Discussions sur l'aviation (boeing 737-8 max, ...)

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 201
2 606
188
Xuijiahui Shanghai
L’exposer a Zhuhai risque décorner l’image de l’avion, mais de la Chine aussi, qui expose un avion sans certification minimum CAAC
Le projet a déjà 12-13 ans et risque de devenir un boulet.
Et même si Wu Yongliang bombe le torse. Cela reste un projet qui risque de trainer la patte encore quelques années. Pour finir par être dépassé.

Cependant, en marge du salon aéronautique de Zhuhai, Comac a déclaré qu'il travaillait pour obtenir la certification du C919 d'ici la fin de l'année comme prévu, et prévoyait de commencer à produire en série le C919 vers 2027-2029.

"Nous travaillons pour assurer la mise en œuvre ordonnée de la livraison et pour terminer toutes les certifications d'ici la fin de l'année", a déclaré Wu Yongliang, concepteur en chef et directeur général adjoint de Comac.

Yang Yang, un autre directeur général adjoint de Comac, a déclaré que la société effectuait des vols d'essai sur six de ses C919 et prévoyait d'augmenter sa production à partir de 2027. Il a également déclaré que les règles d'exportation américaines plus strictes n'avaient pas eu d'effet majeur sur la société.
Il est déjà en retard, déjà un boulet. Le présenter ou pas ne changera pas grand chose. Mais au moins cela montrera quelque chose de nouveau au salon.
Enfin bon, comme d’hab’ , TIC
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
Enfin ! le seul véritable porte-avion du monde .:ptdr:

PA.jpg
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
Comment faire du neuf avec du vieux.
Le jet d'affaires CBJ (COMAC Business Jet) au salon aéronautique de Zhuhai pour la première fois.

Selon le constructeur chinois, le CBJ peut transporter de 12 à 29 passagers, selon la configuration. Le jet d'affaires a un rayon d'action plus important que la version commerciale, offrant une portée de 3 077 nm (5 700 km).

L'avion présenté au salon, immatriculé B-001X, est équipé d'un aménagement qui comprend même une chambre VIP, ainsi qu'un salon, une salle de réunion et 13 sièges.

comac-cbj-4-960x640.jpg
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
Comment faire du neuf avec du vieux.
Le tristement célèbre B737-Max est dérivé de B737 dont le 1er vol a eu lieu le 9 avril 1967 .... si ça c'est pas faire du neuf avec du vieux ! :hum:
 

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 201
2 606
188
Xuijiahui Shanghai
Le tristement célèbre B737-Max est dérivé de B737 dont le 1er vol a eu lieu le 9 avril 1967 .... si ça c'est pas faire du neuf avec du vieux ! :hum:
C’est une évolution d’un modèle.
La, c’est un jet régional transformé en business jet. Les jets d’affaire sont optimisés pour leur utilisation, là pas sûr que cela réponde à un vrai besoin. Sinon Dassault & Gulfstream se décarcassent vraiment pour rien.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
C’est une évolution d’un modèle.
La, c’est un jet régional transformé en business jet. Les jets d’affaire sont optimisés pour leur utilisation, là pas sûr que cela réponde à un vrai besoin. Sinon Dassault & Gulfstream se décarcassent vraiment pour rien.
Airbus transforme également ses avions en Business Jets ... Je ne vois pas où est le problème !

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Airbus transforme également ses avions en Business Jets ... Je ne vois pas où est le problème !

Bonjour Chris
De toutes facons cet appareil n'etant pas certifie par la FAA (ARJ-21) son utilisation sera a l'usage dans l' espace aerien chinois , et les prix ne seront pas ceux d'un Falcon ou similaire qui n'ont de toutes facons rien a voir en autonomies pas plus qu'en technologies ,et quand on connait le prix de ces avions d'affaires occidentaux ( Dassault Falcon 900LX. Current price US$37 to US$44 million ) la discussion est vite abregee ! :) Comparer un Falcon et un CBJ est guillaumesque ...
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ca a l'inverse c'est une information interessante niveau technologique et autre conversions a venir , le marche est porteur pour les appareils declasses en transports de passagers !

