Chine: Angoisse et solitude chez les cadres

  • Auteur de la discussion charko
  • Date de début
charko

charko

Membre Gold
09 Mar 2012
219
Ratings
113
63
shanghai, changning district
#1
https://www.chine-magazine.com/angoisse-et-solitude-chez-les-cadres/




La majorité des cols blancs du pays vivent dans l’angoisse et la solitude, selon une enquête réalisée par le site de recherche d’emploi Zhaopin.com.

Sur les 28 270 personnes interrogées, 94,9% se sentent constamment angoissés à cause de leur emploi : 29,9% estiment que «leur salaire est trop bas et ne répond pas à leurs besoins de qualité de vie», et 27,9% pensent que «leur plan de carrière est incertain».

D’après l’enquête 66,5% des sondés affirment que leur salaire est «inférieur à leurs attentes» et qu’il «ne reflète pas leur niveau de compétence». La plupart des de ces cadres ne sont pas satisfaits du poste qu’ils occupent et du salaire qu’ils gagnent. Environ

L’étude montre que

  • 52,9% des cadres éprouvent de la solitude, en raison de l’absence de compagnon, de compagne ou d’ami
  • 14,6% des participants à l’enquête préfèrent aller vers «leurs amis»
  • 22,2% vont vers «leur compagnon ou compagne pour soulager ce sentiment de solitude».
A contrario, 39,4% des personnes interrogées pensent que gagner davantage d’argent leur permettra d’être plus heureux. L’analyse des données réalisée par Zhaopin.com montre que les problèmes psychologiques actuels des cols blancs se concentrent principalement sur des facteurs financiers.
 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 309
Ratings
395 14
128
#2
C’est la maladie du système capitaliste, non seulement pour le Chine mais aussi pour la France.....
A l'époque de Mao, les gens n'avaient pas ce genre d'angoisse et solitude, les gens étaient très heureux de pouvoir d'obtenir un drapeau d’honneur de travailleur modèle....:grin::grin::grin:
 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 309
Ratings
395 14
128
#3
Je conseille aussi à certains d'entre vous, si vous êtes un patron, de donner non seulement du bonnus à vos employées, mais de donner ce drapeux, ou bien d'établir d'un panneau des nouvelles, et de publier des bons faits et de bon travail réaliser par les employés. Ca vaut mieux que de donner de l'argent!!!:grin::grin:
 
F

florian38china

Membre Silver
02 Juin 2014
150
Ratings
48
53
29
#4
C’est la maladie du système capitaliste, non seulement pour le Chine mais aussi pour la France.....
A l'époque de Mao, les gens n'avaient pas ce genre d'angoisse et solitude, les gens étaient très heureux de pouvoir d'obtenir un drapeau d’honneur de travailleur modèle....:grin::grin::grin:
C'est sur que quand tu crève de faim tu as d'autres priorités que l'angoisse d'être seul...
 
Dgibe

Dgibe

Membre Gold
13 Mai 2016
346
Ratings
169 1
58
36
Chengdu
#6
C’est la maladie du système capitaliste, non seulement pour le Chine mais aussi pour la France.....
A l'époque de Mao, les gens n'avaient pas ce genre d'angoisse et solitude, les gens étaient très heureux de pouvoir d'obtenir un drapeau d’honneur de travailleur modèle....:grin::grin::grin:
J’ai lu un article il y a quelques temps qui allait dans ce sens. La Chine dégringole au classement des pays les plus heureux alors qu’elle grimpe économiquement. Mais je crois que c’etait en comparaison des années 80. Époque où les gens étaient encore tous pauvres mais ne mourraient ni de faim ni ne risquaient de se retrouver au laogai pour avoir regardé de travers leur voisin.

Bon c’est certain que ce type de classement est à relativiser, mais quand même. Et que les gens soient insatisfaits de leur salaires et de leur poste, ça me semble une constante mondiale. Je suis pas mal certain qu’on aurait des résultats similaires en France. Et oui le capitalisme en est probablement un cause. Quand tout le monde est aussi pauvre, il y a moins de jalousie. Surtout si le peuple est satisfait, il ne va pas se démener et travailler aussi bien.

Par contre 95% d’angoissés, c’est vraiment énorme ainsi que le nombre de personnes qui ne font pas confiance en leur conjoint et amis. Je pense que là c’est plus culturel. Les amis et les conjoints se choisissant sur des critères plus rationnels et utilitaires que chez nous, c’est certain qu’ils seront moins confidents.

Pour finir je ne pense pas que ça va s’améliorer. Chat angoissé ou chat zen, le but reste d’attraper la souris. Et j’ai l’impression que le rêve chinois actuel a pour modèle les US pour l’exterieur du pays et le Japon pour l’interieur. Et pas sur que ce dernier soit une référence pour le bien être personnel.

Pour finir une situation telle que décrite dans l’article peut sembler inconcevable et hautement problématique dans nos contrées. Mais c’est parceque le bonheur est le nôtre graal ultime. Ici c’est plutot la face et l’angoisse c’est -1000 points sec bonheur mais pas -1000 points de face.
 
