1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Xi Jinping électrise le Net chinois

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 12 Septembre 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
    Cela me rappelle une conversation que l'on a eu au Café de la Poste ... Même si ce cas est imprévisible, rien n'est couru d'avance ...

    Et puis, nous sommes bien l'Année du Dragon ... :siffle:
     
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
    Bacile était bien au charbon ... ou du moins les conséquences de ses actes
     
  3. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Laquelle ? Celle où tu disais d'Abk6 que... ? ;-)

    Plus sérieusement, je me demande ce qu'il se passe à zhongnanhai... J'imagine que l'armée, les conservateurs et les autres factions doivent toutes avancer leurs pions. Car Xi, affaibli physiquement, l'est sans doute aussi politiquement...

    Avec ce qu'il s'est passé en Libye avant-hier, les "élections présidentielles" dans les deux plus grandes puissances mondiales prennent une tournure nouvelle. Wait and see...
     
  4. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
    Entre autre ... Mais honnêtement, j'espère qu'il saura quoi faire ... Pas facile de donner des conseils dans ce domaine là ... :D
     
  6. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    #26 Un humain..., 13 Septembre 2012
    Dernière édition par un modérateur: 13 Septembre 2012
  7. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Ils se foutent un peu du monde chez aujourd'huilachine quand même !

    Un titre bien racoleur : Et si le futur président chinois était mort ?

    Suivi d'une accroche très... accrocheuse :
    Si son absence devait se prolonger, qu'adviendrait-il de la succession chinoise qui doit se dérouler avant la fin de l'année ?

    Puis vient la grosse déception :

    L'opacité du processus de succession en Chine est telle que personne ne pourrait prédire la suite des événements en cas de disparition de Xi Jinping.

    niark
     
  8. Marsupi leng mian

    Marsupi leng mian Membre Gold

    Inscrit:
    18 Février 2008
    Messages:
    688
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +94 / -0
    Bo Xilai dans la veranda avec le pic a glace ?
     
  9. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
    Chine : mais où est donc passé le dauphin ?

    LE POINT - 13 Septembre 2012

    [​IMG]
    Le vice-président chinois Xi Jinping le 29 août dernier. © How Hwee Young / AP/Sipa


    La question était sur toutes les lèvres dans les couloirs du Palais des expositions de Tianjin qui accueillait du 11 au 13 septembre le forum du Davos d'été. Parmi les 2 000 participants de 86 nationalités qui se retrouvaient pour débattre des grands sujets économiques et sociaux se trouvaient plusieurs ministres chinois, le chef du gouvernement, des patrons de presse, des journalistes locaux bien informés, mais le même mutisme prudent ou un rire gêné sont restés les seules réponses aux questions de plus en plus pressantes de la presse occidentale.

    Le vice-président Xi Jinping, âgé de 59 ans, censé prendre le mois prochain les rênes du Parti communiste chinois et devenir pour la prochaine décennie le maître de la seconde économie mondiale, n'a pas été vu en public depuis le 1er septembre. Un fait très inhabituel dans un paysage de propagande qui relate quotidiennement les activités de ses hauts dirigeants. Plus étonnant encore, à quelques semaines de cette grande transition politique annoncée depuis des mois, le dauphin Xi Jinping n'a pas reçu ces derniers jours les personnalités politiques étrangères de passage à Pékin, à commencer par la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, les Premiers ministres de Singapour et duDanemark et une importante délégation russe. Sa dernière grande entrevue a été accordée à la chancelière allemande Angela Merkel le 30 août.

    De nombreuses spéculations

    Ces incertitudes alimentent toutes les spéculations. Les commentateurs les plus calmes mettent en avant la tradition d'opacité du régime chinois, qui accorde toujours peu d'importance à la communication de crise. Interrogé une nouvelle fois sur la santé et l'emploi du temps du dauphin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères s'est contenté de répondre hier "qu'il ne savait pas".

    "Le vrai problème, c'est l'absence d'informations", souligne le sinologue Jean-Pierre Cabestan, directeur de recherche à l'Université baptiste de Hong Kong. "Ce déficit de savoir-faire du pouvoir en matière de relations publiques et de communication place la Chine dans une situation très décalée par rapport à sa puissance d'aujourd'hui... Combien de temps cette omerta va-t-elle durer ? Elle crée des incertitudes qui ne sont pas bonnes pour la Bourse, pas bonnes pour l'économie et contreproductives, car elles ouvrent la porte à toutes les rumeurs."