28 septembre 2021

Extrait : Boeing et Guangzhou Aircraft Maintenance Engineering Company Ltd. (GAMECO) ont annoncé aujourd’hui l’ouverture l’année prochaine de deux nouvelles lignes de conversion pour Boeing 767-300BCF (Boeing Converted Freighter, avion passager converti en avion cargo), « afin de répondre à la forte demande continue du marché ».
GAMECO, qui exploite déjà deux lignes de conversion pour Boeing 737-800BCF, sera le premier MRO (Maintenance, Repair and Operations) en Chine à convertir le 767-300BCF et le seul MRO à convertir à la fois le 767-300BCF et le 737-800BCF. Plus tôt cette année, GAMECO a annoncé son intention d’ouvrir une troisième ligne de conversion pour 737-800BCF sur son site à l’aéroport international de Guangzhou-Baiyun.

 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
Comparer un Falcon et un CBJ est guillaumesque ...
Mon propos était simplement de dire que la transformation d'un avion de ligne en avion business n'était pas quelque chose de nouveau. Loin de moi l'idée de comparer un ARJ 21, un Falcon et un A318 ...
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
Bonjour Chris
De toutes facons cet appareil n'etant pas certifie par la FAA (ARJ-21) son utilisation sera a l'usage dans l' espace aerien chinois , et les prix ne seront pas ceux d'un Falcon ou similaire qui n'ont de toutes facons rien a voir en autonomies pas plus qu'en technologies ,et quand on connait le prix de ces avions d'affaires occidentaux ( Dassault Falcon 900LX. Current price US$37 to US$44 million ) la discussion est vite abregee ! :) Comparer un Falcon et un CBJ est guillaumesque ...
Sauf erreur de ma part, même sans certification FAA rien n’empêche l’avion de voler hors chine avec une certification CAAC/EASA car qu’il y a une réciprocité depuis 2017, mais qui n’est pas automatique.
De toute façon tous les avions chinois peuvent voler dans un certain nombre de pays où la certification CAAC est homologuée.
Sinon ce mois-ci
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
Sauf erreur de ma part, même sans certification FAA rien n’empêche l’avion de voler hors chine avec une certification CAAC/EASA car qu’il y a une réciprocité depuis 2017, mais qui n’est pas automatique.
De toute façon tous les avions chinois peuvent voler dans un certain nombre de pays où la certification CAAC est homologuée.
Sinon ce mois-ci
J'étais en train de me faire la même réflexion.
Effectivement beaucoup de pays se reposent sur la FAA (faute de moyens et de compétences pour faire une certification indépendantes). Mais la FAA n'est pas le seul organisme de certification ; il y a l’EASA pour l'Europe, la CAAC pour la Chine, l'IAC pour la Russie et les anciennes républiques soviétiques ...
Même si la FAA et l'EASA travaillent de concert, et ont pour habitude de reconnaitre réciproquement leurs travaux, cela n'est pas automatique (voir l'affaire du B737 MAX).
En théorie, il n'est donc pas impossible d'avoir une certification EASA, IAC, CAAC sans avoir celle de la FAA, et donc couvrir la Chine, l'ex URSS, l'Europe .... et les pays qui reconnaitront l'une des 3 certifications.
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
ZHUHAI, 30 septembre (Reuters) - Les prestataires occidentaux de services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs ont signé une multitude de nouveaux contrats avec des clients et des partenaires de joint-venture chinois lors du plus grand salon aéronautique du pays cette semaine, afin de renforcer leur position sur ce marché lucratif.

Le rebond rapide du trafic sur le marché intérieur de l'aviation en Chine, qui a retrouvé son niveau d'avant le COVID, couplé à des baisses importantes dans d'autres parties du monde, a rendu la Chine encore plus importante pour les fournisseurs qui tentent de minimiser les pertes de revenus dues à la pandémie.

"La Chine est essentielle pour l'avenir de l'aérospatiale, car le centre de gravité du trafic de passagers se déplace vers l'est", a déclaré Kailash Krishnaswamy, directeur général de Spirit AeroSystems (SPR.N) China, en marge du salon Airshow China à Zhuhai, après avoir signé un contrat de réparation de 10 ans avec le transporteur de fret SF Airlines. Spirit participait à ce salon pour la première fois.

Le cabinet de conseil Oliver Wyman estime que le marché MRO de la Chine sera cette année 8% plus important qu'en 2019, ce qui en fait l'une des deux régions à dépasser les niveaux pré-pandémiques, avec l'Europe de l'Est. D'ici 2031, il prévoit que le marché MRO en Chine fera plus que doubler sa taille pré-pandémique pour atteindre près de 20 milliards de dollars par an.

