1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice
  2. Il est important d'être conscient que le statut de stagiaire n'existe pas réellement pour les étrangers dans la plupart des provinces de Chine.

    Pour plus d'infos, voir : Stage en Chine / à Shanghai : légal ? quel visa ?

    Rejeter la notice

Faire un doctorat : utile ou perte de temps?

Discussion dans 'Travailler en Chine' créé par youmeiyou, 20 Novembre 2013.

?

Faire un doctorat, est-ce utile pour travailler en Chine?

  1. Oui

    4 vote(s)
    28.6%
  2. Non

    10 vote(s)
    71.4%
  1. youmeiyou

    youmeiyou Ange

    Inscrit:
    2 Juillet 2013
    Messages:
    877
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +514 / -0
    Bonjour à tous,

    Y a-t-il des thésards/thésés ici? Voilà une question que j'aimerais poser suite à une problématique que je rencontre : J'ai reçu une proposition de thèse CIFRE* dans une entreprise médicale française (par soucis de confidentialité, je ne rentrerai pas dans les détails). La proposition est très intéressante, mais elle est en France. Comme j'ai pour objectif de partir vivre en Chine sur le moyen/long terme, je me pose plusieurs questions :
    - Est-ce vraiment valorisant d'avoir une thèse sur le marché du travail en Chine?
    - Est-ce que les 3 ans de thèse sont considérés comme expérience professionnelle (pour avoir le VISA de travail)?
    - D'une manière générale, pensez-vous qu'avoir un doctorat est utile ou est-ce qu'un ingénieur peut, au bout de 3 ans de carrière, accéder au même niveau qu'un PhD?


    Je me pose ces questions car il s'agit quand même d'un investissement sur 3 ans (avec un salaire pas forcément très élevé). Merci par avance pour vos réponses (je dois leur donner une réponse rapidement)

    *La thèse CIFRE (convention industrielle de formation par la recherche) est un doctorat réalisé pour le compte d'une entreprise. En général, le doctorant travaille au moins quelques jours par semaine dans cette dernière, le reste du temps dans un laboratoire académique partenaire. L'avantage est que la thèse CIFRE est en générale plus orientée "pratique" qu'une thèse "normale" académique.
     
  2. parapluie

    parapluie Dieu suprême

    Inscrit:
    9 Mai 2013
    Messages:
    7 647
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +3 616 / -6
  3. Fa-Lice

    Fa-Lice Dieu

    Inscrit:
    30 Août 2011
    Messages:
    722
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +616 / -5
    Si tu es en France, vas te coucher youmeiyou!
    Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt... À moins que tu sois insomniaque !?;)
     
  4. johnjohn

    johnjohn Demi-dieu

    Inscrit:
    8 Février 2013
    Messages:
    1 273
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +510 / -2
    Pour ce qui est uniquement de la Chine c'est de mon avis inutile, il y a une surévaluation de compétences à partir de diplômes mais sur le marché actuel il faut avoir une expérience pro AVANT de commencer son doctorat. Donc passé 1 ou 2 années dans une entreprise internationale (plus si possible mais faut pas être trop âgé non plus ^^) et ensuite se lancer dans un doctorat pour lui donner plus de poids. Alors cela pourra être un atout à l'étranger, mais toujours pas en France.
    C'est risqué maintenant de faire un doctorat (salaire demandé supérieur par exemple) à long terme ça peut être intéressant mais à court terme ça te fera galèrer pour trouver un emploi qui veuille de tésards. J'ai mis de côté l'idée pour le moment mais je vais sans doute tenter ma chance cette année ou l'année d'après si je ne vois pas ma carrière évoluer.
     
  5. Un humain...

    Un humain... Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,
    Plus que votre these, ce sera ce que vous etes en mesure d apporter a la societe chinoise qui sera pris en compte pour vous permettre de vous epanouir en Chine legalement.

    Pour le reste, et vous? Vous en pensez quoi?

    Je dirai juste une chose: Acceptez le timing de votre vie, car le but, si je comprends bien, n est pas de venir en Chine, mais d y rester! (En tout cas y vivre sur une periode consequente), donc retour pour completer les premieres lignes de cette reponse: Le ou les secteurs en Chine du domaine dans lequel vous etes ont besoin de qui? De quoi?
     
