«le new-york times qui était un journal de référence devient un symbole du totalitarisme bien-pensant»

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
FIGAROVOX/TRIBUNE - En démissionnant, la journaliste éditorialiste Bari Weiss du New-York Times a révélé les dessous peu reluisants du journal américain, qui en affectant une ligne progressiste, se transforme en «prédateur de la liberté d’expression» analyse l’essayiste Céline Pina.

Extrait : Le «New York Times» était un journal de référence, comme le fut «Le Monde» en son temps. Cela fait aussi belle lurette qu’il vit sur sa réputation, comme le fait le quotidien français aujourd’hui, mais cela suffit à lui donner une force de frappe et un réel pouvoir de nuisance. Le problème c’est que maintenant non seulement sa réputation s’avère usurpée, mais les pratiques qui ont cours à l’intérieur du journal suscitent légitimement l’indignation: harcèlement, insultes, réécriture des articles dont l’opinion dérange, parti-pris idéologique… C’est la journaliste Bari Weiss qui révèle les dessous guère reluisants du journal américain dans sa lettre de démission, mais elle ne fait que dire tout haut, ce que nombre de signaux faibles indiquaient déjà.

«Qui veut faire l’ange, fait la bête» est un vieux proverbe, il n’aura jamais été plus d’actualité qu’ici. Déshumanisation, accusations sans preuve et censure, tel est le triptyque faisant de jeunes journalistes, qui s’affichent progressistes, les nouveaux prédateurs de la liberté d’expression. En traitant au moindre prétexte leurs détracteurs de nazis ou de fascistes, ils ne se rendent pas compte que leurs comportements sont plus violents et néfastes que celui de ceux qu’ils prétendent épingler.


:siffle:

Citation : « La presse, comme la femme, est admirable quand elle avance un mensonge, elle ne vous lâche pas qu'elle ne vous ait forcé à y croire, et elle déploie les plus grandes qualités dans cette lutte où le public, aussi bête que le mari, succombe toujours. »
Citation de Honoré de Balzac
 
Dernière édition:
Crimson

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 205
4 534
188
Right Behind You
Culture de SJW... Tres dangereux vu que cela finira par amener le pire retour de batons aux manettes. C'est apres tout cette culture qui a amener a se retrouver avec un Trump aux commandes.
Et cela aura le meme resultat ailleurs.

Un monde qui, de partout, se christalise sur un autoritarisme qui ne tolere pas les autres points de vue. Ca vaut pour tous, Droite comme Gauche. Blancs comme Noirs. Communistes contre Capitalistes. Etatistes contre Libertariens...
 
Dernière édition:
x_i

x_i

Membre Bronze
20 Août 2016
85
28
38
Nanjing – Orléans
J'ai vu passer l'article, le constat est sensé mais le style attise les oppositions, un énoncé des faits plus froid aurait eu plus d'impact.

Par exemple, peut-être est-ce un trait d'humour, mais parler de talibans en réponse aux nazis me semble très maladroit.

"En traitant au moindre prétexte leurs détracteurs de nazis ou de fascistes, ils ne se rendent pas compte que leurs comportements sont plus violents et néfastes que celui de ceux qu’ils prétendent épingler. Mais laissons Bari Weiss raconter ce qu’elle a subi simplement parce qu’elle pensait différemment de ses collègues talibans"

Il y a aussi les attaques gratuites sur Le Monde, gratuites car l'auteur n'expose pas les faits précisément comme pour le New York Times.

Sur le fond je pense effectivement que le sujet est préoccupant, et aussi assez récent sous cette forme. Twitter est un bon catalyseur, mais ce n'est que depuis quelques années qu'il est cette tranchée entre différents camps qui ne dialoguent pas.
 
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 817
1 203
168
Bien pensant ?
On s'y perd dans ces histoires.
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 110
623
138
31
Culture de SJW... Tres dangereux vu que cela finira par amener le pire retour de batons aux manettes. C'est apres tout cette culture qui a amener a se retrouver avec un Trump aux commandes.
Trump est assez loin de la culture SJW. Ca n'a aucun lien.

Les principaux soutiens de trump étaient des votes de contre.

Ce qui est dangereux dans cette histoire, c'est le jeux que jouent les politiques pour obtenir les votes de ces gens.
 
Crimson

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 205
4 534
188
Right Behind You
Trump est assez loin de la culture SJW. Ca n'a aucun lien.

Les principaux soutiens de trump étaient des votes de contre.

Ce qui est dangereux dans cette histoire, c'est le jeux que jouent les politiques pour obtenir les votes de ces gens.
Moyennement d'accord, le vote Trump est un vote reactionnaire, meme de certains democrates a l'epoque, poussee pour beaucoup par une mentalite croissante d'extremisme au sein de la gauche americaine.