Honeywell International (HON.O) est l'un des principaux fournisseurs du programme d'avions à fuselage étroit C919 de la Commercial Aircraft Corp of China (COMAC) et a soumissionné pour le travail sur le gros porteur sino-russe CR929, a déclaré son président pour la Chine, Steve Lien.

De tels contrats lui donnent un point d'ancrage pour l'avenir lorsque la maintenance est nécessaire. Cette semaine, Honeywell a signé un accord provisoire pour fournir des services de maintenance et d'entretien pour ses unités de puissance auxiliaires du C919 avec le premier client de l'avion, China Eastern Airlines (600115.SS), et a déclaré qu'elle s'attendait à signer avec d'autres transporteurs à mesure que COMAC augmentait sa production.

Comme Spirit, elle voit également de fortes perspectives dans le marché du fret, qui a connu une croissance rapide avec l'essor du commerce électronique et utilise généralement des avions plus anciens qui nécessitent plus de maintenance que les jets de dernière génération.

"Les prévisions pour le fret sont très solides", a déclaré Lien. "La capacité de fret de la Chine n'est pas aussi mature au niveau mondial qu'aux États-Unis et en Europe. Mais il est dans l'intérêt national de la rendre mature."

Boeing Co (BA.N) et Guangzhou Aircraft Maintenance Engineering Co Ltd (GAMECO) ont signé un accord lors du salon pour mettre en place deux lignes de conversion de 767 cargo l'année prochaine. en savoir plus

Les compagnies aériennes chinoises auront besoin de 8 700 nouveaux avions d'ici 2040, pour une valeur de 1,47 trillion de dollars au prix catalogue, selon les prévisions de Boeing la semaine dernière.

À l'heure où la Chine se concentre de plus en plus sur la production d'avions nationaux, Sherry Carbary, présidente de Boeing Chine, a déclaré que la force de son entreprise dans le domaine des services était essentielle pour lui permettre de s'imposer sur le marché à long terme.

"Ce sont les services qui permettent de soutenir l'avion tout au long de sa vie, pendant les 20, 30 ou 40 prochaines années", a déclaré Mme Carbary. "Il ne s'agit donc pas d'une vente unique. C'est une relation à vie qui est très importante pour nous."
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
ZHUHAI, Chine, 28 septembre (Reuters) - Airbus SE (AIR.PA) est en pourparlers avec l'autorité chinoise de régulation de l'aviation pour certifier son avion à fuselage étroit A220 qui a suscité un vif intérêt de la part des compagnies aériennes nationales, a déclaré mardi le directeur de l'activité Chine d'Airbus.

George Xu, directeur général d'Airbus Chine, a déclaré que l'A220 aiderait les compagnies aériennes à combler le vide entre les avions régionaux et les avions à fuselage étroit plus grands, et qu'il pourrait être particulièrement utile dans la partie occidentale moins développée de la Chine.

L'A220, qui est plus grand que le jet régional ARJ21 fabriqué en Chine et plus petit que le futur avion à fuselage étroit C919, est en service ailleurs depuis 2016, mais il n'a toujours pas été certifié par le régulateur de l'aviation chinois.
Les commentaires de Xu ont été faits en marge d'Airshow China, le plus grand salon aérien du pays.


ZHUHAI, Chine, 29 septembre (Reuters) - Le vol d'essai du 737 MAX effectué le mois dernier par Boeing Co (BA.N) pour le compte de l'autorité chinoise de régulation de l'aviation s'est déroulé avec succès et l'avionneur espère qu'une interdiction de vol de deux ans sera levée cette année, a déclaré mercredi la responsable de l'activité Chine de Boeing.

"Le vol d'essai s'est déroulé sans problème"
, a déclaré Sherry Carbary, présidente de Boeing Chine, en marge du salon Airshow China, le plus grand salon aéronautique du pays. en savoir plus

Boeing travaille avec l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC) pour passer en revue les données et finaliser les rapports avant de décider si l'avion peut être remis en service, a précisé Mme Carbary.

L'interdiction, qui a été levée en Occident et dans plusieurs pays d'Asie, pourrait être levée en Chine vers novembre, ont déclaré à Reuters des personnes proches du dossier.

"Nous avons bon espoir que cela se produise d'ici la fin de l'année", a déclaré Carbary, refusant d'être plus précis. "C'est à la CAAC de décider. Mais je peux vous dire que nous faisons tout ce que nous pouvons pour les soutenir et nous sommes encouragés par l'étroite collaboration qu'ils entretiennent avec nous."

