1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Comment est propagée la pensée unique

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par mehdi, 16 Novembre 2011.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    Ce n'est pas un problème d'égo mais de traduction, il ne parle pas de "bonne opinion", mais d'"honest opinions",et il finit par "Our talents, our possibilities and our lives are all the property of other men. We are intellectual prostitutes" ce qu'il veut dire par là,c'est qu'il ne peut pas écrire ce qu'il pense mais ce que pensent les propriétaires des journaux, un peu comme en France où le journaliste fait de moins en moins de travail d'investigation en relatant seulement les faits un peu comme un "journaliste" sportif. Malheureusement pour eux , il y a un internet où beaucoup de scientifiques, d'historiens, économistes etc ont des blogs où l'on a accès directement aux sources sans passer par ses pigistes. On pourrait aussi citer des mecs comme Schneidermann qui ont préféré garder leur indépendance en créant leur propre site parce qu'ils en avaient marre de se justifier auprès de leur direction à cause de certains sujets dits sensible.
     
  2. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 413
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 145 / -7
    Tu écris et lit beaucoup mais je ne suis pas sur que tu comprends tout...
    Merci pour l'absence de pensée, tout en subtilité.
    Pour ton info, ta traduction est pourrie.
    Citation initiale en anglais ici.
    Il n'utilise que l'adjectif "honest" avec opinion. Donc il n'y a pas de cette notion de "vrai" ou "bonne" comme tu le dis. Il parle d'opinion sincère, honnête, franche. Et bonne n'est pas synonyme d'honnête...
    Superbe manipulation d'une citation.

    Tu serais pas un noniste toi à manipuler les faits comme cela?

    "There is no such thing, at this stage of the world’s history in America, as an independent press. You know it and I know it. There is not one of you who dare write your honest opinions, and if you did, you know beforehand that it would never appear in print. I am paid weekly for keeping my honest opinions out of the paper I am connected with. Others of you are paid similar salaries for similar things, and any of you who would be foolish as to write honest opinions would be out on the streets looking for another job. If I allowed my honest opinions to appear in one issue of my papers, before twenty-four hours my occupation would be gone. The business of the journalist is to destroy the truth, to lie outright, to pervert, to vilify, to fawn at the feet of Mammon, and to sell his country and his race for his daily bread. You know it and I know it, and what folly is this toasting an independent press? We are the jumping jacks, they pull the strings and we dance. Our talents, our possibilities and our lives are all the property of other men. We are intellectual prostitutes."
     
  3. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    On ne vas pas se prendre le choux pour sa ...??!!
    Pour moi, honnête , bonne, sincère ect... c'est du pareil au même !
    La aussi on pourrais se demander pourquoi son opinions serais plus honnête que celle que lui impose sa rédaction...bref , on n'en finis plus ?
    Ce que j'ai comprit, c'est que l'on leur demande pas justement "une opinions personnel sur le sujet, quel soie bonne , mauvaise, honnête , sincère ect.." , ils écrivent ce que l'on leur demandent d’écrire et sa s'arrête la.

    Apres , il est vrais que il y a tout un travail de recherche a faire en amont, et comme tu le precises (Breizh In China) , pourquoi leurs opinions(journaliste) serais plus " HONNÊTES " que celles qu''ils leurs ai imposer
     
    #23 NEUF, 18 Novembre 2011
    Dernière édition par un modérateur: 18 Novembre 2011
  4. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Breizh :

    tu vois des "manipulations" et des "subtilités" et sans doute des insultes là où il y n'y a pas à en voir de ma part. J'ai pris le texte en français et ne suit pas allé voir le texte en anglais, anglais que je ne maitrise pas d'ailleurs. Et je ne parlais pas spécialement de toi, mais de nous tous qui vivons dans le même monde...
    Tu t'énerves pour rien comme d'habitude, et t'attache à des détails pour ne pas parler du fond du problème que nous avons abordé ici sous de multiples aspects, de la même manière que tu le faisais d'ailleurs sur le topic consacré à la sécurité sociale et la dette publique.

    Continue à faire ton rageux, pour ma part tu n'existes plus.

    Salutations l'ami.
     
  5. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    @boriso : t'as vraiment des idées intéressantes sur la question. Je suis de la fin des années 70, donc pas eut de cours là-dessus non plus. Je me basais sur un vieux manuel scolaire dégotté dans une bourse aux vieux livres, utilisé en cours élémentaire dans les écoles publiques et conservé par l'élève d'une classe à l'autre. Je comptais simplement feuilleter quelques pages arrivé chez moi mais j'ai finit par le lire en entier sur plusieurs jours.

    C'est incontestable. Absence de morale => chacun contre tous => société qui se fait bouffer par les intérêts privés les plus gros. J'en suis tellement convaincu que j'ai de plus en plus envie de creuser pour savoir ce qui s'est vraiment passé idéologiquement dans les années 50-70… Est-ce simplement mai 68 ? Et d'où vient 68 ?
     
    #25 Legume28, 18 Novembre 2011
    Dernière édition: 18 Novembre 2011
  6. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Est-ce à dire que la Belgique (qui est sans gouvernement) est anarchiste ?
     
    #26 Legume28, 18 Novembre 2011
    Dernière édition: 18 Novembre 2011
  7. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 413
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 145 / -7
    Je te réponds à toi, car Boriso vient de m’assassiner ...

    Quand on débat, surtout à l'écrit, le sens des mots est important.
    J'avais réagis sur le fait qu'un journaliste puisse juger les "bonnes" + "vraies" opinions, d'après la citation fournie. Je trouvais un peu fort de café que quelqu'un puisse décréter ce qui est bon et vrai et ce qui ne l'est pas.
    Avec la version originale, on a des opinions honnêtes, sincères personnelles. Là, pas de soucis. Le sens globale de la citation a changée.
    Pour revenir au journaliste, on leur demande de relater des faits, d'analyser, de montrer des éclairages différents, mais perso je m'en tamponne de son opinion. Quand je lis un journal, je veux des informations, pas des opinions. Eventuellement, il y a l'edito, ou les lettres ouvertes. Mais un article de journal ne doit pas contenir l'opinion du journaliste.

    Pour enfoncer le clou sur le sens des mots, un raciste qui dit : "les arabes sont que faineants voleurs violeurs ..." expriment une opinion personnelle/franche/honnête/sincère. C'est SON opinion. Mais ce n'est ni vrai ni bon...

    Vous débattez énormément mais si vous ne faites pas attention au sens des mots, vous allez tourner en rond.
     
  8. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Tu as tout a fais raison que le sens des mots ont leur importance, et surtout comme tu le précises, "a l’écrit" .
    Une bonne leçons que je retiendrais a l'avenir et mes plates excuses de n'avoir pas vérifier le texte original !

    Par contre, je ne comprend pas ce-ci qui est en opposition a ce débat :
    Relater,analyser, éclairages différents dans l'optique du quotidien ! Le journaliste n'est pas l’âme de ce métier ?
    Je n'arrive pas a saisir , sa a l'air d’être contradictoire

    La sa voudrais dire que l'on a remplacer le journaliste par une secrétaire et comme outils de travail, on lui donne un pc équipé de Windows worlds , excel pour les states et REUTERS qui tourne en boucle depuis un bureaux dans le 8eme?
     
  9. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    Encore plus dans la traduction.

    Ben oui c'est ça un journaliste, c'est pour cela que je critique souvent leur boulot surtout les journaux soi disant réputés comme "le monde", de la merde en barre et je remercie les blogueurs et autres forumeurs de nous informer réellement de ce qui passe dans ce monde et contrairement à tous ces journaux où toutes les infos vont dans le même sens (le canard un peu à part), il est possible sur internet de recouper les infos, primordial pour la diffusion.
    Comme dirait l'autre les journalistes c 'est ça : [video=youtube;y-KhLsbMwEQ]http://www.youtube.com/watch?v=y-KhLsbMwEQ&feature=related[/video]
     
  10. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Purification idéologique en France

    Purification idéologique en France

    De culture anglophone, j’avais une vision quelque peu idéaliste des anarchistes. Pour moi, le sigle « CNT » évoquait surtout « L’hommage à la Catalogne » de George Orwell, les héritiers des martyrs de la République Espagnole, des gens d’une générosité capable d’inspirer une société plus libre, plus fraternelle, sans haine et sans contrainte…

    En m’aventurant pour la première fois au siège de la CNT de la rue des Vignoles, dans le 20ème arrondissement de Paris, je m’attendais vaguement à voir un assemblage quelque peu bigarré de jeunes rêveurs d’un monde meilleur encouragés par de gentils vieillards aux yeux étincelants d’une sagesse acquise le long d’une vie consacrée au service de l’humanité.

    J’exagère, mais pas beaucoup. Au moins, l’exagération sert à mettre en valeur ma surprise au contact avec la réalité.