Dernière édition:
blapic

blapic

Membre Bronze
18 Oct 2017
138
Ratings
101
38
74
#7
"J’ai lu un article il y a quelques temps qui allait dans ce sens. La Chine dégringole au classement des pays les plus heureux"

Faut déjà croire que les sondages étaient représentatifs de quelque chose.
Doit encore y avoir un paquet de chinois en sueur au moment de donner la réponse.
 
parapluie

parapluie

Alpha & Oméga
09 Mai 2013
8 511
Ratings
4 060 1
173
Shanghai
#9
bah en même temps beaucoup de cadres en chine sont incompétent à leur poste
ils sont arrivés là en mythonant sur leur cv et compétences

c'est normal de stresser d'être découvert
 
why

why

Dieu suprême
26 Déc 2010
2 821
Ratings
2 116 12
163
闵行区
#10
Il y a 3 sortes de "cadres" chinois:
1- Le cadre arrivé là par la force des choses, par l'âge, le copinage... C'est généralement un gars qui techniquement est moyen (voire nul) et managérialement proche de "0"... ==> Normal qu'il ait un sentiment de solitude.
2- Le "jeune" trentenaire ayant fait des études à l'étranger, avec un certain background et un niveau de management et qui doit se taper les Jean-Claude Zhang du 1-... ==> Normal qu'il se sente seul,
3- Le cadre "average" en mode meibanfa. Lui, il suivra le flow, sans faire de vagues et ne se sentira pas seul...

En fin de compte, ça me semble plutôt normal qu'un manager se sente seul. Quoiqu'on disent les théories fumeuses, au travail, il n'y a pas de notions d'amitié ou famille. C'est au contraire : à mon avis, quand on commence à mettre en place ces concepts d'amitié, famille, etc. que l'ambiance se dégrade. Je préfère une ambiance saine où tout le monde travaille sérieusement et professionnellement, qu'à une ambiance mi-amicale, mi-corporate, limite débilisante...

En ce qui concerne les salaires, vaste sujet... Et beaucoup de disparités, entre les différentes situations. Mais globalement, la plus grosse majorité des boîtes chinoises paiement mal leurs cadres. Les exceptions étant: de grosses boîtes, des start-up, des domaines bien précis... Mais une PME moyenne chinoise, tenue par son créateur en mode pépère famille, elle va avoir une grille salariale très basse.
Je pense plutôt que le sentiment d'être mal payé vient de l'inadéquation entre salaires et coût du logement. Quand je vois certains prix ici à Shanghai, c'est plus cher qu'à Saint Germain au coeur de Paris...
 
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
#11
Les cadres francais qui travaillent en Chine et qui n’appartiennent pas a des grands Groupes ou emplois detaches des que la quarantaine approche ont aussi des angoisses justifiees (dixit les membres de club d'affaires ou autres lieux que je frequente ) ,en cas de retour dans la mere patrie pour une cause ou une autre mis a part si ils ont des specialites vraiment indispensables , les chances de retrouver un emploi en France sont minces comme une feuille de papier a cigarette !

Le principal probleme est l'absence de formation continue en Chine qui permet de rester a un niveau technologique soutenu , notamment en ce qui concerne les ingenieurs ...

C'est a prendre en consideration !

Bonne journee a toutes et a tous
 
Dernière édition:
五毛哥

五毛哥

Dieu créateur
04 Fev 2013
2 442
Ratings
2 443 5
153
#13
J'ai toujours pas compris en quoi ça consistait d'être cadre.
Tel que je le comprends, c'est exactement comme être un patron à plus petite échelle dans l'entreprise.
Un peu comme un groupement d'entreprises qui rend des comptes à la maison mère ?

Du coup pourquoi les cadres ont-ils peur de se retrouver au chômage ?
Est-ce qu'il ne suffit pas de créer une entreprise lorsqu'on perd son taf pour être immédiatement opérationnel ?

Pourquoi les gens regardent leur vie sous l'angle unique de leur emploi ?
Pourquoi ça semble si compliqué pour la plupart des gens de voir des opportunités partout ?
Pourquoi travailler si ça nous angoisse ?
Pourquoi angoisser pour son travail ?

Pourquoi ne pas se prendre en main ?
 
why

why

Dieu suprême
26 Déc 2010
2 821
Ratings
2 116 12
163
闵行区
#14
J'ai toujours pas compris en quoi ça consistait d'être cadre.
Tel que je le comprends, c'est exactement comme être un patron à plus petite échelle dans l'entreprise.
Un peu comme un groupement d'entreprises qui rend des comptes à la maison mère ?


Allez, une petite définition pour commencer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cadre_d'entreprise

Un cadre d'entreprise est un employé ou dirigeant d'une entreprise appartenant à la catégorie supérieure des salariés. Il s'agit d'un statut reconnu par les conventions collectives, qui détermine l'appartenance à une caisse de retraite spécifique, l'AGIRC, et quelques modalités spécifiques du contrat de travail.