    Un mal de dos persistant

    Il n'en fallait pas plus pour que les 300 millions d'adeptes du Weibo (le Twitterchinois) s'enflamment, multipliant les supputations. Les rumeurs vont d'un accident de voiture à un crime collectif, avec des variations infinies autour de la théorie du complot. Elles donnent lieu à une grande campagne "d'harmonisation" de la Toile, l'expression utilisée par les internautes chinois pour parler de la censure. Une grande partie des messages comprenant le nom Xi Jinping n'apparaissent plus sur les écrans. Les internautes les plus malins utilisent la phonétique anglaise du nom du dauphin. "Where is She ?" pouvait-on encore lire hier soir, avant que le message ne disparaisse dans la corbeille virtuelle.

    Les médias chinois basés à l'étranger ne sont pas en reste. Hier le site isunaffairs.com, qui publie en chinois ancien, faisait état de l'hebdomadaireYangguang Shiwu qui aurait réussi à avoir un échange de textos avec un proche de Xi Jinping, lequel aurait répondu : "Tout va bien, pas d'inquiétude"... Officiellement Xi Jinping aurait "mal au dos". Mais treize jours d'absence de la scène politique, à un moment aussi crucial, paraissent un peu longs pour un simple lumbago.
    Pendant l'été, l'agence américaine Bloomberg a publié une étude très fouillée, faisant état de la fortune de la famille Xi (incluant ses frères, soeurs, leurs conjoints et enfants) qui se chiffrerait en centaines de millions d'euros. Même si le nom de Xi Jinping n'est pas apparu dans ces documents, pas plus que celui de son épouse (la chanteuse de l'armée Peng Liyuan), ni celui de leur fille, étudiante à Harvard sous un autre nom, l'étalage de ces avoirs, qui a largement circulé dans la presse internationale et a été repris par les internautes chinois avant d'être "harmonisé" par la censure, a assurément placé le dauphin en difficulté. D'autant que la lutte anticorruption et la réduction des inégalités sont au coeur du message des autorités chinoises.

    L'affaire Bo Xilai resurgit

    "L'affaire Bo Xilai, qui a secoué la scène politique chinoise depuis le mois de février, est certainement pour beaucoup aussi dans le mal de dos du vice-président chinois !" ironise un diplomate occidental. Fin mars, l'ancien homme fort de la mégapole de Chongqing, qui faisait partie des prétendants au cercle très fermé des hauts dirigeants, a été brusquement démis de ses fonctions après de sombres révélations que son ancien bras droit était allé confier au consulat américain de cette province. Au mois d'août la femme de Bo Xilai, accusée du meurtre d'un citoyen britannique qui avait travaillé pour elle, a été condamnée à mort avec sursis. Le sort du bras droit devrait être scellé la semaine prochaine et celui de Bo Xilai rendu public lors du 18e Congrès, estiment les spécialistes. "Xi Jinping n'était certainement pas mécontent de voir disparaître un rival potentiel, qui plus est disposant du même profil familial (tous deux sont des "fils de prince", c'est-à-dire des enfants de la nomenklatura, formés dans le sérail du régime).

    Mais l'hypothèse d'un problème de santé sérieux n'est pas à exclure. En 1993, l'ancien Premier ministre Li Peng avait disparu de la scène politique pendant plusieurs mois en raison d'un "gros rhume". Ce n'est que huit ans plus tard, alors qu'il était déjà à la retraite depuis des années, que l'on a appris qu'il avait alors été victime d'une attaque. Xi Jinping aurait-il subi une crise cardiaque, une attaque cérébrale ? "Dans les circonstances actuelles et compte tenu de nos connaissances très maigres, c'est la théorie la plus plausible", estime Jean-Pierre Cabestan.

    "La disparition du dauphin à la veille de son ascension survient dans une année riche en développements politiques inattendus qui ont déjà ruiné les espoirs d'une transition en douceur de la direction du régime", commentait aujourd'hui une dépêche de l'agence américaine Associated Press. "On est un peu pris au dépourvu, reconnaît Jean-Pierre Cabestan. Et cela montre que le système politique chinois est encore trop peu institutionnalisé."