    « Le débat va commencer » disait-on lorsque j’entrai dans une salle déjà pleine. Cent cinquante personnes peut-être. Premier élément de surprise : pas de vieillards. Des jeunes gens, moins de filles, tous « d’âge militaire » - je pensais ainsi non seulement à cause de la tranche d’âge apparente de l'auditoire mais aussi à cause de son aspect propret, en pleine forme, respectueux envers l’orateur. On aurait cru voir des recrues écoutant les instructions de leur supérieur.

    Deuxième élément de surprise : l’orateur, un certain Michel Briganti, venu pour présenter son livre sur « la Galaxie Dieudonné », a parlé seul pendant plus d’une heure et demie sans interruption, sans applaudissements, sans bruit d’approbation ou de désapprobation. Il débitait « sa vérité », comme on dit de nos jours, sans arrêt ! Et on l'écoutait, silencieux. C’est cela « l’anarchisme » ?

    Evidemment tout cela est superficiel, c’est la forme. Venons-en au fond. C’était cela le plus étonnant.

    Ou plutôt l'absence de fond.

    Je prenais des notes, pressée de saisir la substantielle moelle de son discours. Il précise : le titre de son livre fut choisi par l’éditeur, il ne s’agit pas en réalité de « galaxie », mais de « nébuleuse ». Ce qui reste… nébuleux.

    Le style de l’orateur est très particulier. Sur un ton monotone mais très aimable, il entame une phrase … et puis sans la terminer l’abandonne pour une autre phrase. C’est un style pointilliste. Une vaste noyade de poissons. Les poissons ont des noms. Ce sont des personnes que Briganti trouve coupable de quelque chose, bien qu’il ne soit pas toujours très clair de quoi. De choses différentes, mais finalement pareilles, ou non, qui sait ? Oui, certains sont « de l’extrême droite », d’autres sont « complotistes » (mais on ne précise pas de quel complot il s’agirait). Ils sont « anti-sionistes », avec entre parenthèses un généreux « ils ont le droit , comme vous et moi, peut-être », sauf que, quand eux sont anti-sionistes c’est qu’en réalité ils sont antisémites, bien sûr. Ces ennemis sont tous différents, mais tous ennemis car tous ensemble (dit-il) dans cette galaxie qui est une nébuleuse… « dangereuse ».

    En effet, certaines de ces personnes étaient réellement liées au comédien Dieudonné au moment de la « Liste anti-sioniste » que celui-ci a menée pour les élections européennes de 2009. Mais d’autres n’avaient rien à voir avec tout cela. « On n’a jamais voulu jouer l’amalgame » dit Briganti, souriant, et le faisant en citant là-dessus deux noms qui n’avaient rien à voir avec cette liste. Eux sont donc des « militants de la confusion, des confusionnistes… des imposteurs. »

    Une heure et demi de ce que nous autres anglophones appelons « guilt by association ». C’est quoi en français ? Liaisons dangereuses ? Délation ? Début d’inquisition ?

    Enfin, le modérateur, qui n’avait rien modéré, dit qu’on peut poser des questions. Au fond de la salle, un homme lève la main et dit qu’il a trois petites questions. Peut-être parce qu’il est noir, le seul noir dans la salle, il précise qu’il est Français.

    Sa première question : « Est-ce que vous avez rencontré Dieudonné ? » La réponse est simple : Non. Mais Briganti en profite pour parler encore quelques dix minutes, en expliquant pour la énième fois qu’il n’a pas écrit un livre sur Dieudonné, bien qu’il a tout lu sur lui, mais sur le danger de ses accointances réelles ou supposées.

    Deuxième question, enfin : « Accepteriez-vous de débattre avec Dieudonné ? » La réponse est rapide et sans appel. « Non ! » Et il insiste : « on ne débat pas avec l’ennemi, on le combat ! »

    C’est le mot de la fin, sauf que l’auditeur pose sa troisième question : « Puisque vous savez tout sur Dieudonné, combien de procès a-t-il gagné et combien a-t-il perdu ? » (Il s’agirait de procès pour incitation à la haine raciale). Il n’aura pas de réponse précise, et il part en insistant que « le débat c’est la base de la démocratie ».

    Mais Briganti aura naturellement le dernier mot, répété : « On ne débat pas avec l’ennemi, on le combat ! »

    Voilà la conclusion d’un « débat » chez les anarchistes. Sous prétexte de dénonciation de « l’imposture » et du « confusionnisme », on a eu droit à une démonstration de confusionnisme extraordinaire et à une double imposture : l’imposture de représenter l’héritage de la CNT et de mener « un débat ».