Avant que le 737 MAX ne soit cloué au sol en mars 2019 après deux crashs mortels, Boeing vendait un quart des avions qu'il construisait chaque année à des acheteurs chinois. Les ventes de l'entreprise en Chine ont également été entravées par les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

La secrétaire américaine au commerce, Gina Raimondo, a déclaré mardi que le gouvernement chinois empêchait ses compagnies aériennes nationales d'acheter des avions Boeing pour des "dizaines de milliards de dollars".

Mme Carbary a refusé de commenter directement ces propos, mais elle a déclaré que le commerce libre et équitable était important pour permettre à Boeing de livrer ses avions dans le monde entier.

"Je pense qu'à l'heure actuelle, nos deux gouvernements ont des problèmes de concurrence sur certaines questions sensibles qui sont légitimes et les deux pays doivent y travailler", a-t-elle déclaré.
 

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 201
2 606
188
Xuijiahui Shanghai
Sauf erreur de ma part, même sans certification FAA rien n’empêche l’avion de voler hors chine avec une certification CAAC/EASA car qu’il y a une réciprocité depuis 2017, mais qui n’est pas automatique.
De toute façon tous les avions chinois peuvent voler dans un certain nombre de pays où la certification CAAC est homologuée.
Sinon ce mois-ci
Très exactement.
Sinon il n’y aurait pas autant de certification nécessaire dans le monde si la FAA suffirait pour tout.
Bref.
 

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 201
2 606
188
Xuijiahui Shanghai
Mon propos était simplement de dire que la transformation d'un avion de ligne en avion business n'était pas quelque chose de nouveau. Loin de moi l'idée de comparer un ARJ 21, un Falcon et un A318 ...
C’est ce que je disais aussi. Ton post sur le faire du neuf avec du vieux avec le 737 était en dessous de celui de Loulou sur le CBJ.
CBJ qui est un exemple de faire du neuf avec du vieux, n’est-il pas?
Le Falcon était pour dire que ce sont des avions conçus de zéro.
Bref j’aurai peut-être quoter le message de Loulou ou alors certains peuvent lire sans a priori et sans commentaire déplacé les posts de autres. Je mettrais les 2 posts pour les cas futurs, on verra si la lecture s’améliore dans le futur.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

hk2.jpg

Cathay Pacific salue le gouvernement pour faire de Hong Kong une plaque tournante de l’aviation

10 octobre 2021
Cathay Pacific se félicite de la confiance et de l’engagement du gouvernement de Hong Kong envers le statut de Hong Kong en tant que plaque tournante internationale de l’aviation, comme indiqué dans le discours politique de 2021 prononcé par la directrice générale du gouvernement de Hong Kong, Carrie Lam.

Communique : « Cathay Pacific est fièrement la compagnie aérienne nationale de Hong Kong depuis 75 ans, période au cours de laquelle nous avons vu et contribué de manière significative au développement de notre ville natale en une plaque tournante internationale de l’aviation et de la logistique », a déclaré Le PDG Augustus Tang. « Nous partageons la confiance du gouvernement et du chef de l’exécutif que ce statut peut être consolidé et amélioré, en tirant parti de l’avantage géographique de Hong Kong, de son expertise en gestion et de son vaste vivier de talents.»

« Nous attendons avec impatience la mise en service l’année prochaine de la troisième piste et l’achèvement complet du troisième système de pistes en 2024, ce qui augmentera considérablement la capacité et la compétitivité de l’aéroport international de Hong Kong. Les divers projets d’expérience des passagers et de logistique haut de gamme entrepris par l’Autorité aéroportuaire de Hong Kong permettront également d’améliorer encore l’efficacité et les capacités de notre hub. »

Cathay Pacific se félicite des nombreuses initiatives visant à renforcer la connectivité entre Hong Kong et la Région de la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao, ce qui profitera grandement à l’industrie de l’aviation dans l’ensemble de la région. En particulier, la compagnie aérienne soutient la création prévue d’un cluster industriel aéronautique haut de gamme à Zhuhai ainsi que les efforts de la Hong Kong International Aviation Academy pour aider à développer les talents liés à l’aviation pour Hong Kong, Zhuhai et la région de la Grande Baie.

