1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Un avion d'AirAsia porté manquant (entre l'Indonesie et Singapour)

Discussion dans 'Voyage en Chine et en Asie' créé par ChrisHK, 28 Décembre 2014.

  1. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    C'est aussi ce que j'ai compris en 2eme lecture, mais les commentaires font bien preuve que le texte est super mal ecrit (ca vaut pour tous les articles sur le sujet). Sans compter qu'il n'y aucune mention de l'altitude atteinte pour justifier le decrochage ulterieur..
    Anyway, to be continued...
     
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Quelques éléments de réponses :

    http://www.crash-aerien.aero/forum/...tre-singapour-et-l-indonesie-t29134-1425.html

    cellules.gif

     
    • J'aime J'aime x 1
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Y a des cons quand même o_O

    L'application iPhone pour savoir si votre vol va se crasher

    http://www.crash-aerien.aero/www/news/article.php?id=458063#

    Londres (Royaume-Uni) - C'est une société britannique londonienne, et son développeur, Nic Johns, qui ont développé une application smartphone, «Am I going down ?», actuellement sur l'iStore, afin de permettre à toutes les personnes qui ont peur en avion, de savoir à l'avance si le vol qu'elles doivent prendre va s'écraser avant sa destination.. ou pas.

    Nic Johns a développé spécialement ce programme pour son épouse, Julie, qui a toujours été terrorisée de prendre l'avion depuis de très nombreuses années. Afin de la rassurer, il a créé un programme qui compile les archives de plusieurs organismes et associations ayant enregistré toutes ces dernières années, les données sur les accidents d'avions sur l'ensemble de la planète. En mélangeant ces données, et les statistiques de l'OACI et de la FAA, Nico est donc capable de vous indiquer que si vous prenez un avion de type Boeing 777-300 de la Catahay Pacific, entre Honk Kong et Los Angeles, le 17 mars, entre 14h00 et 20h00, vous n'avez qu'un unique risque sur 4.068.434 de ne pas arriver à destination. Par contre, avant 14h00, c'est un risque sur 4.042.157. La différence fait effectivement réfléchir...

    Créé au lendemain de la catastrophe du MH370, l'application est malencontreusement sortie, contre la volonté de Nico, quelques jours avant l'autre catastrophe d'AirAsia. Elle est disponible sur l'iStore et iTunes pour la modique somme de 0.99$ et devrait être portée sur Android très prochainement. A n'en pas douter, une application fort utile pour tous ceux et toutes celles qui ont peur en avion et veulent calculer leurs chances de mourir dans un crash.
     
    • J'aime J'aime x 1
    • Informatif Informatif x 1
  4. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    AirAsia : l'équipage traitait une panne au moment du décrochage

    LE POINT du 31 janvier 2015

    L'A320 du vol QZ8501 Surabaya-Singapour d'Indonesia AirAsia a décroché car le système de protection interdisant de sortir du domaine de vol de l'avion avait été désactivé. C'est ce qui ressort de fuites de l'enquête et de bribes d'information diffusées au compte-gouttes par les autorités indonésiennes. Contrairement aux pratiques recommandées de l'Organisation de l'aviation civile internationale, le Comité national indonésien de sécurité des transports ne veut pas rendre public le rapport préliminaire prévu normalement un mois après l'accident. Rappelons que cette enquête technique ne vise pas à déterminer des responsabilités mais cherche à éviter qu'un tel événement ne se reproduise, d'où une large communication souhaitée vers la communauté aéronautique.

