1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

démission emploi actuel pour VIE > procédure ?!

Discussion dans 'Visa Chine' créé par lulukstaniette, 21 Novembre 2011.

  1. lulukstaniette

    lulukstaniette Membre Silver

    Inscrit:
    19 Octobre 2011
    Messages:
    396
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +19 / -0
    Bonjour,

    J'aimerais savoir si des personnes sont ou on été dans la même situation :help::

    mon ami a été choisis pour un VIE, l'entreprise lui a dit que c'était tout bon. La procédure d'affectation à UBIFRANCE touche à sa fin, l'affectation devant être prononcé début décembre. Cependant, il n'y a aucun contrat de signé avec l'entreprise, et mon ami est en CDI dans une autre entreprise actuellement. Il compte bien laisser cet emploi pour partir en Chine, mais ne comptait pas démissionner avant d'avoir signé le moindre contrat avec la société.
    Il y a eu plusieurs échanges par mails et appels depuis 1 bon mois entre mon ami, UBIFRANCE et la société sur les risques non négligeables de quitter son poste sans en avoir un d'assuré derrière, du moins au regard de la loi. UBIFRANCE a donc fourni une attestation que je qualifierais presque de "bidon", parce que devant la loi elle ne servirait pas à grand chose! Aujourd'hui, après tout ca, la société dit ne pas comprendre les réticences de mon ami à quitter son emploi actuel (par rapport au préavis qu'il aurait à faire). Elle lui certifie que tout est engagé, qu'il ne peuvent plus faire machine arrière, qu'il n'a pas à s'inquièter et qu'il peut démissionner sans souci ... o_O
    N'est ce pas logique que d'assurer ses arrières .. si la société, demain, subit un plan social ou n'importe quoi d'autre, et que les emplois sont gelés ?!

    Est ce qu'en général les VIE se déroulent comme ca ? Est ce que la société de devrait-elle pas délivrer une promesse d'embauche en attendant de signer ?

    Merci beaucoup !!
     
  2. Légion

    Légion Membre Bronze

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Messages:
    13
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,

    J'ai été exactement dans la même situation récemment. J'avais quelques réticences à poser ma démission (CDI, préavis de 3 mois, préavis de logement 3 mois).
    J'en ai donc parlé très rapidement à la société qui me proposait le VIE.
    Ils m'ont donc envoyé un CDI signé ou il est écrit que je travaille à Shanghai (les dates et le salaire sont les mêmes que le contrat VIE).
    Ce document est temporaire, factice, en attendant d'avoir le contrat VIE officiel.
    C'est une petite garantie, mais s'il n'y a pas un minimum de confiance entre les futurs employeurs et le salarié, pourquoi s'engager, même verbalement ?

    M'est avis que ton ami va vers des gros soucis si il ne pose pas immédiatement sa démission.
    À un moment il va bien falloir qu'il choisisse : soit le VIE, soit le CDI.
    Il me semble qu'il n'y a que 15 jours de validité pour le VISA pour pouvoir entrer sur le sol chinois.
    S'il part au dernier moment sans respecter son préavis, il risque de finir aux prud'hommes avec obligation de rembourser les mois chômés.
    S'il respecte le préavis, il pourrait ne plus avoir le droit de rentrer en Chine si le visa est expiré.
    S'il attend trop, d'autres candidats pour le VIE se montreront peut être plus motivés.

    De toutes les façons, on ne signe pas un contrat pour aller en Chine avec une entreprise si on pense qu'elle va avoir des soucis financiers.
    Question de bon sens.
     
    #2 Légion, 21 Novembre 2011
    Dernière édition: 21 Novembre 2011
  3. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 636
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 405 / -10
    Quand bien meme il quitterait son CDI pour un autre CDI, rien ne lui garantirait qu'ils serait gardé au terme de la période d'essai...

    Il y a un moment ou tu dois accepter de prendre le risque... ou alors il peut faire le choix de rester dans son entreprise actuelle mais il n'aura jamais la garantie à 100% de rien...
     
