Chinois, challenge

B

Biomecanique

Nouveau Membre
30 Nov 2019
5
0
1
21
Salut à tous,
J'ai fait trois ans de chinois aux Etats-Unis, j'ai passé un an en Chine, je reviens dans quelques mois normalement, mais je ne suis pas satisfait de mon niveau.
Quel est votre plus gros challenge en chinois?
Moi, c'est les tons, je n'ai pas l'oreille musicienne? Comme vous faites pour vous améliorer?
L'écrit aussi, il y a un gouffre entre l'oral et l'écrit. La langue est beaucoup plus formelle que le français.

Je suis preneur de toute expérience.
 
Silouane

Silouane

Membre Gold
14 Jan 2015
430
199
68
上海
Quand j'étais étudiant, pour les tons, le travail en labo avec répétition de phrases et de textes, m'avait bien progresser, mais c'est assez aride.
Sinon écouter beaucoup de chinois, les séries par exemple. Tu en trouves plein en ligne (Youku par exemple).

L'écrit, c'est plus compliqué à progresser; si tu veux vraiment progresser, il te faut un prof qui te corrige et t'apprenne à écrire.
 
larquen

larquen

Alpha & Oméga
12 Déc 2007
3 923
1 707
173
Suzhou Tiger Hill
Quel est votre plus gros challenge en chinois?
comprendre ma belle-mère qui parle un mandarin encore plus pourri que le mien :)
Et plus généralement, comprendre les waidis qui ont un accent pas standard.
Je suis preneur de toute expérience.
quand je ne comprends pas, je réponds "好好" et me casse avant de tomber dans une embrouille (le cas échéant)...
 
  • Like
Reactions: Alplob
A

adew

Ange
08 Mar 2016
766
341
83
29
L'écrit aussi, il y a un gouffre entre l'oral et l'écrit. La langue est beaucoup plus formelle que le français.
C'est quoi ton probleme specifique avec l'ecrit?
Reussir a reconnaitre les caracteres? Les retranscrire? Former des phrases correctes, ou arrivez a exprimer des idees complexes?

Je ne dirais pas que le chinois est plus formel que le francais, au contraire je trouve que le chinois a une grammaire beaucoup plus "flottante", et moi c'est justement ca qui me posait probleme: le fait qu'il n'y ait pas des regles claires et specifiques sur comment dire un truc sans avoir le "feeling" (il faut dire aussi que les autres langues que j'ai appris sont germaniques, on est a l'autre extreme du spectre "feeling vs regles").

Selon tes difficultes precises j'aurai peut-etre des conseils plus precis, mais pour l'instant je dirais que la seule maniere de progresser c'est l'immersion. Tu as deja vecu 1 an en Chine, c'est un bon debut et je suppose que tu t'es vu faire des progres. Mais il faut plus de temps que ca, moi perso il m'a fallu environ 2 ans avant d'etre autonome, et 3 pour reussir a tenir une conversation (a l'ecrit) sans devoir faire une sieste d'une demi-heure apres pour recuperer mon energie. YMMV.
Toujours est-il que si tu es en Chine et que tu sors un peu des sentiers battus (louer ton apartement a un chinois qui ne parle pas anglais par exemple, sympathiser avec les voisins, regarder des films/series avec sous-titres chinois etc) tu devrais te voir progresser naturellement.
Par contre hors de Chine la pratique m'a permis de ne pas oublier mes acquis, mais sans plus, j'ai pas fait de progres fulgurants non plus ...
 
B

Biomecanique

Nouveau Membre
30 Nov 2019
5
0
1
21
Pour l'écrit, j'aimerais m'exprimer avec précision et finesse. Le chinois est beaucoup plus riche que le français et c'est très long pour acquérir tout le vocabulaire.
Quand on sort du cercle proche, écrire dans un chinois plus soutenu ou plus formel, je trouve que c'est très compliqué, très loin de l'oral.
 
Johann@easyMandarin

Johann@easyMandarin

Ange
16 Mai 2011
661
167
88
Shanghai (Jing'an)
www.easymandarin.cn
Pour l'écrit, j'aimerais m'exprimer avec précision et finesse. Le chinois est beaucoup plus riche que le français et c'est très long pour acquérir tout le vocabulaire.
Quand on sort du cercle proche, écrire dans un chinois plus soutenu ou plus formel, je trouve que c'est très compliqué, très loin de l'oral.
Pour l'écrit, si tu bosses avec des chinois, tu peux démarrer en envoyant des emails. Il existe des livres pour t'apprendre à écrire des mails dans un style formel (j’en ai un chez-moi) / en cherchant sur Baidu tu trouveras également des modèles de mail et les expressions à utiliser pour t’exprimer à l’écrit.

