La Chine fait voter une résolution à l'ONU sur l'héritage du colonialisme

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La Chine est parvenue vendredi 8 octobre à faire voter une résolution au Conseil des droits de l'homme de l'ONU demandant aux pays de prendre des mesures pour éliminer les effets négatifs de l'héritage du colonialisme. La résolution, qui était également proposée par le Venezuela et le Sri Lanka, a été adoptée avec 27 voix en sa faveur, tandis que 20 autres pays se sont abstenus, dont la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Aucun des 47 États membres du Conseil n'a voté contre la résolution.

Communique :
Dans ce texte, il est écrit que «l'héritage du colonialisme, dans toutes ses manifestations, telles que l'exploitation économique, les inégalités au sein des États et entre eux, le racisme systémique, les violations des droits des peuples autochtones, les formes contemporaines d'esclavage et les atteintes au patrimoine culturel, a des effets négatifs sur l'exercice effectif de tous les droits de l'homme».

Un texte sans grande conséquence

La résolution souligne donc qu'«il est de la plus haute importance d'éliminer le colonialisme et de s'attaquer aux effets négatifs qu'a l'héritage du colonialisme sur l'exercice des droits de l'homme» et appelle les États membres et les organismes compétents des Nations unies à «prendre des mesures concrètes» pour y remédier. Il y est également décidé de convoquer une réunion à ce sujet dans un an afin de recenser les difficultés à surmonter et de débattre de la marche à suivre, le tout devant être suivi d'un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.

Si le texte n'a guère de conséquences concrètes, il est le signe de l'engagement croissant de la Chine au sein du Conseil des droits de l'homme, la plus haute instance de l'ONU dans ce domaine. Profitant du départ des États-Unis du Conseil en 2018, Pékin y a étendu son influence depuis.

Depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, les États-Unis ont toutefois annoncé qu'ils briguaient un siège au Conseil, marquant l'abandon de la politique de la chaise vide des années Donald Trump. L'élection des nouveaux membres du Conseil, par l'Assemblée générale de l'ONU, doit avoir lieu le 14 octobre.


Je subodore que la situation au Xinjiang n'est pas prise au serieux par les membres de l'ONU qui sentent l'embrouille , cela conforte mon opinion dans ce domaine !
" Aucun des 47 États membres du Conseil n'a voté contre la résolution " Quand aux abstensions " Qui ne dit rien consent " ... C'etait pourtant le moment ou jamais ! :hum:
 
Dernière édition:

michaelS

Membre Platinum
29 Avr 2013
81
112
78
La Chine est parvenue vendredi 8 octobre à faire voter une résolution au Conseil des droits de l'homme de l'ONU demandant aux pays de prendre des mesures pour éliminer les effets négatifs de l'héritage du colonialisme. La résolution, qui était également proposée par le Venezuela et le Sri Lanka, a été adoptée avec 27 voix en sa faveur, tandis que 20 autres pays se sont abstenus, dont la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne. Aucun des 47 États membres du Conseil n'a voté contre la résolution.

Communique :
Dans ce texte, il est écrit que «l'héritage du colonialisme, dans toutes ses manifestations, telles que l'exploitation économique, les inégalités au sein des États et entre eux, le racisme systémique, les violations des droits des peuples autochtones, les formes contemporaines d'esclavage et les atteintes au patrimoine culturel, a des effets négatifs sur l'exercice effectif de tous les droits de l'homme».

Un texte sans grande conséquence

La résolution souligne donc qu'«il est de la plus haute importance d'éliminer le colonialisme et de s'attaquer aux effets négatifs qu'a l'héritage du colonialisme sur l'exercice des droits de l'homme» et appelle les États membres et les organismes compétents des Nations unies à «prendre des mesures concrètes» pour y remédier. Il y est également décidé de convoquer une réunion à ce sujet dans un an afin de recenser les difficultés à surmonter et de débattre de la marche à suivre, le tout devant être suivi d'un rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.

Si le texte n'a guère de conséquences concrètes, il est le signe de l'engagement croissant de la Chine au sein du Conseil des droits de l'homme, la plus haute instance de l'ONU dans ce domaine. Profitant du départ des États-Unis du Conseil en 2018, Pékin y a étendu son influence depuis.

Depuis l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche, les États-Unis ont toutefois annoncé qu'ils briguaient un siège au Conseil, marquant l'abandon de la politique de la chaise vide des années Donald Trump. L'élection des nouveaux membres du Conseil, par l'Assemblée générale de l'ONU, doit avoir lieu le 14 octobre.


Je subodore que la situation au Xinjiang n'est pas prise au serieux par les membres de l'ONU qui sentent l'embrouille , cela conforte mon opinion dans ce domaine !
" Aucun des 47 États membres du Conseil n'a voté contre la résolution " Quand aux abstensions " Qui ne dit rien consent " ... C'etait pourtant le moment ou jamais ! :hum:
L’article du Figaro ne fait pas honneur à la manière dont la session s’est déroulée.
Tout d’abord, la Chine était le rapporteur de la résolution mais n’en était qu’un « co-sponsor », au même titre que huit autres pays.
Ensuite, au projet de résolution ont été adjoints deux amendements à la demande du Royaume-Uni (amendements L59 et L60) pour prendre en compte les répressions subies par les minorités pour des raisons religieuses et politiques ; l’allusion au Xinjiang était à peine voilée. Les deux amendements en question ont été soumis au vote des États membres et ont été adoptés, malgré l’opposition de la Chine, dont le représentant s’est contenté de dire qu’il les rejetait, sans autre forme d’explication.
Si par la suite une vingtaine d’États s’est abstenue de voter en faveur de la-dite résolution, c’est parce qu’elle contient des termes pouvant entraîner, selon les abstentionnistes, des modifications substantielles de la façon dont ce type de problématique était abordé jusqu’alors sans que pour autant une définition claire et précise des termes en question n’ait été entreprise.
Si vous êtes intéressés par les questions relatives aux Nations-Unies comme je le suis, sachez que toutes les sessions sont enregistrées et peuvent être visionnées à tout moment. Voici le lien pour celle concernant cette résolution.
 
Dernière édition:

Dgibe

Dieu souverain
13 Mai 2016
1 743
749
143
39
Chengdu
C’est assez étonnant effectivement, la Chine ayant aussi un passé colonialiste (Mongolie, Corée, Vietnam par exemple). L’échelle est un peu moins grande que celle de la Grande-Bretagne ou la France et moins outre mer, mais de là à donner des leçons.
Ou alors il y a les bons et les mauvais colons :hum:?

Enfin je suppose que l’objectif de la Chine ici est d’essayer de continuer de se rapprocher des pays du sud au détriment de l’occident.

Mais sinon pour le texte en lui même, ça ne me semble pas mauvais de condamner la colonisation, le racisme, les inégalités, etc…. Il faut peut-être relativiser un peu.
 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 258
5 186
188
75
Nanning
C’est assez étonnant effectivement, la Chine ayant aussi un passé colonialiste (Mongolie, Corée, Vietnam par exemple). L’échelle est un peu moins grande que celle de la Grande-Bretagne ou la France et moins outre mer, mais de là à donner des leçons.
Ou alors il y a les bons et les mauvais colons :hum:?
Mais également un passé de colonisé... comme ça, juste pour mémoire ! :chinois: contrairement à la France et à la Grande-Bretagne que tu cites et qui elles, ne se gênent pas de donner des leçons... Xinjiang, HK, Taiwan ! Ce serait plutôt ça moi, que je trouve étonnant !
 
Dernière édition:

rollingstone

Membre Gold
02 Nov 2010
167
7
63
Le type de résolution de l'ONU qui fait sourire quand on connait sa capacité à faire respecter ses propres résolutions aux Etats aujourd'hui encore ouvertement colonisateurs, je pense "essentiellement" à Israël...
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 908
15 048
198
常熟,江苏

Dgibe

Dieu souverain
13 Mai 2016
1 743
749
143
39
Chengdu
Mais également un passé de colonisé... comme ça, juste pour mémoire ! :chinois: contrairement à la France et à la Grande-Bretagne que tu cites et qui elles, ne se gênent pas de donner des leçons... Xinjiang, HK, Taiwan ! Ce serait plutôt ça moi, que je trouve étonnant !
Oui oui on est bien d’accord, il ne faut pas l’oublier c’est certain. Comme je le précise dans mon message, la Chine est moins à blâmer dans l’histoire de la colonisation. Et c’est plutôt une bonne chose que la France et la GB se soient abstenues plutôt que de voter contre.