Suspension des vols de boeing 737-8 max & discussions sur l'aviation

  • Auteur de la discussion Orang Malang
  • Date de début
Mi-Nicolas

Mi-Nicolas

Archange
29 Jan 2015
807
383
93
Xiamen

En Francais
Desole, j ai en effet le plus souvent mes articles en anglais..merci @lafoy-china

Un autre qui n est pas en relation avec le MAX mais avec les compagnies aeriennes impactes par le virus sur leurs operations.

Etant responsable majoritairement du marche Europe, j'ai deja eu l'occasion d'avoir des clients qui ont fini en liquidation judiciaire (Small Planet Airlines, Thomas Cook, WOW Air, etc) mais recemment, ca devient vraiment un enorme challenge pour les compagnies aeriennes.

Flybe a ete une grosse surprise (quand on connait leur historique est surtout quand on sait que c etait la numero 1 en regional airlines). Air Italie est juste un debut aussi, Alitalia et Neos vont probablement pas s en remettre (Italie en lockdown complet).

Voila un article qui recense les 10 compagnies aeriennes le plus touche pour le moment:

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Desole, j ai en effet le plus souvent mes articles en anglais..merci @lafoy-china

Un autre qui n est pas en relation avec le MAX mais avec les compagnies aeriennes impactes par le virus sur leurs operations.

Etant responsable majoritairement du marche Europe, j'ai deja eu l'occasion d'avoir des clients qui ont fini en liquidation judiciaire (Small Planet Airlines, Thomas Cook, WOW Air, etc) mais recemment, ca devient vraiment un enorme challenge pour les compagnies aeriennes.

Flybe a ete une grosse surprise (quand on connait leur historique est surtout quand on sait que c etait la numero 1 en regional airlines). Air Italie est juste un debut aussi, Alitalia et Neos vont probablement pas s en remettre (Italie en lockdown complet).

Voila un article qui recense les 10 compagnies aeriennes le plus touche pour le moment:

Bonjour Mi
Les vols interieurs reprennent en Chine ca ne va certes pas compenser l'international mais ameliorer nettement la situation pour les compagnies chinoises dans un premier temps , au niveau de Cathay Pacific & des autres compagnies de Hong Kong vu que les nuages se dissipent en Chine les liaisons devraient reprendre progressivement apres la fin du blocus sanitaire qui dure depuis pres d'un mois entre le Mainland et Hong Kong , mais c'etait absolument necessaire que cette quarantaine soit obligatoire , cela va permettre a Hong Kong de sortir a peu pres indemne de cette epidemie , reste a relancer l'economie pour cette derniere !

En toute logique les Hongkongais verront avec satisfaction voir revenir sous peu les 62 millions des touristes Mainland qui composent 82% du tourisme de la SAR !:calin:

Car malheureusement la frequentation par les touristes d'autres provenances risquent d'etre insignifiante , vu la situation a travers la planete !

...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing: excuses, câblage et 737 MAX 10

Le CEO de Boeing David Calhoun regrette les termes employés pour critiquer son prédécesseur Dennis Muilenburg, la FAA pourrait ne pas accepter de laisser en place le câblage suspect de ses monocouloirs, et le 737 MAX 10 continue ses essais au sol.

Extrait :
L’entretien accordé au New York Times par le nouveau dirigeant de Boeing, lors duquel il avait chargé son prédécesseur de quasiment tous les torts dans la crise du 737 MAX, n’est pas passé inaperçu dans les rangs du constructeur américain. Dans une note interne adressée à l’encadrement et consultée par le Wall Street Journal, David Calhoun écrit être « embarrassé et plein de regrets » à propos de l’article : « Cela donne à penser que j’ai rompu ma promesse à l’ancien CEO Dennis Muilenburg, à l’équipe de direction et à nos employés que je les soutiendrai quand cela comptera le plus. Je veux vous rassurer que ma promesse reste intacte ». En poste depuis janvier après une décennie au conseil d’administration, David Calhoun a promis un nouveau départ avec « plus de transparence », notamment dans la crise du monocouloir remotorisé suite à deux accidents ayant fait 346 victimes chez Lion Air et Ethiopian Airlines, et entrainé l’immobilisation au sol de tous les MAX depuis mars 2019 (avec en outre un arrêt de la production depuis janvier).


