1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Comment est propagée la pensée unique

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par mehdi, 16 Novembre 2011.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
  2. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    #2 NEUF, 16 Novembre 2011
    Dernière édition par un modérateur: 20 Novembre 2011
  3. A_zhongshan_un_chti

    Inscrit:
    21 Octobre 2009
    Messages:
    1 010
    Ratings:
    +2 / -0
    Bonne réflexion.

    Intéressant.

    Un peu complexe tout de même, et un peu long.

    Pour ma part, peut être cynique, je pense qu'il faut que la population souffre
    :hell:et mange la m**** pour que les sociétés changent.

    Enfin, c'est vrai que l'Occident n'est pas idéal, mais tout de même, ça reste confortable, en comparaison avec le Monde.

    Puis dans les pays pauvres (inutile d'utiliser l’euphémisme << en développement >> ) , <<les solutions drastiques>>, c'est la dictature, la bâton & la mitraille.

    Alors, idéaliser les pays pauvres, je trouve ça quelques peu farfelus.
    Surtout que certains pays pauvres rêvent uniquement de devenir la nouvelle Rome, pour imposer leurs lois au Monde (Nouvelle Amérique)
    Il suffit de constater comment la Chine commence à se comporter avec ses voisins, Vietnam, Mongolie, Japon.
    C'est clairement la menace, d'abord économique, puis clairement pour le Vietnam, une menace militaire directe.

    Pour exemple, la fameux visa Sud Africain <<sucré>> pour le Dalaï lama.
    Ce n'est pas que les Sud Africains n'en voulaient pas, bien au contraire.
    C'est plutôt que Pékin a serré son biceps économique, alors les autorités Sud Africaines ont préféré ne pas délivrer de visa au Dalaï lama, que de prendre le risque de représailles économiques issues de Pékin.
    (Au passage, je ne soutiens pas une minute le Dalaï Lama, et si il est confirmé qu'il est responsable des immolations <<volontaires>> , son avenir est au tribunal puis en prison)

    En plus court, plus <<kool>>, plus simple:
    [video=youtube;Nynt7VrMBL0]http://www.youtube.com/watch?NR=1&amp;v=Nynt7VrMBL0[/video]

    Vous savez, bien des choses vont mal en Occident, mais s'il vous plaît, comparez avec le reste du Monde, et les siècles précédents, l'Occident et les Occidentaux bénéficent de conditions de vie honorables, avec bien des droits.

    L'idéal révolutionnaire malheureusement, a souvent porté des équipes de tyrans aux pouvoirs.
    Tyrans rouges, bien pire que leurs cousins capitalistes.
     
    #3 A_zhongshan_un_chti, 16 Novembre 2011
    Dernière édition: 16 Novembre 2011
  4. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    "Conditions de vie honorables" : vraiment l'impression que tu parles d'un hamster…
     
    #4 Legume28, 16 Novembre 2011
    Dernière édition: 17 Novembre 2011
  5. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    Ca fait qq millénaires qu'on bouffe de la merde, j'en ai l'estomac tout retourné.
     
  6. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Que dire Medhi ? Cette vidéo est une merveille comme on en trouve peu. Il faut regarder les trois parties.

    Les auteurs auraient pu aussi parler du Droit. Pourquoi n'enseigne t-on pas les rudiments du Droit à l'école, au collège, puis au lycée ?
    C'est bien trop dangereux. Comme c'est bien trop dangereux d'enseigner ce qu'est la différence entre l'économie et la finance. Comme c'est bien trop dangereux d'expliquer qu'on a tout les moyens d'adopter un système économique bénéficiaire sans mettre en même temps tout le monde dans la merde, il serait bien trop dangereux d'enseigner l'histoire du Droit, et notamment du Droit français ... et surtout les récentes pertes que l'on a subit et continu de subir avec l’ère Sarkozy (atteintes au droit du travail, au respect des libertés, à l'égalité, à la séparation des pouvoirs ((législatif, exécutif, judiciaire ET médiatique). On aborde toutes ces questions en détail, seulement avec une "petite" Capacité en Droit par exemple, qui donne le niveau BAC par équivalence, ouverte à tous, et qui est tout les ans remise en question par les hautes spheres, qui voient d'un mauvais œil que le clampin moyen sans aucun diplôme puisse accéder à la véritable connaissance. C'est pour cela que personne n'en fait la publicité d'ailleurs.