  6. lot

    lot Ange

    Inscrit:
    12 Août 2007
    Messages:
    220
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +181 / -1
    Bonjour,

    Avoir un diplome de these pour chercher du travail en Chine par la suite aide beaucoup, pourvu qu'il y ait aussi des publications dans des journaux reputes avec comite de relecture.
    Je ne recommande pas de continuer dans le domaine academique en Chine mais plutot dans le domaine industriel / service (ce qui colle bien avec l'esprit de la these Cifre).
    Beaucoup d'entreprises ont installe leur centre de R&D en Chine, mais ne font pas vraiment de recherche fondamentale. Ce sont plutot des equipes de developpeurs encadres par un management pur. Il manque le profil d'expert technique.
    Dans mon cas, avoir une diplome de these me permet de comprendre les problemes techniques pointus, de servir d'interface avec les autres departements (USA/France...), de controller les decisions.
    Ensemble, cela permet de se departager et de progresser beaucoup plus vite.

    Pour repondre a tes questions:
    - Est-ce vraiment valorisant d'avoir une thèse sur le marché du travail en Chine?
    Oui, a condition d'avoir des publications et de reussir a prouver l'interet du sujet de these au recrutement.
    Pour ma part, je suis diplome en physique.

    - Est-ce que les 3 ans de thèse sont considérés comme expérience professionnelle (pour avoir le VISA de travail)?

    Sans doute au cas par cas.
    Mon contrat de these avait la particularite d'etre aussi un contrat de salarie (avec toutes les cotisations). J'ai en plus effectue un postdoc d'un an. Il n'y a eu aucun probleme pout la demande de Visa.

    - D'une manière générale, pensez-vous qu'avoir un doctorat est utile ou est-ce qu'un ingénieur peut, au bout de 3 ans de carrière, accéder au même niveau qu'un PhD?

    Dans mon entreprise, les carrieres professionelles sont separees. Un ingenieur-developpeur se perfectionnne dans sa technique de programation pour nos produits. Un chercheur essaye de nouveaux algorithmes en prend en charge les nouveaux projets encadrant des ingenieurs.
    Dans mon equipe, un ingenieur ne peut pas devenir l'equivalent d'un chercheur. Le diplome de these est une garantie de tavail autonome sur un sujet creatif.

    Lorsque je me suis pose les memes questions que toi, un chercheur m'a repondu essentiellement ceci:
    "Sans diplome de these, tu dois suivre les ordres d'un chercheur. Avec la these, c'est toi qui choisis les idees."
    Ca colle bien avec ce que je vis maintenant.

    Bon courage
     
    • J'aime J'aime x 1
  7. youmeiyou

    youmeiyou Ange

    Inscrit:
    2 Juillet 2013
    Messages:
    877
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +514 / -0
    Merci à tous pour vos réponses, c'est très sympa.

    @parapluie : Merci pour le partage, les retours de ces chercheurs expatriés sont assez mitigés. En tout cas il y a un consensus pour dire qu'en France c'est vraiment la galère pour les PhD et qu'une fois expatriés, le retour en France est très difficile pour eux.

    @Fa-Lice : Tu as raison, j'ai pris la mauvaise habitude de me coucher tard pendant cette période de recherche d'emploi. Il faudrait que je me recale ;)

    @johnjohn : merci pour ce retour. Je peux te demander dans quel domaine tu comptes faire une thèse (si ce n'est pas indiscret)? En fait je commence à me faire vieux pour les études, à 26 ans je me dis que si j'entreprends un doctorat, c'est maintenant ou jamais ;) mais effectivement ton conseil est tout-à-fait justifié.