    En effet, Briganti, ainsi qu’un réseau d’activistes de l’Internet s’appelant « antifascistes », se donnent la vocation non seulement de désigner « l’ennemi » (de qui au juste ?) et de refuser le débat avec celui-ci, mais aussi d’empêcher que cet « ennemi » puisse lui-même débattre avec qui que ce soit.

    La veille de la conférence-débat de Briganti, ces puristes ont réussi à empêcher l’auteur d’un autre livre de tenir une conférence-débat sur son livre à lui. Le 9 novembre, Michel Collon est venu de Belgique à Paris pour présenter son dernier livre, Libye, Otan et Médiamensonges, à la Bourse du Travail. Mais au dernier moment, la Confédération Générale du Travail, qui gère ce centre de réunions syndicales, a annulé la présentation, en cédant aux pressions d’un petit groupe obscur de militants « antifascistes ».

    Celui-ci a crié victoire sur le site « antifa » Conspis hors de nos vi[ll]es <http://conspishorsdenosvies.wordpress.com/> :
    « Michel Collon chassé de la Bourse du Travail : ce n’est qu’un début !
    « Le Collectif de syndicalistes antifascistes Missak et Mélinée se félicite de la décision des syndicats gérant la Bourse du Travail de Paris et de la CGT d’avoir annulé la conférence prévue avec l’intellectuel confusionniste Michel Collon. La venue d’un tel personnage aurait en effet donné un très mauvais signe aux militants – souvent sincères, hélas ! – qui se laissent abuser par les thèses confusionnistes, à l’heure où l’extrême droite cherche à séduire tout un pan du mouvement ouvrier par l’adoption de discours à caractère social. »

    « …l’annulation de la conférence du faux ami Michel Collon nous semble envoyer un signe fort en ce sens et constituer le premier pas vers une prise de conscience que nous espérons générale, dans la mesure où Collon, loin d’être aussi insignifiant qu’on peut à première vue le penser, est un symbole de ce confusionnisme malsain qui profite à l’extrême droite et un intellectuel encore malheureusement très écouté dans certains milieux militants. »

    Michel Collon donc est « confusionniste ». C’est exactement ce que Briganti a dit de lui devant la CNT. Donc l’ennemi. Donc on ne débat pas avec lui, on le combat.

    C’est quoi « confusionniste » ? La description qu’ils donnent pourrait très bien s’appliquer aux « antifas » eux-mêmes : « Les oripaux [sic] sociaux qu’ils aiment adopter ne doivent pas cacher leur seule ambition : se mettre au service des dominants afin de sauver la domination, en particulier lorsque cette dernière entre en crise. Cela s’est déjà vu par exemple dans les années 1930, et c’est à ce phénomène que nous sommes de nouveau confrontés aujourd’hui. »

    Dans les années 1930, il y avait bien des fascistes qui se vantaient de l’être. Ils traitaient les gens de gauche comme « l’ennemi » avec qui « on ne débat pas ! on combat ! » Quel meilleur « confusionnisme » aujourd’hui que de se dire « anti-fasciste » et de traiter les gens de gauche comme « l’ennemi fasciste » ?

    On n’a pas besoin d’être fasciste pour être « combattu » par les antifas, loin de là, mais peu de leurs cibles sont aussi clairement marquées à gauche que Michel Collon, marxiste proche du Parti du Travail de Belgique, auteur et militant qui dirige sa propre entreprise d’information, avec un site Investig’Action et la publication de livres spécialisés dans la dénonciation des « médiamensonges », surtout en ce qui concerne les guerres menées par l’Otan. Qu’a-t-il donc fait de politiquement incorrect pour être repéré par ces limiers de la pensée ? Elémentaire : il est, selon eux, coupable de « soutien à des régimes autoritaires ». Traduction : il s’oppose aux « guerres humanitaires » menées par l’Otan. Car, comme on le sait, lorsque l’Otan mène une guerre, c’est toujours contre un « régime autoritaire » … donc s’opposer aux guerres menées par l’Otan signifie « soutenir des régimes autoritaires ».



    Mais revenons à ce site Conspis hors de nos vi[ll]es et ses réalisations. Le 7 juin, ce site a félicité les militants « anarchistes libertaires » de Lyon d’avoir persuadé Radio Canut d’annuler une interview programmée avec François Asselineau, ancien haut fonctionnaire et conférencier muni d'une documentation impressionnante qui a fondé son propre parti d’opposition à l’Union Européenn .