    Pour illustrer ta vidéo :
    "Quand le pillage devient un moyen d'existence pour un groupe d'hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage, et un code moral qui le glorifie. "
    Frédéric Bastiat (1801-1850), économiste politique

    Et un petit lien toujours sur la manipulation :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-presidentielle-de-2012-une-103935



    En relation, pour bien comprendre qui nous dirige :

    Du même posteur, il y avait déjà cette petite vidéo sur tout ce qu'il y a à savoir sur la dette, très instructive. Il faut prendre le temps de mettre sur ''pause'' pour bien regarder les documents qu'elle nous présente : http://www.youtube.com/watch?v=97GpA1lLstk&feature=related

    Un petit résumé de la crise actuelle voulu et orchestrée :
    http://www.youtube.com/watch?v=HNe5txTA-UA

    Une petite citation :
    "Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin ".
    Sr Henry Ford (1863-1947), fondateur de Ford


    Sur le topic de la conférence de Asselineau, on parlait des nouveaux dirigeants en Italie et ailleurs ;
    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...icle/les-nouveaux-dirigeants-europeens-104268

    Avec un Farage toujours au taquet :
    http://www.youtube.com/watch?v=hzGmOMoXf-Q


    Et voici ma pépite :
    http://www.youtube.com/watch?v=MW9zxFXj-IE Un petit film sur Goldman Sachs. Apparemment un documentaire diffusé sur canal plus ! (?) on progresse si c'est le cas ! Il faut passer les 13 premières minutes, après ça devient plus intéressant. (hormis un type qui n'as pas compris le 11 septembre, mais bon on ne peut pas être au courant de tout non plus). Ce documentaire à l'air tout tranquilou, il est moins radical que certains et envoie moins lourd, mais c'est aussi pour cela que je le poste : il est plus accessible pour tout le monde.

    Comme vous le comprendrez avec cette vidéo : la crise est dans leurs intérêts. Elle leur permet de tout racheter à bas prix : immobilier, service public qui seront privatisés, écoles, hôpitaux ect. plumer tout le monde et toujours plus s'enrichir, placer leurs pions, acheter les politiciens, le tout en dépensant toujours plus d'argent (qui sera très largement rentabilisé) afin de légitimer ce système et de le rendre incontournable.
    Tout est lié.
    La seule victoire possible pour nous, c'est à dire la large majorité, c'est la connaissance. La prise de conscience, répandre la connaissance, refuser ce modèle en n'y participant le moins possible, afin de l'aider à se péter la gueule, et voter intelligemment ... encore faut-il qu'on nous en donne l'occasion.


    Courage les amis, on a encore du travail à faire niveau information, aujourd'hui on en est à interdire des conférences d'intellectuels reconnus et inattaquables (sinon cela ferait bel lurette qu'on les aurait attaqué aux tribunaux); la dernière en date : Michel Collon à la bourse du travail de Paris y a quelques jours...

    Démocratie, liberté d'expression, toussa ... euh France ?
    :(


    Ps : si quelqu'un peut heberger le film : "l'encerclement, dans les rets du néolibéralisme". Pas la possibilité de l'acheter ici, ni de le voir. Faudrait l’héberger sur Uploading, en général ça passe sans V-P-N. Si c'est celui là que tu as mis Zinzin, merci mais c'est vrai que sans V-P-N on a pas accès à Uploadstation.


    ah oui et je suis tombé sur ceci qui semble bien coller avec le sujet, mais pas encore eu le temps de le lire (et c'est de 2004 donc ça a encore bien empiré depuis) :
    http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/eh/f/cause/lectures/Grognet.htm
     
    #6 boriso, 17 Novembre 2011
    Dernière édition: 17 Novembre 2011
  7. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Effectivement celle de Farage est fort à propos, mais je me demande combien de temps ils vont encore le tolérer.