    @Harakirikou : D'après ce que j'ai vu, les entreprises chinoises du domaine de la santé sont demandeuses de deux types de profils :
    - les managers (de tous les types, du marketing jusqu'au contrôle qualité en passant par la production) là, une thèse ne servira pas à grand chose. Le problème pour moi est que mes stages ont étés d'avantage portés sur la R&D et je n'ai pas encore d'expérience pro dans les domaines énumérés précédemment.
    - les experts techniques et directeurs R&D : Pour ce type d'emploi, ils préconisent souvent un PhD ou ingénieur de recherche avec des années d'exp. pro. en management de projets R&D. Donc là ça pourrait être avantageux.
    Mais ce que je viens de dire n'est qu'une vision de loin, sur le papier, car je n'ai pas fréquenté le milieu industriel chinois. Je n'ai presque aucune connaissance sur ce qui se passe vraiment sur le terrain des entreprises chinoises, c'est pour ça que je pose ces questions sur le forum :)
    Merci en tout cas pour votre intervention.

    @lot : Merci beaucoup pour ton témoignage. C'est plutôt encourageant. L'offre de thèse qu'on m'a faite est dans le domaine du diagnostic médical, un domaine dans lequel j'ai déjà pas mal d'expérience, donc ça colle bien à mon profil et ça correspondrait bien aux problématiques de R&D industrielles dans ce domaine apparemment. Puis-je te demander dans quel type d'entreprise tu travailles? Tu as fais une thèse CIFRE en France également?
     
  8. caardus

    caardus Membre Gold

    Inscrit:
    8 Mars 2013
    Messages:
    234
    Localité:
    Da'an Garden, Jing'an, Shanghai
    Ratings:
    +106 / -0
    Mieux vaux faire le maximum d'étude et puis ensuite se faire une expérience. Tu verras quand tu auras 40 ans.
    Regrets ou remords? C'est toi qui choisis.
    Good luck!
     
  9. silg

    silg Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Les thèses françaises ne valent rien. Vous devriez envisager l'Allemagne ou tout autre pays où la recherche est une affaire sérieuse et où les docteurs sont recherchés sur le marché du travail. Vous aurez ainsi plus de chances d'être embauché par une société qui travaille avec la Chine pour à terme envisager une expatriation.
     
  10. lot

    lot Ange

    Inscrit:
    12 Août 2007
    Messages:
    220
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +181 / -1
    @youmeiyou : j'ai fait une these sur l'acceleration de particules a Palaiseau, financee par l'Ecole Polytechnique.
    Depuis mon arrivee en Chine en 2008, j'ai travaille uniquement a Carestream a Shanghai Pudong, dans l'imagerie medicale.
    Je cree de nouveaux algorithmes de reconstruction 3D pour la tomographie par fluorescence, CBCT et recemment pour le dentaire.
     
  11. youmeiyou

    youmeiyou Ange

    Inscrit:
    2 Juillet 2013
    Messages:
    877
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +514 / -0
    C'est également le retour que j'ai eu : en France les thèses sont dévaluées, mon analyse est que l'accès aux doctorats est trop peu sélectif, il y a trop de thésards et beaucoup font une thèse par défaut, car ils ne trouvent pas de travail (surtout dans la bio), ce qui n'est pas le cas de l'Allemagne ou de la Belgique par exemple. Par contre, faire une thèse en France et partir à l'étranger pourrait avoir du sens, vous ne pensez pas (le diplôme de PhD étant reconnu dans le monde entier)?
     
  12. youmeiyou

    youmeiyou Ange

    Inscrit:
    2 Juillet 2013
    Messages:
    877
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +514 / -0
    Ah oui, effectivement l'école Polytechnique est un gage de qualité :) et ton poste a l'air très intéressant, j'avais moi aussi travaillé dans l'algorithmique pour la reconstruction 3D en imagerie médicale lorsque j'étais en stage à Nanjing, ça a été très intéressant. J'espère que j'aurai une bonne opportunité comme toi dans le futur.
    Merci encore
     
  13. VlaF

    VlaF Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Janvier 2014
    Messages:
    124
    Ratings:
    +39 / -1
    Bonjour :)

    Actuellement étudiant en master science, je compte faire un stage en Chine et je réfléchis aussi à l'option Phd (mais moi ce serait alors directement en Chine),
    donc je prends aussi pas mal d'info, pour savoir si ça vaut le coup ou non, etc... j'ai demandé à un prof de Tsinghua directement, et bon la seule réponse que j'ai eu était que faire un phd en Chine en science en tant qu'étranger n'a qu'un seul problème: trouver le logement oO..j'ai donc pas eu de réponse si c'était utile ou pas :(.