    La succession semble s'ouvrir

    Qui pourrait potentiellement remplacer Xi Jinping à la tête du régime, si son absence devait durer ? Là encore le flou demeure. "Le seul qui semblait s'imposer naturellement était Bo Xilai, ironise un professeur de sciences politiques chinois, mais dans les circonstances actuelles et même si les autorités ont cherché à le ménager en jetant toute l'opprobre sur sa femme, cela parait difficile !"

    L'actuel président Hu pourrait-il rester plus longtemps, notamment à la tête de la Commission militaire, jusqu'à ce qu'il puisse s'assurer d'une transition calme ou choisir un proche ? Il était la semaine dernière au sommet de l'Apec à Vladivostok, visiblement très fatigué et assez en retrait. Mais il a affirmé à des visiteurs taïwanais que la transition se passerait dans le calme et comme prévu. Quant au Premier ministre actuel, Wen Jiabao, qui était au Davos de Tianjin, il a déclaré publiquement qu'il prendrait sa retraite "dans quelques mois", ce qui correspond au calendrier prévu.

    On va scruter la réapparition de Xi Jinping

    Pour la première fois jeudi, le nom de Xi Jinping a été cité de manière indirecte par un journal de province. Un petit signal qui laisse entendre que Xi Jinping est toujours vivant et actif. Les observateurs vont donc guetter sa réapparition dans les prochains jours. Les occasions de rencontres avec des personnalités étrangères risquent de se faire rares : les autorités chinoises avaient demandé aux ambassades d'éviter toute visite officielle de la mi-septembre à la fin octobre, en raison du 18e Congrès, qui devrait en principe se dérouler au milieu du mois prochain. À ce stade, la date d'ouverture de ces réunions à huis clos n'est toujours pas officiellement annoncée. Cette incertitude supplémentaire renforce les analyses selon lesquelles les jeux ne sont pas totalement faits ou que la succession s'avère plus compliquée que prévu. Si aucune annonce ou apparition de Xi Jinping ne survenait d'ici là, la presse occidentale devrait donc scruter très attentivement le parterre d'officiels qui participera aux cérémonies prévues au palais du Peuple le 29 septembre, à l'occasion de la fête nationale chinoise, afin de voir si le dauphin est bien présent.




     
  10. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    S'il a réellement un problème de santé, on peut comprendre que les dirigeants ne souhaitent pas que ça se sache.
    Bon, c'est dangereux car, du coup, les marchés s'inquiètent sans doute un peu. Et la réponse du porte-parole du MAE est assez étrange : "Je ne sais pas"... Il aurait pu dire : "Il va très bien", et c'était torché.

    Dans le cas où ça n'aurait pas de rapport avec sa santé, finalement, c'est beaucoup plus inquiétant. Il entend que tout le monde lui demande de se montrer en public, juste deux minutes pour faire taire la rumeur. Mais il ne le fait pas, ou ne le peut pas... Pourquoi ?
     
  11. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    Nouvelle rumeur!! Il assure en fait, ce mois ci, la visite et revue de troupe de la base lunaire chinoise, donc forcément pas dispo..
    c'était tout bete..
    [​IMG]

    [​IMG]
     
  12. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
    Et voilà, comment par un post anodin, Guyong a réussi à faire annuler toutes les tâches scientifiques d'observation de nos cieux et au-délà, et les concentrer sur la Lune ...

    J'espère que tu es sur de ton coup, car la facture risque d'être salée ...
     
  13. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Faux ! Xi Jpeg n'est jamais allé sur la lune ! Enfin, c'est Neil Amstrong qui l'assure dans son testament..

    [​IMG]
     
  14. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 953
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 155 / -35
  15. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Joli coup d'aujourd'huilachine, qui a supprimé son article d'hier, pour le remplacer par un autre...
     