    [video=youtube;hzGmOMoXf-Q]http://www.youtube.com/watch?v=hzGmOMoXf-Q[/video]
     
  8. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
  9. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Oui , c'est bien celui-la.
    Je suis en train de les héberger sur uploading, mais c'est très long.
    Il y a 2 vidéos , le film est un complément
     
  10. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Traiter les ..... de charlatan, voila a quoi l'on s'expose, et ce a tout les niveaux (les intouchables).
     
  11. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Paragraphe intéressant.

    Je pousserai bien l'analyse au délaissement de l'éducation civique et de même de la morale laïque mais je rentre là dans le registre éducatif et non plus relevant des techniques de manipulation (quoique). Bref, apprendre le droit est essentiel je suis d'accord.

    Mais il serait bon pour bien faire de commencer par la morale (mot plus vulgaire aujourd'hui pour les français que le mot "putain"). Je dis qu'il faut donc apprendre les choses de manière positive, eg : nos actions ont des conséquences sur les autres, pour que la société progresse ses membres doivent être responsables, avant d'apprendre le droit. Parce que "Voler est dangereux, tu risques de te faire arrêter" comme on l'apprend par nos parents ou par la télévision, c'est le meilleur genre de système pour créer un peuple craintif, hypocrite, dissimulateur, égoïste et indolent.

    Les cours de morale laïque des années 30 étaient remarquablement écrits : idées claires, humaines, sans angélisme, sans chauvinisme, avec une conscience philosophique, une maturité de l'auteur qui passe le savoir, strictement rien à voir avec les manuels scolaires d'aujourd'hui, essentiellement commerciaux.

    Le cours commençait par des principes pour les plus jeunes sur la famille, l'honnêteté, la responsabilité, puis continuait pour les élèves un peu plus âgés par de l'éducation civique (constitution, fonctionnement des chambres et du régime présidentielle), en passant par un peu de fiscalité et des notions de droit.


    Au nom de quoi supprimer tout cet enseignement a fait de nous des meilleurs citoyens ? Je me suis retourné la cervelle dans tous les sens, et à part me dire que les psychologues et décisionnaires des années 70 avaient le cerveau à l'envers je n'ai trouvé aucune réponse valable.
     
    #11 Legume28, 17 Novembre 2011
    Dernière édition: 17 Novembre 2011
  12. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    À New York, lors d’un banquet, le 25 septembre 1880, le célèbre journaliste John Swinton s’énerve quand on propose de boire un toast à la liberté de la presse :

    « Quelle folie que de porter un toast à la Presse indépendante !
    Chacun ici présent sait que la presse indépendante n’existe pas. Vous le savez et je le sais. Il n’y en a pas un parmi vous qui oserait publier ses vraies opinions. S’il le faisait, vous savez d’avance qu’elles ne seraient jamais imprimées.

    Je suis payé pour garder mes vraies opinions en dehors du journal pour lequel je travail. D’autres parmi vous sont payé pour un travail similaire. Si j’autorisais la publication d’une bonne opinion dans un simple numéro de mon journal, je perdrais mon emploi en moins de 24 heures. Un homme suffisamment fou pour publier la bonne opinion serait bientôt à la rue en train de rechercher un nouvel emploi.

    La fonction d’un journaliste est de détruire la vérité, de mentir radicalement, de pervertir le faits, d’avilir, de ramper aux pieds de Mammon et de se vendre lui-même, de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien ou ce qui revient au même, son salaire.

    Vous savez cela et je le sais. Quelle folie donc que de porter un toast à la presse indépendante. Nous sommes les outils et les vassaux d’hommes riches qui commandent derrière la scène. Nous sommes leurs marionnettes. Ils tirent sur les ficelles et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes. Nous sommes des PROSTITUÉS INTELLECTUELS. »
    (Cité dans : Labor’s Untold Story, de Richard O. Boyer and Herbert M. Morais, NY, 1955/1979.)
     
  13. NEUF

    NEUF Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Plusieurs fois en faisant des recherches sur divers sujet, je tombes sur des articles parlent de " L’école Libre" .

    Quelqu’un pourrait il m’éclairais sur ce sujet ?
    Merci
     
  14. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Merci pour cet article historique zinzin, ravi de te voir par ici ainsi que boriso. Non je ne connais pas le thème de l'école Libre.
     
