"Mists of Pandaria" : en guise d'extension, Blizzard s'offre des nattes chinoises

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
15 406
15 420
198
常熟,江苏
Le Monde.fr | 25.09.2012 (Lien YOUTUBE - V-P-N nécessaire)

[video=youtube;zFxE632fw8Q]http://www.youtube.com/watch?v=zFxE632fw8Q&feature=player_embedded[/video]

Blizzard lance, mardi 25 septembre, la quatrième extension de sa licence phare,World of Warcraft (WOW). Après les elfes furibonds de La Croisade écarlate, les étendues glacées de La Colère du roi Liche et les bouleversements en profondeur de Cataclysm, le studio californien a décidé de plonger les joueurs dans les brumes de la Pandarie.

L'annonce par le leader du jeu de rôle massivement multijoueur (MMORPG) d'une extension autour du moine Pandaren avait suscité la perplexité des fans et l'ironie de ses détracteurs. A l'origine, le panda n'était qu'un personnage caché deWarcraft 3, qui avait fini par faire une apparition officielle dans l'extension The Frozen Throne, et qui au mieux pouvait finir comme mascotte (payante) dansWOW. Il paraissait peu probable que le placide animal, certes aussi doué pour le brassage de la bière que les arts martiaux, puisse être incarné au même titre qu'un elfe ou un mort-vivant.

Même s'il s'en défend, le jeu, qui a connu 12 millions d'abonnés et qui n'en compte plus qu'une dizaine de millions aujourd'hui, compte relancer son dynamisme d'antan avec un univers tourné vers l'Asie. Selon Lien retiré, la Chine est le plus grand marché de cette nature, avec 540 millions de connectés, dont 60 % joueraient à des jeux en ligne.

COPIE CONFORME DE LA CHINE MÉDIÉVALE

De fait, la Pandarie est une copie authentiquement conforme de la Chine médiévale. Or, c'est là que se trouve désormais la majorité des joueurs. Echange de bons procédés ou non, les autorités chinoises, qui avaient mis plus de sept mois à valider la sortie de Cataclysm sur leur territoire (les jeux sont soumis à un contrôle strict quant à leur contenu, et certaines adaptations doivent être apportées, comme l'obligation de faire disparaître les squelettes) ont immédiatement permis au panda d'aller faire du kung fu chez eux.

Mists of Pandaria apporte donc, parmi son lot de nouveautés, en plus de la nouvelle classe jouable tant par la Horde que l'Alliance, le moine Pandaren, le relèvement à 90 du niveau maximum et l'apparition d'un nouveau continent, la Pandarie.
La peluche aux deux coquards saura-t-elle séduire les blasés partis vers d'autres contrées, comme celles qui n'exigent pas d'abonnement mensuel du récent Lien retiré ?