    Encore quelqu’un avec qui on ne débat pas ! on le combat ! Et on le combat comment ? En faisant pression, au nom de l’antifascisme, sur les médias et les organisateurs pour qu’ils réduisent au silence les quelques libres penseurs qui troublent le calme plat du conformisme idéologique français.

    Hors de nos villes ! Hors de nos vies ! Cela signifie quoi, ça ? Rien d’autre qu’une tentative de purification idéologique.

    Et sur quels critères ? Derrière l’écran de fumée des « conspirationnistes » sans conspiration et des « confusionnistes » qui tentent de dissiper la confusion ambiante, on discerne les hérésies visées.

    1.
    Toute critique fondamentale de l’Union Européenne, assimilée au « nationalisme ».
    2.
    Toute opposition de principe aux guerres impérialistes, assimilée au « soutien des dictateurs ».
    3.
    Et finalement, toute défense de la liberté d’expression – intolérable aux purificateurs idéologiques.

    En filigrane dans la construction de cette triple hérésie se trouve l’accusation capitale de notre époque, prête à être jetée à la figure des mal-pensants : l’antisémitisme. En effet, aucune de ces positions n’est en soi le moins du monde antisémite. Mais on a le moyen de pratiquer la culpabilité par association :

    1.
    Si on manque d’enthousiasme pour l’Europe, on est nationaliste, donc fascisto-nazi, donc antisémite.
    2.
    Etre contre l’impérialisme des Etats-Unis et les guerres d’agression de l’Otan n’est qu’une forme voilée d’antisémitisme.
    3.
    Défendre la liberté d’expression implique la liberté d’expression de tout le monde, y compris des négationnistes et des antisémites. Donc on est antisémite.

    Tout cela fait partie de la doctrine du philosophe français le plus célèbre du moment, l’ineffable Bernard-Henri Lévy, parrain du Conseil national de transition de la Libye. Cela fait 35 ans qu’il prêche dans ce qui est devenu un désert de la pensée. La France, c’est le fascisme ! L’idéologie française, c’est Pétain, c’est l’antisémitisme ! Français méfiez-vous de vous-mêmes ! Lorsque vous critiquez le capitalisme, ou l’Amérique, ce n’est qu’une façon détournée de haïr les juifs. La seule voie de salut est donc de vous taire et de suivre les Etats-Unis et Israël dans leur guerres pour apporter la démocratie aux peuples arriérés de la terre.

    La plupart des Français ricanent du dandy. Combien de divisions BHL a-t-il ? Et quelle surprise : il en a beaucoup, sous les drapeaux de l’Otan. Et en France, pour faire de la purification idéologique, il a quelques forces spéciales, quand même, sous le drapeau de la CNT et de l’anarchisme. Le drapeau noir et la chemise blanche, dans la même croisade avec la Bannière étoilée, pour le nouvel ordre mondial. C’est enfin la France qui gagne !

    (Puisque je m’intéresse plus aux idées politiques qu’à la dénonciation des personnes, je m’abstiens de nommer les cibles des antifas – je leur laisse ce plaisir – ou de spéculer sur l’identité obscure des lanceurs d’anathème.)



    Source : michelcollon.info
     
  11. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Budget 2012, le Sénat vote 30 milliards d'euros de recette supplémentaire (et passe à la trappe quantité de mesurettes de Sarkozy)

    Lien :
    http://www.boursorama.com/actualite...plementaires-c88047a0a494bb24b549e907bcbb831d
    ou
    http://www.lexpress.fr/actualite/po...uros-de-recettes-supplementaires_1054439.html


    En avez vous entendu parlé ?
    Même si au final, c'est l'Assemblée qui aura le dernier mot, l'information est extrêmement importante pour plusieurs raisons :
    D'une part on voit qu'avec simplement quelques mesures, sans aller jusqu'à sortir du système actuel (retour à la situation avant la loi de 1973 pour sortir de l'endettement de l'Etat vis à vis des banques privées, et retour aux barrières douanières protectrices comme c'est le cas ailleurs pour protéger notre marché et lutter contre toutes les formes de dumping), on voit qu'on peut trouver de l'argent très facilement. Et pour une fois, c'est chiffré, c'est clair, c'est net.

