)
    Ratings:
    +0 / -0
    Moi j'ai pas forcément l'impression d'avoir appris grand chose en philo (et pourtant j'étais motivé)... j'ai beaucoup plus appris en lisant "le monde de Sophie" de Jostein Gaarder qu'en un an et d'ailleurs ça m'amène une question : Y a-t-il des matières jugées inutiles et archaïques dans le système éducatif Hong Kongais?
     
  13. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    Oui, c'est vrai que les enfants sont tout juste dans le concret : c'est pour ça que quand même faut organiser un minimum pour réunir les conditions afin que ça leur paraisse attactif / utile (et que ça devienne pas un cours de langue à la maison).

    Je suis d'accord avec toi sur la tendance très générale : plus d'ouverture linguistique à HK. Mais après dans la réalité, c'est déjà très difficile d'avoir un vrai multilinguisme et tout dépend des options choisies. dans le multilinguisme, il y a tjrs des langues fortes et des langues faibles.

    Si les parents parlent très sérieusement chacun leur langue, ça devrait donner :
    - lycée fra à HK donnera un enfant bilingue français / cantonais (naturel avec très bon niveau de français dans tous els domaines) + anglais de niveau courant ou bilingue (scolaire) + connaissances en mandarin donc un chinois écrit plutôt faible dans l'ensemble (seulement qq heures de mandarin / semaine)
    - lycée local en anglais donnera un enfant bilingue français / cantonais (naturel donc plus faible en matières scolaires) + bon chinois écrit (si scolarisé en chinois depuis le primaire) + ok/bon/très bon anglais + connaissances en mandarin
    - lycée local en canto donnera un enfant bilingue fançais / cantonais (naturel donc plus faible en matières scolaires) + très bon niveau de chinois écrit + connaissances en anglais et mandarin.
     
  14. Morinières

    Morinières Membre Bronze

    Inscrit:
    23 Janvier 2009
    Messages:
    18
    Localité:
    Paris (92)
    Ratings:
    +0 / -0

    Je vais garder cette info bien au chaud, c'est exactement ce que je cherchais à savoir au moins pour ma culture. Ma femme pense également que le système HK est mauvais... Moi j'ai tendance à croire que les enfants des "mégapoles" ont une débrouillardise et une ouverture d'esprit que n'ont pas toujours les enfants qui grandissent dans un milieu plus rural. Tout est question de sensibilité et il n'est pas question de dire qu'une approche est LA bonne évidemment mais je suis toujours émerveillé de voir comme les jeunes de sa famille passent du cantonais à l'anglais avec une aisance déconcertante. Juste un exemple : un des petits de la famille de ma femme, à 8 ans, peut tenir une conversation en anglais tout à fait convenable avec moi sans problème.
    Avoir un couple mixte est déjà une chance (je trouve) et je pense que c'est une vraie surprise de voir un enfant s'adapter à son double héritage...
     

Partager cette page