1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Faux Bordeaux....

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par C-E, 3 Juin 2011.

  1. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Un producteur de bordeaux victime de contrefaçon en Chine
    Mis à jour le 03.06.11 à 13h50

    Victime de contrefaçon, le propriétaire du château Lauduc (bordeaux supérieur), Hervé Grandeau, a été contraint de suspendre les ventes de son vin en Chine, a-t-il dit vendredi à Reuters.

    Depuis 2007, il avait investi ce marché d'avenir en confiant l'exclusivité à un importateur et avait atteint un volume de 50.000 bouteilles en 2010 avant que la contrefaçon ne soit mise au jour.

    Contrefaçon

    «Je ne croyais pas qu'il était possible d'être victime de contrefaçon quand on fait un très bon vin mais qu'on n'est pas en haut de la pyramide des vins de Bordeaux», dit-il alors qu'il a mis fin à toute expédition depuis l'automne 2010.

    C'est sur internet que sont apparues des bouteilles portant la marque château-Lauduc à un prix de 88 yuans au lieu de 220.

    «A ce prix-là, mon importateur ne pouvait plus suivre. En fait, les bouteilles sont très bien imitées. L'étiquette, la capsule, tout fait illusion mais le vin est très médiocre. Le problème est que les Chinois s'ouvrent au vin et ne sont pas très avisés. Ils achètent plus une marque qu'un vin», ajoute le producteur dont le château est situé à Tresses, près de Bordeaux.

    Importations

    Face à cette situation, Hervé Grandeau, qui est par ailleurs vice-président du Syndicat des bordeaux et bordeaux supérieurs, n'a pas toutes les armes en main puisque son importateur avait lui-même déposé la marque sans l'en avertir.

    «J'ai commencé par engager une action pour récupérer ma marque et ensuite, je vais faire le nécessaire pour mettre fin à cette contrefaçon. Je pense en avoir encore pour un an», explique Hervé Grandeau, qui conseille à tout propriétaire qui veut attaquer le marché chinois de déposer d'abord sa marque.

    En attendant, Hervé Grandeau continue néanmoins de vendre son vin en Chine mais sous une autre marque, «Normandin». Il en a expédié 10 à 12.000 bouteilles en avril. «C'est une deuxième marque que j'avais déjà créée avant de découvrir la contrefaçon et que je travaille avec un autre importateur», déclare le viticulteur.

    E.M. avec Reuters
     
  2. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Jusqu ou ? Jusqu a quand ?

    Enfin,ca reste du vin,
    Il ne s agit pas de medicaments...
     
  3. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    comment on déposé une marque en chine ? Si la contre façon est faite, cela aide d'avoir déposer la marque ou tout le monde s'en tape ?

    (c'est triste pour les quelque chinois qui aimerai découvrir ce qu'est la qualité et apprendre a apprécier le vin, yen a toujours pour saboter les autres, quel monde de merde...)
     
  4. Jallucine

    Jallucine Membre Silver

    Inscrit:
    25 Septembre 2010
    Messages:
    140
    Ratings:
    +1 / -0
    Jusqu’au moment où les peuples en Occident renversent les politiques corrompus par les oligarques qui les ont ruinés avec une mondialisation forcée. D’ici là, il ne restera pas grand-chose que les chinois n’auront pas imité…


    La solution ne viendra pas de la Chine qui profite de ce pillage.
     
  5. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Disons qu il y a un moment ou faut arreter quoi... On peut pas piller le travail des autres comme ca, c est amoral.

    Je sais bien que dans l autre sens, les americains ne sont pas des anges, et tentent d emmerder la Chine sur tous les points. (Je rappelle ca, sinon on va me traiter d anti chinois je-ne-sais-quoi)

    Mais franchement, meme s il y a apparemment des progres ces dernieres annees, faut vraiment mettre les bouchees doubles, car la copie, c est du vol.
     