    D'autre part on voit ce qu'aurait pu donner une assemblée à majorité de gauche (c'est à dire pas façon Hollande DSK Jospin bien sûr), comme l'est plus ou moins le Sénat actuellement.

    Ce permet donc de poser deux choses très importantes :
    _relativiser l'importance de l'élection présidentielle : si les deux chambres sont à gauche, un Sarkozy comme président serait totalement muselé et obligé d'appliquer les lois. Surtout car les chambres seraient soutenues par la pression populaire.
    _redire l'importance du vote concernant l'élection des députés.


    Je place cette information sur ce topic de la pensée unique, car même si je ne réside pas en France, je n'ai pas l'impression que l'info a été relayé, ou si peu. (alors qu'on relaye quantité de connerie en boucles dans des journaux comme LeMonde).
    Pourtant on voit que d'autres solutions sont possibles.

    Surtout lorsqu'on apprend que la plus grosse part des 30 milliards trouvés viennent des dispositions sur les LBO. Et qu'un LBO n'est qu'une opération d'achat d'entreprise viable visant à sucer tout le fric qu'on peut en tirer, au profit de ceux qui rachètent, et de laisser l'entreprise complètement vidée, nettoyée, qui la plupart du temps finira soit par être délocalisée soit par disparaître.

    Compte rendu très instructif des débats :
    http://www.senat.fr/basile/visio.do...&tri=dd&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

    Je termine par la réaction de Pécresse, Ministre du Budget :
    "Il n'y a pas d'alternative à la politique du gouvernement. Si votre contre-projet était appliqué, il précipiterait la France dans une crise" s'est-elle écriée.

    : imposition de la pensée unique, rejet du débat, contradiction totale avec son propre discours qui est de dire que justement, on est en pleine crise. Risible.
     
  12. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 183
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    Et sur les bernard l'hermite ,il y a une proposition de loi concernant le port de la burka coquille , pour les femelles ?

    Ce serait la moindre des choses ...
     
  13. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Concernant les berbards l'hermite, ils en parlent dans la vidéo complète postée par Zinzin "l'encerclement, la démocratie dans les rets du néolibéralisme". Les liens sont dans le deuxième post de ce fil de discussion. (ici le youtube : http://www.youtube.com/watch?v=xQNKa9m4M00 )
     
  14. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Boriso, je résume : le Sénat, qui est majoritairement de gauche, est parvenu à trouver un projet pour 30 milliards d'euros d'impôts supplémentaires, non en imposant les couches populaires, mais en imposant de façon très nette les couches supérieures.

    Ce qui dit en un mot, me paraît acceptable. Donc on est d'accord sur ceci, me semble-t-il.

    Pour en venir au sujet (comment est propagée la pensée unique), je partage aussi ton regret que les questions législatives ne soient pas davantage consultées. Mais ! Il me semble que c'est ce dont est demandeur le public. L'abondance d'infos que nous connaissons depuis l'avènement des nouveaux media contribue certainement à la soif de simplification. On demande des symboles, des leaders, des figures simplificatrices.

    Les chambres parlementaires, elles, sont un peu le contraire. Il faut se poser la question : pourquoi commence-t-on à s'intéresser à quelque chose d'a priori aussi barbant que le processus législatif ? Evidemment parce qu'on pense que cela fait une différence. Les avantages et inconvénients, lorsqu'on a compris certains faits, s'inversent, de telle sorte qu'on est plus en mesure de se désintéresser de ces sujets. Il faudrait donc identifier et comprendre, par auto-analyse, quels faits exactement sont capables de bouleverser la balance du jugement, et les faire connaître de façon efficace, pour voir les symptômes que tu décris guérir, au moins en partie. Ce n'est en effet pas les media qu'il faut incriminer, mais bien l'absence de conscience chez l'audience que connaitre au moins partiellement ces sujets peu faire une grosse différence sur l'avenir.
     
    #34 Legume28, 27 Novembre 2011
    Dernière édition: 27 Novembre 2011
  15. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 413
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 145 / -7
    Bernard peut utiliser le 49-3
     
  16. Mathieu

    Mathieu Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Admin

    Inscrit:
    15 Octobre 2006
    Messages:
    5 634
    Localité:
    Shanghai, People Square
    Ratings:
    +1 403 / -10
    Sujet qui part de plus en plus offtopic... pour rappel : Bonjour Chine.

    Ce sous forum permet d'aborder certains sujets offtopic qui nous concernent malgré tout mais pas de partir constamment en offtopic...
     
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page