On est pas sortis de l'auberge entre ce sera le mois prochain , mais non dans 6 mois et les decouvertes de nouvelles anomalies techniques , ils ne manquent plus que la crise sanitaire coronavirus perdure et que certaines compagnies aeriennes clientes aient mis lesclefs sous la porte entre-temps , ou encore dans l'incapacite financiere de prendre livraison de leurs appareils ! A condition toutefois que cet appareil soit a nouveau homologue ce qui pour le moment n'est pas une certitude .
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing : commandes, livraisons et câbles du 737 MAX

Boeing
a enregistré le mois dernier 18 nouvelles commandes, et effectué 17 livraisons d’avions à ses clients. Le constructeur aurait accepté de remédier au problème de câblage des 737 MAX.

Extrait : En février 2020, Boeing affiche 18 nouvelles commandes dont 17 pour la famille Dreamliner et un 767-300F destiné à FedEx Express. La compagnie aérienne Oman Air a signé pour quatre 787-9 et la société de leasing ALC (Air Lease Corp.) pour trois, tandis que trois acheteurs non identifiés ont opté respectivement pour quatre et trois 787-10 ainsi que trois 787-9.
Le mois dernier a cependant été marqué par des annulations de commandes, dont les onze 737 MAX 9 destinés à Air Canada. Cette dernière a déjà reçu 24 des cinquante MAX 8 commandés, et déclarait hier rester « pleinement engagée » envers le monocouloir remotorisé. Certaines de ses annulations représentent des conversions de modèle, ALC par exemple ayant repris du Dreamliner en remplacement des MAX annulés.
Depuis le début de l’année (aucune commande en janvier), Boeing affiche « -25 commandes nettes », ayant perdu des contrats pour 43 MAX 8 ; seuls les Dreamliner et le 767F ont trouvé preneur, la famille 777 affichant 0 commande pour le 777X et -1 pour les autres versions.passagers.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing cherche des "dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts

PARIS (Reuters) - Boeing cherche à obtenir "des dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts du gouvernement américain et d'autres aides alors que l'avionneur fait face à une crise de liquidités liée aux difficultés engendrées par l'épidémie de coronavirus sur l'ensemble de l'industrie aéronautique, ont déclaré deux personnes informées à Reuters.

Communique :
Le constructeur aéronautique américain, concurrent d'Airbus, a déclaré aux législateurs qu'il était dans l'impossibilité de se financer sur des marchés actuellement très chahutés et qu'il avait besoin d'un soutien gouvernemental important pour répondre à ses besoins de liquidités, ont indiqué les personnes interrogées.

"Boeing a été durement touché de différentes manières", a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse mardi. "Nous devons protéger Boeing... Nous allons aider Boeing", a-t-il ajouté.

Le président américain a déclaré qu'il aiderait également les fournisseurs comme le fabricant de moteurs General Electric Co.
Boeing a signalé que 70% de ses revenus allaient habituellement à ses 17.000 fournisseurs et que donc sans une aide importante, toute l'industrie de la construction aéronautique aux Etats-Unis pourrait s'effondrer.

Le montant de l'aide dont Boeing a besoin reste variable en fonction des conditions du marché et de la durée de la crise.

La dette totale de Boeing a presque doublé pour atteindre 27,3 milliards de dollars en 2019, l'avionneur se débattant depuis plusieurs mois dans les déboires liés à l'immobilisation au sol de son appareil 737 MAX.

