Partir en Chine en 2022

youmeiyou

Dieu créateur
02 Juil 2013
1 143
891
158
Paris
Introduction

« Tu es sûr de toujours vouloir venir ? » me disait récemment l’un de mes amis en Chine, après la mise en place d’une nouvelle série de lockdowns due à la vague de variant Omicron. Cette question ne m’avait même pas effleuré l’esprit tant j’étais déterminé à vouloir partir vivre mon expatriation en terre du milieu après avoir été sélectionné pour un très bon job.
« Bien sûr ! » répondis-je avec confiance. J’avais tout de même le sentiment que les nombreux challenges surmontés jusqu’ici n’étaient rien au regard de ce qui m’attendait.

Pour tous ceux qui comme moi, veulent se lancer dans l’aventure d’un départ vers la Chine en 2022, je voulais partager ces quelques conseils. Disons-le d’emblée : partir en cette période n’est vraiment pas facile, notamment à cause de l’incertitude qui engendre du stress tout au long du process car tout peut capoter au dernier moment (exemple : en Suisse, le vol Zurich-Shanghai du 27/03/2022 a été annulé 20 minutes avant l’embarquement, sans visibilité sur un prochain vol dans les semaines / mois à venir). il faut s’armer de patience et toujours anticiper les différentes étapes.

Je donne ces conseils sous forme de témoignage. Dans mon cas, cela concerne un départ pour le travail (Visa Z), les autres motifs actuellement autorisés (familiaux, humanitaires, etc.) obéissent à des règles différentes.


1) Conseils généraux

  • Soyez constamment en alerte et à l’affût des dernières informations. Les règles changent fréquemment et entrent en vigueur quasiment sans délai. Restez en contact fréquemment avec le service de votre employeur en charge de votre immigration (généralement les RH ou leur prestataire), véritable partenaire dans la réussite de vos démarches. Consultez fréquemment le site de l’ambassade (section consulaire) ou du consulat duquel vous dépendez, ainsi que la section « connaissances » et « étape par étape » du centre de visa. Les liens sont (pour la circonscription de Paris ) : http://bio.visaforchina.org/PAR2_FR/ et http://www.amb-chine.fr/fra/zgzfg/zgsg/lsb/
  • Rejoignez des groupes d’entraide d’étrangers cherchant à entrer en Chine sur Facebook, Wechat (trouvables facilement à partir de Facebook) ou autre, ils seront très utiles pour partager les dernières informations.
  • Le vol doit être l’un des premiers sujets à anticiper. Ils sont rares et chers. En plus, la réglementation actuelle impose une suspension des lignes lorsqu’un certain nombre de cas de COVID est détecté à l’arrivée (cf chapitre « le vol »). Si votre employeur s’occupe de l’achat de votre billet, insistez pour en acheter un flexible dès les premières étapes, plusieurs mois à l’avance. Il serait dommage de vous retrouver à avoir votre visa, mais sans vol disponible dans les 3 mois suivants, vous obligeant à tout recommencer.
  • Selon la durée de votre préavis de départ, ne démissionnez pas de votre job actuel immédiatement après avoir accepté la promesse d’embauche en Chine, car les démarches sont longues (comptez ~4 mois au minimum entre le début des démarches et un départ possible pour la Chine).
  • Lorsque vous devez signer des documents (il y en a beaucoup), votre signature doit ressembler le plus possible à celle de votre passeport.

2) La légalisation des documents

En vue de la demande d’une lettre de notification de permis de travail (WP letter) et de lettre d’invitation avec preuve d’urgence (PU letter), votre employeur aura besoin de certains documents légalisés. Demandez lui de quels documents il a besoin exactement et s’il faut une traduction en Chinois par un traducteur assermenté (certains employeurs font traduire les documents en Chine directement). Au minimum, il faudra faire légaliser votre dernier diplôme (faire une copie certifiée conforme en mairie) et un extrait de casier judiciaire vierge (à demander sur internet). J’ai rédigé un post à ce sujet sur cette page (lien) pour la démarche mise à jour, je vous invite à la consulter.


3) WP et PU letters

Une fois les documents envoyés, la balle est dans le camp de votre employeur. Il aura besoin d’informations sur vous et notamment d’un certificat de travail prouvant que vous avez >2 ans d’expérience dans le domaine de votre futur job en Chine.
Attention : en consultant plusieurs témoignages, ce certificat doit mentionner votre nom complet (avec 2e/3e prénoms comme sur le passeport) + votre numéro de passeport. Ce ne sont pas des mentions habituelles sur les attestations de travail généralement fournies par les entreprises en France, donc il se peut que vous ayez besoin de contacter votre/vos précédent(s) employeur(s) pour qu’il(s) vous fasse(nt) un certificat spécifique.

Le délai pour l’obtention de ces documents est de ~1 mois pour la WP letter et de ~1,5 mois pour la PU letter, de mon expérience.
Attention : ces deux lettres ont une validité de 3 mois après édition, il faudra faire votre demande de visa dans ce délai.