    Je pense que ça dépend principalement de "dans quoi souhaites tu travailler", et quel genre de "thèse" tu as fais,
    mais à ce que j'ai cru comprendre, les chinois sont bien plus regardant sur tes compétences, que tu ton diplome,
    donc je pense que la question que tu devrais te poser, ce sont les "compétences" que tu peux tirer de ce phd, et non le diplome en lui même.
    Ils ont l'air clairement moins regardant sur les diplomes.

    Car faut pas perdre de vu que 3 ans de recherche, ce sont aussi des contacts plus ou moins bien placé, l'accès a des techniques particulières etc..
    qui pourront valoriser ta candidature en Chine.
    Tu devrais aussi faire attention à la réputation du labo dans lequel se fait le phd avec la Chine.
    Si y a des scientifiques chinois associé, c'est un plus.

    Après, en général, les post doc sont moins réactif que les "non doc" :)p), et bon..ca dépend vraiment du contexte..
    Maintenant la Chine donne même beaucoup de crédit à la recherche fondamentale, ce qu'elle ne faisait pas avant.

    Mais bon, tu peux retenir que si tu bosses sur un truc intéressant, ou qui a de l'avenir, ça ira je pense,
    y a beaucoup plus de possibiltié en Chine, surtout qu'être étranger aide sur le coup (dans mon cas, si je veux faire mon phd en Chine, je n'aurais pas la compétition, les phd chinois sont limités, pas les étrangers). Après je dis ça pour le milieu scientifique.


    Et pour finir, je suis pas d'accord, de dire que les phd français sont sans valeur..
    En UK il suffit de payer ton phd (car oui, le problème réside dans avoir l'argent pour le faire, visiblement c'est pas un travail),
    et en Belgique (j'y suis pour mes études, je suis français à la base) ...voila..faut pas croire que c'est le top niveau, simplement faut avoir une bourse pour
    faire son phd , ou etre assistant, et donc y a une selection à ce niveau, mais c'est pas plus "ouvert" ou "meilleur" pour autant, juste différent.
    Ca dépend juste ou tu fais le doctorat en France, et en fin de compte dans plein d'endroit en Europe
    , on sera plus jugé sur l'université ou on a fait (connue ou pas), que sur la pertinence de la thèse....
     
  14. VlaF

    VlaF Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Janvier 2014
    Messages:
    124
    Ratings:
    +39 / -1
    Tu es dans quel domaine?

    Ce qu'il faut savoir, c'est que la "science chinoise" (ou plutot le milieu académique) était très très bâclé y a 10 ans. Mauvais anglais, mauvaise démarche, etc etc...et que maintenant ils explosent littéralement toutes les publications. Avec son essor économique, ils ont mis le paquet je pense sur la recherche, et quand les chinois s'y mettent, ça passe pas inapercu on dirait :p.
    Donc voila bien faire la différence entre "avant" et "maintenant", et les domaines :D.
    Après la France c'est la France, comme le système "anglo saxon", y a des codes différents etc..

    Aussi, si tu as un doc de Chine, et que tu retournes en France, si ton sujet est moyen, je pense qu'un doc français sera avantagé.
    D'un autre côté, si tu es en science, tu as l'avantage de pouvoir accéder à des université C9 en Chine, et les grandes écoles française
    n'ont que leur "passé" en plus de ces écoles.

    Enfin, en France, y a plein d'université poubelle, tout mes profs en secondaire se sont ligués pour m'envoyer un prépa, car l'unif c'était vraiment
    le dernier choix. Quand je suis en parti à l'unif en Belgique, ils ont fait un arret cardiaque :p
    Donc dans la majorité des universités en France, je doute que le doctora ai une bonne valeur.
    De même pour beaucoup d'université chinoises. Avec genre 200 universités à Beiking y a de quoi en trouver des pas bonnes :p
     