 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 716
4 146
188
Nanning
Boeing cherche des "dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts
Communique : Le constructeur aéronautique américain, concurrent d'Airbus, a déclaré aux législateurs qu'il était dans l'impossibilité de se financer sur des marchés actuellement très chahutés et qu'il avait besoin d'un soutien gouvernemental important pour répondre à ses besoins de liquidités, ont indiqué les personnes interrogées.
"Boeing a été durement touché de différentes manières", a déclaré Donald Trump lors d'une conférence de presse mardi. "Nous devons protéger Boeing... Nous allons aider Boeing", a-t-il ajouté.
Tout en continuant de reprocher à la Chine son interventionnisme dans l'industrie ! :hum:
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
Boeing cherche des "dizaines de milliards" de dollars en garanties de prêts
je crois qu'il n'y a pas que Boeing dans ce cas là ;).
La question est: qui va prêter du pognon à des entreprises, Etats déjà surendettés, pour ne pas dire dans une merde noire?? :hum:
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing demande 60 milliards d'aides pour sauver l'aéronautique américaine

1584773981718.png
* Au prix du kg de papier il est inutile de se priver , c'est sutout embetant au niveau deforestation ! ;)

La filière aéronautique figurera parmi les industries qui vont bénéficier du plan massif de quelque 1000 milliards de dollars, en négociation entre la Maison blanche et le Congrès.

Extrait : Si les États-Unis veulent conserver intacte leur filière aéronautique, Washington doit lui fournir 60 milliards de dollars d'aides d'urgence. Ce message, inimaginable il y a encore deux semaines, est celui communiqué à l'administration Trump par Boeing. L'avionneur ne demande pas ces fonds pour sauver sa trésorerie, mais ses fournisseurs. C’est-à-dire pour sauvegarder toute la filière de la construction aéronautique américaine, sur laquelle, d'ailleurs, Airbus s'appuie aussi.

Les difficultés de Boeing, déjà sérieuses en raison de l'immobilisation de l'avion le plus vendu de sa gamme, le 737 MAX, se sont aggravées avec la montée d'annulations de commandes ces dernières semaines, à mesure que le trafic aérien plonge du fait de la contagion du coronavirus. La requête de Boeing a relancé la chute de l'action de la société de Chicago. Mercredi, sur le New York Stock Exchange, le cours de Boeing a encore chuté de plus de 20%. Celui de United Technologies, conglomérat industriel qui comprend notamment le motoriste d'avions Pratt & Whitney, a perdu plus de 18%. Il s'agissait des deux plus fortes baisses au sein des 30 valeurs de l'indice Dow Jones. En un an Boeing a perdu 73% de sa valeur boursière.


Article connexe qui nous concerne tout autant !

1584775584779.png

* Le Système Law, première émission de billets papiers, première grande faillite bancaire en France !

Sa politique de la monnaie ne peut être dissociée de son Système, lui-même au coeur de l’aventure. Elle est très audacieuse : réforme monétaire, fiscale, administrative, maritime, gestion de l’investissement et de la dette publique.

Extrait :
Notons d’ores et déjà l’ensemble des phases utilisées qui témoignent de la créativité surprenante de cet homme original :
L’institution de la Banque d’État et de la Compagnie des Indes, l’achat de la Ferme Générale des impôts indirects, le privilège de fabrication des pièces de monnaie, l’achat de la ferme du tabac, le plan de réduction de la dette publique, la démonétisation des métaux précieux, la monétisation des actions, puis, pour les commerçants, la démonétisation des billets et leur remplacement par des compte courants transférables mais inconvertibles…

Controverse sur le precurseur , mais le resultat final est le meme !
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 844
2 454
168
48
L'avionneur ne demande pas ces fonds pour sauver sa trésorerie, mais ses fournisseurs.
et les fournisseurs étrangers qui travaillent avec Boeing, ils vont en profiter d'une partie de ces 60 milliards ou c'est juste pour les boites US?? Ce que ne m'étonnerait pas du tout.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Coronavirus : production arrêtée pour Boeing à Seattle et pour les Q400

La pandémie de Covid-19 a poussé Boeing à suspendre pendant 14 jours toutes ses activités dans la région de Seattle, tandis qu’au Canada les De Havilland Q400 et les Viking Air Twin Otter ne sont plus assemblés.

