Pékin contraint les applications de livraison de repas à revoir les conditions de travail des livreurs

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 573
10 071
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Les applications devront mieux payer leurs livreurs et ne plus les soumettre à des cadences infernales. L'action de Meituan, le «Deliveroo chinois», chute en Bourse.

Extrait : * Le feuilleton de la ferme reprise en main des acteurs de la tech chinoise par Pékin est loin d'être terminé. Jeudi, l'administration a pris pour cible les très populaires applications de livraisons de repas à domicile Meituan et Ele.Me (groupe Alibaba).

S’ils sont plébiscités par les Chinois, ces services reposent sur une armée de livreurs payés au lance-pierre et soumis à des cadences infernales. Ces derniers sont poussés par des algorithmes à livrer au plus vite les clients, sans que ne soit pris en compte la météo, les conditions de circulation, ou le retard éventuel pris par le restaurateur pour préparer les plats. Pour ne pas être pénalisés financièrement, ces livreurs sont amenés à rouler dangereusement et à se mettre en danger.

Le président Xi Jinping avait promis de «protéger les intérêts légitimes des coursiers et des livreurs de repas». C'est désormais chose faite. L'autorité chinoise de la concurrence a publié jeudi de nouvelles règles que Meituan et Ele.Me devront suivre sous peine de sanctions. Les droits des livreurs devront être respectés et leurs conditions de travail améliorées.

Au programme : paie mensuelle qui devra être supérieure au salaire minimum, accès à la sécurité sociale et aux mutuelles de santé afin que ces travailleurs soient couverts en cas d'accident ou de maladie, création de syndicats, ouverture de locaux où les livreurs peuvent se reposer, meilleur équipement avec fourniture de casques connectés... Les applications devront également revoir leurs algorithmes afin de donner plus de temps aux livreurs pour accomplir leurs livraisons.

* Le feuilleton de la ferme reprise en main des acteurs de la tech chinoise par Pékin est loin d'être terminé. Jeudi, l'administration a pris pour cible les très populaires applications de livraisons de repas à domicile Meituan et Ele.Me (groupe Alibaba).

Quelle horreur des avancees sociales ! :eek:
 

Suikka

Membre Platinum
21 Sept 2012
96
31
73
Bon, il va peut etre falloir payer un peu plus cher pour se faire livrer... mais ca fait plaisir de voir que la dynamique est bonne et que les conditions pourraient s'ameliorer pour les coursiers.
 

chwpaul

Dieu suprême
20 Juil 2009
2 443
820
168
Nous devons remercier ces petits personnages pour la commodité et le confort qu’ils nous ont apporté!