Sondage : aimez-vous votre job ?

Aimez-vous votre travail ?

  • Oui, je ne le changerais pour rien au monde

    Votes: 6 17,6%
  • Oui, mais je n'y suis pas accroché comme une moule à son rocher

    Votes: 9 26,5%
  • Il ne me déplaît pas, m'apporte un bon train de vie

    Votes: 12 35,3%
  • Non, mais il rapporte assez d'argent pour compenser

    Votes: 3 8,8%
  • Non, et mal payé, mais je n'ai pas le choix

    Votes: 2 5,9%
  • Autre

    Votes: 2 5,9%

  • Nombre total d'électeurs
    34

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 544
3 684
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Le secret d'une vie professionelle reussi c'est de trouver le juste equilibre entre en faire suffisament pour eviter d'etre viré te ne pas en faire trop pour eviter un burn out inutile. J'excele dans cet art :grin:

Aussi on pourait parler de la remuneration du "travail". Ma boite par exemple, a un pultiplicateur de 3, ce qui veut dire que quand un client paye mes services 100, je ne touche que 33. Sur ca, il faut retirer taxes et impots divers (un bon 30%), donc au final il reste 23... C'est motivant...
Le x3 est classique pour une boite de service.
Les clients ne viennent pas tout seuls (travail de marque, marketing, sales, etc...).
Les couts de structure ne se payent pas seuls (bureaux, frais IT, etc...)
Les taxes et impôts de l'entreprise ne sont payent pas seuls
Et le/les actionnaires de la société qui ont immobilisé et risqué du capital et créé la société il y a x années entendent le faire pour quelque chose également

Si tu es capable de faire ton job + de trouver les clients + d'être prêt a immobiliser et risquer ton propre capital, tu gagneras beaucoup plus (à condition de faire tout cela efficacement) par contre ca ne semble pas trop coller à ta philosophie de glandeur ;)
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
Et tu payes combien pour le loyer de ton bureau ? Le chauffage, la clim, l'électricité ? Si tu as une secrétaire, c'est toi qui la payes ? Et tu verses une commission aux commerciaux qui ont décroché le contrat ? Tu travailles sur ton ordinateur perso, avec des logiciels que tu as payés de ta poche, sans jamais demander quoique ce soit au service informatique ? ...

Tu as une vision bien étriquée du fonctionnement d'une entreprise ...
Concernant les "charges", il ne faut pas oublier les invitations dans les restaurants chics, les places pour Rolland Garros ou l'Euro, les invitations à des "séminaires" à Ibiza ou Mikonos, et tous les procédés plus ou moins douteux que les commerciaux emploient pour rester en bons termes avec leurs clients faisant qu'ils préfèrent payer un onéreux contrat de sous-traitance plutôt qu'employer en direct ingénieurs ou techniciens.

Avec les CDI de chantier, dont les conditions ont été assouplies sous l'égide de notre cher Président de la République, recourir à la sous-traitance est devenu inutile dans la majorité des cas (si ce n'est par pur copinage bien entendu). Les boîtes de services ont massivement recours aux CDIC qu'elles rompent dès qu'un collaborateur terminé son contrat chez un client. Autant supprimer cet intermédiaire inutile.
 

Pautal

Membre Gold
23 Déc 2006
182
23
63
Shanghai
Concernant les "charges", il ne faut pas oublier les invitations dans les restaurants chics, les places pour Rolland Garros ou l'Euro, les invitations à des "séminaires" à Ibiza ou Mikonos, et tous les procédés plus ou moins douteux que les commerciaux emploient pour rester en bons termes avec leurs clients
Bonsoir, ces pratiques sont devenus des epees de damocles pour ceux qui les pratiques encore, les groupes internationaux ont mis en place des departments qui chassent ces pratiques et les punissent severment, pour éviter qu'un état ou un concurrent porte le cas devant une autorité, qui as des droit extraterritoriale. Dans notre entreprise il existe un numero de telephone pour signaler tout écart a l’ethic, qui sont tres lourdement sanctionner voir porté devant la justice. donc il y as une charge pour eviter que cela ne se produise.
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
Bonsoir, ces pratiques sont devenus des epees de damocles pour ceux qui les pratiques encore, les groupes internationaux ont mis en place des departments qui chassent ces pratiques et les punissent severment, pour éviter qu'un état ou un concurrent porte le cas devant une autorité, qui as des droit extraterritoriale. Dans notre entreprise il existe un numero de telephone pour signaler tout écart a l’ethic, qui sont tres lourdement sanctionner voir porté devant la justice. donc il y as une charge pour eviter que cela ne se produise.
Les sous-traitants français n'ont généralement pas beaucoup d'ambition à l'international. Ils ont généralement une filiale en Belgique, employer des jeunes ingénieurs français en VIE leur permet de réaliser une belle marge eu égard au taux d'imposition local (plus de 50% du revenu brut). Mais rien d'autre à part ça. Autant dire que ce n'est pas le département de la justice américain qui va leur faire peur.