  15. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 422
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 150 / -7
    Monsieur sait ce qu'est une BONNE opinion.... Joli ego.
    Si mon opinion ne correspond pas à ce qu'il définit de "bon", je pars en camps de reeducation ou je disparais juste?
     
  16. lsm79

    lsm79 Archange

    Inscrit:
    31 Décembre 2008
    Messages:
    1 244
    Localité:
    5ème périph
    Ratings:
    +182 / -0
    Merci boriso pour le lien d'agoravox sur la manipulation. Sur ce theme j'invite tout le monde a lire Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens.
    Bonne journee
     
  17. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0

    Excellent Légume. Je te rejoins tout à fait.

    Je suis trop jeune pour avoir connu cet enseignement, j'ai juste eu droit aux derniers cours d'éducation civique, avec un tout petit manuel très mince, dont c'était le professeur principal (de mémoire) qui devait nous faire l'ouvrir ... de temps en temps (en fait jamais). Le manuel était petit mais intéressant. Je me souviens l'avoir lu en détails par curiosité... et bien sûr 95% des élèves ne l'ont jamais ouvert. Enseignez la curiosité à vos enfants...

    De toute manière tout se recoupe : comme l'explique très bien la vidéo proposée par Medhi, l'économie et les finances telles qu'envisagées par les premiers penseurs célèbres, visaient à apporter un bénéfice à la société, et non à quelques un seulement pour pourrir le reste. C'est parce que ces penseurs, économistes ect avaient des valeurs morales fortes. La morale est le ciment indispensable à toute société. C'est ce qui permet aux hommes de savoir où avancer, pour quel objectif se battre. Car la vie est une lutte perpétuelle, il ne faudrait jamais l'oublier.
    On nous fait croire que les gens de gauches véritables sont des anarchistes, mais c'est archi faux ! Les plus grand anarchistes sont les oligarchies actuelles financières. Ils ne parlent que de "dérégulations, dérégulations" traduction : supprimer le Droit. Pas de Droit : anarchie. Et si on aborde ce sujet, on tentera alors de nous faire peur avec le spectre du "communisme" (qui n'a jamais été mis en pratique nulle part d'ailleurs, toutes les tentatives ont été sabordé par les Etats Unis), alors que sans aller jusqu'au communisme le principe de "l'Etat providence" était très viable et un modèle de société inventé par nous français déjà très louable.
    Ensuite on nous présente les vrais homme de droite comme des racistes patriotes (encore un mot érigé en gros mots). Mais c'est faux aussi : ces personnes (mouvances gaullisme) avaient eux aussi de très fortes valeurs morales, et un haut niveau de conscience nationale, humaniste ect. qui se retrouvait dans leur politique en France et à l'étranger (du moins bien d'avantage qu'actuellement où seul l'argent compte).
    Aujourd'hui on casse toutes les valeurs, à gauche comme à droite, en faisant peur aux gens, qui comme des moutons affolés deviennent paralysés. La pseudo gauche n'est plus au service du peuple et la pseudo droite n'est plus au service de l'Etat. Ils sont tous à la botte des financiers et de leurs propres intérêts. Ce n'est pas cela la politique ! (contrairement à ce que l'on voudrait nous présenter comme un fait naturel)