4) Le Visa

Pas grand chose de compliqué ici, respectez les consignes du centre de visa et renseignez le formulaire avec soin (peut prendre du temps). En ce moment, les documents doivent être envoyés par e-mail dans un premier temps, puis en cas de pré-acceptation, un rdv vous sera donné). Il faut se rendre physiquement au centre de visa pour le dépôt pour la prise d’empreinte digitales, à moins que vous l’ayez déjà faite récemment. Les rdv sont donnés assez rapidement après l’envoi des documents, en cas d’acceptation (~1 semaine) et l’obtention du visa prend 6 jours ouvrés après le dépôt. Attention : le visa vous permet de rentrer en Chine dans les 3 mois après le jour du dépôt, ne le faites donc pas trop tôt selon la date du vol.


5) Le vol

Si vous avez bien suivi mon conseil, vous devriez déjà avoir votre billet dès les premières étapes. Pour le moment, seuls les vols directs sans escale entre votre pays de résidence (France) et la Chine sont autorisés. Il y a peu de lignes (Air France en a deux, Air China, China Eastern Airline et China Southern Airline en ont une chacune) et il n’y a qu’un vol par semaine, c’est donc très peu. Gardez un œil sur les suspensions de vols (idéalement sur le site de l’aviation civile chinoise (CAAC) si vous lisez le chinois), car cela peut fortement impacter votre départ. La règle est d’infliger une suspension de 4 semaines sur la ligne concernée si >10 cas de Covid sont détectés à l’arrivée en Chine sur un vol donné. La note de suspension met ~8-10 jours à être émise et entre en vigueur la semaine d’après, donc les ~2-3 vols après une période de suspension sont a priori exempts, mais rien n’est jamais sûr (cf exemple du vol Zurich-Shanghai donné plus tôt). Si vous pensez que votre vol va être suspendu (si possible, prenez contact avec des personnes sur les vols précédents le votre pour vous tenir informés des cas Covid détectés à l’arrivée), prenez un autre vol ultérieur au plus tôt. S’il n’y a plus de vol disponible avant l’expiration du délai de 3 mois après dépôt de votre dossier de visa, et que vos WP letter et/ou PU letter ont expirés, vous devrez tout recommencer à zéro.

Avant le vol, vous devrez obtenir un QR code de santé vert, en soumettant un certain nombre de document à votre consulat/ambassade, consultez leur site pour plus d’informations (pour Paris : http://www.amb-chine.fr/fra/zgzfg/zgsg/lsb/202203/t20220331_10658213.htm). A noter : vous devrez faire des tests Covid dans un laboratoire agréé par l’ambassade (il y a en a 3 à Paris), soit le jour même de l’embarquement, soit la veille selon votre vol. Prenez rdv dans l’un de ces laboratoires au plus tôt dès réservation de votre vol car les places partent vite. Si vous être complément vaccinés avec un vaccin chinois inactivé, vous devrez faire un double test PCR, sinon ce sera un PCR + un dosage sérologique des IgM anti-N, qui sont des anticorps spécifiques du Covid pouvant rester plusieurs mois dans le sang après une infection. Il est donc impératif de prendre un maximum de précautions pour éviter le covid dans les mois précédents votre vol.


Conclusion

Voilà les quelques conseils que je peux donner. J’en suis moi-même à l’étape d’attente de mon vol, je pourrai donc compléter ce retour d’expérience après mon arrivée en Chine (notamment en ce qui concerne la quarantaine et les démarches suivantes pour l’obtention du permis de travail et permis de résidence). Si vous souhaitez compléter ce thread (notamment pour les autres types de visa), n’hésitez pas !

Bon courage à tous les concernés !
 

guillaumeenchine

Mahu en Chine
09 Sept 2019
5 314
460
128
47
Hm faut vraiment etre motive our avoir comme projet de rejoindre la Chine en 2022...
 

Suikka

Membre Platinum
21 Sept 2012
142
59
73
Plutot d'accord avec Guillaume...
L'Asie du Sud Est c'est sympa aussi, il y a des opportunites professionelles, et c'est beaucoup plus facile d'acces niveau visa. On peut meme desormais aller au Vietnam faire du tourisme.
A la limite Taiwan si vraiment envie d'etre dans un environement sinophone. Ils n'annulent pas les vols, il y en a plein, et 10j de quarantaine "seulement" a l'arrivee.
 

Silouane Rédemption

Membre Bronze
19 Jan 2022
252
81
35
Bonnes nouvelles :
L'ambassade de Chine en France allège les exigences concernant les vols vers la Chine. Au menu :
1) les vols avec escale sont autorisés, à condition de se faire tester dans le pays d'escale
2) plus d'établissement particulier désigné par l'ambassade ou les consulats pour se faire tester en France.

Source : http://fr.china-embassy.gov.cn/fra/zgzfg/zgsg/lsb/202206/t20220630_10712754.htm
1. Si tu fais une escale de trois heure, comment tu fais? :mur:
2. Bonne nouvelles, les magouilles sur les tests sont donc finies!?