Extrait :
Dans l’Etat de Washington où le bilan du coronavirus a atteint 110 morts (dont un de ses employés selon les syndicats) et 2221 cas de contamination (dont 25 de ses employés selon la presse locale), Boeing a annoncé le 23 mars 2020 la suspension des activités dans toute la région du Puget Sound à compter de mercredi, un ralentissement étant effectif dès aujourd’hui. Cela concerne les lignes d’assemblage des gros-porteurs 767, 777 et 787 à Everett, ainsi que celle des 737 à Renton – où l’arrêt de la production était déjà de mise depuis début janvier. La production des Dreamliner à Charleston en Caroline du Sud n’est pas affectée.

Ces mesures « sont prises pour assurer le bien-être des employés, de leurs familles et de la communauté locale », souligne le constructeur dans son communiqué, sans préciser combien des quelque 70.000 salariés de la région sont concernés. La suspension des opérations de production durera 14 jours, au cours desquels Boeing « continuera d’observer les directives du gouvernement, ainsi que les mesures concernant le Covid-19 et ses répercussions sur l’ensemble des opérations du Groupe ». Pendant cette période, l’entreprise mènera des « activités de nettoyage en profondeur supplémentaires » sur les sites touchés, et établira « des critères rigoureux de retour au travail ».

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Nouvel avion ravitailleur de l’US Air Force, le KC-46 Pegasus a des fuites de… carburant

Lancée en début des années 2000, la procédure visant à remplacer avions ravitailleurs KC-135 et KC-10 de l’US Air Force ne semblait pas, au premier abord, poser de problème particulier. Sans surprise, le contrat fut confié à Boeing, qui proposait à l’époque le KC-767A, un appareil dérivé de son B-767.

Extrait :
Seulement, les choses se gâtèrent quand le sénateur républicain John McCain mit un grand jour des irrégularités et des conflits d’intérêt qui menèrent deux responsables de Boeing sous les verrous. Et le secrétaire à l’Air Force, qui était James G. Roche au moment des faits, dut démissionner.
Un appel d’offres fut alors lancé en 2008 et, surprise, Airbus [EADS à l’époque] et Northrop Grumman, remportèrent la mise avec l’A330 MRTT. Mais Boeing ne s’avoua pas vaincu. De recours en recours, le constructeur américain finit par avoir gain de cause. Et, dans le cadre d’une nouvelle procédure, il remporta le marché avec le KC-46A Pegasus, un avion qui restait alors à développer.

Pour s’imposer face au ticket Airbus/Northrop Grumman, Boeing n’avait pas hésiter à casser les prix, en proposant un généraux rabais au Pentagone. Quoi qu’il en soit, il devait livrer les 18 premiers KC-46A [sur 179] à l’US Air Force d’ici la fin de l’année 2017. Or, il ne fut pas en mesure de tenir les délais, en raison de multiples problèmes rencontrés lors de la mise au point de son nouvel avion ravitailleur, comme le câblage qu’il dût revoir entièrement.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Avolon annule 75 Boeing 737 MAX et quatre Airbus A330

La société de leasing irlandaise Avolon a annoncé hier l’annulation d’une commande de 75 Boeing 737 MAX (55 737 MAX 8 et 20 MAX 10) et de quatre Airbus A330neo.

Communique :
Les 737 MAX devaient être livrés d’ici 2023. Avolon maintient toutefois une commande de 16 autres 737 MAX dont les livraisons sont repoussées à 2024 et au-delà. En plus de l’annulation des quatre Airbus A330neo qui devaient être livrés en 2021, le loueur d’avions a par ailleurs repoussé la livraison de neuf monocouloirs A320 de 2020-2021 à 2027 et après.
L’avionneur Boeing a confirmé l’annulation, précisant c’est le fruit d’un accord mutuel à la suite de discussions engagées avec Avolon et intégrant aussi l’interdiction de vol qui frappe les 737 MAX après deux catastrophes aériens, qui ont fait au total 346 morts en octobre 2018 et mars 2019. Le contrat avait été signé en 2017 et engageait Avolon à acheter 75 Boeing 737 MAX avec une option sur 20 appareils supplémentaires pour un montant approchant les 11 milliards de dollars au prix catalogue.