    Le Droit est basé bien évidemment sur ces valeurs morales (vidéo de medhi), sur notre Histoire, influencé aussi par ces penseurs économiste et s'applique à tout les pans de notre société, y compris le système financier.
    Enfin et c'est trrrrèèèès important à comprendre, le Droit se constitue sous la pression sociale. Il est la réponse aux revendications populaire, qui doivent normalement (rires) être captées par l'Assemblée Nationale et traduites par des lois.
    Pourquoi aujourd'hui ce n'est pas le cas ? Parce que l'Assemblée Nationale se retranche derrière les élections, et disent "vous nous avez élus, maintenant fermez vos gueules pendant 5 ans, nous on fait ce qu'on veut". Mais c'est un abus de pouvoir : ils ont été élus, pour représenter et défendre l'intérêt général (notion extrêmement importante en Droit, qu'on tente depuis quelques années d'associer à un gros mot, tout comme le mot "morale"), c'est à dire de la large majorité de la population. Pas pour faire n'importe quoi. Et si ce n'est pas ce que vous faites, nous pouvons manifester, faire grève, faire des pétitions, demander des référendums d'initiative 100% populaire (on notera qu'en France ce n'est pas le cas : on est un des pays encore une fois les moins démocratique là dessus ! Contrairement à la Suisse par exemple leadeur dans ce domaine).
    Le Droit est très important pour faire réfléchir les gens, leur faire prendre conscience de la manipulation médiatique dans laquelle on vit, de comment c'est construite notre société, c'est à dire uniquement par des luttes du peuple contre le pouvoir. Et surtout, pour redonner confiance aux personnes, comprendre qu'ils sont dans leur droit (moral et juridique) et arrêter de culpabiliser (principal tour de force du pouvoir aujourd'hui : culpabiliser et déposséder de l'information : informer de manière très superficielle, par bride, noyer ce peu d'information, et utiliser un verbiage compliqué si possible).

    C'est la seule raison pour laquelle le Droit n'est pas enseigné avant l'Université. Et si on veut apprendre ce droit à l'Université et poursuivre le cursus, il faudra se taper deux premières années horriblement chiantes, avec des jeunes profs de TD souvent rendus abrutis par une compétition acharnée au sein de l'Université, et carriéristes la plupart du temps, et avec une politique de sous-notation qui achèvera la plupart du temps de démotiver les élèves issue des classes populaires qui arrivaient tout naifs, crédules "pures" et tout content de suivre des cours de droit à l'Université. Ce n'est qu'en troisième année que les choses plus intéressantes commencent. Et de plus seuls ceux qui font un cursus plus ou moins juridique auront des cours de droit.

    Capacité en Droit ! Je la recommande à tout le monde, le plus souvent en cours du soir sur 2 ans, à raison de quelques heures par semaines, tout le monde peut la suivre. Pour votre enrichissement personnel, et/ou pour ceux qui n'ont aucun diplôme. C'est diplômant, pas cher, précis, prend peu de temps et couvre sur les deux années la plupart des domaines juridiques.
    Il devrait être obligatoire pour tout le monde d'en suivre les cours. En effet, être citoyen, c'est avoir des droits et des devoirs. Comment les comprendre lorsqu'on ne sait même pas comment s'articule notre Droit, nos institutions ? Lorsqu'on ne connait même pas les lois principales. "Nul n'est censé ignoré la loi" C'est bien, alors donnons nous en les moyen. 2h de cours de Droit par semaine dès la seconde au lycée. En commençant par le droit constitutionnel.

