1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Que ressentent les chinois d'outre-mer en Chine?

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Chansavang, 9 Avril 2007.

  1. Chansavang

    Chansavang Membre Silver

    Inscrit:
    24 Février 2007
    Messages:
    37
    Localité:
    Paris Lyon
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour tout le monde, je ne sais pas si cela ne concerne qu'une minorité, mais je voudrais parler à propos des chinois d'outre-mer qui apportent en général beaucoup à la Chine.

    Ce que je veux dire par chinois d'outre-mer , ce sont par exemples ceux qui sont nés ou ont déménagé en France ou autre pays développé pour une très longue période (pour des raisons diverses : guerre , économie , mode de vie , etudes ...) et qui parlent ou ont plus ou moins des facilités avec la langue et la culture chinoise.

    Donc , je me demande comment ils se sentent lorsqu'ils sont par exemple à Shanghai , car je connais des personnes qui ne se sentent ni completement chinois vu qu'ils ont vécu la majeure partie de leur vie en Occident, mais ni français à part entière vu qu'ils ont la peau JAUNE !

    En général , un chinois prendra ce "laowai" pour un chinois d'une autre région vu que l'accent diffère en général. Ils n'essayeront peut-être pas par exemple d'arnaquer ou du moins moins que si la personne était d'une autre couleur s'ils n'arrivent pas à s'apercevoir que la personne en question vient effectivement d'un pays "riche".

    Mais je ne sais pas s'ils éprouvent de la jalousie , ou bien du respect. Car on sait bien qu'un chinois aime en général :langue: les étrangers (blancs de préférence) soit parce qu'ils admirent la culture occidentale , soit tout simplement par le gain "pécunière" que cela peut leur apporter de tisser une relation.

    Je pense donc qu'un chinois d'outre-mer qui (re)vient en Chine ne sait plus tellement où avoir ses repères , du moins au début, mais je ne suis pas du tout sûr.

    J'aimerais avoir des avis concernant la question =)

    Merci à vous tous !

    Ciao
     
  2. LaurentDeLyon

    LaurentDeLyon Membre Silver

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    19
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    Quand on me passe devant je gueule un grand coup et le chinois qui veut me carotter se casse illico.
    Quand ma copine Francaise qui ressemble a une chinoise fait pareil ca ne va plus.
    Elle on lui demande de ramener sa serviette a la Gym meme si ils savent qu elle est née en France. Moi je la laisse derriere on ne me dit rien. Je fais pas la queue dans le resto, elle oui...que des conneries comme ca.
    C'est de la faute des chinois de mettre la couleur blanche en avant. Ils se sont trop syphoner le cerveau avec du whitening.
    Il copie le modele Japonais et arrive meme a rallier les partisants du "white(ning) power" qui écrivent aujourd'hui: "nous avons de la sympathie pour les jaunes qui ont compris que la race superieure etait blanche."
    Plus debile que les "Black is beautiful" et "white forever". Faut etre vraiment con et je pese mes mots pour discrimer sa propre race.
    Il serait temps que ces mentalités changent et je pense que le fait que des Francais aux yeux bridés s en prennent plein la gueule montre bien la mentalité arrierée qui reigne ici en maitre.
    Tout dans l apparence....en tout cas courage a toi
     
    #2 LaurentDeLyon, 9 Avril 2007
    Dernière édition: 9 Avril 2007
  3. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 559
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 339 / -9
    Je ne suis pas chinois d'outre mer mais pour en avoir fréquenté, le problème du Chinois d'outre mer c'est qu'a premiere vue, il n'a pas les bénéfices du Laowai mais qu'il a les inconvénients du Waidi ren.

    Donc il est pas très haut dans l'echelle sociale a la chinoise surtout que personne comprend pourquoi il ne parle pas un chinois impecable et on lui fait sentir... alors qu'un laowai qui dit "nihao", on lui dit de suite "Ah mais votre chinois est fantastique"!

    Maintenant, dans les relations plus poussées avec des gens d'un milieu éduqué ils vont quand meme regarder le oversea chinese de facon plus positive et aussi voire plus respectueuse qu'un laowai lambda...