Bien entendu, la crise du coronavirus a accéléré la décision d’Avolon d’annuler la commande. Dans un communiqué, son directeur général, Domhnal Slattery, souligne que la pandémie a ouvert « la période la plus éprouvante dans l’histoire de l’aviation commerciale« . Conséquence de ces modifications, les engagements d’Avolon sur la période 2020-2023 passent de 284 à 165 appareils.


Airbus envisage de réduire de moitié sa production d’A320

Airbus envisage de réduire drastiquement la production de ses monocouloirs de la famille A320 en raison des problèmes d’approvisionnement et de livraison dus à la crise du nouveau coronavirus, rapporte l’agence reuters, citant des sources proches du dossier.

Communique : L’avionneur européen pourrait devoir réduire de moitié sa production mensuelle des différents types d’A320, qui s’établit actuellement à 60 appareils, pendant un ou deux trimestres afin d’éviter une surabondance d’avions non livrés. Les fournisseurs ont été invités à réduire de 40% les livraisons de composants afin de parvenir à un taux d’approvisionnement compatible avec la production de 36 appareils par mois à court terme, a précisé l’une des sources.
Sans démentir l’information, Airbus a déclaré hier dans un communiqué qu’il « suivait de très près l’évolution de la situation liée au Covid-19 à travers le monde et qu’il est en discussion permanente avec ses clients, fournisseurs et partenaires institutionnels. Airbus mène actuellement le processus d’analyse des conséquences de la pandémie sur son activité et les mesures potentielles d’atténuation qui pourraient être mises en place« .

« Le groupe ne fournira pas d’autres commentaires à ce stade », peut-on lire dans le communiqué. Selon l’agence Reuters, une décision définitive devrait être prise avant l’assemblée générale des actionnaires prévue mi-avril.

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Covid-19 : Boeing ne produit plus d’avions civils

Boeing a désormais suspendu toute sa production d’avions commerciaux, ayant annoncé lundi la suspension de ses activités à la FAL de North Charleston où la famille 787 Dreamliner était encore assemblée.

Extrait : Après avoir prolongé pour une durée indéterminée la suspension de ses activités dans l’Etat de Washington en raison de la pandémie de coronavirus, Boeing a annoncé une mesure similaire dans sa FAL de North Charleston en Caroline du Sud, dédiée à la production des Dreamliner : toutes les opérations y sont suspendues à partir de mercredi, là aussi pour une durée indéterminée.

« Nous nous engageons à nous concentrer sur la santé et la sécurité de nos coéquipiers, tout en évaluant la propagation du virus à travers l’État, son impact sur la fiabilité de notre chaîne d’approvisionnement mondiale et l’ effet d’entraînement sur le programme 787 », a expliqué dans un communiqué Brad Zaback, vice-président et directeur général du programme 787 et chef de site de Boeing South Carolina. « Nous travaillons en harmonie avec les représentants des gouvernements locaux et des États et les responsables de la santé publique pour prendre les mesures qui protègent le mieux notre population ».

 
Dernière édition:
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 046
145
70
45
Les employés affectés et ne pouvant travailler à distance continueront à être payés pendant 10 jours et devront choisir par la suite entre des prestations proposées par Boeing dans des situations d'urgence ou demander à bénéficier des indemnités chômage pour les situations d'urgence.

10 jours. C'est genereux.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le spectre des annulations ou reports de commandes plane sur Boeing et Airbus

Première grosse annulation de commande d'avions depuis la crise du Covid-19. Au regard de la crise sans précédent que traversent les compagnies aériennes, ce ne sera pas la dernière. Avolon, la troisième société mondiale de location d'avions, a annulé, vendredi, une commande de 75 Boeing 737 MAX qui devaient être livrés d'ici à 2023, mais aussi quatre Airbus A330 Neo qui, eux, devaient l'être d'ici à 2021.