  4. soalone

    soalone Membre Bronze

    Inscrit:
    24 Novembre 2010
    Messages:
    72
    Ratings:
    +0 / -0
    J'ai également été dans la même situation.
    J'ai démissionné tôt car il me fallait 3 mois de préavis. Le contrat VIE est arrivé 2 semaines avant mon départ et j'ai été dans le flou pendant 2 mois.
    Simplement, ma nouvelle société me semblait tout à fait correcte et je n'ai pas eu trop de doute.
    Par ailleurs, en cas de problème, j'avais un "backup" avec un autre CDI.
     
  5. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    Salut, j'ai aussi été dans une situation similaire... Il faut savoir qu'il n'y a pas que des sociétés sérieuses qui proposent des V.I.E. donc autant se méfier et donc ton ami a tout à fait raison et est dans son bon droit...

    Pour ma situation, je suis parti en Chine, avec un pseudo contrat sans réelle valeure juridique, j'ai signé un contrat local avec un salaire équivalent à un V.I.E. mais sans la couverture sociale... Je devais basculer en V.I.E. 3 mois plus tard... 3 mois après, on me fait comprendre qu'il faut que j'oublie le V.I.E., je suis dans une J.V. Franco-chinoise, c'est le chinois qui finance et il est très hostile au V.I.E. et estime que je suis déjà trop payé... Plusieurs mois après, comme dans un cas d'école, le partenaire chinois encule à sec le partenaire français et moi je me fais mettre à la porte dans la foulée...

    Retour en France à la case départ et nouvelle recherche de V.I.E., 2 mois plus tard j'en ai trouvé un autre, aussi dans une J.V. mais cette fois-ci la société a l'air bien plus grosse et plus sérieuse, je commence une période de formation en France avec un contrat CDD de droit français. Mais je me fais planter le dernier jour de formation en France, le partenaire chinois refuse la présence dans 2ème V.I.E. français dans la structure en Chine et a réussi à faire plier le partenaire français...

    Nouvelle recherche et nouveau V.I.E. trouvé un mois après, je démarre de nouveau en CDD une période de formation en France, mais ce coup là c'est moi qui démissione, bien que la société est une très bonne société, suite à la mort d'un proche, j'ai une grosse baisse de moral et je ne me sens plus très apte à être parachuté absolument tout seul en Chine, sans vraiment de structure d'accueille pour aller défricher le marché au coupe-coupe... Et surtout j'ai eu une contre-offre d'un gros groupe pour lequel j'avais aussi postulé... Je leur explique la situation, ils me vont parvenir une promesse d'embauche dans la journée même et un contrat CDD quelques jours plus tard, étant encore en période d'essai, je démissione de la première société et part pour l'autre...

    ça fait maintenant 8 mois que je suis en V.I.E., j'adore mon poste et je ne regrette absolument pas mon choix, même si je déteste la ville ou je suis, mais ça c'est une autre histoire...

    Pour résumer, ton ami a tout à fait raison d'assurer ses arrières, si la société en question ne peut pas lui faire signer un CDD temporaire de quelques semaines en attendant que le V.I.E se mette en place officiellement (il faut toujours compter quelques semaines entre la remises du dossier, autres documents à rendre à Ubifrance et aussi la journée de formation à Ubifrance à Paris...), pour moi ça sent l'embrouille...
     
    #5 Zhu Li An, 22 Novembre 2011
    Dernière édition: 22 Novembre 2011
  6. lulukstaniette

    lulukstaniette Membre Silver

    Inscrit:
    19 Octobre 2011
    Messages:
    396
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +19 / -0
    Bon et bien après toutes ces explications, mon ami s'est lancé après avoir eu la nouvelle société au téléphone ce matin, qui lui a expliqué qu'elle ne pouvait lui fournir de "contrat en attendant" ou de promesse d'embauche, et tout en lui assurant qu'il n'y aura aucun problème et que tout se déroulera comme prévu .. advienne que pourra, il faut bien prendre des risques. Et comme tu expliquais pour ta situation soalone, la société à l'air correccte donc bon. C'est juste une situation qui va pas être confortable et qui va avoir tendance à stresser mon ami.
    Merci à tous en tout cas !
     

Partager cette page