  16. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 184
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    Chine: le futur numéro un Xi Jinping réapparaît en public



    Chine: le futur numéro un Xi Jinping réapparaît en public


    15 septembre 2012 à 10:12


    [​IMG]
    Le vice-président chinois Xi Jinping le 29 août 2012 à Pékin (AFP)


    Le vice-président chinois Xi Jinping, appelé selon toute vraisemblance à devenir le numéro un du régime dans quelques semaines, est réapparu samedi après deux semaines de disparition inexpliquée de la vie publique.
    Xi s'est rendu dans la matinée à l'Université de l'agriculture chinoise à Pékin pour marquer "la journée destinée à rendre populaire la Science nationale", a expliqué l'agence Chine nouvelle.

    Deux photos ont été publiées, le montrant détendu en train de converser avec un groupe de personnes sur le campus.
    Le vice-président n'avait pas été vu en public depuis le 1er septembre et avait annulé des rencontres prévues avec quatre hauts responsables étrangers, dont la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton. Les autorités avaient gardé un mutisme absolu sur la raison de l'absence prolongée du dauphin de Hu Jintao, désigné depuis longtemps pour succéder dans quelques semaines à l'actuel président à la tête du Parti communiste chinois (PCC).

    Ce silence du régime a déclenché une vague d'intenses spéculations en Chine comme à l'étranger, notamment sur l'état de santé de Xi.
    La question a fait l'objet d'une vaste censure sur l'internet, tandis que s'approche le XVIIIe congrès du Parti communiste qui doit marquer le début de l'arrivée au pouvoir pour dix ans d'une nouvelle génération de dirigeants.

    Le vice-président chinois, âgé de 59 ans, avait été vu pour la dernière fois en public le 1er septembre à Pékin à l'occasion d'un discours de rentrée à l'Ecole centrale du Parti, qu'il dirige. Jeudi, une lettre de condoléances pour la mort d'un vétéran du PCC signée par de plusieurs hauts dirigeants, dont Xi Jinping, avait été publiée par un quotidien régional, montrant qu'il n'avait pas complètement disparu de la circulation.
    L'absence de Xi est intervenue alors que le sort du néo-maoïste Bo Xilai, déchu au printemps suite à un retentissant scandale qui a valu à son épouse d'être condamnée à mort avec sursis pour le meurtre d'un Britannique, n'est pas encore scellé.

    L'ancien bras droit de Bo, Wang Lijun, qui avait fait défection en se réfugiant dans le consulat américain de Chengdu (sud-ouest) et déclenché ainsi toute l'affaire, doit être jugé mardi.
    La disparition de Xi a une fois plus montré l'absence totale de communication du régime communiste chinois sur la santé des plus hauts responsables du pays.
    De source diplomatique occidentale, Xi aurait été soumis à une cure d'amaigrissement draconienne qui lui aurait fait perdre 20 kilos, tandis que la presse de Hong Kong a fait état d'un mal de dos.

    Le politologue basé à Hong Kong Willy Lam a pour sa part rapporté que Xi a été hospitalisé mais que son état de santé n'a jamais inspiré suffisamment d'inquiétude pour remettre en question la transition politique programmée pour le 18e congrès, ou pour empêcher d'autres dirigeants de se rendre à l'étranger.
    Des rumeurs ont couru sur une crise cardiaque, une attaque cérébrale ou un cancer du foie qu'aurait contractés le vice-président chinois.

    Certains observateurs le pensaient même trop malade pour pouvoir succéder à Hu Jintao comme chef du parti cet automne, puis comme président en mars prochain, et voyaient déjà Li Keqiang, pressenti pour devenir Premier ministre, lui ravir la place de numéro un.
    Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hong Lei, a pour sa part refusé avec constance de répondre aux nombreuses questions des journalistes sur l'état de santé de Xi Jinping, les invitant à poser à la place des "questions sérieuses".

    M. Hong a toutefois assuré que les préparatifs pour le Congrès "suivaient leur cours" et que "les autorités chinoises allaient publier les informations afférentes le moment venu".
    Selon les observateurs, la dernière réunion plénière de l'actuel comité central pourrait se tenir en fin de semaine prochaine et la date du congrès être rendue publique à cette occasion.

    Source:http://www.liberation.fr/depeches/2...ero-un-xi-jinping-reapparait-en-public_846537
     
    #36 lafoy-china, 15 Septembre 2012
    Dernière édition: 15 Septembre 2012

Partager cette page