Extrait : A
volon a néanmoins conservé une option sur seize autres 737 MAX, mais a repoussé leurs livraisons à 2024 et au-delà. Le loueur d'avions a par ailleurs reporté à 2027 et les années suivantes la livraison de neuf Airbus A320 Neo, qui devaient être livrés entre 2020 et 2021. Résultat, le carnet de commandes d'Avolon sur la période 2020-2023 passe de 284 à 165 appareils.

"Pas d'achat d'avions au cours des 6 ou 9 prochains mois" (IATA)

Cette annonce marque le point de départ d'une période de fortes turbulences pour l'industrie aéronautique. Avec l'arrêt quasi-total du transport aérien pour deux ou trois mois et une reprise qui s'annonce longue et difficile, les compagnies aériennes jouent leur survie. L'heure est davantage aux mesures de préservation de cash (chômage partiel, reports d'investissements...) et aux négociations avec leur gouvernement pour obtenir une aide financière qu'aux réceptions d'avions neufs.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing 737 MAX : pas de certification avant mai ?

Boeing a déclaré hier qu’il allait effectuer deux nouvelles mises à jour du logiciel du 737 MAX, dans le cadre du processus de certification – dont le vol aurait été reporté à mai au plus tôt, en raison de la pandémie de coronavirus.

Communique :
La re-certification du système anti-décrochage MCAS, impliqué dans deux accidents en cinq mois ayant fait 346 victimes chez Lion Air et Ethiopian Airlines, ne devrait pas être impactée par l’annonce du 7 avril 2020. Boeing va mettre à jour le logiciel du monocouloir remotorisé concernant d’une part les « défaillances hypothétiques » du microprocesseur de l’ordinateur de commandes de vol, « avec pour conséquence potentielle une perte de contrôle (runaway stabilizer) », et d’autre part un problème qui « pourrait entraîner » le désengagement du pilotage automatique au moment de l’approche finale. Le régulateur américain FAA a réagi en déclarant être « en contact régulier » avec Boeing, qui « devra démontrer sa conformité aux normes de certification » avant que le 737 MAX soit remis en service.
Mais cette remise en service fait face à un nouvel obstacle, la pandémie de Covid-19 : le vol de certification, espéré en avril, est désormais programmé pour le mois de mai au plus tôt selon des sources anonymes citées dans Le Devoir.

Boeing continue de prévoir un retour dans les airs « à la mi-2020 », quelque 800 MAX étant cloués au sol depuis mars 2019 (avec en outre un arrêt de la production depuis janvier), dont la moitié environ avaient été livrés. Le mois dernier, l’avionneur espérait relancer la production du 737 MAX dès le mois de mai, ayant déjà subi une facture de 18 milliards de dollars.

Rappelons que l’ensemble de ses avions commerciaux ne sont plus produits depuis hier, les activités étant suspendues pour une durée indéterminée dans ses sites de l’Etat de Washington et en Caroline du Sud

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Covid-19 : les dix infos essentielles dans le secteur aéronautique et défense

La filière aéronautique et défense souffre énormément de la paralysie de l’activité économique mondiale provoquée par la crise sanitaire liée au Covid-19. Voici les dix infos essentielles du secteur.

1/ Airbus : L'avionneur européen a annoncé lundi la suspension "temporaire" de la production et des activités d'assemblage dans ses sites allemands de Brême et Stade, ainsi que sur celui de Mobile aux Etats-Unis, en raison du coronavirus. Ces décisions "ont été prises en réponse à plusieurs facteurs liés à la pandémie actuelle de Covid-19", a indiqué Airbus dans un communiqué. Il met en avant un niveau d'inventaire "élevé" sur les sites, ainsi que "les différentes recommandations des gouvernements" qui ont un impact sur le déroulement de l'activité de production.