Côté donneur d'ordre, une seule fois en 20 ans de carrière, j'ai eu l'écho d'un manager débarqué car officieusement trop proche de ses fournisseurs. Mais ça reste extrêmement rare. La seule évolution notable ces dernières années, c'est la formation en ligne obligatoire de sensibilisation à la corruption, qui ne se traduit par rien de concret sur le terrain.
 

larquen

Alpha & Oméga
12 Déc 2007
3 607
2 055
178
Suzhou Tiger Hill
Côté donneur d'ordre, une seule fois en 20 ans de carrière, j'ai eu l'écho d'un manager débarqué car officieusement trop proche de ses fournisseurs.
ça me rappelle une anecdote : il y a bien longtemps, j'avais, via BJC, (presque) trouver un boulot dans une boite Russe de Suzhou. Mon rôle consistait à superviser le service achat (que des chinois) pour éviter ce genre de pratiques (j'étais probablement présumé sans risque puisque non chinois). Puis depuis j'attends le feu vert des HQ en Russie quant à mon embauche définitive :) ça fait partie de la demi-douzaine de postes que j'ai décroché ici... sans jamais avoir travaillé pour l'entreprise...
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
ça me rappelle une anecdote : il y a bien longtemps, j'avais, via BJC, (presque) trouver un boulot dans une boite Russe de Suzhou. Mon rôle consistait à superviser le service achat (que des chinois) pour éviter ce genre de pratiques (j'étais probablement présumé sans risque puisque non chinois). Puis depuis j'attends le feu vert des HQ en Russie quant à mon embauche définitive :) ça fait partie de la demi-douzaine de postes que j'ai décroché ici... sans jamais avoir travaillé pour l'entreprise...
Ça me rappelle cette fameuse histoire. Une société d'ingénierie basée à Paris avait fait faillite, un Russe avait fait une offre de reprise acceptée par le tribunal de commerce. Sauf qu'au moment de verser les sous, le dit Russe avait totalement disparu de la circulation. Les salariés de sont retrouvés à devoir faire du présentiel pendant plus de 6 mois sans être payés (pour ne pas être considérés en abandon de poste). Ils ne faisaient rien de la journée si ce n'est faire le ménage dans les locaux.
 

Magellan

Membre Bronze
29 Mai 2019
320
63
38
76
On est payé pour la valeur ajoutée que l'on apporte, vis-à-vis du marché.
C'est hyper important à comprendre.

Le temps que tu passe à ton boulot n'entre pas dans l'équation. La valeur ajoutée que tu apportes n'entre pas dans l'équation. Ce qui compte, c'est combien le marché valorise ta valeur-ajoutée.
Vendre des coques de protection pour l'iPhone 6 quand il vient de sortir, ce n'est pas du tout la même chose que d'en vendre 10 ans après la sortie du téléphone.
Les experts en "Business English" sont beaucoup mieux payés que les profs de lycée en Espéranto.

Le travail, et la rémunération, sont donc complétement dissociés.

Ce qui est aussi le cas de l'appréciation de ce travail.

On peut faire un bon travail qui paye mal et l'apprécié.
On peut faire un mauvais travail qui paye bien et l'apprécié.
Toutes les combinaisons sont possibles.

Si tu es fan de plongée bouteilles et que tu deviens prof pendant 1 ou 2 ans en Thaïlande, tu vas avoir un bon taff, que tu vas apprécié, après tu vais probablement pouvoir mettre 100$ de côté max par mois...

Les traders l'ont dit : ils font un métier extrêmement répétitif, très intense, beaucoup de chiffres, très cérébral. Ils savent qu'ils ne créent aucune valeurs. Mais ils le font parce que les bonus sont en millions.


Si on rajoute le fait que tout est subjectif, et que certains jobs seront bien appréciés par certains et pas par d'autres, et que c'est pareil pour la rémunération (4000€ net par mois sera considéré comme un jackpot par certains et par d'autres ils rigoleront parce qu'ils font 40k€ )
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 796
200
103
46
Le temps que tu passe à ton boulot n'entre pas dans l'équation

Pourtant dans la majorite des entreprises, c'est ce qui est remunere. T'arrives a 9h, tu pars a 18h. Ce que tu fais dans la journee, n'est pas important. Ce qui est important c'est que tu sois present au bureau 9h tous les jours. Ca rassure le patron...

Heureusement, la gig economie va mettre une fin a ca.
 
Dernière édition:

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
On est payé pour la valeur ajoutée que l'on apporte, vis-à-vis du marché.
C'est hyper important à comprendre.

Le temps que tu passe à ton boulot n'entre pas dans l'équation. La valeur ajoutée que tu apportes n'entre pas dans l'équation. Ce qui compte, c'est combien le marché valorise ta valeur-ajoutée.
Vendre des coques de protection pour l'iPhone 6 quand il vient de sortir, ce n'est pas du tout la même chose que d'en vendre 10 ans après la sortie du téléphone.
Les experts en "Business English" sont beaucoup mieux payés que les profs de lycée en Espéranto.

Le travail, et la rémunération, sont donc complétement dissociés.

Ce qui est aussi le cas de l'appréciation de ce travail.

On peut faire un bon travail qui paye mal et l'apprécié.
On peut faire un mauvais travail qui paye bien et l'apprécié.
Toutes les combinaisons sont possibles.

Si tu es fan de plongée bouteilles et que tu deviens prof pendant 1 ou 2 ans en Thaïlande, tu vas avoir un bon taff, que tu vas apprécié, après tu vais probablement pouvoir mettre 100$ de côté max par mois...

Les traders l'ont dit : ils font un métier extrêmement répétitif, très intense, beaucoup de chiffres, très cérébral. Ils savent qu'ils ne créent aucune valeurs. Mais ils le font parce que les bonus sont en millions.


Si on rajoute le fait que tout est subjectif, et que certains jobs seront bien appréciés par certains et pas par d'autres, et que c'est pareil pour la rémunération (4000€ net par mois sera considéré comme un jackpot par certains et par d'autres ils rigoleront parce qu'ils font 40k€ )
C'est à mon sens une erreur de réduire la différence de rémunération à la différence d'utilité économique. Il ne faudrait pas éclipser la dimension sociologique du problème.

Dans une entreprise, les salariés les mieux payés sont ceux qui sont les plus à même de "capter" l'argent de part le poste qu'ils occupent, et cela n'a rien de proportionnel à ce qu'ils apportent à l'entreprise.
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 544
3 684
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Dans une entreprise, les salariés les mieux payés sont ceux qui sont les plus à même de "capter" l'argent de part le poste qu'ils occupent, et cela n'a rien de proportionnel à ce qu'ils apportent à l'entreprise.
Il y a des réalités très différentes selon le contexte.

Déjà les commerciaux comme ils sont le maillon de la chaine le plus direct sur la capacité de l'entreprise à rentrer du chiffre peuvent avoir les rémunérations les plus élevées de l'entreprise pour les commerciaux les plus performants.

Inversement tu as des job qui n'ont que peu/pas d'impact direct sur la capacité à signer mais sont uniquement dans l'après (capacité à délivrer/produire) qui sont des compétences hyper pointues et rares et qui peuvent avoir des fixes très élevés (ex : Data Scientist, et autres job très techniques en forte demande et faible nombre).


Concernant les "charges", il ne faut pas oublier les invitations dans les restaurants chics, les places pour Rolland Garros ou l'Euro, les invitations à des "séminaires" à Ibiza ou Mikonos, et tous les procédés plus ou moins douteux que les commerciaux emploient pour rester en bons termes avec leurs clients faisant qu'ils préfèrent payer un onéreux contrat de sous-traitance plutôt qu'employer en direct ingénieurs ou techniciens.

