Le groupe hna nationalisé, hainan airlines revendue ?

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Une rumeur enfle en Chine sur une reprise par le gouvernement local du HNA Group lourdement endetté, avant une revente de ses avoirs dont la compagnie aérienne Hainan Airlines. Une conséquence extrême des efforts de la Chine pour venir en aide aux entreprises affectées par l’épidémie du coronavirus Covid-19.

Communique
:Une annonce pourrait être faite dès ce 20 février 2020 selon l’agence Bloomberg, dont les sources anonymes estiment que les négociations pourraient aussi « s’éterniser ou s’effondrer ». Les avoirs de HNA, dont Hainan Airlines, pourraient en grande partie être revendus aux trois grandes compagnies aériennes du pays – Air China, China Eastern et China Southern.
Le transporteur basé à l’aéroport de Haikou-Meilan dans la province de Hainan, la « vache à lait » du groupe, a également des participations majoritaires dans Air Chang’an, Beijing Capital Airlines , Fuzhou Airlines, Grand China Air, Lucky Air, Tianjin Airlines et Urumqi Airlines. HNA possède également en partie la société de leasing Avolon ou celle de maintenance SR Technics en Suisse (80% du capital) entre autres.

Hainan Airlines opère une flotte de 233 avions, avec 73 autres en commandes dont deux Airbus A350-900, 37 Boeing 737 MAX et huit 787-9 Dreamliner supplémentaires. Son réseau inclut Paris-CDG, Bruxelles, Zurich, Londres, Berlin, Rome, Madrid, Budapest, Prague (jusqu’à la fin du mois) ou Oslo entre autres.

Un représentant de HNA a refusé de commenter l’information à Bloomberg, les autres parties contactées n’ayant pas répondu aux questions de l’agence hier soir.


Si ca se confirme Boeing * n'aura plus que ses yeux pour pleurer en Chine , Hainan Airlines ( et % filiales regionales ) etait la seule compagnie independante , les autres etant sous la direction de l'autorite administrative de l'aviation civile chinoise bien que fonctionnant en entites propres , mais toujours sous la houlette de la CAAC , notamment question niveaux acquisitions ...

* Par exemple si les Etats Unis sont trop mechants a propos des reacteurs Safran -General Electric devant equiper le 919-C ...

Réformes, aviation civile chinoise, administration civile de Chine, CAAC, compagnies aériennes, joint-venture, développement de la Chine, compétitivité de l'industrie, groupe Air china, groupe Eastern Airlines, groupe Southern Airlines

Explications :
L'industrie de l'aviation civile chinoise jouit d'une bonne réputation avec 56 ans d'histoire. Depuis la création de la République populaire de Chine en 1949, le gouvernement chinois a voulu établir un bon système de transport aérien. Entre 1949 et 1978, le gouvernement chinois a investi d'énormes sommes dans l'industrie aéronautique et a étendu le nombre d'aéroports (133). Dans les années 90, suite à la politique de porte ouverte, l'économie chinoise a connu une grande expansion et l'Administration de l'Aviation civile de Chine a eu besoin de développer l'industrie de l'aviation afin de satisfaire les besoins croissants des transports aériens.

Les trois grands groupes devaient conserver le titre et la marque de la compagnie principale. Cependant, les trois groupes ont coupé les liens avec la CAAC et ont commencé à travailler comme des entreprises indépendantes. Ces trois grands groupes sont : Le groupe Air china : combiné à la china National Aviation Corporation, Zhejiang Airline et China Southwest Airline ) Le groupe China Eastern Airlines : combiné à China Northwest Airlines et China Yunnan Airlines iii) Le groupe China Southern Airlines : combiné à China Northern Airlines et Xinjiang Airlines 2.

l y a 3 étapes de réformes menées par l'Administration de l'Aviation civile de Chine, respectivement dans les années et 2000. Durant les deux premières étapes, c'est-à-dire dans les années 80 et 90, la CAAC s'est focalisée sur la simplification du contrôle du gouvernement chinois et de son intervention dans l'industrie aéronautique. Les compagnies aériennes étaient alors toujours détenues par le gouvernement, mais la CAAC contrôlait tous les vols, les aéroports, et le service de trafic aérien. Durant la troisième étape, la Chine a regroupé les trois plus grands groupes aériens, et trois services afin de supporter les entreprises Les trois étapes des réformes La première étape La première étape s'est déroulée entre 1987 et 1994.
...
 
Dernière édition:
Silouane

Silouane

Dieu souverain
14 Jan 2015
1 470
765
143
上海
Une rumeur enfle en Chine sur une reprise par le gouvernement local du HNA Group lourdement endetté, avant une revente de ses avoirs dont la compagnie aérienne Hainan Airlines. Une conséquence extrême des efforts de la Chine pour venir en aide aux entreprises affectées par l’épidémie du coronavirus Covid-19.

Communique
:Une annonce pourrait être faite dès ce 20 février 2020 selon l’agence Bloomberg, dont les sources anonymes estiment que les négociations pourraient aussi « s’éterniser ou s’effondrer ». Les avoirs de HNA, dont Hainan Airlines, pourraient en grande partie être revendus aux trois grandes compagnies aériennes du pays – Air China, China Eastern et China Southern.
Le transporteur basé à l’aéroport de Haikou-Meilan dans la province de Hainan, la « vache à lait » du groupe, a également des participations majoritaires dans Air Chang’an, Beijing Capital Airlines , Fuzhou Airlines, Grand China Air, Lucky Air, Tianjin Airlines et Urumqi Airlines. HNA possède également en partie la société de leasing Avolon ou celle de maintenance SR Technics en Suisse (80% du capital) entre autres.

Hainan Airlines opère une flotte de 233 avions, avec 73 autres en commandes dont deux Airbus A350-900, 37 Boeing 737 MAX et huit 787-9 Dreamliner supplémentaires. Son réseau inclut Paris-CDG, Bruxelles, Zurich, Londres, Berlin, Rome, Madrid, Budapest, Prague (jusqu’à la fin du mois) ou Oslo entre autres.

Un représentant de HNA a refusé de commenter l’information à Bloomberg, les autres parties contactées n’ayant pas répondu aux questions de l’agence hier soir.


Si ca se confirme Boeing * n'aura plus que ses yeux pour pleurer en Chine , Hainan Airlines ( et % filiales regionales ) etait la seule compagnie independante , les autres etant sous la direction de l'autorite administrative de l'aviation civile chinoise bien que fonctionnant en entites propres , mais toujours sous la houlette de la CAAC , notamment question niveaux acquisitions ...

* Par exemple si les Etats Unis sont trop mechants a propos des reacteurs Safran -General Electric devant equiper le 919-C ...

Réformes, aviation civile chinoise, administration civile de Chine, CAAC, compagnies aériennes, joint-venture, développement de la Chine, compétitivité de l'industrie, groupe Air china, groupe Eastern Airlines, groupe Southern Airlines

Explications :
L'industrie de l'aviation civile chinoise jouit d'une bonne réputation avec 56 ans d'histoire. Depuis la création de la République populaire de Chine en 1949, le gouvernement chinois a voulu établir un bon système de transport aérien. Entre 1949 et 1978, le gouvernement chinois a investi d'énormes sommes dans l'industrie aéronautique et a étendu le nombre d'aéroports (133). Dans les années 90, suite à la politique de porte ouverte, l'économie chinoise a connu une grande expansion et l'Administration de l'Aviation civile de Chine a eu besoin de développer l'industrie de l'aviation afin de satisfaire les besoins croissants des transports aériens.

Les trois grands groupes devaient conserver le titre et la marque de la compagnie principale. Cependant, les trois groupes ont coupé les liens avec la CAAC et ont commencé à travailler comme des entreprises indépendantes. Ces trois grands groupes sont : Le groupe Air china : combiné à la china National Aviation Corporation, Zhejiang Airline et China Southwest Airline ) Le groupe China Eastern Airlines : combiné à China Northwest Airlines et China Yunnan Airlines iii) Le groupe China Southern Airlines : combiné à China Northern Airlines et Xinjiang Airlines 2.

l y a 3 étapes de réformes menées par l'Administration de l'Aviation civile de Chine, respectivement dans les années et 2000. Durant les deux premières étapes, c'est-à-dire dans les années 80 et 90, la CAAC s'est focalisée sur la simplification du contrôle du gouvernement chinois et de son intervention dans l'industrie aéronautique. Les compagnies aériennes étaient alors toujours détenues par le gouvernement, mais la CAAC contrôlait tous les vols, les aéroports, et le service de trafic aérien. Durant la troisième étape, la Chine a regroupé les trois plus grands groupes aériens, et trois services afin de supporter les entreprises Les trois étapes des réformes La première étape La première étape s'est déroulée entre 1987 et 1994.
...
Tiens, tiens bizarre, les communistes français de Chine rapportent des rumeurs sur le forum. Une rumeur n'est pas un fait, une information vérifiée.
Lafoy, t as pas une autre rumeur sur les véritables actionnaires du groupe? Wang Qishan?
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 898
7 784
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Tiens, tiens bizarre, les communistes français de Chine rapportent des rumeurs sur le forum. Une rumeur n'est pas un fait, une information vérifiée.
Lafoy, t as pas une autre rumeur sur les véritables actionnaires du groupe? Wang Qishan?
Bonsoir Silouane
Je ne suis pas communiste , je suis pour un minimum de stabilite et ce dans tout les pays du monde , exacerber les tensions ne sert a rien du tout sinon a envenimer les situations ... Nuances !
...
 
Dernière édition: