Les investisseurs se détournent des sociétés chinoises bannies des etats-unis