  15. youmeiyou

    youmeiyou Ange

    Inscrit:
    2 Juillet 2013
    Messages:
    877
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +514 / -0
    Merci pour ton intervention. J'attire seulement ton attention sur une chose : t'es-tu renseigné sur comment financer ton doctorat? Dans le labo où j'étais en Chine, les doctorants étaient payés environ 250 euros/mois, à peine de quoi payer leur chambre d'étudiant et la bouffe. De plus, question notoriété, je te mets en garde également, car même si Tsinghua est la meilleur fac de Chine, à l'étranger, ce n'est qu'une université chinoise pour la plupart des gens. Donc tout dépend de là où tu comptes faire carrière. D'ailleurs les meilleurs étudiants chinois préfèrent faire leur thèse à l'étranger, qui est plus valorisante pour eux une fois de retour en Chine. Exception juste pour Hong Kong où la recherche a une bonne réputation internationale.

    Pour ce qui est de faire une thèse en France, je me pose beaucoup de question. Hier encore, lors d'un atelier de coaching pour la recherche d'emploi, la consultante m'a bien mis en garde sur la difficulté de trouver du boulot après la thèse (en France en tout cas), et qu'il faut accorder une priorité aux thèses CIFRE ou en lien avec des industriels.

    Pour ce genre de sujet, tu comptes devenir prof par la suite? Tu envisages une cotutelle franco-chinoise?
     
  16. VlaF

    VlaF Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Janvier 2014
    Messages:
    124
    Ratings:
    +39 / -1
    Merci pour ta remarque, mais comme je l'ai dis, les temps changent. La migration intelectuelle chinoise est plus dans un "élan",
    et la majorité qui partent vont aux USA où on leur paye tout. Maintenant que la Chine valorise, elle va chercher ses "têtes" qui sont partis
    en leur offrant des nouveaux postes. "Demain", une université chinoise sera bien plus reconnu que maintenant, car la popularité d'une université
    se définie notamment avec son action dans les grands journaux scientifiques, et les chinois publient de plus en plus dedans, donc le nom se fait "connaitre".

    Après faut comparer avec l'Europe, en Belgique tu recois soit une bourse, soit un poste d'assistant. On me dit que c'est "juste de quoi vivre", après j'ignore le montant. En UK tu dois limite payer toi même ton phd, tellement que les bourses sont peu accesibles (du moins certains le font).
    Beaucoup de chinois qui partent à l'étranger ne sont pas forcément les meilleurs, mais les plus riches, la plupart que je vois à Londres payent absolument toutes leur études, ce qui est limite "inconcevable" pour un étudiant moyen européen, et ils sont pas dans la classe "riche" en Chine (ça me fait assez haluciné je dois dire :p).

    Après je pense pouvoir vivre avec peu (habitué depuis toujours :p) mais d'un côté je suis plus intéressé par le côté application, donc j'hésite encore sur le doctorat.
    Mais surtout je compte bien m'installer en Chine moi, donc bon, si les gens du MIT ne connaissent pas l'université ou j'aurais potentiellement fait mon phd, ça va pas me boulverser :p. Après je comprends ce point, mais je suis convaincu que la réputation va changer du tout au tout.

    Y a encore 20 la recherche en Chine c'était une blague.

    Après en Belgique, ça rejoint ce que tu dis. Si tu n'as pas de poste d'asistant, tu as soit FRIA (pour les projets industriels), soit FNRS (CNRS belge, ou faut avoir cartonné de chez cartonné durant 5 ans). Donc même si tu as une idée intéressante, ou que tu es motivé, si ça n'entre pas dans les intérêts actuels (et franchement en Europe...c'est assez limité), tu es coulé.
    En Angleterre, y a plein de projet intéressant, mais si tu es pas le meilleur, pas de bourse.
    Aux USA, bha là aussi, ils financent à mort ce qui rapporte.
    Donc voila, j'ai entendu dire qu'en Chine , les choses étaient plus "envisageable", bien sur qu'ils vont chercher un intérêt. Mais après des conversations avec des chercheurs, c'est plus du genre "on va faire 10 projets, et si 1 marche c'est bon". Donc ils sont d'avantage prêt à financer une idée intéressante, à faire de l'innovation à mon avis.