    Donc ca n'a pas l'air d'etre simple... mais par contre le oversea chinese qui a parlé un dialecte a la maison pendant son enfance en oversea avec ses parents semble pouvoir apprendre au moins le mandarin parlé de facon très rapide (mais souvent avec l'accent de la region du dialecte que lui ont appris ses parents meme sil ny a jamais mis les pieds).
     
  4. sabakekutete

    sabakekutete Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    287
    Ratings:
    +0 / -0
    Sujet tres interessant, je me lamce :

    Ce que je resens, en tant que chinois d'outre mer, ne en France, parlant le cantonnais a la zonzon, ne maitrisant pas le Mandarin a 100% , ayant ete eleve avec les traditions et valeurs chinoises par mes parents, et occidentales grace a l'ecole (oui, faut remercier l'etat Francais d'avoir donne cette chance); j'ai juste quelques points a apporter :

    2 Annecdotes qui prennnent tout leur sens :

    - Un de mes sous-traitants, ne m'a jamais adresse la parole, avec un petit regard qui dit : mais il fout quoi ce jeunot ici, degage de mon chemin, je veux parler a ton boss?, puis j'ai assiste a un diner, organise par ce sous-traitant meme, avec du beau monde, des Responsables de plusieurs Districts de la ville de Tianjin, qui eux aussi, me consideraient comme le Chinois No 12434355 qu'ils ont vu dans leur vie. Au cours du repas, je parlais francais avec mon boss, et la STUPEFACTION, putain mais c'est qui lui??? il parle francais avec sa tete de citron??? Les choses s'eclaircissent, puis viennent les "GANBEIIIIIIII", bla bla, bref, changement de comportement radical : respect TOTAL icon_angel, je suis devenu et vu comme le Francais No 23 ou 24 qu'ils ont vu dans leur vie.

    Ca refroidit au debut, lorsqu'on est accueilli de cette maniere, mais on s'y habitue, faut pas se prendre le chou pour si peu, c'est ce que je me dis, et c'est encore plus marrant de voir leur reaction. :D

    - La deuxieme annecdote, toujours au boulot, un expat francais se plaignait de la #@#@ d'imprimante qui fonctionne une fois sur deux, un project manager me lance : "HAHA, French people always complain... CPE, and so on, always go on strike for nothing..bla bla", ce quoi je reponds : "yeah that's the way it is, they like complaining, even for nothing, it is a real pleasure to yell at everything and everyone anim_dead" et la, il me sort : "But you know what? YOU ARE FRENCH TOO" couper-cheveux, j'etais glace... bien sur c'etait pas mechant, mais j'ai compris que je ne serais jamais vu comme un Chinois dans ma boite.doh

    1 ) En France, j'ai toujours ressenti une certaine discrimination, je ne me sentais pas totalement Francais, quasiment n'importe quel Chinois se voit attribue le surnom de "Jacky" (en reference a Jacky Chan), je n'y ai pu echapper, et d'autres petites conneries de ce genre, mais ca reste des blagues, enfin bref, a la longue ca use....
    2) Arrive en Chine, je ne me sens pas Chinois non plus, mentalite trop diffrente, je ne maitrise pas les subitlites du mandarin, etc...
    ==> On m'avait deja pose la question : "What do you feel? more Chinese, or more French?", je ne savais trop quoi repondre sur le coup, reflechi pendant quelques jours , voila la reponse que je donnerai maintenant : "STATELESS", ni l'un ni l'autre. On est rejete des 2 cotes, au final, on se rejette soit meme.. (rassurez vous je dors tres bien sur mes 2 oreilles:D)

    Le oversea chinese est respecte de maniere generale, lorsqu'on sait qu'il est oversea chinese.
    @ Laurent : je vois exactement le probleme que ta cop ressent, ou ce que tu ressens lorsqu'on fait cela a ta cop, mais bon, je peux t'assurer que bcp de shanghaiens sont des vrais C.....Ds, donc faut pas te prendre la tete pour ca.

    @ Matthieu : concernant l'apprentissage du mandarin, tu as tout a fait raison, cela vient du fait que pendant notre enfance, on n'est habitue a ecouter plusieurs langues, on a des predispositions (ca c'est un gros avantage)

    Maintenant, pour revenir a ce que je pense pour le (mon) futur :

    Des fois je me demande ou est exactement ma place ici ? Ne pas maitriser le chinois, revient a marcher avec une bequille, pourquoi les societes etrangeres vont-elles investir dans un expat qui ne maitrise pas le chinois (cela rejoint les autres posts), bien qu'ayant la tete de chinois, et connaissant les us et coutumes chinoises?

    Pour moi, il n'y avait qu'un but en venant en Chine (je suis en VIE) : maitriser le Chinois, oral, lecture et ecriture. Je pense qu'ensuite, toutes les portes s'ouvrent pour n'importe quel type de boulot en chine.

    Donc bon courage a tous et a toutes qui recherchent le meme but.
     
  5. Raphael

    Raphael Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    74
    Ratings:
    +0 / -0
    "sabakekutete
    Matthieu : concernant l'apprentissage du mandarin, tu as tout a fait raison, cela vient du fait que pendant notre enfance, on n'est habitue a ecouter plusieurs langues, on a des predispositions (ca c'est un gros avantage)"

    Même si c'est peu hors sujet je rebondis la dessus, car j'ai l'impression que les chinois étrangers maitrisant un dialecte ont tendance à minimiser la facilité qu'ils ont à apprendre le mandarin comparé aux étrangers non chinois.
    Avoir été élevé dans un univers multilingue donne surement un avantage pour apprendre d'autre langues étrangéres plus tard, mais ca ne suffit pas à expliquer le niveau de mandarin que certains français chinois peuvent atteindre en peu de temps.
    Ils ont toujours tendance à dire "mon dialecte n'a pas grand chose à voir avec le mandarin, ca ne m'aide pas".
    Je pense que c'est faux, qu'ils ne s'en rendent pas compte. Je pense quer parler un dialecte chinois pour apprendre le mandarin équivaut à savoir parler francais pour apprendre l'espagnol par exemple (bien entendu il y a des dialectes plus ou moins eloignés du mandarin, mais même le cantonnais présente pas mal de similitudes avec le mandarin). Cela falicite la tache pour les tons également.
     
  6. LaurentDeLyon

    LaurentDeLyon Membre Silver

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    19
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    C'est clair que les chinois d'outre mer ont plus de facilité a apprendre et a parler mandarin que le Lyonnais lambda.
    Meme si certains ne veulent pas le dire c'est indegniable
     
  7. sabakekutete

    sabakekutete Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    287
    Ratings:
    +0 / -0
    Je ne dis pas le contraire (par contre pour l'histoire des tons, ca n'a rien a voir, c'est meme trompeur entre le cantonnais et le mandarin). icon_angel (vous pouvez creer un autre topic)

    j'espere qu'il y aura d'autres avis sur la question.
     
