Travailler depuis chine pour entreprise basée france

  • Auteur de la discussion Zineb.BB
  • Date de début
Z

Zineb.BB

Nouveau Membre
24 Sept 2020
2
0
1
32
Bonjour à tous,

Mon mari va être muté par son entreprise se trouvant à Paris et ayant une filiale à Shanghai. Il aura un visa Z.
Pour ma part, je souhaite le suivre et travailler. Or le visa pour suivi de conjoint ne le permet pas je crois ?!
L'entreprise où je travaille actuellement (basée aussi à Paris) accepte que je continue de travailler pour elle depuis Shanghai, mais ne possède pas d'entité en Chine et n'a aucune idée des démarches à entreprendre (c'est une petite structure 20 personnes).

Si je souhaite travailler depuis la Chine, il me faut aussi un visa Z qui requière il me semble une lettre d'invitation d'une entreprise basée en Chine...
Solution à laquelle j'ai pensé : statut free-lance domicilié en France donc impôt en France, mais il va certainement falloir déclarer dans le pays d'accueil (Chine) aussi ?
Alors double imposition ??
Devenir Free Lance domicilié en Chine n'est parait-il pas possible ? Ou peut-être complexe ?
Enfin, puis-je en tant que Free-Lance domicilié en France travailler auprès d'entreprises chinoises ?

Si vous avez des infos je suis preneuse !!
Merci d'avance pour votre aide précieuse.

Zineb,
 
larquen

larquen

Alpha & Oméga
12 Déc 2007
4 090
1 744
178
Suzhou Tiger Hill
Vous travaillerez depuis chez vous en télétravail ?
Vous serez toujours salariée de l'entreprise française ?
Comment serez vous rémunérée ?
 
Z

Zineb.BB

Nouveau Membre
24 Sept 2020
2
0
1
32
Oui je serai en télétravail depuis chez moi.
Pas sûre de pouvoir rester salariée de l'entreprise tout en étant en Chine, notamment pour la sécu sociale, assurance, mutuelle etc.
Idem pour la rémunération : si je suis rémunérée en France mais que je vis à Shanghai serais-je imposée des 2 côtés ?
Merci encore !
 
五毛哥

五毛哥

Dieu suprême
04 Fev 2013
2 781
2 688
163
Pas d'argent qui arrive en Chine = pas de travail aux yeux de l'administration chinoise = pas d'impôts.
En gros tu auras un resident permit de rapprochement familial qui ne t'autorise pas à travailler en Chine (= de gagner de l'argent de source chinoise et de travailler depuis un bureau autre que chez toi).
Si tu es chez toi à travailler pour la France en gagnant de l'argent sur un compte en France de source française, aux yeux de l'administration chinoise, ce n'est pas un travail, donc c'est bon.

Tu seras imposée en France car tu resteras résidente fiscale française puisque la majorité de tes revenus seront de source française, même en habitant hors de France la majorité de l'année.
 
Sacapatates

Sacapatates

Demi-dieu
07 Fev 2011
1 112
220
108
Pas d'argent qui arrive en Chine = pas de travail aux yeux de l'administration chinoise = pas d'impôts.
En gros tu auras un resident permit de rapprochement familial qui ne t'autorise pas à travailler en Chine (= de gagner de l'argent de source chinoise et de travailler depuis un bureau autre que chez toi).
Si tu es chez toi à travailler pour la France en gagnant de l'argent sur un compte en France de source française, aux yeux de l'administration chinoise, ce n'est pas un travail, donc c'est bon.

Tu seras imposée en France car tu resteras résidente fiscale française puisque la majorité de tes revenus seront de source française, même en habitant hors de France la majorité de l'année.
Du coup les revenus du conjoint sont imposable en France non ?
 
V

Valentin_R

Nouveau Membre
04 Oct 2020
3
0
1
29
Bonjour Zineb, votre mari a t-il obtenu le Visa pour Shanghai ? Car je dois partir en décembre et c'est pas gagné.
 
G

Geo-ffroy

Apprenti
04 Fev 2020
15
1
5
45
Du coup les revenus du conjoint sont imposable en France non ?
Non. Sauf exception, les conventions fiscales bilatérales prévoient que les impôts soient payés dans le pays où le salaire est perçu.

Madame payera l'IR liée à son salaire en France. Monsieur payera ses impôts en Chine.

Je ne sais pas comment fonctionne le système chinois, mais concernant le calcul du taux d'imposition en France, Madame peut soit opter pour :

1. Un prélèvement à la source libératoire en trois tranches (0% / 15000€, 12% / 43500€, 20% au-delà). Sauf si le couple a de très gros revenus à l'étranger, cette option n'est pas intéressante.

2. Déclarer les revenus mondiaux du couple via un formulaire annexe. C'est souvent l'option la plus intéressante pour les couples avec enfants puisque le quotient familial entre en ligne de compte dans le calcul.

Edit: Concernant le point 1, la règle change à partir de 2021. La retenue à la source de 12% n'est plus libératoire et le taux d'imposition sera de 20% minimum, voire 30% au-delà d'un certain seuil. Ça rend ce choix d'autant moins intéressant.
 
Dernière édition: