Discussions sur l'aviation (boeing 737-8 max, ...)

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 575
2 689
188
Xuijiahui Shanghai
C'est pas en poursuivant obstinément la politique du zéro-Covid et en gardant les frontières fermées que HK deviendra une plaque tournante du transport aérien ...

L'aéroport traite actuellement un peu plus de 2 000 passagers par jour (contre 200 000 avant Covid :eek: )

Et encore, il faut tenir compte du fait qu'il y a systématiquement près de 2 x plus de départs que d'arrivées. (en septembre, en moyenne 786 arrivées pour 1468 départs)
C'est d'ailleurs un phénomène qui mériterait d'être traité dans le sujet HK/Manifestation/Loi sur la Sécurité Nationale.
En effet, le solde arrivées-départs est systématiquement négatif tout au long de l'année. Cela s'explique principalement par 2 facteurs :
1) une partie des Hongkongais a choisi d'émigrer vers des cieux plus cléments en raison de la loi sur la Sécurité Nationale, de l'élimination des partis d'opposition dans la vie politique, du musèlement des voix critiques à l'égard du gouvernement de HK et du gouvernement central
2) une partie des expatriés (et des sociétés étrangères implantées à HK) trouve que les conditions (fermeture des frontières, quarantaines absurdement longues) et le climat politique (loi SN, censure) et économique (perte de l'avantage de proximité avec la Chine pour le business, vu la fermeture de la frontière Mainland) ne sont plus propices aux affaires, et du coup préfèrent se relocaliser à Singapour ou à Dubaï.

Nombre de passagers / jour 2021 (arrivées et départs)
Voir la pièce jointe 119600

Solde arrivées-départs :
Voir la pièce jointe 119601

Source : https://webb-site.com/dbpub/hkpax.asp?t=1&p=1
C’est peut-être voulu par le PCC.
 

Malyn

Dieu suprême
23 Juil 2010
2 402
1 052
168
Canton
C'est pas en poursuivant obstinément la politique du zéro-Covid et en gardant les frontières fermées que HK deviendra une plaque tournante du transport aérien ...

L'aéroport traite actuellement un peu plus de 2 000 passagers par jour (contre 200 000 avant Covid :eek: )

Et encore, il faut tenir compte du fait qu'il y a systématiquement près de 2 x plus de départs que d'arrivées. (en septembre, en moyenne 786 arrivées pour 1468 départs)
C'est d'ailleurs un phénomène qui mériterait d'être traité dans le sujet HK/Manifestation/Loi sur la Sécurité Nationale.
En effet, le solde arrivées-départs est systématiquement négatif tout au long de l'année. Cela s'explique principalement par 2 facteurs :
1) une partie des Hongkongais a choisi d'émigrer vers des cieux plus cléments en raison de la loi sur la Sécurité Nationale, de l'élimination des partis d'opposition dans la vie politique, du musèlement des voix critiques à l'égard du gouvernement de HK et du gouvernement central
2) une partie des expatriés (et des sociétés étrangères implantées à HK) trouve que les conditions (fermeture des frontières, quarantaines absurdement longues) et le climat politique (loi SN, censure) et économique (perte de l'avantage de proximité avec la Chine pour le business, vu la fermeture de la frontière Mainland) ne sont plus propices aux affaires, et du coup préfèrent se relocaliser à Singapour ou à Dubaï.

Nombre de passagers / jour 2021 (arrivées et départs)
Voir la pièce jointe 119600

Solde arrivées-départs :
Voir la pièce jointe 119601

Source : https://webb-site.com/dbpub/hkpax.asp?t=1&p=1
Il est clair que quand on regarde la destination des vols pour demain au départ de HK, certaines destinations pour le vent en poupe : 20 vols pour Taipei et 10 vols pour Singapour. Sans compter 6 vols pour Séoul et 7 pour le Japon.


- 10800 Hong-kong ont émigré à Taiwan en 2020 soit le double de 2019,
- 6150 ont élu résidence à Taiwan entre janvier et août 2021.

Et avec une volonté politique de l'île d'assouplir les conditions d'entrées, l'exode pourrait durer.
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
Les routes aériennes les plus fréquentées sont définies comme étant celles qui ont le plus grand nombre de sièges réguliers dans le mois civil en cours. Les données concernent les vols dans les deux sens sur chaque route et proviennent de OAG Schedules Analyzer au cours de la première semaine de chaque mois. Les données reflètent le mois civil complet le plus récent pour les routes aériennes régulières nationales et internationales les plus fréquentées dans chaque catégorie

Asia.pngChina.pngIntl 3.png
 

Malyn

Dieu suprême
23 Juil 2010
2 402
1 052
168
Canton

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
Airbus va moderniser la chaîne de production chinoise

Airbus va s’assurer que ses quatre centres d’assemblage de la famille A320neo, y compris son site chinois, sont capables de produire la variante plus grande de l’A321neo.

Le directeur général de l’avionneur, Guillaume Faury, a révélé ce plan lors d’un briefing sur le troisième trimestre, alors que l’entreprise s’apprête à lancer l’assemblage final de la dernière version du biréacteur, l’A321XLR à long rayon d’action.

Airbus a enregistré une forte demande pour l’A321neo. Il représente 48 % de l’ensemble des commandes de la famille A320neo et le carnet de commandes de l’appareil s’élevait à plus de 3 000 unités à la fin du mois de septembre.

Au cours des neuf premiers mois de l’année, la compagnie a livré 137 A321neo, ainsi que 18 A321, sur un total de 341 jets de la gamme familiale.

Le principal site d’Airbus pour la production des A321neo et A321 est Hamburg Finkenwerder.

Son installation Mobile est capable de produire la variante, et Airbus a développé une ligne d’assemblage final flexible à Toulouse pour la fabrication de l’A321neo, qui sera opérationnelle vers la fin de 2022.

Mais Faury indique que la société a « décidé de mettre à niveau » l’installation monocouloir de Tianjin pour y inclure la production d’A321neo, estimant que les livraisons du site commenceront en 2023-24.

« Nous sommes en train de convertir tous les systèmes de production à l’A321, et il y a aussi une demande en Chine pour ce produit », affirme-t-il.

Les opérateurs chinois ont représenté environ 20 % des livraisons l’année dernière et Faury prévoit un chiffre similaire pour 2021. Bien que les taux de production aient ralenti, il affirme que le carnet de commandes à destination de la Chine « diminue » en raison de la rareté des commandes, mais s’attend à ce que la situation s’améliore, car les transporteurs chinois voudront s’assurer de futurs créneaux horaires.

Airbus a maintenu le rythme de développement de l’A321XLR, sa dernière itération de la variante monocouloir, malgré la crise du transport aérien.

Selon M. Faury, les principales sections de l’avion initial - y compris les ailes construites au Royaume-Uni, le fuselage arrière provenant de Hambourg et le nez de Saint-Nazaire - devraient entrer dans la chaîne d’assemblage final « dans les prochains jours ».

Airbus prévoit l’entrée en service de l’A321XLR en 2023.
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
Les trois plus grandes compagnies aériennes chinoises ont creusé leurs pertes nettes pour le troisième trimestre de l’année — malgré une augmentation des recettes — car les récents pics d’infections au coronavirus ont eu un « impact durable » sur la rentabilité.

Les trois grands transporteurs — Air China, China Eastern Airlines et China Southern Airlines — ont tous souligné la baisse de la demande de voyages au cours des trois mois précédant le 30 septembre, qui correspond traditionnellement à la haute saison estivale.

Plusieurs régions de Chine ont interrompu les voyages intérieurs, alors que le nombre d’infections a augmenté dans le pays. En conséquence, les « trois grands » ont vu le trafic du mois d’août plonger à son niveau le plus bas de l’année.

Dans leurs résultats financiers publiés le 29 octobre, les trois transporteurs ont également attribué une perte plus importante à la hausse des prix du carburant, ainsi qu’aux fluctuations des taux de change.

China Southern, qui avait affiché un modeste bénéfice net au troisième trimestre de 2020, est retombé dans le rouge avec une perte nette de 1,43 milliard de CNY (223 millions de dollars).
China Eastern a affiché une perte nette de 2,95 milliards de CNY, contre 563 millions de CNY il y a un an
Air China a creusé sa perte nette à 3,54 milliards de CNY pour la même période.

Cette perte s’est creusée malgré une hausse marginale des recettes des trois transporteurs, comprise entre 2 et 5 % en glissement annuel.

Toutefois, pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre, China Eastern et China Southern ont réussi à réduire leurs pertes, l’augmentation des recettes ayant dépassé la hausse des coûts.

Seul Air China s’est enfoncé dans le rouge pour la période de neuf mois, affichant une perte d’exploitation de 14,7 milliards de CNY, contre 13,6 milliards de CNY un an plus tôt. Le transporteur basé à Pékin a vu ses recettes augmenter de 18,6 % en glissement annuel, pour atteindre 57,5 milliards de CNY, tandis que ses coûts ont augmenté de près de 20 %, pour atteindre 73,6 milliards de CNY.

Air China a déclaré une perte nette sur neuf mois de 10,3 milliards CNY, soit une légère augmentation par rapport aux 10,1 milliards CNY de 2020.

La compatriote China Eastern a affiché une perte d’exploitation de 11,6 milliards de CNY pour la période, contre 13 milliards de CNY en 2020. Le chiffre d’affaires a augmenté de 24 % en glissement annuel pour atteindre 52,5 milliards de CNY, dépassant une augmentation de 15 % des coûts à 67,9 milliards de CNY.

La compagnie aérienne basée à Shanghai a enregistré une perte nette de 8,2 milliards de CNY, contre 9,1 milliards de CNY l’année précédente.

China Southern a également réduit ses pertes pour la période, en déclarant une perte d’exploitation de 7 milliards CNY, contre 11,2 milliards CNY en 2020. Le transporteur a vu ses recettes augmenter de 20 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 78,5 milliards de CNY, tandis que les coûts ont augmenté de 12,7 % pour atteindre 88,4 milliards de CNY.

La perte nette pour la période s’est élevée à 6,1 milliards CNY, contre 7,5 milliards CNY un an plus tôt.

Les trois transporteurs n’ont pas fourni beaucoup d’informations sur leurs résultats, mais Air China affirme qu’elle poursuivra ses efforts pour « réduire l’impact » de la pandémie sur ses activités.

« Le groupe renforcera continuellement ses études de marché et son jugement, se tiendra au courant de l’évolution de la demande, ajustera de manière dynamique le déploiement de la capacité de transport et mettra en œuvre un contrôle strict des coûts, tout cela dans le but de réduire l’impact de la pandémie sur l’exploitation », déclare le transporteur Star Alliance.
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
Hainan Airlines Holdings a obtenu le feu vert crucial d’un tribunal local pour son plan de restructuration, qui prévoit la fusion de 11 petites compagnies aériennes en un seul transporteur.

En donnant son approbation, le tribunal populaire supérieur de Hainan a jugé, le 31 octobre, que la restructuration était « conforme au principe de maximisation des intérêts des créanciers » et constituait une option « faisable ».

Les compagnies aériennes dont la fusion a été approuvée comprennent la compagnie phare Hainan Airlines, ainsi que des unités plus petites comme Fuzhou Airlines, Lucky Air, Air Changan, ainsi que Guangxi Beibu Gulf Airlines.

La fusion des 11 entités en un seul transporteur a été proposée pour la première fois en septembre, à l’issue d’une « enquête approfondie » sur le conglomérat mère HNA Group et sa structure d’entreprise très étendue et souvent obscure.

Les responsables de la restructuration ont constaté que les transactions liées entre les 11 transporteurs étaient « complexes » et que les créanciers réclamaient des montants élevés. Selon les rapports précédents, les compagnies aériennes doivent près de 400 milliards de CNY (82 milliards de dollars) à plus de 4 900 créanciers.

Hainan Airlines, quatrième transporteur aérien de Chine, a enregistré une perte nette de 2,56 milliards de yuans pour le trimestre clos le 30 septembre, alors que son chiffre d’affaires a augmenté de 10 % en glissement annuel pour atteindre près de 9 milliards de yuans.

La nouvelle de l’approbation du tribunal intervient une semaine après que les créanciers d’HNA Group ont voté en faveur de quatre plans de restructuration, dont le plan de Hainan Airlines Holdings visant à fusionner avec dix autres transporteurs frères.

Fin janvier, HNA Group a été officiellement informé que ses créanciers avaient demandé sa mise en faillite, au motif qu’il était incapable de rembourser ses dettes.

Le groupe était déjà en difficulté dès 2018, lorsqu’il a été signalé qu’il était confronté à une pénurie de liquidités et embourbé dans les dettes. L’épidémie de coronavirus a porté un nouveau coup au groupe HNA, qui a jeté l’éponge en février 2020, demandant l’aide du gouvernement provincial de Hainan.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 517
10 788
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Premières : A321neo chez China Airlines, A330neo chez Cebu Pacific


1638318653485.png
30 novembre 2021
La compagnie aérienne China Airlines a accueilli le premier des 25 Airbus A321neo attendus, dévoilant leur nouvelle cabine avec des sièges-lits en classe Affaires. La low cost Cebu Pacific tient de son côté le premier de ses 16 Airbus A330-900.

Extrait : Basée à l’aéroport de Taipei-Taoyuan, la compagnie nationale taïwanaise a reçu le 29 novembre 2021 à Hambourg son premier A321neo, le MSN10730 immatriculé B-18101. China Airlines a configuré l’appareil pour accueillir 12 passagers en classe Affaires et 168 en Economie (180 places), dévoilant au passage une nouvelle cabine régionale « pour répondre aux besoins des passagers et prendre en charge le service sans contact pour la prévention des épidémies dans l’ère post-Covid-19 », explique son communiqué.

En classe Affaires, China Airlines a opté pour un aménagement de sièges lits similaire à celui de sa flotte long-courrier, avec cloisons réglables « pour plus d’intimité et un contact réduit avec les sièges voisins ». Des écrans 4K de 15,6 pouces sont proposés (13,3 en Economie), avec « dans une première pour l’industrie du transport aérien domestique la prise en charge des liaisons intelligentes » : tous les passagers peuvent désormais se connecter au système de divertissement en vol via leur téléphone portable personnel et leurs écouteurs Bluetooth. Le système inclut une fonctionnalité de multitraitement image dans l’image, tout en permettant d’accéder simultanément à la carte du vol, à la restauration et à d’autres services.

Un service Wi-Fi haut débit en vol est également fourni à bord de l’A321neo de China Airlines, la messagerie texte gratuite étant disponible pour 7 applications (Line, WeChat, Facebook Messenger, Apple iMessage, WhatsApp, Viber et Line2). Les autres options d’accès Internet que les passagers peuvent payer par carte de crédit ou échanger intégralement avec leurs miles d’adhésion incluent la diffusion multimédia en continu, la navigation sur le Web et la lecture de leurs émissions préférées via leurs appareils mobiles personnels pendant le vol .


Je suis conscient que c'est pour alleger les appareils mais les classes affaires ressemblent de plus en plus a des cellules de moines , difficile de faire plus austere ! :hum:
 
Dernière édition:

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
La Chine approuve les modifications apportées au Boeing 737 Max et ouvre la voie au retour de l'avion.
L'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC) a publié une consigne de navigabilité qui ouvre la voie au retour des avions 737 Max de Boeing aux opérations aériennes dans ce pays après presque trois ans.

Il s'agit de l'une des dernières grandes juridictions à approuver le retour du jet après que deux accidents aient cloué au sol le type d'appareil dans le monde entier au début de 2019.

Cela dit, l'Administration de l'aviation civile de Chine ne donne pas de date quant au moment où l'appareil pourra commencer ses opérations de transport de passagers.

"La CAAC a terminé l'examen des mesures proposées par Boeing, notamment la modification de la conception du logiciel des commandes de vol, la modification de la conception du logiciel d'affichage Max, la révision du manuel de vol de l'avion, la modification de l'acheminement du faisceau de fils de compensation du stabilisateur horizontal, etc.", écrit la CAAC dans la directive, publiée le 2 décembre.

"Après avoir effectué une évaluation suffisante, la CAAC considère que les mesures correctives sont adéquates pour traiter cette condition dangereuse."

Boeing se félicite de cette approbation, la qualifiant d'"étape importante vers la remise en service en toute sécurité du 737 Max en Chine".
"Boeing continue de travailler avec les régulateurs et nos clients pour remettre l'avion en service dans le monde entier", ajoute l'avionneur basé à Chicago.

La Chine a été le premier pays à clouer au sol ce type d'avion après deux crashs mortels en 2018 et 2019 qui ont fait 346 morts. Le 737 Max a été remis en service fin 2020, en commençant par les États-Unis et le Brésil. Plus récemment, la Corée du Sud a levé l'interdiction d'exploitation le 22 novembre.

Boeing ajoute qu'à ce jour, plus de 180 pays sur 195 ont levé l'interdiction de vol du Max.

Les analystes aérospatiaux ont déclaré que la lenteur de la certification du Max par la Chine et la Russie reflète des différends géopolitiques plus larges entre les États-Unis et ces pays, la Chine en particulier.

Le 3 novembre, l'Administration fédérale de l'aviation a indiqué qu'elle avait partagé avec la Chine et la Russie toutes les données techniques relatives à la recertification du 737 Max et qu'elle rencontrait régulièrement les autorités de l'aviation civile pour tenter de dissiper les inquiétudes.

Boeing a effectué un essai en vol du 737 Max en Chine au cours du troisième trimestre et le directeur général David Calhoun a déclaré fin octobre que la société travaillait "en vue de l'approbation [chinoise] d'ici la fin de l'année, avec une reprise des livraisons au premier trimestre de l'année prochaine".

À l'époque, il avait ajouté qu'environ un tiers des 370 Max actuellement stockés chez le constructeur sont destinés à être livrés à des compagnies aériennes chinoises.

Selon les données de Cirium sur les flottes, environ 94 jets exploités par 11 transporteurs en Chine, dont Xiamen Airlines, Air China, China Southern Airlines, Hainan Airlines et Shanghai Airlines, entre autres, sont stockés.
 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 498
5 388
188
76
Nanning

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
La certification du jetliner C919 de COMAC est reportée à 2022
L’avion chinois doit encore effectuer de nombreux vols d’essai avant de répondre aux exigences de l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC).

Bien qu’il vole depuis mai 2017 et dispose de six avions d’essai, le jetliner C919 n’a pas encore obtenu la certification de type de la CAAC, l’administration de l’aviation civile de Chine. Jusqu’au milieu de l’année, il était prévu que l’avion de la COMAC soit homologué à la fin de 2021, ouvrant la voie au début de l’exploitation payante dans un avenir proche.

Toutefois, l’autorité réglementaire chinoise a confirmé la semaine dernière que le C919 ne devrait pas terminer son homologation avant 2022. L’information a été communiquée par le directeur général de la CAAC, Yang Zhenmei, vendredi, lors d’un forum sur l’aviation à Shanghai.
Zhenmei a révélé que les prototypes du C919 n’avaient effectué que 34 vols de certification au début du mois de décembre, alors que 276 décollages seraient nécessaires.

Jusque-là, on s’attendait à ce que le premier jet commercial soit livré à OTT Airlines, une filiale de China Eastern Airlines, la seule compagnie aérienne à avoir signé un contrat d’achat pour le C919, avec cinq appareils.

En novembre, le concepteur en chef du C919, Wu Guanhua, a proposé que le programme bénéficie d’un financement plus important et d’une main-d’œuvre plus nombreuse, ainsi que de donner la priorité aux essais pour achever la certification. Le C919 est le plus grand avion commercial jamais développé en Chine, avec une capacité similaire à celle de l’Airbus A320, et le premier à être entièrement conçu dans le pays. COMAC produit également l’ARJ21-700, un jet régional basé sur l’ancien MD-95 américain.
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 996
2 332
188
Le marché intérieur chinois résiste bien malgré la résurgence du Covid-19 et la fermeture des frontières : Rapport HSBC

Alors que la Chine a connu des vagues récurrentes d’infections à coronavirus ces derniers mois, les analystes de HSBC estiment que la demande de voyages intérieurs reste forte.

Ils préviennent néanmoins que l’évolution des préférences en matière de voyage - dans le contexte de la découverte de variantes mutantes du virus - pourrait avoir une incidence sur la rentabilité des trois principaux transporteurs du pays.

Dans un rapport de recherche daté du 7 décembre, les analystes notent que les « trois grands » - comprenant Air China, China Eastern Airlines et China Southern Airlines - sont « bien positionnés et capitalisés dans le monde post-pandémie », car un marché intérieur « résilient » offre un « coussin » à un marché international du voyage incertain.

« Nous pensons que la demande refoulée sur le marché intérieur chinois reste solide malgré les vagues continues de cas de Covid-19. Nous avons observé que lorsque les cas de Covid-19 se résorbent, la demande et la capacité aérienne reprennent rapidement », indique le rapport.

Le trafic intérieur chinois a atteint son niveau le plus bas de l’année en août, alors que le pays était confronté à une forte augmentation des infections causées par la variante Delta du coronavirus. Depuis lors, le trafic a progressivement rebondi, même s’il est loin de dépasser les niveaux élevés enregistrés plus tôt dans l’année.

Bien que nous ne voyions aucun revirement à court terme dans la stricte politique chinoise du « zéro cas », nous avons appris que les autorités locales sont devenues plus agiles dans le suivi, l’isolement et le traitement des cas locaux sporadiques, ce qui protège l’économie en général de l’impact d’un verrouillage régional à petite échelle », déclarent les analystes de HSBC.