    Par contre tu fais quoi exactement, enfin ton domaine, youmeiyou?
    et tu as été dans quel labo en Chine? :p (je fouille les centres de recherche pour trouver un stage maintenant, les sites internets version anglais c'est pas toujours ça!)
     
  17. bardamu

    bardamu Membre Bronze

    Inscrit:
    7 Avril 2013
    Messages:
    101
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +19 / -0
    la quantite de publications n est qu un chiffre... la qualite n est pas encore vraiment la... vu les methodes employees pas de quoi se vanter ...
     
  18. VlaF

    VlaF Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Janvier 2014
    Messages:
    124
    Ratings:
    +39 / -1
    Je ne parlais pas de quantité, mais bien de qualité. Justement la quantité n'a pas changé.
    Mais si on regarde les différents journaux de haute reconnaissance, on voit de plus en plus de chercheur des universités chinoises,
    et c'est également l'avis de mes professeurs, car j'ai mené ma petite enquête :D

    Le gouvernment chinois va justement chercher les scientifiques chinois qui réuissent bien à l'étranger,
    et leur propose de bons postes. Si il n'y avait pas de carrière possible, il ne serait pas reparti,
    surtout que dans les cas que je connais, ils avaient trouvé femme et enfants dans le pays d'acceuil.

    Après certes, on peut sans doute acheter des publi etc.. mais ça se fait partout ça, même si ça fait plus de bruit en Chine qu'ailleurs.
    C'est pas non plus pour rien que les Anglon saxon restent entre eux, les critères ne sont pas uniquement sur la qualité d'un papier,
    il faut des référents etc...et bon il est facile de privilégier tel ou tel. (à partir de là, corruption n'est qu'un pas).

    Il est arrivé plusieurs fois de trouver des faux, ou des articles vraiment minables dans Nature (ou autre gros journal),
    comment un article minable est censé pouvoir finir dans n'importe quel journal scientifique? (ça venait d'occident pourtant).
    + toute la part des journaux "gratuit" où là y a des publications en tout genre, et bien sur "acheté", et ça se pratique largement ici aussi.

    Donc oui je parle de publi sérieuses, et de qualité bien sur :)
    je dis que celles ci augmentent, mais ça n'implique pas que "les autres" disparaissent :p
     
  19. Pfedac

    Pfedac Dieu Supérieur

    Inscrit:
    1 Mai 2013
    Messages:
    1 691
    Localité:
    Rio de Janeiro
    Ratings:
    +1 543 / -10
    Bon, alors je crois qu'on va arrêter le tir deux minutes parce que le nombre de conneries que j'ai pû voir ici me feraient presque exploser de rage dans mon bureau. Pour présenter un peu les choses, j'ai fait prépa, puis physique fondamentale à la fac, le meilleur master 2 de France dans mon domaine, puis une thèse dans un Grand Établissement, et je suis depuis environ un an en post-doc en Chine. S'il est vrai que les deux premières années dans les universités française c'est pas ça, je vous jure qu'il y a de l'écrémage à partir de la troisième année (peut-être la 4ème maintenant avec ces conneries de LMD).

    Pour commencer, le problème de reconnaissance du doctorat français n'apparaît qu'en France, les titulaires d'un doctorat français sont très bien considérés à l'étranger (même en Belgique, j'avais quand même deux membres de jury belges, et un certain nombre de collègues qui y ont fait leur post-doc). La plupart des doctorats de sciences en France ont une obligation de financement, c'est à dire que l'étudiant ne peut pas faire de thèse si son sujet n'a pas été validé par une école doctorale et si cette thèse n'est pas financée. Or, contrairement à ce que j'ai pû lire, il y a beaucoup plus de candidats que de financement (même en biologie, renseignez-vous avant de parler, le Muséum n'a que deux financements de thèse ministérielle par an par exemple), ce qui signifie que les étudiants qui sont financés ont été sélectionnés. Et ce que ce soit pour les bourses CIFRE, ministérielles... Un doctorant en sciences dures financés n'est pas un glandeur qui n'a jamais réussi à décarrer des bancs de la fac, c'est un étudiant qui a été évalué. Le doctorat français est reconnu et considéré à l'égalité des autres doctorats européens et américains et n'ont pas plus de mal que les autres à trouver un emploi, il n'y a que la France pour avoir un problème avec ses propres docteurs.

