1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Les particularités phonétiques des langues chinoises

Discussion dans 'Apprendre le Chinois' créé par manu, 25 Janvier 2009.

  1. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Messages:
    1 412
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +344 / -5
    Bonjour,

    Ce message s'adresse plutot aux linguistes et à ceux qui s'intéressent de près à la langue chinoise.

    Dans le cadre d'un mémoire de master (l'influence de la langue maternelle - dialecte - dans l'apprentissage du français), je dois analyser les particularités phonétiques des différentes "langues chinoises" (mandarin, wuhua, minnanhua, yuehua, etc), mis à part wikipedia, auriez-vous des liens, des livres à me conseiller ?

    Merci d'avance !

    Manu
     
    #1 manu, 25 Janvier 2009
    Dernière édition: 27 Janvier 2009
  2. LouLou

    LouLou Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    14 Juillet 2007
    Messages:
    3 906
    Ratings:
    +1 491 / -11
  3. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Messages:
    1 412
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +344 / -5
    Merci de ton concours à mon travail.
     
  4. photoluc

    photoluc Membre Gold

    Inscrit:
    4 Janvier 2007
    Messages:
    189
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    Quelques particularites - de 1920 ?

    C'est pas un peu n'importe quoi ce texte sur les particularites de la pensee chinoise qui date de... 1920 ? J'ai ouvert le fichier et soit je ne comprends rien soit ca ne parle pas du mandarin mais du cantonnais. 20 mots pour dire montagne mais pas un seul n'est shan ? J'ai du mal a comprendre.
    Pour info qui prend la peine de numeriser des textes de 1920 ????
    Lucas
     
  5. LouLou

    LouLou Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    14 Juillet 2007
    Messages:
    3 906
    Ratings:
    +1 491 / -11
    philosopher n'est pas chose facile

    Bonsoir

    Et oui il est de 1920 ……c`est simplement un texte philosophique certe un peu complexe anim_murmais qui est le point de vue d`un sinologue français, spécialiste de la Chine ancienne :Marcel Granet

    Et que cela parle du mandarin ou du cantonnais ceci n`est pas grave vu que manu effectue des recherches sur touts les dialectes chinois et même si cela n` apporte pas vraiment de l`eau a son moulin, il peut simplement apprendre un soupçon de savoir qu`il ignorait.
     
    #5 LouLou, 25 Janvier 2009
    Dernière édition: 25 Janvier 2009
  6. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    Très très intéressant : merci pour ce lien

    Pour comprendre, il faut considérer les aspects suivants :
    - écrit en 1920 (le chinois écrit moderne (baihua = écrit sur un mode plus oral) débute à peine)
    - de toute façon, il dit lui-même qu'il parle de textes très anciens : il cite le che king (= shi jing 詩經 Le Livre des Odes)
    - quand on parle du chinois écrit (surtout avant la réforme du chinois moderne), il n'y a quasimment pas de distinction dialectale
    - les transcriptions qu'il donne ne sont absolument pas du cantonais mais l'une des transcriptions anciennes du mandarin (d'avant le pinyin qui n'existait pas à l'époque). par ex, je pense pouvoir deviner certains caractères comme suit : 坑岩丘磪巓嶺崤
    - il ne cite pas shan tout simplement car son étude porte sur l'expressivité monosyllabique du chinois ancien (la plupart des caractères dont il parle sont très peu utilisés en chinois moderne courant)

    par contre, ce n'est pas un ouvrage qui exploite la voie de la différence phonétique selon les parlers oraux. Son sujet porte vraiment sur l'expression écrite et la sémantique chinoises dont découlerait la pensée chinoise. Il utilise la linguistique du chinois écrit ancien pour parler de la pensée chinoise qu'il trouve malmenée par certains sinologues.

    Encore une fois, ce doc n'apporte rien d'un point de vue de l'étude des différents dialectes - que ce soit la phonétique ou la structure vernaculaire mais c'est super intéressant (enfin, pour ceux que ça branche évidemment) :)

    ps à Manu : je t'avais mis qq liens sur els études comparatives en termes d'influence phonétique sur l'apprentissage d'une autre langue sur l'autre forum où tu as posé la question. mais peut-être n'est-ce pas assez proche de ton sujet du fait que la langue comparée est l'anglais et non pas le français ...
     
    #6 domanlai, 28 Janvier 2009
    Dernière édition: 28 Janvier 2009

Partager cette page