2/ Boeing (1) : Le constructeur américain a annoncé lundi suspendre la production de son long-courrier 787 "Dreamliner" dans l'Etat de Caroline du Sud, ce qui marque la mise à l'arrêt de toutes les usines d'assemblage d'avions civils du constructeur aux Etats-Unis. Il avait annoncé dimanche qu'il prolongeait pour une durée indéterminée la suspension de l'activité dans ses usines de l'Etat de Washington, en raison des mesures de confinement adoptées face à la pandémie de coronavirus. "Boeing prolonge la suspension temporaire des activités de production dans tous les sites de Puget Sound et de Moses Lake jusqu'à nouvel ordre", a précisé le géant de l'aéronautique dans un communiqué de presse.

Suite des infos >>>

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le 9 avril 1967 dans le ciel : Le Boeing 737 rejoint le ciel

1586467363429.png

Histoire de l’aviation – 9 avril 1967. Au terme de deux années de travail, l’avion de transport commercial 737 est enfin une réalité pour le constructeur aéronautique américain Boeing. Le chantier de l’appareil, qui a commencé le 16 février 1965, a donné naissance au Boeing 737-100 immatriculé N-73700 qui, ce dimanche 9 avril 1967, va réaliser son tout premier vol.
Taillé pour être en mesure d’assurer des vols domestiques et moyen-courriers, affichant alors un rayon d’action de 3 450 kilomètres, le Boeing 737-100 est un avion d’une envergure de 28,35 mètres pour une longueur de 28,65 mètres, soit le plus petit appareil de ligne du constructeur. Il peut ainsi accueillir à son bord environ 100 personnes.
Cet avion équipé de deux réacteurs JT8D signés Pratt & Whitney et d’un réservoir de 17 860 litres connaîtra dans sa carrière pas moins de neuf déclinaisons et deviendra un vrai succès commercial, plusieurs compagnies aériennes l’adoptant dans leur flotte, dont notamment l’allemande Lufthansa qui en février 1968 mettra en service un 737 sur ses lignes.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 848
7 769
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Boeing : 10% des effectifs supprimés ?

Boeing envisagerait de réduire ses effectifs de 10%, via des départs anticipés à la retraite ou des licenciements, la demande d’avions plongeant en même temps que celle du transport aérien pour cause de pandémie de Covid-19.

Communique :
Selon le Wall Street Journal du 9 avril 2020, la suppression d’un dixième des quelque 160.000 emplois du constructeur américain ne serait que l’un des scénarios envisagés pour réduire ses coûts. La branche Avions commerciaux serait la principale visée, étant celle qui subit les plus lourdes pertes depuis le début de la crise sanitaire. Et cela passerait par des départs anticipés à la retraite mais aussi des « départs involontaires », contrairement au plan de départs volontaires dévoilé la semaine dernière par le CEO Dave Calhoun. Boeing n’a pas réagi aux informations du quotidien, qui souligne que ce scénario n’est pas encore adopté.

On ne dispose pas encore des chiffres de commandes et livraisons du mois dernier, mais depuis le 8 avril, Boeing ne produit plus aucun avion commercial : l’activité de la FAL de North Charleston en Caroline du Sud, dédiée à la production des 787 Dreamliner, a été suspendue au moins pour deux semaines, comme avant elle les lignes d’assemblage des gros-porteurs 767, 777 et 787 à Everett l’arrêt depuis le 25 mars 2020 (« jusqu’à nouvel ordre »), ainsi que celle des 737 à Renton – où la production était arrêtée depuis début janvier.
Rappelons que les quelque 30.000 employés de Boeing dans l’Etat de Washington, pour qui les deux semaines de suspension initialement envisagées s’étaient traduites en deux semaines de congés payés, doivent depuis mercredi décider s’ils prennent des congés supplémentaires, des jours de maladie – ou se déclarent au chômage (Boeing a garanti le maintien des assurances maladies pendant la crise).

 
LouLou

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
4 301
1 828
188
Bonjour.
Histoire de la dépoussiérer.
China Southern exploitera un A380 pour la liaison Beijing Daxing -Shenzhen - Beijing Daxing une fois par jour, à partir du 01 juin.
Le même avion reprendra la liaison Beijing Daxing - Londres Heathrow a partir de juillet 2020

CZ3194 PKX0810 - 11:30 SZX 380 D
CZ8899 SZX1330 - 16:55 PKX 380 D