    Aujourd'hui au collège et au Lycée, on apprend un peu de tout (sauf l'essentiel : parfaitement maitriser le français et les valeurs morales) mais mal. Le Droit devrait faire partie de l'enseignement dès le collège, OU des cours de morale OU de philosophie. Et dans ce cas là mettre au lycée le Droit, qui serait l'aboutissement des cours de morale (primaire par exemple) et de philosophie (college par exemple).
    Alors après on dira, mais le programme au collège est déjà bien chargé. Ok, mais faut voir ce qui ne sert à rien : 3h de langue vivante, 3h de deuxieme langue vivante : on ferait mieux de mettre 3 heure de langue vivante découpé en 3 : 1h d'initiation à trois langues vivantes différentes, avec le plus de langues disponible au choix, et ceci renouvelé tout les ans. Arrivé au lycée, l'éleve sait la ou les langues qu'il préfère et peut se concentrer bien d'avantage. On a déjà 3h de gagnées ici. Idem pour le lycé : l'élève aurait le choix de choisir un cursus langue ou non.
    On pourrait aussi rogner une heure sur les math : les bases en géométries et en calcul (fraction, division, multiplication), ça va pas chercher bien loin. Idem la spécialisation devrait se faire au Lycée.
    Pareil pour l'Histoire : on devrait commencer par apprendre en détail l'Histoire de France avant de commencer à se disperser avec l'Egypte ect. Laisser la spécialisation pour le lycée. Dans ce cas avec ce programme allégé mais au combien important, il serait même possible de rogner une heure ici également.
    La primaire doit par contre disperser au maximum l'esprit de l’élève, pour appeler la curiosité : mythologie/religion tout azimut, sensibilisation au plus de cultures possible (Egypte, Inde, Chine, Grecque, Celtes, Incas et tout ce qu'on veut) et non pas formater uniquement sur l'apprentissage de l'anglais, tendance actuelle. La priorité à cet âge, c'est aussi de savoir s'exprimer correctement dans une langue (donc le français), condition de base pour pouvoir éventuellement mieux assimiler d'autres langues plus tard. Je pense quand même que la primaire rempli assez bien son rôle hormis pour les cours de morale.
    En résumé commencer une spécialisation bien plus marqué dans divers domaines des le lycée, bien d'avant d'atteindre l'Université. Le système actuel disperse l'élève au collège, sans toutefois lui donner suffisamment de choix (exemple : choix de langues étrangères) et en faisant l'impasse sur le principal pour cet âge : valeurs morales, maitrise du français, histoire de France (bref conscience collective). Et au lycée, il dégoute l’élève intelligent qui se fait chier au lycée, sans lui permettre de réelle spécialisation. Il doit patienter jusqu'à l'Université, et re-manger souvent deux années insipides avant de rentrer dans les détails. Le tout chaque fois entouré de matières annexes pures pertes de temps. La spécialisation est la clé, et donner à tout les élèves les moyens de pouvoir recommencer autant de cursus qu'il le souhaite pour trouver sa voie avec des cours de rattrapage spécifiques ouverts à tous. Par exemple, "je"me suis spécialisé en Droit au Lycée, je fais Droit à l'Université, mais cela ne me plait plus. Pas de problème, l'Université propose des cours de math pendant un an en intensif (ou deux ou trois !) pour rattraper ceux qui se seront spécialisés en math depuis le lycée, et vice versa pour tous, et tout le temps.
    Ce serait un gain de temps énorme : on aurait beaucoup plus de gens spécialisés, beaucoup moins d'élève écœurés et qui trouveraient leur voix.
    En plus, on aurait enfin des jeunes qui ressembles d'avantages à des citoyens. (primaire : cours de morale, college de philosophie, lycée ((y compris lycée professionnel)) de Droit avec 2h semaines)


    Mais en fait comme tu l'expliques si bien Légume, tes anciens cours de morale était surement une parfaite approche, un mix de tout cela : droit, philo, économie. C'est en effet une faute grave (voulue évidemment) de les avoir supprimé.


    Il semble néanmoins qu'on parle de réintroduire les cours de morale en primaire et quelques notion de droit en seconde (30 minutes par semaine mélangé à l'éducation civique). Mais avec le gouvernement actuel, on peut craindre des dérives, du genre rendre le public encore plus obéissant au lieu d'éveiller son sens civique et humaniste. Il faudrait voire le contenu programme ...


    Breizh :
    Si mon opinion ne correspond pas à ce qu'il définit de "bon", je pars en camps de reeducation ou je disparais juste?

    Je crois que ce qu'il entend par "bonne opinion" c'est simplement une opinion... il regrette surtout qu'avoir une opinion soit interdit ou du moins doive rester du domaine du privé. Actuellement le camp de rééducation tu y es déjà : la pensée unique. Ou plutôt l'absence de pensée.


    Zinzin:
    École libre c'est plus ou moins synonyme d'école privée. Voir aussi Université populaire. (par exemple Onfray dont j'ai posté une vidéo ici en fait partout la promotion).
     