  6. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    Moi ce qui m'ennuie pour les chinois a propos de la copie, c'est l’absence totale de création et donc de développement intellectuel. Et ça se sent chez les gens. Je ne dis pas que les chinois ont une capacité intellectuelle inférieur à la notre (moi aussi je rappelle ça pour pas être traité d'anti-chinois lol), je dis juste qu'ils sont amputé d'un élément important nécessaire au développement, l'art. Pour moi tant qu'un peuple ne se sentira pas libre de créer, d'analyser, de comprendre, se d'exprimer un gros, il restera voleur d’idée malgré lui.
    Et pire souvent ils sont satisfait d'avoir "créer" une copie, comme si l’idée d'avoir copier eu été un développement en sois.
    Donc quand chine-experience tu dis que c'est amoral, je pense plus que ce soit amoral pour les chinois que pour celui qui se fait piquer son travail. Je plein les chinois sincèrement. On leur a inculque une idée de la vie totalement fade et superficielle, ou l'argent et la copie suffiraient au bonheur.
     
  7. flopper84

    flopper84 Membre Bronze

    Inscrit:
    14 Avril 2011
    Messages:
    178
    Localité:
    Yangzhou
    Ratings:
    +0 / -0
    J'espère ne pas dire de bêtise en affirmant que ce manque de créativité me semble aussi directement lié à la soif de profit : l'idée importe peu, ce qui compte c'est comment s'en servir (l'idée !) pour en tirer le max de blé. Donc il vaut mieux attendre que quelqu'un en ait une grosse (encore l'idée !), et puis on l'exploite. Ca fait 3 ans que je bosse dans une ville, et j'ai vu les "boîtes avec shows de danseuses sexy et décoration rococo" se reproduire à une vitesse hallucinante, sans que personne n'ait l'idée d'ajouter un petit truc pour fidéliser le client.

    Sinon juste pour finir, l'absence de création dont vous parlez vient je pense aussi de l'éducation : l'opinion personnelle n'est jamais sollicitée en cours, si bien qu'arrivés en fin de lycée, ce sont les parents qui décident pour les enfants leurs futures études supérieures. Comment développer une identité dans ces conditions ?
    Du coup je me retrouve à corriger des "mémoires" de fin d'études qui sont en fait au pire des copier-coller entiers piqués d'Internet, au mieux des blocs d'informations sans aucun regard personnel sur celles-ci.
     
  8. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    oui on prend pas trop de risque en affirmant que le problème viens de l’éducation : copier/coller/répéter.

    Pour la soif du profit ça rejoint ce que je disait : "On leur a inculque une idée de la vie totalement fade et superficielle".
    icon_couteau
     
  9. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 879
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 415 / -77
    Il y a une référence japonaise qui précise "les idées appartiennent à ceux qui les exploitent".
    bien entendu, ici, le terme "exploitent" incorporent copie puis innovation. mais oui la copie permet un développement si on y ajoute une pincée de réflexion derrière.
    nous sommes tous passés de la roue en pierre, au pneumatique avec amortisseur.
     
  10. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    Je suis tout à fait d'accord sur l’idée, il serait même plus juste de parler d'appropriation ou de re-appropriation que de copie en soit. On peut dire que tout ce qui nous entoure est la copie de quelque chose qui a précédemment existé, c'est l’évolution d'un produit/idée etc.. Il n'y a évolution qu'à partir de quelque chose déjà existant. Ce sont des idées réinterprétées, retravaillées dans un nouveau contexte pour les faire évoluer. On peu alors parler de création.

    Mais les chinois font presque l'inverse, car à défaut de s'approprier un objet, une idée, un produit pour le faire évoluer, ils le copie et en font une version moins bonne que l'original.

    Le jours ou ils s’approprient quelque chose qu'ils ont entre les main non pas pour en faire une version moins bonne et plus cheap, mais pour apprendre et le faire évoluer, là j'applaudirai !
     
    #10 huno, 4 Juin 2011
    Dernière édition: 4 Juin 2011
  11. MDC

    MDC Membre Silver

    Inscrit:
    24 Juin 2008
    Messages:
    407
    Localité:
    Yantai - Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    Etant a Yantai, ou au moins 20% de faux vin est fabrique ici, ca devient quelque chose de courant ici.
    Mais si il cherche un peu, il peut remonter vite au fabricant et confisquer tout la marchandise et le demander un dédommagement.
    Et l action qu il mene pourra lui creer de la publicite gratuit et faire connaitre encore plus sa marque.
    Le fait qu on copie sa marque, si il gere bien, il pourra vendre non pas 50 000 mais 500 000 bouteilles.
     
  12. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    - Hé ?

    - wow !

    - patron, le verre suivant de Huno, c'est pour moi !

    -j'aurai dit "developpement en soie", ça fait plus chinois.

    Quand mon verre est plein, je le vide ; quand mon verre est vide, je le plein aussi.

    Merci pour ces perles, Huno...
    - de quoi me mettre de bonne humeur pour la journée, malgré le temps pourri sur SH.
    :D

    Ceci dit, pour être sérieux, en tant que bourguignon, je déplore également ce fait.
    La qualité d'un vin est avant tout garantie son appellation (ou sa marque, pour les pays sans systèmes de terroir comme en France) ; et acheter une bouteille de vin, c'est acheter "une étiquette" sans possibilité de goûter au préalable.
    On ne peut pas en vouloir aux internautes chinois d'acheter ce qu'ils pensent être un bon vin pour pas cher, on en ferait tous autant... mais c'est dommageable pour les producteurs et négociants, c'est certain.
    Enfin, je me rappelle il y a une dizaine d'années des petits (viticulteurs) malins de Côte d'Or qui vendaient sous l'appellation de premiers Cru ce qui n'était en fait que du Bourgogne ordinaire...
    Conclusion : même en France, dans la région productrice, même quand on est du métier, on peut être tenté d'abuser de la confiance des consommateurs sur les appellations pour assouvir sa cupidité.
     
    #12 Searogers, 4 Juin 2011
    Dernière édition: 4 Juin 2011
  13. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    Oui forcément c'est plus facile d’être crédible quand on écrit bien le français... :eek:uch:
     
  14. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Non, non.. chacun ses idées, cher compatriote.
    - mais tu sembles penser que les chinois ne connaissent pas l'art (ou ne savent pas réaliser des choses "artistiques" ou "design") parce qu'une grande partie des produits manufacturés sont copiés sur des modèles occidentaux.
    Je pense qu'ils savent très bien faire les deux.
    Par exemple, il y a des artistes contemporains chinois de renommé mondiale, maintenant. Et leurs oeuvres inspirent des sérigraphies sur des objets en production industrielle aussi.. (par exemple des fringues ou des objets de la vie courante).
     
    #14 Searogers, 4 Juin 2011
    Dernière édition: 4 Juin 2011
  15. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    lol ah toi aussi tu corriges le memoire de M1 qui fait 20 pages ?^^

    moi aussi les élèves qui ont des avis sur rien, cela m 'énerve, mais on peut pas les blâmer car tout le système est fait pour qu'il ne se pose pas de questions et le fait d'avoir des profs étrangers n'y changent rien , je suis toujours amusé lorsque je lis dans mes contrats " que mes cours ne doivent pas heurter les fondements de la RPDC...

    .par contre à l'étranger, ils changent d'opinion car ils constatent que le pays cloche....

    pour en revenir à la création qui fait défaut aux chinois, la majeure partie des créations se sont faites via des transgressions, dans l'art par exemple, chaque nouveau courant s'est construit en opposition au courant précédent, y compris dans la littérature, le cinéma.....Comment voulez vous innover, casser les barrières dans un pays où l'idée de transgression est considérée comme étant un dissident et traitée comme tel ?
     
    #15 billcarson, 4 Juin 2011
    Dernière édition par un modérateur: 4 Juin 2011
  16. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0

    Oui chacun ses idées, on peut toujours tout ramener à des exceptions. Evidemment qu'on peu trouver des galeries d'art surtout à Shanghai ou Pékin, mais c'est pas ce qui va m’amener à dire que les chinois ont une culture d'art et de création.

    "Parce que" non, "Ne savent pas réaliser des choses artistiques" j'irai pas jusque là, mais de la à le faire, d’être amener à le faire et surtout d'avoir la possibilité de le faire, il y a un grand gouffre...

    Je ne dis pas qu'ils sont incapable de le faire, c'est surtout qu'on les empêche de le faire, ou qu'on les éduque de façon à ne pas le faire. Car l'art c'est avant tout l'expression de l'individu, et on sait où en est l'expression en Chine. D'ailleurs les certains artiste chinois qui s'"expriment" sont souvent censuré. D'où le terme Amputé que j'ai utilisé plus haut.
     
