États-Unis : polémique autour de la photo d'un élu avec sa famille, un sapin de Noël et des armes à feu

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 895
10 909
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
1638771370128.png
1638769843352.png
Joyeux Noël! PS: Père Noël, apporte des munitions» :)
Le cliché du représentant du Kentucky a provoqué un tollé, élus ou parents de victimes de fusillades accusant le républicain d'insensibilité, quelques jours après une nouvelle fusillade meurtrière dans une école américaine.

Communique : Un élu républicain était dimanche au centre d'une polémique causée par une photo le montrant avec sa famille, tout sourire devant un sapin de Noël orné de guirlandes... et des armes à feu à la main, quelques jours après une nouvelle fusillade meurtrière dans une école
* «Joyeux Noël! PS: Père Noël, apporte des munitions», a commenté Thomas Massie, représentant du Kentucky à la chambre basse du Congrès américain, en tweetant l'image, où il figure en compagnie de six de ses proches.

Mardi, les États-Unis ont été endeuillés par une fusillade dans un lycée du Michigan au cours de laquelle un adolescent a tué quatre élèves, drame devenu récurrent dans un pays où la violence par arme à feu a été qualifiée d'«épidémie» par le président Biden. Les parents du tireur âgé de 15 ans, inculpés d'homicides involontaires, avaient offert le pistolet semi-automatique Sig Sauer à leur fils comme cadeau de Noël anticipé.
Dans ce contexte, la photo de famille de Thomas Massie a provoqué un tollé, élus ou parents de victimes de fusillades accusant le républicain d'insensibilité. «Scandaleux», a écrit le démocrate John Yarmuth, affirmant que de tels messages revenaient à «se prendre ouvertement le meurtre d'enfants à la figure».

À l’inverse, la commentatrice politique conservatrice Candace Owens a tweeté à ses près de trois millions d'abonnés: «Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment ils peuvent rejeter la responsabilité de la fusillade du Michigan sur Thomas Massie, parce qu'il a partagé une photo de lui et de sa famille tenant des armes légales?».

* Famille sympa , le papa a la M60 , fifille a cote une UZI , maman une Thomson M1A1 /cal 45 , " debout " le fiston une HK-G3 , fiston 2 ce qui semble etre une Stoner 63 ( difficile a distinguer ) , et le reste de la progeniture avec des AR15-M16 ... Sympathique famille ! ;)
Le jour ou ca va reellement clasher la bas a force de tout mettre sans dessus dessosus avec leur wokisme a la con ,la societe divisee en 2 camps + le reste , ca va faire des serieux degats .....

* Sources

IMG_20211207_101735 b.jpg
 
Dernière édition:

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 555
5 465
188
76
Nanning
Oops ! heureusement qu'ils n'ont pas de munitions ! :eek:
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 895
10 909
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
M1A1Oops ! heureusement qu'ils n'ont pas de munitions ! :eek:
Bonjour Toto
C'etait juste une trait d'humour je suppose , ils doivent avoir des armoires securises bien approvisionees niveaux munitions et de nombreuses autres armes du genre , de plus le journaliste utilise le terme armes a feu ce qui n'est pas tout a fait exact , or au vu de la photo et de ma description ce sont des materiels de guerre ( dont des kits existent pour les rendrent automatiques , ces kits on etes interdits a la vente publique recemment mais la quasi totalite des armes en services ont etes modifiees et de nombreux kits circulent desormais sur les marches paralleles ) , armes utilisees dans les divers conflits actuels et contemporains mis a part la Thomson M1A1 qui date de la seconde guerre mondiale ... Aux Etats Unis la vente de ces armes et munitions et quasi libre dans un grand nombre d'etats ...

Matériels de guerre (A2)

Les armes classées en catégorie 2 concernent des matériels de guerre, des matériels destinés à porter ou à utiliser au combat des armes à feu, et des matériels de protection contre les gaz de combat.
Principales armes classées dans la catégories A2

Type d'armeCaractéristiques
Arme à feu à répétition automatiquePermet le tir en rafale ou par assimilation en augmentant la vitesse de tir
Arme avec rayon laser
Canon, obusier, mortier, lance-roquettes et lance-grenades...
Bombe, torpille, mine, missile, grenade, engin incendiaire...

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 895
10 909
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Les anciens combattants sont recrutés par des groupes extrémistes. Comment les aider à dire non ?

December 3, 2021

Selon les experts, la formation doit commencer pendant que les gens sont en service actif.

Article : Le "petit mais croissant problème" de l'extrémisme chez les anciens combattants est illustré par le fait qu'ils représentent 15 % des personnes inculpées à ce jour dans l'attentat du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis - et que ces inculpations comptent pour beaucoup dans l'augmentation de 350 % des crimes liés à l'extrémisme commis par des anciens combattants au cours de la dernière décennie, a déclaré un expert du terrorisme.