Avant d'envoyer ton mail, demande à un collègue chinois de te relire et de te corriger. Ensuite, peu importe si ton contact chinois te répond en anglais ou n'est pas formel dans ses réponses, fait l'effort à chaque fois de répondre à tes mails dans un chinois correct. Tu verras, c’est un bon début pour progresser à l’écrit.
 
Silouane

Silouane

Membre Gold
14 Jan 2015
430
199
68
上海
je trouve que le chinois a une grammaire beaucoup plus "flottante", et moi c'est justement ca qui me posait probleme: le fait qu'il n'y ait pas des regles claires et specifiques sur comment dire un truc sans avoir le "feeling" (il faut dire aussi que les autres langues que j'ai appris sont germaniques, on est a l'autre extreme du spectre "feeling vs regles").
C'est ce qui faisait dire à ma première prof de chinois ( une franco-chinoise), "de toutes les langues que je connais ( le russe, et quelques langues européennes), c'est la seule langue où il faut savoir la parler pour la comprendre. Les règles de grammaires sont à peine un guide, il faut pratiquer pour savoir "comment on dit"."

On pourrait lui répondre que ça peut être le cas pour beaucoup de langues, mais je pense qu'il y a du vrai dans le sens ou une grammaire sophistiquée nous aide à savoir où aller tandis qu'une langue avec peu de grammaire nous laisse devant un chemin peu éclairé. En même temps les grammaires européennes nous emprisonnent un peu. La langue chinois donne plus de souplesse.
 
Dernière édition:
A

adew

Ange
08 Mar 2016
766
341
83
29
C'est ce qui faisait dire à ma première prof de chinois ( une franco-chinoise), de toutes les langues que je connais ( le russe, et quelques langues européennes), c'est la seule langue où il faut savoir la parler pour la comprendre. Les règles de grammaires sont à peine un guide, il faut pratiquer pour savoir "comment on dit".

On pourrait lui répondre que ça peut être le cas pour beaucoup de langues, mais je pense qu'il y a du vrai dans le sens ou une grammaire sophistiquée nous aide à savoir où aller tandis qu'unilingue avec peu de grammaire nous laisse devant un chemin peu éclairé. En même temps les grammaires européennes nous emprisonnent un peu. La langue chinois donne plus de souplesse.
Tout a fait d'accord sur le debut, c'est ce sentiment de perplexite que j'essayais de decrire. Quand j'ai appris le flamand ou le danois (ou le francais), on a toujours su m'expliquer precisement pourquoi une phrase etait formee de cette maniere et pas autrement, pourquoi chaque mot est a la place ou il est, du coup ca permet de te donner un cadre plus strict pour la formation de tes phrases -- les regles sont parfois alambiquees et avec plein d'exceptions et contre-exceptions, mais elles existent. En chinois par contre, je ne compte plus le nombre de fois ou on m'a dit "oui, tu peux dire ca comme ca, mais c'est mieux si tu dis ca plutot comme ca" "ah bon pourquoi?" "Pas de raison, ca sonne mieux, c'est tout".

Par contre je ne suis pas forcement d'accord avec la reflexion philosophique que les regles de grammaires nous emprisonnent. Au contraire il y a moyen d'ajouter plein de subtilites aux phrases par exemple en jouant sur la concordance des temps (subjonctif plutot qu'indicatif pour indiquer un doute), l'accord des participes, les figures de style etc, chose qui me semble plus complique dans une langue ou les mots sont invariables. A l'inverse le chinois offre plus de flexibilite dans le choix des mots vu que tu peux combiner les caracteres presque a l'infini (看见 vs 看到 par ex est une subtilite difficile a exprimer en francais) -- meme le 听 du fameux 听不懂 se perds dans la traduction, pour nous on ne "comprend" pas, peu importe si on 听不懂,看不懂,不明白 ou 听不见.