  8. Ceven

    Ceven Ange

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    2 829
    Localité:
    Shenzhen
    Ratings:
    +2 / -0
    J'aimerai y apporter ma pierre a la discussion, j'ai eu des experiences un peu similaire a Sabakekutete.
    Mes arrieres grands parents sont originaires de la province de Guangdong, dans une ville qui s'appelle Chaozhou a cote de Shantou (ville connue grace a Li Ka-Shin). Ils se sont installes au Cambodge depuis un siecle, au fil des annees il y a eu des metissages dans ma famille. Mes parents sont nes au Cambodge, moi aussi d'ailleurs.
    Ma famille parle le Teo Chew et le cambodgien, sauf que qu'ils me l'ont pas appris a cause de l'epuration ethnique et sociale sous le regime de Pol Pot. Une grosse partie de notre famille a ete tuee pendant la guerre civile, les autres ont fuis vers le Laos a Pakse, la Thailande, les Etats Unis, le Canada et l'Australie. Mes parents ont choisi la France, qui etait a l'epoque une terre d'accueil et d'Asile, ce dont je suis reconnaissant encore maintenant.
    Ce que je ressens actuellement c'est que j'ai le "cul" entre 3 chaises, je ne me sens pas completement Francais car on me le fait souvent ressentir en France. Quand je suis au Cambodge, on me prend pour un chinois ou un japonais car la difference de couleur entre un vrai cambodgien (peau cuivree ) et moi (jaune) est flagrante. Enfin quand je suis en Chine, je suis egalement vu comme un Etranger car ne maitrisant ni le Teo chew ni le mandarin je suis un peu "rejete", regarder de travers. Ma copine, qui est chinoise, me voit comme une banane (jaune de l'exterieur et blanc a l'interieur).
    Eduque et eleve a la Cambodgienne, a la Chinoise et a la Francaise, je pense pouvoir comprendre les 3 cultures toutefois avec une dominante occidentale.
    Quant a savoir est ce que je beneficie des avantages ou des inconvenients d'un Etranger. Je ne cherche pas a tirer avantage d'etre citoyen francais car cela n'est pas ecrit sur mon visage et je ne pense pas non plus avoir les inconvenients, je vis en chine comme un chinois lambda. Si je peux aider un compatriote francais en difficulte pour communiquer, je l'aide avec plaisir. Mais le reste du temps je parle mandarin 24h/24 grace a ma compagne qui ne parle ni le francais ni l'anglais, maintenant je pense que son niveau est meilleure.
    En revanche mon niveau de chinois n'est pas top, j'ai progresse grace a ma compagne car nous avions besoin de communiquer pour notre couple. Je ne parle pas de dialecte chinois (meme si j'ai des origines teo chew, je n'ai pas de predisposition pour les langues) seulement le cambodgien qui est ma langue maternelle mais qui n'a rien a voir avec le chinois.
     
  9. seb

    seb Membre Gold

    Inscrit:
    25 Octobre 2005
    Messages:
    407
    Localité:
    shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    Très intéressant sujet.

    Je vais aussi participer...

    Alors, commençons par une (très rapide) description de ma situation. Je suis ne en Corée et adopte en France étant bébé. Donc je suis asiatique et j'ai passe toute ma vie en France. Je ne suis pas exactement un overseas chinese mais j'vais quand même vous donner mon impression.

    Je vois tout à fait de quoi parle Laurent quand il parle des différences de traitements entre Christine et lui. J'ai déjà vécu ça aussi et ça énerve...

    MAIS

    Ca fait maintenant plus de 2 ans que j suis a Shanghai et je pense que les asiatiques sont pour les chinois des "demi-etrangers". Je veux dire par la qu'ils bénéficient de cette aura dont bénéficient les étrangers sans avoir toutefois cette espèce d'a priori qui fait penser aux chinois qu'on est des gens étranges avec des coutumes et des habitudes encore plus bizarres.

    Ici, quand on me demande d'ou je viens, je dis que je suis coréen (quand j veux pas m'expliquer pendant des heures, genre chauffeurs de taxi ou marche du faux).... au début, je disais que j'étais français (normal quoi)... j vous raconte pas leur tête quand ils entendaient le "faguoren".... genre "est ce qu'il se foutrait pas de notre gueule le japonais, la???".... donc en aillant marre de devoir passer 15 min a leur expliquer que j étais coréen en France, j'ai fini par dire que j'étais coréen a tout bout de champs... Mais la, ils passaient a la seconde question: "et tu parles coréen???" sachant que non.... rebelote "est ce qu'il se foutrait pas de notre gueule le coréen, la????" Donc oblige de leur expliquer ce que c'est qu'une adoption...
    J'ai donc lâché cette piste pour leur dire tout simplement: "wo shi hanguoren" et j'ai appris a dire merci, bonjour et au revoir en coréen.... Ca fait toujours halluciner les potes français du coup........ooooooooyooooooooo !!! :MDR:... et la, j vous passe les remarques du pote français du genre:"quoi? Mais t'es pas coréen? t es français non? tu renies ta culture juste pour une facilite d'explication et blablabla...". Enfin c est plus facile à expliquer en français....

    Ici, les chinois me prennent pour un japonais ou un coréen. Ou alors, tant que je parle pas, ils doivent m accorder le bénéfice du doute parce que j'ai droit a leur première phrase en Shanghaien (des fois un peu plus quand j suis d'humeur a leur répondre ma phrase en Shanghaien aussi. J'en ai pas beaucoup alors quand j'peux les placer discours...).

    Pour en revenir à la vision des chinois sur les overseas chineses et autres asiatiques, je pense vraiment qu’ils nous aiment bien. Peut être même plus que le français typique. On est pris comme des étrangers mais des étrangers proches. Ca les intrigue particulièrement. Au final, je sais que j'ai eu un très bon contact avec mes contacts chinois (au niveau pro) des que la phase du "il vient d'ou celui la?" était passe et qu'un de mes collègues chinois ait explique le truc (moi avec un ptit sourire en coin a chaque fois en observant leur réaction). La phase que raconte sabakekutete sur leur réaction quand tu te mets à parler français est aussi géniale !! Tellement vrai, j’adore !!!!

    Mais n'oublions pas aussi nos compatriotes français qui ne savent pas au premier abord si ils doivent te dire "ni hao" ou te faire la bise... génial aussi. Sans parler des conversations prises par hasard entre 2 françaises dans l'ascenseur qui parlent de cul persuadées que je suis chinois. A la fin, évidemment, je rigole sur une de leur réflexions forcement débile et hilarante et la, leurs têtes valent tous les inconvénients du monde (j'en souris encore en y repensant).

    Bref, je pense que les overseas chinese et les asiatiques en général (sauf peut être les japonais mais c'est une autre histoire) on plutôt la cote auprès des chinois. On est pour eux des étrangers mais des étrangers plus proches que le français. Ils accordent beaucoup d'importance au sang ici. D'ou sûrement une part de leur a priori positif sur nous.

    Allez, j'ai beaucoup écrit alors j'vais me reposer maintenant.....et hop une 'tite sieste sur le bureau... Quoi???? Comment ça j'deviens chinois.... :lol:

    Seb
     
  10. Chansavang

    Chansavang Membre Silver

    Inscrit:
    24 Février 2007
    Messages:
    37
    Localité:
    Paris Lyon
    Ratings:
    +0 / -0
    Hello tout le monde n_n

    Bon je vois que les avis divergent un peu entre le début et la fin ;)
    Peut-être que cela dépend bien de la personne et de nos expériences persos ^^

    Pour ma part, qui suis encore étudiant (donc pas encored'approche du monde professionnel au sens pur sauf pour mon stage cet été xD), je faisais surtout attention à ce qu'on disait dans la rue quand je me balladais (shanghai et pékin confondu).

    Evidemment, si on est avec d'autres personnes , leurs commentaires se font plus rares ^^ donc les asiatiques d'outremer , fringuez-vous à la laowai (si ce n'est déjà fait) et promenez-vous un peu en solo tout en écoutant autour de vous !

    Moi j'ai eu droit à Shanghai à des : "laowai machin" (pas toujours mais ca arrive), "il vient d'où ce type?" , "regarde , lui il a du pognon", etc ... franchement ca me prêtait parfois à sourire , sauf que quand c'était pratiquement tous les jours qu'on entendait ça ... xD

    A pekin , j'ai plutôt l'impression qu'ils utilisent le terme moins familier de "wai guo ren" (et oui , à Shanghai les laowai on en voit de plus en plus donc ...).

    Arghh pas le temps de terminer mon message, dois partir snif T_T

    Bye bye !
     
  11. pti_croc

    pti_croc Membre Silver

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    22
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour a tous,

    Je me lance!

    Pour reprendre les facilites a apprendre le mandarin pour le chinois d'outre mer: il est plus aise d'apprendre le madarin pour les chinois d'outre mer c'est une certitude, pas forcement dans la prononciation mais surtout dans la structure de phrase. De mon experience, je comprends 3 dialectes du Zhejiang, ce qui est sur c'est que les phrases se construisent toutes de la même façon que le mandarin, normal vous me direz plusieurs dialectes en Chine mais une seule ecriture. Apres il y a des dialectes qui s'eloignent plus ou moins du mandarin dans la prononciation, par chance celui que je parle courament se prete bien au madarin voir au Shanghaien je n'ai donc pas eu trop de barrieres de langues pendant mon sejour a Shanghai.

    En lisant vos post sur la discrimination des chinois d'outre mer, je me sents largement epargnee. Bien sur je surprends tout le monde quand je leurs dis que je suis française et j'ai evidement le droit a la question "la France c'est mieux que la Chine?", contrairement a mes semblables je ne suis pas critiquee sur ma façon de parler, mes 10 ans de chinois dans la souffrance ont paye :). Mon anecdote la plus surprenante je pense que c'est celle du Taxi qui me demande de ne pas oublier que je suis chinoise, je lui ai retorque de suite que je n'ai pas choisi mon pays de naissance lol, je vous rassure je suis entierement satisfaite de ma vie en France. Bref tout ça pour dire qu'on a le cul entre 2 chaises. J'aime mes deux pays d'origines.

    Il y a beaucoup de choses a dire et en même temps si on relativise, plus autant que ça. Profitez tous de votre sejour il y a de bonnes choses en Chine comme en France :)!!!!!!

    ++
     
  12. marie32

    marie32 Apprenti

    Inscrit:
    21 Avril 2011
    Messages:
    2
    Ratings:
    +0 / -0
    Témoignage très intéressant! les chinois d'outre mer ont en effet une position très particuliere en France comme en Chine! Bizarement c'est un sujet très peu exploité..

    Si ça ne te dérange pas j'aimerai beaucoup te poser quelques questions en privé au sujet de ton expérience en Chine. (ça ne prendra pas bcp de temps) Je t'enverrai ultérieurement mon travail si ça t'intéresse.

    Merci d'avance

    Marie
     
  13. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
  14. Lmv

    Lmv Membre Bronze

    Inscrit:
    10 Octobre 2010
    Messages:
    182
    Localité:
    Partie de Chine...
    Ratings:
    +0 / -0
    Certes, mais ce poste-ci est plus ancien que l'autre...

    Ça m'amuse quand même ce terme de "banane" pour parler des asiatiques qui ont grandi en dehors de leur pays d'origine... C'est pas mal vrai dans mon cas aussi, je suis une banane!

    Ceven, je me suis reconnue dans ton histoire. Arrière grand-père chinois (sud de la Chine, je ne sais pas où exactement), parents cambodgiens, éducation mixte puisque mon enfance (jusqu'à l'âge adulte) en France. Plus de famille non plus au Cambodge (merci Pol Pot!) donc je n'y ai pas encore remis les pieds. Et comme toi, le cul assis entre plusieurs chaises... Je préfère dire citoyenne du monde, puisqu'à cause de la couleur de ma peau (jaune!), je ne peux pas me dire cambodgienne, ni française, ni canadienne... Ma mère s'est faite traiter de chinoise au Cambodge, moi aussi en France, et mes filles au Québec...

    Ici, comme je passe pour une chinoise, les gens ne comprennent pas que je ne parle pas chinois. J'ai l'impression qu'ils sont du coup moins "gentils" avec les "bananes" que les autres expats. La distinction entre les étrangers "blancs" et les autres étrangers m'agace je dois dire. Par exemple, quand je vais voir des copines, les gardes à l'entrée des gardens d'expat (Shekou) ne me laissent pas rentrer... alors que mon chum passe sans problème! :batte:

    Ce qui m'amuse par contre, c'est la tête de certains quand je parle français... "Ah, une chinoise qui parle le français sans accent???" On me demande où je l'ai appris :lol:

    M'enfin... L'essentiel c'est d'être bien dans sa peau, de s'accepter comme on est, ne pas se prendre la tête avec les opinions extérieures. Après tout, ce ne sont pas eux qui feront notre bonheur. Ça m'a pris du temps, mais je suis contente d'avoir ce mélange de cultures.
     

Partager cette page