M. Tang a ajouté : « Hong Kong occupe une position inégalée dans la région de la Grande Baie, une région qui présente de merveilleuses opportunités pour la plaque tournante de l’aviation de Hong Kong et Hong Kong en général, et qui sera le moteur de croissance de l’économie mondiale au cours des prochaines décennies.» « Un accès plus facile à une zone de chalandise plus large signifie qu’il existe un énorme potentiel pour développer le hub de Hong Kong. La connectivité étendue vers et depuis la région en plein essor de la Grande Baie, directement depuis Hong Kong, offre à la ville d’énormes opportunités de croissance. »

 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai

Cathay Pacific salue le gouvernement pour faire de Hong Kong une plaque tournante de l’aviation

10 octobre 2021
Cathay Pacific se félicite de la confiance et de l’engagement du gouvernement de Hong Kong envers le statut de Hong Kong en tant que plaque tournante internationale de l’aviation, comme indiqué dans le discours politique de 2021 prononcé par la directrice générale du gouvernement de Hong Kong, Carrie Lam.

Communique : « Cathay Pacific est fièrement la compagnie aérienne nationale de Hong Kong depuis 75 ans, période au cours de laquelle nous avons vu et contribué de manière significative au développement de notre ville natale en une plaque tournante internationale de l’aviation et de la logistique », a déclaré Le PDG Augustus Tang. « Nous partageons la confiance du gouvernement et du chef de l’exécutif que ce statut peut être consolidé et amélioré, en tirant parti de l’avantage géographique de Hong Kong, de son expertise en gestion et de son vaste vivier de talents.»

« Nous attendons avec impatience la mise en service l’année prochaine de la troisième piste et l’achèvement complet du troisième système de pistes en 2024, ce qui augmentera considérablement la capacité et la compétitivité de l’aéroport international de Hong Kong. Les divers projets d’expérience des passagers et de logistique haut de gamme entrepris par l’Autorité aéroportuaire de Hong Kong permettront également d’améliorer encore l’efficacité et les capacités de notre hub. »

Cathay Pacific se félicite des nombreuses initiatives visant à renforcer la connectivité entre Hong Kong et la Région de la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao, ce qui profitera grandement à l’industrie de l’aviation dans l’ensemble de la région. En particulier, la compagnie aérienne soutient la création prévue d’un cluster industriel aéronautique haut de gamme à Zhuhai ainsi que les efforts de la Hong Kong International Aviation Academy pour aider à développer les talents liés à l’aviation pour Hong Kong, Zhuhai et la région de la Grande Baie.

M. Tang a ajouté : « Hong Kong occupe une position inégalée dans la région de la Grande Baie, une région qui présente de merveilleuses opportunités pour la plaque tournante de l’aviation de Hong Kong et Hong Kong en général, et qui sera le moteur de croissance de l’économie mondiale au cours des prochaines décennies.» « Un accès plus facile à une zone de chalandise plus large signifie qu’il existe un énorme potentiel pour développer le hub de Hong Kong. La connectivité étendue vers et depuis la région en plein essor de la Grande Baie, directement depuis Hong Kong, offre à la ville d’énormes opportunités de croissance. »

C'est pas en poursuivant obstinément la politique du zéro-Covid et en gardant les frontières fermées que HK deviendra une plaque tournante du transport aérien ...

L'aéroport traite actuellement un peu plus de 2 000 passagers par jour (contre 200 000 avant Covid :eek: )

Et encore, il faut tenir compte du fait qu'il y a systématiquement près de 2 x plus de départs que d'arrivées. (en septembre, en moyenne 786 arrivées pour 1468 départs)
C'est d'ailleurs un phénomène qui mériterait d'être traité dans le sujet HK/Manifestation/Loi sur la Sécurité Nationale.
En effet, le solde arrivées-départs est systématiquement négatif tout au long de l'année. Cela s'explique principalement par 2 facteurs :
1) une partie des Hongkongais a choisi d'émigrer vers des cieux plus cléments en raison de la loi sur la Sécurité Nationale, de l'élimination des partis d'opposition dans la vie politique, du musèlement des voix critiques à l'égard du gouvernement de HK et du gouvernement central
2) une partie des expatriés (et des sociétés étrangères implantées à HK) trouve que les conditions (fermeture des frontières, quarantaines absurdement longues) et le climat politique (loi SN, censure) et économique (perte de l'avantage de proximité avec la Chine pour le business, vu la fermeture de la frontière Mainland) ne sont plus propices aux affaires, et du coup préfèrent se relocaliser à Singapour ou à Dubaï.

Nombre de passagers / jour 2021 (arrivées et départs)
HKIA1.jpg

Solde arrivées-départs :
HKIA2.jpg

Source : https://webb-site.com/dbpub/hkpax.asp?t=1&p=1