  17. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Ah, ah ? tu as testé pour "sentir" la différence ? :D

    Doit-on associer le comportement des élèves en cours avec leur potentiel artistique ? Je ne sais pas....

    Il est certes malvenu pour eux de donner leur opinion en cours, ils ne sont pas là pour ça, et le rapport prof-élève empêche ce genre de dialogue "contradictoire" dans les classes en Chine.
    (pareil pour le rapport parents-enfants, encore que, ça change très très vite de ce côté-là...).

    Mais les élèves qui ont vraiment une aspiration artistique (du dessin, la plupart du temps) peuvent faire des études dans les écoles d'art et de design, où les professeurs accentuent justement cet aspect de "développement personnel" permettant l'expression de leur talent (sinon à quoi ces écoles serviraient-elles ?)
    Un prof de dessin de Beijing, interrogé dans un reportage à la télé, reconnaissait tout de même avoir du mal à "dévergonder" la plupart des élèves fraîchement arrivés quand le sujet du cours les y incitaient : pour "bien faire", ils avaient du mal à distinguer la maîtrise de la technique picturale de la capacité d'interprétation..

    Héhéhé... oui, c'est vrai que ça fait tout drôle.
    - Mais au moins, on gagne du temps : on corrige des devoirs qu'on connaît déjà. :D

    Autre exemple du même tonneau : les lettres de motivation pour postuler à un emploi :
    - le réflexe de l'étudiant fraîchement sorti de l'université est de recopier le "meilleur modèle" pour plaire au recruteur ; pas du tout de mettre en avant ses particularités (qui risqueraient peut-être de déplaire..).
    Système scolaire rigide, quand tu les tiens... doh
     
    #17 Searogers, 4 Juin 2011
    Dernière édition: 4 Juin 2011
  18. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    Oui enfin faut voir jusqu’où et comment ils peuvent accentuer ce développement personnel. Il y a probablement quelques exceptions comme ce prof de Beijing, mais je suis pas certains que la plus part des écoles d'art soit les temples du développement personnel, de l'expression et de la créations. Je ne connais malheureusement pas bien les écoles d'art en Chine, à part une à Nanjing et l'enseignement c'était du GRAND n'importe quoi. Par contre j'ai expérimenté la chose en Corée du sud, ou le problème est plus due à une éducation confucianiste poussée, mais on arrive aux même résultats, c'est à dire tous les dessins d’élève ayant exactement la même griffe, le style du professeur probablement. Et c’était affligeant à voir.
     
    #18 huno, 4 Juin 2011
    Dernière édition: 4 Juin 2011
  19. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Oui, je pense bien que c'est un peu le même symptôme en Chine... sauf que cela change très vite, selon moi.

    La minorité d'enfants chinois (comme d'enfants occidentaux) ayant un réel talent artistique (qui n'est donc pas hérité du système scolaire quel qu'il soit) a de plus en plus les moyens de l'exprimer, et ce talent sera de plus en plus valorisé sur la marché du travail, puisqu'il est question de concurrence mondiale et d'innovation nécessaire pour l'avenir, ici en Chine.

    Autre exemple ; les dessins réalisés par les enfants exposés au pavillon Chine à l'expo universelle : c'est le seul élément vraiment intéressant du pavillon selon moi. Pas mal de fraîcheur, de spontanéité, de talent, et le tout, cautionné par le sytème en place : bienbienbien... :)
     
  20. flopper84

    flopper84 Membre Bronze

    Inscrit:
    14 Avril 2011
    Messages:
    178
    Localité:
    Yangzhou
    Ratings:
    +0 / -0
    Oui, à défaut de l'entendre étant donné qu'il est impossible de communiquer dans ce genre d'endroits. :)

    Comment peut-on parler d'art si l'élève n'est pas libre d'exprimer son propre style, qui est le reflet de son identité. En Chine, l'identité n'est pas reconnue car bien trop dangereuse. L'individualisme, si par contre.

    Cette négation de l'esthétisme et cette culture de l'anonymat (certains diront "harmonie", c'est tellement tendance :) ) se retrouve d'ailleurs dans l'architecture : quelqu'un peut me dire la différence, vu de l'extérieur, entre un tribunal, un centre d'impôts et un hôtel de ville en Chine?
     

Partager cette page