    En ce qui concerne la Chine, je vais le dire franchement, au niveau des sciences appliquées, le niveau est peut-être là, je sais pas, mais en Sciences fondamentales, le niveau est déplorable. Il n'y a pas d'autres mots, les étudiants ne font pas de la Science parce qu'ils aiment ça, mais parce qu'ils n'étaient pas mauvais et ils n'ont aucune culture scientifique et aucune curiosité. En ce qui concerne les chercheurs, c'est pareil, la plupart n'utilisent la recherche que pour "monter en grade", la condition sine qua none pour être directeur d'un établissement de recherche publique étant d'être membre du Parti, je vous laisse imaginer. En ce qui concerne le nombre de publications, il y en a beaucoup, mais qu'est-ce qu'elles sont inutiles/fausses/publiées dans des revues peu exigeantes. L'appropriation du travail d'un étudiant par son directeur est aussi monnaie courante. Les méthodes de travail dans les labos? aucune collaboration, les chercheurs ne sont pas collègues mais rivaux (LA blague des étrangers du labo en ce moment: les chinois pensent que c'est à nous d'aider les chinois à collaborer entre eux).

    Les étudiants chinois qui viennent en Europe sont financés par l'état chinois, qui leur paye les frais de scolarité et le logement. En échange, leur mission est souvent d'espionner le laboratoire d'accueil. Pour ceux qui ne me croient pas, c'est ce qui nous est arrivé dans mon labo quand j'étais en thèse.
    Bref, les chinois mettent de l'argent, beaucoup d'argent, mais à cause d'une mentalité passéiste dans le domaine de la recherche, le manque profond d'initiative et un défaut de formation initiale, ils ne font que copier ce qui se fait déjà. Un exemple: la sonde Chang'E 3 dont toute la presse a parlé, avec son rover Yutu, c'est très bien, c'est une belle prouesse technologique, mais les résultats scientifiques attendus? Les expériences conduites ont déjà été faites avant et l'on ne s'attend pas à un vrai changement.

    Bref, @youmeiyou , ta thèse financée CIFRE en France ne sera pas moins considérée à l'internationale que si tu la faisais aux États-Unis ou ailleurs, l'important ce sont les publications de qualité et la réputation de ton labo d'accueil (avec du CIFRE normalement pas de problème, elles ne sont pas accordées à n'importe qui) parce que si sa réputation est bonne, on saura que tu as fait une thèse dans de bonnes conditions, avec des échanges scientifiques de qualité. Le sujet de thèse lui-même est plus intéressant si tu veux faire de la recherche, mais il ne conditionnera pas la thématique de toute ta carrière. On peut faire une thèse sur un sujet solide, ça ne signifie pas qu'elle n'a aucune valeur et que toute ta carrière sera consacrée à des sujets non-innovants. Une thèse c'est un sujet de base, et c'est toi qui en fera ce que tu veux par la suite. Une thèse est condamnée à dévier de son sujet de base, c'est ce qui en fait l'intérêt et c'est ça qui va former l'esprit du chercheur. Ce qu'il faut bien avoir en tête c'est que les financements de thèse sont plus ou moins frileux sur les "idées intéressantes", parce que justement les financements sont limités, et parce que, n'en déplaisent à certains, les membres des commissions ont quand même un minimum de bouteille et savent tout de même faire la différence entre un sujet foireux et un bon sujet. De plus, et ça on n'insiste jamais assez auprès des étudiants, le choix des directeurs de thèse est PRIMORDIAL. La qualité de l'encadrement fait beaucoup de choses, une thèse mal-encadrée c'est une souffrance pour l'étudiant.
    Et je ne dis pas ça sur la base de "on dit", je suis chercheur et j'ai suffisamment de collègues et amis chercheurs en France et ailleurs pour savoir de quoi je parle. Pour tes autres questions, je ne peux qu'approuver ce qu'à dit @lot .
     