Avec les CDI de chantier, dont les conditions ont été assouplies sous l'égide de notre cher Président de la République, recourir à la sous-traitance est devenu inutile dans la majorité des cas (si ce n'est par pur copinage bien entendu). Les boîtes de services ont massivement recours aux CDIC qu'elles rompent dès qu'un collaborateur terminé son contrat chez un client. Autant supprimer cet intermédiaire inutile.
Ce que tu décris peut avoir existé et existe encore dans certaines boites mais c'est loin d'être la norme / une généralité à tout le monde pro que tu décris.

Par ailleurs je ne vois pas le liens entre la première partie de ta phrase et la dernière.

Tu fais quel métier / bosse dans quelle taille et type de boite qu'on comprenne "d'où tu parles ?"
 
Dernière édition:

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
Ce que tu décris peut avoir existé et exister encore dans certaines boites mais c'est loin d'être la normes / généralité que tu décris.
Tu fais quel métier / bosse dans quelle taille et type de boite qu'on comprenne "d'où tu parles ?"
Les boîtes de "conseil" en Région Parisienne (aka qui font de l'intérim déguisé). Les sous-traitants dans les usines.

Dans TOUTES les sociétés où j'ai travaillé, j'ai eu l'écho d'au moins une personne qui se faisait graisser la patte avec des cadeaux divers et variés. La palme revient cette agence de voyages qui offrait leurs vacances au directeur et à son assistante. Et il s'agissait d'un groupe mondialement connu, pas d'une agence random.

Alors oui, c'est une très mauvaise idée de payer des intermédiaires pour décrocher des contrats en Afrique du Nord eu égard à l'intransigeance de la justice américaine. Par contre, tant que la corruption se passe en France et entre Français de bonnes familles, là c'est open bar.
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
8 544
3 684
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Bah à nouveau tu pars dans des méga généralités sur toutes les entreprises... basé sur des écho sans doutes parfois vrais et dans d'autres cas probablement montés de toute pièces comme de nombreuses autres rumeurs qui circulent dans des boites.

Non tous les décideurs ne se font pas offrir leurs vacances... et les boites de voyage ne se développent pas qu'en corrompant les décideurs.
Il se trouve que justement j'ai fondé dans une autre vie une agence et qu'on faisait voyager des CSP++ cadres, créateurs de sociétés, etc ... qui payaient eux même leurs vacances (prix moyen 10k€ et ca pouvait monter à 100 ou 200k€ pour des tours du monde de plusieurs semaines pour des entrepreneurs qui sortaient de x année de taff acharné et venaient de vendre leur boite).

A nouveau que ce que tu décris ait existé, et qu'il existe encore quelques brebis galleuses c'est tout à fait possible mais non tout le monde n'est pas corrompu et cela reste une infime minorité.

Revenons au sujet "aimez-vous votre job ?"
 

Mevja

Dieu Supérieur
08 Juil 2009
596
542
138
En tant que femme, je prefere un riche inutile qui bosse pas , comme ca , on peut voyager ensemble et il est pas toujours en train de bosser ....
Apres cest pas le cas si la femme ne te choisit QUE pour ta thune, la , elle prefere que tu bosses beaucoup (utile?) pour se taper le jardinier :)
 

MTT

Dieu Supérieur
17 Sept 2008
1 601
307
138
Ce que j'ai remarque en entreprise, c'est que les responsabilites ne sont pas compensees proportionelement au travail demande. Si tu passe du niveau n a n+1 par exemple, ta charge de travail augmente de 20% mais ta compemsation de 10% seulement. Ca n'incite pas a accepter des responsabilites.
bizarre jai constate plutot linverse, au niveau du top management les bonus sont les plus importants pour une charge de travail pas forcement plus importante que des middle managers
 

Lil00

Dieu
08 Oct 2014
633
719
128
Normandie
En tant que femme, je prefere un riche inutile qui bosse pas , comme ca , on peut voyager ensemble et il est pas toujours en train de bosser ....
Apres cest pas le cas si la femme ne te choisit QUE pour ta thune, la , elle prefere que tu bosses beaucoup (utile?) pour se taper le jardinier :)
Si on ne le choisit pas pour la thune, faut espérer qu'on n'a pas envie de se taper le jardinier. Sinon faut divorcer.