    #17 boriso, 18 Novembre 2011
    Dernière édition: 18 Novembre 2011
  18. mehdi

    mehdi Membre Gold

    Inscrit:
    23 Mars 2007
    Messages:
    286
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    Je suis assez d'accord avec toi Boriso sauf sur un point qui est celui de l'anarchie. On en revient d'ailleurs a notre sujet car contrairement a ce que la propagande nous enseigne l'anarchie n'est pas l'absence de droit, je n'ai pas lu Proudhon et Bakounine (penseurs principaux du mouvement socialiste libertaire) mais seulement des résumés de leur pensée mais ce qui est sur c'est que cela ne correspond pas a ce que tu décris. Mais plutôt a la phrase très célèbre de Proudhon "l'anarchie c'est l'ordre sans le pouvoir" donc complètement diffèrent et ce qui est intéressant de noter et de creuser pour nous expatriées en Chine c'est que ce fameuse anarchisme rejoint beaucoup le taoïsme philosophique. En général les anarchistes sont favorables a une décroissance et a la revalorisation des travaux manuels, Zhuangzi d'ailleurs apprécie les travaux de type manuel (contrairement a Confucius).
     
  19. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Zinzin je reviens sur le concept d'école libre (je ne peux pas éditer mon texte, c'est trop long y parait xD ) :

    Merci de porter l'interrogation sur école libre. Je viens de lire ceci : http://www.union-rationaliste.org/Dossiers/Ecoles.html. C'est fort intéressant.
    Ensuite on peut lire ceci : http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3060
    Si j'ai bien compris, l'école Libre est un établissement hors contrat avec l'Etat (donc qui ne touche pas de subvention de l'Etat).
    Etablissements " hors contrat " : Si un établissement privé ne sollicite aucun financement public (établissement " hors contrat "), l'enseignement qu'il dispense est libre. " Le contrôle de l'Etat sur les établissements d'enseignement privés qui ne sont pas liés à l'Etat par contrat se limite aux titres exigés des directeurs et des maîtres, à l'obligation scolaire, à l'instruction obligatoire, au respect de l'ordre public et des bonnes moeurs, à la prévention sanitaire et sociale. " (article 2 devenu l'article L. 442-2 du code de l'Education nationale)
    Etablissements " sous contrat " : Les établissements sous contrat doivent préparer les élèves aux diplômes et examens selon les programmes nationaux. Les maîtres y sont rémunérés par l'Etat à raison des diplômes qu'ils possèdent. En cas de contrat simple, l'établissement conserve une certaine autonomie dans l'organisation de l'enseignement et la répartition horaire des matières enseignées. Le contrat d'association entraîne l'obligation d'aligner son enseignement sur celui dispensé dans les écoles publiques, et l'Etat assure alors l'ensemble des dépenses de fonctionnement sur les mêmes bases que pour les établissements publics.



    Plus largement, ce concept d'école libre fait appel à notre conception de l'école et pose la question de savoir quelle liberté accorder à l'enseignement public comme privé. Selon le concept cher à nos lumières, les établissements scolaires doivent être libre dans le sens non influencé par aucun milieu politique, religieux ou autre, et permettre d'enseigner avec une certaine objectivité. Mais ce concept d'école libre a été détourné de son sens avec la création des écoles privées, que l'on tente aujourd'hui parfois de nous faire assimiler à école libre, alors qu'en fait c'est tout le contraire : il y a formatage, au profit de courant de pensée divers (religieux, économique ect). L'école libre est un concept qui dit je crois, que les établissements d'enseignements public ou sous contrat doivent TOUS (ce n'est pas le cas aujourd'hui) en France, respecter les principes républicains : égalité devant l'enseignement (c'est à dire enseignement compréhensible par tous, et enseignement multi polaire non orienté vers une seule tendance ect, et relative gratuité assuré par l'Etat), laïcité (c'est à dire respect de toutes les croyances) ect.
    Et la formulation "école libre" aujourd'hui utilisée doit plutôt être remplacée par le terme "école privées" (ou un autre terme pour désigner les écoles non sous contrat), car il y aurait en fait plutôt moins de liberté dans ce genre d'école que dans l'école publique, telle qu'imaginée par leurs concepteurs.