Bref je ne suis pas linguiste donc je ne sais pas si il est scientifiquement verifie qu'une langue est plus ou moins flexible qu'une autre, mais j'ai l'impression que c'est plus subtil que simplement "plus de grammaire = moins de liberte"
 
Silouane

Silouane

Membre Gold
14 Jan 2015
430
199
68
上海
Par contre je ne suis pas forcement d'accord avec la reflexion philosophique que les regles de grammaires nous emprisonnent. Au contraire il y a moyen d'ajouter plein de subtilites aux phrases par exemple en jouant sur la concordance des temps (subjonctif plutot qu'indicatif pour indiquer un doute), l'accord des participes, les figures de style etc, chose qui me semble plus complique dans une langue ou les mots sont invariables. A l'inverse le chinois offre plus de flexibilite dans le choix des mots vu que tu peux combiner les caracteres presque a l'infini (看见 vs 看到 par ex est une subtilite difficile a exprimer en francais) -- meme le 听 du fameux 听不懂 se perds dans la traduction, pour nous on ne "comprend" pas, peu importe si on 听不懂,看不懂,不明白 ou 听不见.

Bref je ne suis pas linguiste donc je ne sais pas si il est scientifiquement verifie qu'une langue est plus ou moins flexible qu'une autre, mais j'ai l'impression que c'est plus subtil que simplement "plus de grammaire = moins de liberte"
C’est une simple réflexion, pas philosophique, qui vient d'une impression de plus grande liberté ou de flexibilité dans la phrase chinoise . Quand on parle chinois, j’ai l’impression que les phrases sont plus « légères ».
Dans de nombreuses langues européennes, il faut un gros arsenal grammatical pour faire une phrase, que ce soit avec le genre d’un nom, le mode et le temps d’un verbe, plus la conjugaison, voire l’accord ‘un participe passé, (sans oublier l’allemand où il faut mettre dans certains cas le verbe à la fin de la phrase), la concordance des temps, l'accord du sujet et du verbe, etc..., on perd de la fluidité.
 
Dernière édition:
A

adew

Ange
08 Mar 2016
766
341
83
29
C’est une simple réflexion, pas philosophique, qui vient d'une impression de plus grande liberté ou de flexibilité dans la phrase chinoise . Quand on parle chinois, j’ai l’impression que les phrases sont plus « légères ».
Dans de nombreuses langues européennes, il faut un gros arsenal grammatical pour faire une phrase, que ce soit avec le genre d’un nom, le mode et le temps d’un verbe, plus la conjugaison, voire l’accord ‘un participe passé, (sans oublier l’allemand où il faut mettre dans certains cas le verbe à la fin de la phrase), la concordance des temps, l'accord du sujet et du verbe, etc..., on perd de la fluidité.
En effet, je suis d'accord que l'inflexibilite de la grammaire ajoute de la redondance, comme par exemple l'obligation de toujours mettre un sujet et un verbe a une phrase meme quand ils sont superflus (ce qui se fait qu'on se retrouve avec des ils impresonnels et des etre "bouche-trous" qui ne sont pas strictement necessaire d'un point de vue transfer d'information). Il y a aussi le fait que les mots francais, et encore plus allemands, ont tendance a etre longs, ce qui rajoute encore de la lourdeur -- c'est d'ailleurs un probleme pour quiconque a deja essaye de concevoir un site web ou une interface multilingue.

De ce point de vue, c'est sur que le chinois est beaucoup plus dense, tu peux avoir des ecriteaux de 3 ou 4 caracteres qui transmettent autant d'information qu'un texte en francais de 5 ou 6 mots.
D'ailleurs je me suis deja fait la reflexion amusee que le chinois est une des rares langues ou au plus t'es fluent, au plus tes phrases sont courtes -- ca m'a frappe en passant en revue la conversation Wechat avec mon proprio, ou je lui envoie des tartines de 5 lignes et il me dit la meme chose en 6 caracteres.
 
Silouane

Silouane

Membre Gold
14 Jan 2015
430
199
68
上海
Je n'ai jamais trouvé de travail sur l'influence de la langue chinoise (les langues chinoises) sur la psychologie, le caractère, le comportement chinois. La souplesse de la langue, la présence peu importante de la grammaire, la concision, le caractère "imagé" de certains caractères, etc,... Il y a certainement beaucoup à dire, mais c'est un thème risqué car avec un raisonnement simpliste, on peut faire dire tout ce qu'on veut.