Le mouvement BLM aura le meme effet. C'est bien gentil et le fond n'est pas mauvais, mais des mi-emeutes/protest de hippy a 2 balles comme a la CHOP (comme souvent representees, et peut etre injustement ) qui paralisent le pays pendant 3 semaines au milieu d'une pandemie amene bien des moderes, meme de gauche, a rechercher une solution plus autoritaire.
A l'epoque, les exces de debats sur les trans (on veut des toilettes a part, etc..) avec eu le meme effet.

Et on voit le meme effet en Chine, ou les manifs de HongKong ne font au final que renforcer le soutien pour Winnie au sein de la population generale (hors HK). Et encore les manifestants et leur representant sont des etudiants relativement propre sur eux et avec des projects a tant soit peu realiste.

En France, vous avez un peu le meme probleme avec les Traore. Se plaindre d'un laisser aller violent de la marechaussee ok, mais avoir une porte etendard noire, raciste, et deliquante, en representation pendant des semaines amenera certains moderes a aller voter LePen. Ca me parait une evidence.

Le vote anti systeme compte bien sur aussi, et pas de maniere negligeable, mais c'est une constante, par contre le vote anti-SJW, lui est une chose plus nouvelle dont on a pas encore vu toute les consequences, a mon avis.
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 110
623
138
31
Moyennement d'accord, le vote Trump est un vote reactionnaire, meme de certains democrates a l'epoque, poussee pour beaucoup par une mentalite croissante d'extremisme au sein de la gauche americaine.

Le mouvement BLM aura le meme effet. C'est bien gentil et le fond n'est pas mauvais, mais des mi-emeutes/protest de hippy a 2 balles comme a la CHOP (comme souvent representees, et peut etre injustement ) qui paralisent le pays pendant 3 semaines au milieu d'une pandemie amene bien des moderes, meme de gauche, a rechercher une solution plus autoritaire.
A l'epoque, les exces de debats sur les trans (on veut des toilettes a part, etc..) avec eu le meme effet.

Et on voit le meme effet en Chine, ou les manifs de HongKong ne font au final que renforcer le soutien pour Winnie au sein de la population generale (hors HK). Et encore les manifestants et leur representant sont des etudiants relativement propre sur eux et avec des projects a tant soit peu realiste.

En France, vous avez un peu le meme probleme avec les Traore. Se plaindre d'un laisser aller violent de la marechaussee ok, mais avoir une porte etendard noire, raciste, et deliquante, en representation pendant des semaines amenera certains moderes a aller voter LePen. Ca me parait une evidence.

Le vote anti systeme compte bien sur aussi, et pas de maniere negligeable, mais c'est une constante, par contre le vote anti-SJW, lui est une chose plus nouvelle dont on a pas encore vu toute les consequences, a mon avis.
Les SJW sont des gens assez a cheval sur le féminisme, le racisme, la victimisation étant le premier argument de combat. Ca match pas du tout avec Trump.

Les gens ont été déçu des affaires et des politiques, ils ont souhaité voter pour un candidat qui ne venait pas de la politique. Point.

La gauche radicale derrière Trump et les républicains ? C'est les démocrates la gauche radicale.
 
Crimson

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 205
4 534
188
Right Behind You
Les SJW sont des gens assez a cheval sur le féminisme, le racisme, la victimisation étant le premier argument de combat. Ca match pas du tout avec Trump.

Les gens ont été déçu des affaires et des politiques, ils ont souhaité voter pour un candidat qui ne venait pas de la politique. Point.

La gauche radicale derrière Trump et les républicains ? C'est les démocrates la gauche radicale.
Tu te meprends sur le sens de mon exposition.

Prends un lambda, plutot centriste, valeur humaniste de gauche, valeur economique plus a droite Tu le fait vivre d'un environnement ou, tout les jours, tu rabaches des arguments de white guilt, mets en avant des minorites avec des arguments de plus en plus excessifs, lui occupe 30% de son espace audio visuel et internet sur le combat des trans.
Ce lambda va, par reaction epidermique reagir de plus en plus extremement, pour simple raison, que malgres qu'il soit potentiellement en accord avec ces combats, la saturation et le mode de cmmunication/actions sur ces derniers le fatigue.

Les SJW ne sont pas des gens "assez a cheval" sur leurs principes, ce sont des gens extremement agressif dans leur communication, et aujourd'hui potentielement dangereux vis a vis de leur coordination et des comportements de meutes sur les reseaux sociaux.

Bref, a faire trop de feminisme de 3eme generation, on tue le feminisme existant, a faire trop d'anti racisme identitaire, ou promulgue ce meme racisme; a faire de la descrimination positive, on augmente le sentiment d'injustice, etc.

Je mantiends donc, le courant actuel tres SJW, La cancel culture, la bien pensenace a outrance, est le preambule du retour des systemes autoritaires, que ce soit par le succes de ce courant, ou son echec; et du fait de son potentiel de polarisation des masses.