Perso, je suis plutôt contente de mon homme au foyer, il cuisine super bien, le bateau est toujours prêt à sortir quand je rentre pour le week-end. Et comme il fait aussi jardinier, y'a pas de question à se poser pour savoir qui se taper !!
 

Geo-ffroy

Membre Bronze
04 Fev 2020
131
35
38
46
bizarre jai constate plutot linverse, au niveau du top management les bonus sont les plus importants pour une charge de travail pas forcement plus importante que des middle managers
Dans les entreprises où j'ai travaillé, il y a ce qu'on appelle les "hauts potentiels", définis comme tel selon des critères assez obscurs lors de leur recrutement. Eux ont 10% d'augmentation par an peu importe la performance de l'entreprise. Et ils forment la caste vouée à intégrer le top management plus tard.

Les collaborateurs lambda ne voient par contre pas leur salaire augmenter significativement quand ils gagnent en responsabilité.

Didier Bille consacre un chapitre aux hauts potentiels dans son livre. C'est très intéressant.
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 796
200
103
46
Dans les entreprises où j'ai travaillé, il y a ce qu'on appelle les "hauts potentiels", définis comme tel selon des critères assez obscurs lors de leur recrutement. Eux ont 10% d'augmentation par an peu importe la performance de l'entreprise. Et ils forment la caste vouée à intégrer le top management plus tard.

Les collaborateurs lambda ne voient par contre pas leur salaire augmenter significativement quand ils gagnent en responsabilité.

Didier Bille consacre un chapitre aux hauts potentiels dans son livre. C'est très intéressant.

C'est ce que j'observe egalement. N'espere pas que ton salaire va doubler quand tu vas gerer 10 projets au lieu de 5. Ou quand ton equipe va passer de 5 a 10 personnes. T'auras un +10% dans le meilleur des monde alors que ta charge de travail va faire du +50%.
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 796
200
103
46
Moi je dis, l'objectif quand t'es salarie, c'est de trouver le bon equilibre entre ne pas trop en faire pour eviter le burn-out et en faire suffisament pour eviter d'etre virer. Apres, libre a toi de la jouer "ambitieux". Mais c'est une perte de temps. Tes bonnes idees et tes efforts ne vont beneficier qu'a la boite et a la prochaine fusion-aquisition, ton poste de directeur de ci ou directeur de ca va etre supprime parcequ'il fait doublon.
 

MTT

Dieu Supérieur
17 Sept 2008
1 601
307
138
ça en effet je suis assez d'accord. Mais si tu as un exemple concret de ce qui est possible en la jouant ambitieux comme tu dis, cela peut valoir le coup. et d'ailleurs ce n'est pas forcément en étant stakanoviste qu'on a les meilleures promotions, savoir gérer son réseau, donner des coup de mains a qui il faut, être en vue des décideurs, savoir déléguer le travail etc...tout entre en compte, et c'est pas forcément celui qui fait le plus d'heures qui rafle la "mise"
après oui tout le monde est sur la sellette en cas de fusac etc, c'est valable partout
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 796
200
103
46
ça en effet je suis assez d'accord. Mais si tu as un exemple concret de ce qui est possible en la jouant ambitieux comme tu dis, cela peut valoir le coup. et d'ailleurs ce n'est pas forcément en étant stakanoviste qu'on a les meilleures promotions, savoir gérer son réseau, donner des coup de mains a qui il faut, être en vue des décideurs, savoir déléguer le travail etc...tout entre en compte, et c'est pas forcément celui qui fait le plus d'heures qui rafle la "mise"
après oui tout le monde est sur la sellette en cas de fusac etc, c'est valable partout

Moi ma technique est la suivante:
1-Embauche (facile, je suis blanc et j'ai un bon diplome :grin:)
2-Effort minimum la premiere annee pour passer la periode de probabtion et te faire un petit reseau en interne
3-Pantouflage pendant 3-4 ans (le temps qu'il faut a ton boss pour se rendre compte qu'au final t'es un tire-au-flanc...)
4-Ghoster la boite pour une autre (de preference 1 ou 2 mois avant de se faire virer)
5-Recommencer a 1 :grin:
Sans oublier de faire du freelance et des projets personnels en parallele et avec les resources de la boite. C'est nettement plus interessant et ca met du beurre dans les epinards.