"Mais ce n'est pas seulement un problème de chiffres", a déclaré William Braniff, directeur du National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism, lors d'un panel de la Brookings Institution vendredi. "C'est un problème concernant la démocratie américaine. Et c'est un problème pour lequel nous devons mettre en place un écosystème préventif dès maintenant, avant que les chiffres ne deviennent plus inquiétants."

Depuis 1990 jusqu'aux neuf premiers mois de 2021, au moins 424 anciens combattants américains "ont commis des actes criminels motivés par leurs objectifs politiques, économiques, sociaux ou religieux", indique une fiche d'information publiée en octobre par le Consortium national pour l'étude du terrorisme et des réponses au terrorisme, un effort universitaire dirigé par l'Université du Maryland. Ce chiffre comprend 99 anciens combattants qui ont été inculpés de crimes liés à l'attaque du Capitole le 6 janvier.

Pour Cynthia Miller-Idriss, qui dirige le laboratoire de recherche et d'innovation sur la polarisation et l'extrémisme de l'American University, prendre de l'avance sur le problème n'est pas une question de prévention, mais de "pré-prévention".

"Nous nous concentrons sur les stratégies rhétoriques et les récits des tactiques de persuasion que les groupes extrémistes et la propagande utilisent pour essayer de recruter des gens. Puis nous concevons, en laboratoire, des interventions que nous testons pour voir si nous pouvons interrompre ces processus à un stade vraiment précoce", a déclaré Mme Miller-Idriss. "Il ne s'agit même pas de déradicalisation ou de désengagement, mais de savoir comment empêcher les gens d'être persuadés par certaines de ces stratégies rhétoriques extrémistes."

Ce travail doit faire partie de leur service militaire, a déclaré Shawn Turner, conseiller principal au ministère des Anciens Combattants.

"Il faut qu'il soit intégré à la formation", a déclaré M. Turner. "Dès qu'une personne entre dans l'armée, nous devons aborder cette question en comprenant que, que ce soit pendant son service actif dans l'une de nos grandes bases du pays ou pendant sa période de transition, ou encore après avoir quitté l'armée, à chaque étape de sa carrière, elle est d'une certaine manière vulnérable à la rhétorique de ces groupes."

Former les gens à être moins vulnérables se résume à l'information.

"L'une des choses que nous devons faire est d'investir pendant le service actif [...] pour avoir une période de temps plus forte pendant laquelle les gens sont vraiment entraînés à reconnaître la propagande, les théories du complot, les tactiques extrémistes persuasives, la désignation de boucs émissaires", a déclaré Mme Miller-Idriss.

La question se pose également de savoir comment faire en sorte que la formation s'inscrive dans la durée. Selon M. Braniff, il s'écoule en moyenne dix ans entre le moment où une personne quitte le service et celui où elle se livre à une activité extrémiste criminelle, de sorte qu'une formation préventive pendant le service pourrait ne pas suffire.

"Notre théorie du changement est que si nous pouvons exploiter les forces et les talents incroyables de la communauté des anciens combattants et des familles de militaires, et si nous nous appuyons sur les fondements de l'éducation civique et non de la politique, nous pouvons éliminer les vulnérabilités liées à l'extrémisme et à la désinformation polarisante", a-t-il déclaré.

Et pour ceux qui sont entraînés dans des comportements ou des organisations extrémistes, il doit y avoir des ressources pour les aider à s'en sortir.

"Nous devons créer un environnement où les personnes qui veulent quitter les mouvements conspirationnistes ou extrémistes peuvent le faire", a déclaré M. Braniff. "Ils peuvent trouver un autre vétéran pour les aider à les ramener à un comportement prosocial. Maintenant, cela nécessite des ressources, mais c'est une partie essentielle de cette stratégie globale d'atténuation des risques."

"Quand il devient patriotique d'être contre son gouvernement, il y a un problème", a déclaré Scott Cooper, membre non résident de l'Atlantic Council. "Nous avons un certain nombre de personnes, en particulier les anciens combattants, qui cherchent une sorte de sens et de but après avoir quitté le service... et je pense que rétablir ce but dans quelque chose de significatif est le défi qui nous attend."

 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 555
5 465
188
76
Nanning
Bonjour Toto
C'etait juste une trait d'humour je suppose , ils doivent avoir des armoires securises bien approvisionees
Absolument, comment pourrait-il en être autrement ? ;)
D'ailleurs, je suis persuadé que l'intérieur de leurs armoires et de leurs boites crâniennes doivent être plus effrayant encore ! :eek::eek:
 

Magellan

Membre Silver
29 Mai 2019
374
72
48
78
La petite blague pour les munitions, à mons avis c'est une référence au fait qu'avec le combo Pandémie + Joe Biden (démocrate), le prix des munitions est énormément augmenté au états-unis et donc les amateurs de pan-pan ont la nostalgie du bon vieux temps om les munitions n'étaient pas si chers que ça.