    • J'aime J'aime x 2
  20. winnipeg

    winnipeg Membre Gold

    Inscrit:
    16 Octobre 2009
    Messages:
    161
    Ratings:
    +27 / -0
    Bonjour,

    J'ai une these en science de la sante obtenue dans une universite habituee au bas du classement, j'enchaine les postdocs - contrat jeune chercheur - a l'etranger depuis 6 ans (IF total: 80-100 je pense).
    Je n'ai qu'une courte experience de recherche en Chine qui pour moi n'a pas ete un franc succes (qqs semqines et puis s'en va). Par interet pour le pays et accommodement personnel je souhaite par contre exercer en Chine dans le futur. j'observe de loin et reste a l'ecoute des opportunites, je developpe mon reseau et collabore parfois. Les touches que j'ai pu avoir avec le milieu academique en Chine ne me rejouissent pas. De mon experience, il n'y a que les fameux Key State Laboratories (et labs de niveau equivalent) qui auraient une demarche scientifique comparable a ce qui se fait en europe/am-nord avec une qualite de publication similaire.
    Je plussoie avec toutes les remarques qui ont ete faites par Pfedac sur l'environnement academique chinois. Avez-vous entendu du projet Shanghai-Tech ? blague ou serieux ? quand on se promene sur le site de la future universite ont imagine bien que ce fameux projet revolutionnaire pour la science chinoise n'aura de revolutionnaire que le slogan. Un enieme panier de crabes dans lequel ont va melanger des chercheurs avec 20 ans de carriere, 3 publis SCI (avec 20 auteurs a chaque fois par papier) mais un guangxi solide, + quelques jeunes loups qui en ayant cire les pompes de leur superviseur (voir profil precedent) pendant leur annees chinoises auront gagne le droit de revenir des USA apres 1 un de postdoc (autant dire rien, surtout que ca a certainement ete fait dans un lab dirige par un chinois avec que des etudiants chinois), + enfin un chercheur associe en poste quelque part aux USA (Georgia Tech, le vrai, par exemple), certainement un bon gars talentueux avec une culture de la recherche assez occidentale, mais qui ne passe que 2 mois en Chine par an histoire d'encaisser un double salaire; trop peu pour apporter et developper qq chose (initiative / originalite).

    youmeiyou, ma remarque pour les topics plus industriels est peu etre moins (/pas) approprie, mais, la facon dont tu poses le probleme revelerait un manque d'interet pour la recherche (a priori ta future profession si tu fait un doc). A ma connaissance on ne peut pas mettre une these et les questions de developpement de carriere sur la meme table au meme moment (sauf justement si tu es chinois et que c'est la voix la plus evidente pour toi de te faire ta place au soleil). Si tu veux faire une carriere de chercheur (meme dans l'industrie) il te faudra une these; point barre. il est legitime de penser a son integration pro, mais les opportunites et les points d'embauche sont tellement different entre l'avant et l'apres these que mettre les 2 sur le meme plan mtn me parait non seulement pas approprie, et plutot revelateur d'un manque de comprehension des enjeux et donc d'interet pour la recherche en elle-meme comme deja dit sorry (observation faite vraiment sans te connaitre, sur la base de tes ecrits; le contraire pouvant tout a fait etre vrai, j'en ai bien conscience).

    bon courage,

    PS: un edit pour repondre au sujet et donc ne pas etre hors-sujet: un doc util pour travailler en Chine, je pense quand meme que dans les filieres indus c'est pluttot OUI, la Chine etant activement a la recherche de talents. Par contre peut etre pas forcement dans une boite francaise en Chine (les gorsses boites francaises ayant une gestion assez traditionnelle des RH). Les gars en charge des PR pour les grosses boites chinoises ont souvent des PhD obtenus a l'etranger (Titre = face + maitrise du sujet, etranger = maitrise d'une langue pour le client etranger), donc le PhD s'embauche bien en Chine je pense, sur tout type de poste. j'ai vraiment pas de stats, c'est un ressentit par rapport aux embauches recentes de qqs uns de mes anciens collegues PhD chinois.
     
    #20 winnipeg, 24 Janvier 2014
    Dernière édition: 24 Janvier 2014

Partager cette page