    pour illustrer ce que doit être l'école publique selon nos concepteurs :
    instruction civile et morale : "Si on entend qu'il faut enseigner [la constitution de chaque pays] comme une doctrine conforme aux principes de la raison universelle (…) alors c'est une espèce de religion politique que l'on veut créer ; c'est une chaîne que l'on prépare aux esprits ; et on viole la liberté dans ses droits les plus sacrés, sous prétexte d'apprendre à la chérir. Le but de l'instruction n'est pas (…) de soumettre chaque génération aux opinions comme à la volonté de celle qui la précède ; mais de les éclairer de plus en plus, afin que chacune devienne de plus en plus digne de se gouverner par sa propre raison " CONDORCET, premier mémoire sur l'instruction publique, nature et objet de l'instruction publique. " Si parfois vous étiez embarrassé pour savoir jusqu'où il vous est permis d'aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous pourrez vous tenir : avant de proposer à vos élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s'il se trouve, à votre connaissance, un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent à votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu'il vous entendrait dire. Si oui, abstenez-vous de le dire ; sinon, parlez hardiment, car ce que vous allez communiquer à l'enfant, ce n'est pas votre propre sagesse, c'est la sagesse du genre humain, c'est une de ces idées d'ordre universel que plusieurs siècles de civilisation ont fait entrer dans le patrimoine de l'humanité " extrait de la circulaire FERRY Jules du 17 novembre 1883

    (à opposer aux écoles privées pour qui cela n'est pas une considération, ou du moins pas une obligation)


    Cependant certains pensent que les écoles publiques (ou subventionnées) ne sont pas encore sufisament libres dans leur enseignement, et encore trop dogmatique. (et ils ont raison : c'est de plus en plus dogmatique et on voudrait se diriger carrément vers un systeme à l'américaine).
    Ceux là réclame encore plus de liberté dans les programmes et souhaite ouvrir d'avantage l'esprit de la population à différents courants de pensée. C'est comme cela que les Université Populaire ont vu le jour. (par exemple Onfray dont j'ai posté une vidéo ici en fait partout la promotion).


    Donc voilà, bien faire attention à l'abus de langage "école libres" qu'on voudrait utiliser pour faire la promotion d'écoles qui n'en sont pas, mais aussi les différencier des "vraies" écoles libres : idéalement but recherché par les écoles publiques françaises, et d'autre moyen alternatifs louable comme les Universités Populaires.
     
    #19 boriso, 18 Novembre 2011
    Dernière édition: 18 Novembre 2011
  20. boriso

    boriso Membre Bronze

    Inscrit:
    22 Juin 2011
    Messages:
    140
    Ratings:
    +0 / -0
    Tu as parfaitement raison Mehdi je suis bien d'accord avec toi, j'ai fais un raccourci simpliste où le mot "anarchie" prenait le sens de "loi de la jungle", ce qui n'est pas du tout le sens historique donné par les concepteurs de ce courant social et politique, qui serait plutôt en fait la démocratie ultime.
    En fait on utilise souvent le mot "anarchie" à la place du mot anomie (qui lui veut bien dire ''loi de la jungle", pas de droit, désordre ect). Merci d'avoir repris ma paresse intellectuelle. C'est le mot que j'aurai du utiliser en l'opposant avec ce qu'on veut nous faire croire du courant anarchiste.

    De la même manière on détourne souvent le sens du mot "communisme" pour faire peur par ce qui s'est passé en URSS et en Chine, ce qui n'a rien à voir avec le courant idéologique à la base. (le problème étant accentué aussi du fait que certaines organisations en France se réclamant du communisme étaient voir sont encore soutenue par des fonds venus d'URSS du KGB, ou de la CIA ( http://www.bakchich.info/article2289.html ) avec comme seul but de déstabiliser la France politiquement ce qui a apporté encore plus de confusion.)



    J'en déduis que peut être tu n'as pas accès aux vidéo, dans ce cas, passe par un proxy web comme NinjaCloak ou Ctunnel. Profitez en, pour le moment la censure est (un tout petit peu ) allégée et permet de lire youtube en passant par ces sites et sans V-P-N.
    Pour l'upoad sans passer par des V-P-N, il y a Uploading ou zshare.net (ce dernier est plus performant).

    Sinon voici le texte que tu proposes :
    http://uploading.com/files/get/ac69m91m/ (merci, pas encore lu ^)
    http://www.vadeker.net/corpus/psych...isation_de_la_psychologie_de_l-engagement.pdf
     
    #20 boriso, 18 Novembre 2011
    Dernière édition: 18 Novembre 2011
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.

Partager cette page