    À la lecture des deux enregistreurs de vol, le FDR (données) et le CVR (bruits du cockpit), retrouvés intacts, il apparaît que le commandant de bord a désactivé les deux calculateurs Flight Augmentation Computer (FAC) qui maintiennent l'avion dans son domaine de vol quelles que soient les actions du pilote au manche. L'un des calculateurs fonctionne à titre principal en temps normal, l'autre intervient en mode secours. Cette redondance est la règle pour tous les systèmes d'un avion. Pour effectuer cette désactivation, le commandant de bord s'est déplacé dans le cockpit. Il a quitté son siège situé à gauche face à l'avant, enjambé la colonne où se trouvent différentes commandes (poussée des moteurs, aérofreins, volets, etc.) pour atteindre le panneau de disjoncteurs situé sur un panneau à droite, derrière le siège du copilote. Il a alors tiré deux de ses breakers, la manoeuvre classique de reset d'un système. Premier point d'interrogation, pourquoi le commandant de bord a-t-il coupé ainsi l'alimentation électrique des FAC ? Cette réinitialisation pouvait être provoquée plus simplement en restant assis à sa place et en pianotant sur le clavier de commandes des systèmes de l'avion. Par ailleurs, cette opération inhabituelle n'est pas préconisée par les manuels du constructeur Airbus, ni dans ceux des compagnies aériennes utilisatrices de l'A320.


     

    Fichiers attachés:

    • Informatif Informatif x 1
  5. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Airbus jugé pour la première fois co-responsable d'un crash

    http://www.ouest-france.fr/economie...remiere-fois-co-responsable-dun-crash-4248142


    INFO OUEST-FRANCE. Une magistrate angevine ouvre une brèche en désignant l'avionneur européen et son sous-traitant angevin Artus. L'avocat des victimes leur demande près de 50 millions d'euros.

    Le crash d’AirAsia va-t-il faire entrer Airbus et son sous-traitant angevin Artus dans une puissante zone de turbulence ? Me Marc Fribourg en est convaincu. L’avocat bordelais des 67 familles de victimes de l’accident du 28 décembre 2014 vient de déposer une nouvelle demande d’indemnisation devant le tribunal de grande instance d’Angers.

    48,5 millions d'euros réclamés

    Après avoir réclamé trois millions d’euros de provisions devant le juge des référés (urgence) d’Angers, somme qu’il n’a pas obtenue, le conseil revient à la charge. Pour la réparation du préjudice de ses clients, il demande cette fois près de 50 millions d’euros de dédommagements pour solder le litige, devant les juges angevins.Sur quoi se fonde-t-il ? Sur le rapport de la commission d’enquête indonésienne, le KNKT. Un an après la disparition de l’avion en mer de Java, le bureau avait pointé des causes multiples, dont une défaillance récurrente d’une commande de gouverne.

    « Composant défectueux défaillant »

    Un point sur lequel le juge des référés d’Angers s’est déjà appuyé pour rendre son ordonnance du 21 avril dernier. « À la lecture de ce rapport, il est manifeste que la SAS Artus est le fabriquant d’un composant défectueux défaillant équipant l’avion construit par la SAS Airbus, les deux sociétés ayant conscience du manque de fiabilité de ce module comme le démontrent les deux procédures d’amélioration engagées depuis 1993 et celles engagées après l’accident du vol AirAsia », écrit la présidente du tribunal de grande instance, Mauricette Danchaud.

    « Une brèche »

    Pas de provision sur des indemnités, mais une décision plutôt favorable, selon Me Fribourg. « On n’en est qu’au stade des référés, mais c’est la première fois qu’un juge reconnaît que les défauts d’un avion Airbus ont concouru à un crash, assure l’avocat bordelais. Ça ouvre une brèche. » Dans laquelle il s'est engouffré dès la semaine dernière en déposant une nouvelle assignation en indemnisation des victimes.

    Appel

    Rappelons que les avocats d'Airbus du cabinet HMN & Partners ont interjeté appel contre l'ordonnance en référés.
     
  6. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 858
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 181 / -39
    J'ai l'impression que le journaliste d'Ouest France va un peu vite en besogne.

    Airbus et Artus ne sont pas encore "jugés" et encore moins "condamnés".
    Il s'agit simplement d'une ordonnance en référé qui déclare le Tribunal d'Angers compétent pour traiter l'affaire.
    Cela ne préjuge en rien de la décision finale, de la culpabilité ou non, de l’éventuelle sanction.... Sans parler des procédures d'appel et de cassation qui seront engagées par une partie ou l'autre en fonction du premier jugement.
     

Partager cette page