Reconnaissant initialement les compétences techniques et le rôle d'encadrement du salarié, le statut s'est progressivement élargi à un ensemble de postes de plus en plus nombreux, et a fini par recouvrir une large population, mêlant managers, experts et dirigeants1.

Il s'agit d'une notion mal définie désignant des concepts différents selon le point de vue envisagé — que ce soit en termes de statut, de représentation sociale, de rôle dans l'entreprise ou de culture.

Ce concept est plus présent en France que dans les pays anglo-saxons, qui distinguent explicitement « managers » , « professionals » (experts) et « executives » (cadres dirigeants, dirigeants), et ne connaissent pas de mot commun pour l'ensemble des trois fonctions2.
Du coup pourquoi les cadres ont-ils peur de se retrouver au chômage ?
Est-ce qu'il ne suffit pas de créer une entreprise lorsqu'on perd son taf pour être immédiatement opérationnel ?
1- Parce que le chômage touche tout le monde. Quand on est cadre à 50/55 ans, la perte du boulot implique assez souvent un chômage longue durée, les entreprises ayant du mal à s'investir pour quelqu'un qui ira à la retraite dans 10 ans.
2- Hors sujet: car ici, l'étude parle d'angoisse liée au niveau de salaire.
3- Encore un mythe pour pas dire une ânerie. Je vois 3 objections:
i- Il faut en avoir des c... pour se lancer à 40/45 ans dans la création d'entreprise, alors qu'on a une famille, un prêt bancaire qu'il faut continuer à rembourser mensuellement.
ii- Qui plus est, quand on est cadre dans une industrie, on a généralement des clauses qui interdisent de contacter les anciens clients etc.
iii- Tout le monde n'a pas l'âme d'un entrepreneur intrépide. Suivant les études socio, il y en a entre 5 et 10% par population.
Pourquoi les gens regardent leur vie sous l'angle unique de leur emploi ?
Pourquoi ça semble si compliqué pour la plupart des gens de voir des opportunités partout ?
Des banalités... Mais, il est facile de voir que le travail occupe une grosse partie de notre vie diurne. Donc, normal que les gens y consacrent du temps et de le réflexion.

Pourquoi travailler si ça nous angoisse ?
Pourquoi angoisser pour son travail ?

Pourquoi ne pas se prendre en main ?
Ta démarche m'intrigue. A part le côté trollesque évident, j'ai l'impression d'avoir affaire à un bouquin de self motivation: comment se reprendre en main en 10 leçons par professeur WuMao.
Leçon 1: ne pas travailler.

Le fait est: bah pour vivre, pour survivre, on doit avoir une rentrée d'argent (stable ou pas). A moins bien sûr de se réconvertir dans l'élevage de chèvres au Larzac, mais même pour ça il faudra une mise de départ. Mais si je lis entre les lignes, nous revenons vers le débat sur le revenu universel et la place du travail dans nos vies. La semaine de 4 jours, 32h etc.
 
- Résistons -

- Résistons -

Dieu suprême
30 Août 2014
12 218
Ratings
7 704 2
168
法国
#15
Pourquoi les gens regardent leur vie sous l'angle unique de leur emploi ?
Y en a qui la regarde autrement mais tu les considères de gauchistes.

Pourquoi ça semble si compliqué pour la plupart des gens de voir des opportunités partout ?
Y en a certaines, elles ont le gout de l opportunité, la couleur de l opportunité, l apparence de l opportunité ... Mais ce ne sont pas des opportunités.

Pourquoi travailler si ça nous angoisse ?
Pourquoi angoisser pour son travail ?
Nourriture, logement, hygiène ... Ça ne tombe pas du ciel et/ou pour beaucoup, ce n est pas compris dans le package lors de sa naissance.
 
C

chwpaul

Dieu
20 Juil 2009
1 309
Ratings
395 14
128
#16
C'est un sujet commun, la communauté humaine partagée......
On va faire résoudre ce prblème par Président Macron......:grin::grin:
 
Cyril.G

Cyril.G

Dieu Supérieur
17 Juin 2009
2 283
Ratings
539
138
Xian, Chine
#19
Les cadres francais qui travaillent en Chine et qui n’appartiennent pas a des grands Groupes ou emplois detaches des que la quarantaine approche ont aussi des angoisses justifiees (dixit les membres de club d'affaires ou autres lieux que je frequente ) ,en cas de retour dans la mere patrie pour une cause ou une autre mis a part si ils ont des specialites vraiment indispensables , les chances de retrouver un emploi en France sont minces comme une feuille de papier a cigarette !

Le principal probleme est l'absence de formation continue en Chine qui permet de rester a un niveau technologique soutenu , notamment en ce qui concerne les ingenieurs ...

C'est a prendre en consideration !

Bonne journee a toutes et a tous

C'est un peu ceux qui s'est passé pour mon cas, je me suis tué à la tâche pendant 2-3 ans en faisant la même chose(Je n'ai fait aucune formation pendant cette période), une fois la mission terminée, mon patron a mis un chinois à ma place et je me retrouve être moins compétent maintenant sur le marché du travail... il faut que je "rattrape" mon retard car les technologies évoluent vite...