Ils préviennent toutefois que la fréquence à laquelle de nouvelles vagues d’infection sont détectées diminue, ce qui, selon eux, pourrait amener les voyageurs à préférer les destinations intérieures à court terme plutôt que les destinations lointaines.

Ce changement potentiel dans les choix de voyage « peut potentiellement entraîner des risques de baisse » de la rentabilité, estiment les analystes.

Ils soulignent un point positif : les craintes que la variante Omicron récemment découverte puisse faire des ravages sont en train de « s’estomper », après que des rapports aient indiqué que cette variante pourrait ne pas être aussi grave que les variantes précédentes.

Les analystes ajoutent : « [Toute] réouverture accélérée des voyages internationaux pourrait entraîner des gains substantiels. Nous continuons de penser que les voyages internationaux pourraient retrouver en 2023, 50 % de leur niveau d’avant la pandémie. »
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
15 334
15 359
198
常熟,江苏
51A78690-F2AB-4056-9DAE-FA94569C30DE.jpeg
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
15 334
15 359
198
常熟,江苏
1F53EDE2-6CDD-4033-9844-4812ECCDE259.jpeg
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 517
10 788
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Chine : HNA Group cède Hainan Airlines à Liaoning Fangda Group

12 décembre 2021
Le conglomérat chinois en faillite HNA Group, propriétaire de la compagnie aérienne Hainan Airlines, a annoncé jeudi qu’il avait officiellement cédé le contrôle de ses activités dans le secteur de l’aviation à un autre conglomérat chinois, Liaoning Fangda Group.

Communique : NHA Group a publié sur son compte WeChat : « Nous nous sommes rencontrés à des moments inattendus et nous nous sommes aimés l’un l’autre. Nous souhaitons à Hainan Airlines (HU, Haikou) et à toutes ses compagnies sœurs un atterrissage et une renaissance en toute sécurité.«

Le groupe HNA est divisé en quatre unités séparant ses activités aéronautique, aéroportuaire, financière et commerciale. Fin septembre, l’administrateur nommé par le gouvernement chinois avait indiqué que le groupe devait 1 100 milliards de yuans (173 milliards de dollars) à ses créanciers. En septembre également, Hainan Airlines avait annoncé pour la première fois que Liaoning Fangda Group Industrial deviendrait son investisseur stratégique.
La semaine dernière, Hainan Airlines a dévoilé un plan de 50 milliards de yuans (7,88 milliards de dollars) pour réduire ses dettes dans le cadre de sa restructuration. Déjà présent dans des secteurs tels que le carbone, l’acier et les produits pharmaceutiques, le groupe Liaoning Fangda devient donc le nouveau propriétaire de Hainan Airlines et ses filiales Air Changan, China Xinhua Airlines, Fuzhou Airlines, GX Airlines, Lucky Air (Chine), Shanxi Airlines, Urumqi Air, HNA Aviation Technology, Beijing Kehang Investment et Hainan Fushun Investissement et développement.



Hainan Airlines va perdurer c'est une excellente nouvelle ! :)
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 410
13 736
188
Hong Kong et Shanghai
, le groupe Liaoning Fangda devient donc le nouveau propriétaire de Hainan Airlines et ses filiales Air Changan, China Xinhua Airlines, Fuzhou Airlines, GX Airlines, Lucky Air (Chine), Shanxi Airlines, Urumqi Air, HNA Aviation Technology, Beijing Kehang Investment et Hainan Fushun Investissement et développement.
Ils ne parlent pas de Hong Kong Airlines et Hong Kong Express, également filiales de Hainan Airlines
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
17 517
10 788
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ils ne parlent pas de Hong Kong Airlines et Hong Kong Express, également filiales de Hainan Airlines
Bonsoir Chris
Sur le site du groupe seules ces compagnies et organismes touristiques sont mentionnees , en ce qui concerne Hong Kong Express je ne sais pas , seulement que Hong Kong airlines etait condamnee a breve echeance ? Dans l'article certaines compagnies n'apparaissent pas sur le site du groupe et sur le site du groupe certaines citees dans l'article n'apparaissent pas ! Voila ...

1639389018063.png
1639391402346.png
1639389061201.png
1639389091671.png
1639389131898.png

 
Dernière édition: