Chine - Europe - Etats Unis -Monde - Baic < > Daimler - Bus electriques BYD - Industries vehicules electriques et hybrides ...

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Après si tu continue de produire ton énergie électrique avec centrales aux charbons / gaz , et produire les batteries électriques en polluant plus qu'un moteur thermique sur sa durée de vie, le bilan final reste mauvais. Je t'invite a regarder où les fameuses batteries sont produites.
Bonjour Naxshe

C'est beaucoup plus difficile a mettre en application , l'Allemagne qui pourtant est a la pointe de l'ecologie ayant abandonne le nucleaire et ayant pour ambition de produire des batteries electriques pour vehicules ne peut pas se passer de ses centrales a charbon pour l'instant , si les energies propres augmentent de facons significatives il est necessaire de faire fonctionner les usines qui produisent batteries , eoliennes , panneaux solaires etc... avec des centrales nucleaires , centrales a charbon et centrales a gaz ! Apres faire fonctionner la planete uniquement avec des eoliennes et du photovoltaique et autres solutions envisagees dans l 'immediat meme si la technologie evolue c'est une pure utopie , niveau recyclage des composants en fin de vie un gros probleme ....

La Chine est actuellement en train de developper ses centrales nucleaires a grande echelle , mais pour le moment en complement de celles existantes a part les centrales a charbon et les installations hydroelectriques qui produisent l'essentiel de l'energie , il n'y a pas vraiment de solutions industrielles ...

Extrait : Alors qu'elle s'est engagée à sortir du charbon d'ici 2038, l'Allemagne vient d'autoriser la mise en service d'une nouvelle centrale qui devrait donc produire jusqu'en... 2060. Une décision qui illustre le dilemme auquel sont confrontés de nombreux pays, écartelés entre exigence de production et de rentabilité d'un côté, et de l'autre, respect de leurs engagements de l'Accord de Paris.



Le nucléaire chinois : vers un programme d’ampleur historique

Extrait :
S’il a connu un temps d’arrêt « post-Fukushima », il semble bien que le redémarrage du programme nucléaire chinois ne soit plus qu’une question de mois. Il sera d’une ampleur encore inégalée dans l’histoire du nucléaire mondial.

Avec 43 réacteurs en exploitation et une puissance installée de 45 GW, le nucléaire ne représentait fin 2018 qu’un peu plus de 2% des 1 900 GW de capacité installée et 4,5% de la production d’électricité en Chine.

En 2018, 9 nouveaux réacteurs nucléaires, dont les 4 AP 1000 et les 2 EPR, représentant au total 11,7 GW ont été mis en service en Chine. Huit autres réacteurs, encore en construction, doivent démarrer en 2020 et 2021. Aucun autre projet n’ayant été approuvé, il n’y aura par la suite plus de mise en service avant 2024 ou 2025.

Selon les prévisions du China Electric Council, la puissance installée du parc nucléaire chinois devrait atteindre 200 GW à l’horizon 2030. Cela conduirait à construire 100 à 140 GW de nouvelles capacités entre 2020 et 2030, soit une douzaine de réacteurs par an.

Une récente analyse du China’s Energy Research Institute (CERI) conclut par ailleurs que, pour atteindre les objectifs de la COP21, la Chine devra disposer de 554 GW de capacités nucléaires à l’horizon 2050 (ce qui implique la mise en service d’une quinzaine d’unités supplémentaires par an entre 2030 et 2050).

Même si ce rythme paraît très élevé, il est certain que, dès qu’elle aura retenu sa technologie et achevé la réorganisation du secteur, la Chine construira autant de réacteurs que son industrie et son opinion publique le lui permettront (la mise en service du premier Hualong à Fuqing en 2020 devrait donner le signal, l’opinion est généralement peu favorable au nucléaire mais, en Chine, elle s’efface toujours devant l’intérêt général). Le rythme de 6 à 8 unités par an, présenté aujourd’hui comme un objectif, pourrait rapidement être largement dépassé.

Le modèle Hualong, dès qu’il aura été mis en service, devrait se tailler la part du lion. La Chine s’organise pour relever ce défi. Comme dans d’autres secteurs, des fusions font émerger de très puissants acteurs. Ainsi CNNC avec CNEC (China Nuclear Engineering Cy) et CPI avec SNTPC (le constructeur des AP 1000) en attendant le tour de CGN…

La Chine prépare aussi l’avenir : un réacteur à haute température (HTR) de 211 MW devrait être mis en service cette année et, dans la logique du retraitement décidé par la Chine, un réacteur à neutrons rapides (RNR) de 600 MW est en construction depuis décembre 2017. Des petits réacteurs modulaires (SMR) sont également en développement.



Par Hervé Machenaud

Directeur de la Branche Asie-Pacifique d'EDF de 2002 à 2016
Membre de l’Académie des technologies


 
Dernière édition:

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 593
2 692
188
Xuijiahui Shanghai
Je parlais d'un point de vue technologique. Non pas en quantité.

Il est facile pour la Chine d'interdire les scooters thermique pour des scooters électrique. Après si tu continue de produire ton énergie électrique avec centrales aux charbons / gaz , et produire les batteries électriques en polluant plus qu'un moteur thermique sur sa durée de vie, le bilan final reste mauvais. Je t'invite a regarder où les fameuses batteries sont produites.

La Chine c'est beaucoup d'actions pour la "face" / "l'image" mais derrière le concret est souvent absent.

A Xuzhou, le contrôle environnemental est fait visuellement par visite dans les entreprises, ils voient de la poussière par terre, tu peux être sanctionné pour ça. Par contre tu rejette un max de CO2 /VOC ? Pas de problèmes, ils contrôlent pas. On sait que tu pollue énormément mais tu es un "fleuron chinois" ? Pas d'inspection, pas d'arrêt, alerte ou pas. Tu deviens "partenaire" stratégique pareil.

Les gens jugent la pollution au bleu du ciel.... sans regarder l'horizon, sinon c'est de la triche.

Chhhhhhuuttt

Lafoy t’as mis en PLS avec ses gros bus.
T’as tort. On s’en fout du bilan carbone, il faut juste des gros bus électrique.

Que les pouilleux dans les terres crèvent d’un cancer du aux charbons, c’est pas grave, ils n’habitent pas en ville, contrairement aux bus.
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Un lien peut-être ?
Bonjour Chris

Pour les automobiles , les bus et autres vehicules , les 2 principaux fabricants en Chine .

Premier fournisseur de batteries pour véhicules électriques et hybrides rechargeables en Chine, le groupe CATL basé dans le sud-est du pays - Ningde Fujian.

Plus connue sous le nom de Contemporain Amperex Technology Ltd, l’entreprise CATL est déjà le plus important fournisseur de batteries pour véhicules électriques sur son marché.

Lien retiré

En réalité, BYD devrait être numéro un pour la production de batteries Li-ion grâce notamment à ses bus électriques, eBus .

New energy company BYD today opened a 24GWh power battery factory in Western China's Qinghai province as it prepares to increase total production capacity to 60GWh by 2020. The technologically advanced factory, which is equivalent to the size of 140 football fields, will be the largest in the world after its construction is completed in 2019. It is also BYD's third battery factory in China after Shenzhen and Huizhou.

Lien retiré


Un article interessant

 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Pays-Bas: Keolis passe une méga-commande de 259 bus électriques au chinois BYD

La filiale néerlandaise de l'opérateur français de transports publics Keolis a passé une méga-commande de 259 bus électriques au géant chinois des véhicules électrifiés BYD, a annoncé ce dernier vendredi 6 décembre, évoquant «la plus grosse commande de bus électriques jamais enregistrée en Europe».

Communique : La commande, entérinée vendredi par Keolis Nederland BV, comprend 259 bus BYD «100% électriques et 100% sans émission», dont la livraison programmée commencera «l'été prochain», a indiqué le groupe chinois dans un communiqué, sans livrer de détails financiers. Ces véhicules seront mis en service à partir de fin 2020 sur les lignes de la région d'IJssel-Vecht (est), ajoutait-il.

 
Dernière édition par un modérateur:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Extrait : La Commission européenne a autorisé, lundi, sept États membres, dont l'Allemagne et la France, à apporter une aide publique de 3,2 milliards d'euros pour développer dans l'UE le secteur des batteries électriques, via un consortium de 17 entreprises.
L'investissement des États concernés - Allemagne, France, Italie, Pologne, Belgique, Suède et Finlande - "devrait permettre de mobiliser 5 milliards d'euros supplémentaires en investissements privés", précise dans un communiqué Bruxelles qui considère ces subventions compatibles avec sa réglementation en matière d'aides d'État.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Definition : Voiture hybride

Extrait : Un véhicule hybride est un véhicule qui utilise au moins deux sources d'énergie différentes pour se déplacer. Généralement, on désigne par voiture hybride une voiture qui recourt à un carburant et à l'électricité pour se mouvoir au moyen de deux moteurs : l'un thermique, l'autre électrique.
D'un certain point de vue, les voitures à hydrogène peuvent être considérées comme des véhicules hybrides. Elles utilisent en effet le dihydrogène de leur pile à combustible comme source d'énergie chimique pour alimenter une batterie et un moteur électrique.

 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai
Premier vol d'un hydravion électrique au Canada :

 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
5 593
2 692
188
Xuijiahui Shanghai
C'est un PROTOTYPE....
Les prototypes ont rarement la licence pour transporter des passagers :langue:
Des prototypes d’avions électriques, c’est pas ça qui manque.
D’ailleurs les premiers furent français.

On le sait peu, mais le premier avion électrique à avoir volé était français. Le BL1E Electra d'Electravia a pris l'air le 23 décembre 2007 dans les Hautes-Alpes, près de 2 ans avant le premier vol du prototype de l'avion solaire Solar Impulse de Bertrand Piccard. Autre fierté pour le petit constructeur français, les records de vitesse établis par le MC15E Cricri électrique d'Hugues Duval, le pilote amenant le minuscule avion électrique à 283 km/h lors du Salon aéronautique du Bourget de 2011. Le pilote a ensuite franchi la Manche sans une goute d'essence en juillet 2015.

Lien retiré
Sinon il existe des avions électriques, certifiés:
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai
Des prototypes d’avions électriques, c’est pas ça qui manque.
D’ailleurs les premiers furent français.



Lien retiré

Sinon il existe des avions électriques, certifiés:
Comme indiqué dans mon post, c'est le premier HYDRAVION.
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai
A priori non:
Pour le moment, alors qu'il s'agit d'un hydravion, il faut souligner que ce P2 Xcursion, n'a pas encore décollé ni atterri à partir de l'eau.
Donc ce n'est pas vraiment un hydravion ...
 

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai

Chris-Strasbourg

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
15 813
14 471
188
Strasbourg et Shanghai

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
20 117
11 925
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Interview : quelle place pour la voiture à hydrogène ?

Cet été, le Japon accueillera les Jeux olympiques avec pour ambition d'en faire une vitrine d'une future société de l'hydrogène. Quelques semaines plus tard, Toyota lancera sur les marchés, une nouvelle version de sa voiture à hydrogène, la Toyota Mirai. Un signe que la mobilité du futur s'appuiera sur les piles à combustible ? Guillaume Devauchelle, directeur de l'innovation chez Valeo et membre de l'Académie des technologies, a accepté de partager son point de vue sur la question avec les lecteurs de Futura.

Extrait :
Depuis la catastrophe de Fukushima, le Japon fait des technologies à hydrogène sa priorité absolue pour construire tant ses villes que sa mobilité de demain. Déjà plus de 25.000 foyers sont équipés d'une pile à combustible pour leur alimentation. Et le pays s'est fixé comme objectif d'atteindre les 40.000 véhicules à hydrogène en circulation pour cette année 2020. Un chiffre qu'il espère même multiplier... par vingt d'ici 2030 !

Futura : Le paysage de la mobilité individuelle est en pleine révolution …

Guillaume Devauchelle : En effet, pendant très longtemps, la voiture à propulsion thermique a régné sans partage sur le marché. Le seul choix offert à l'automobiliste était celui de l'essence ou du diesel. Le paysage de la mobilité était alors standardisé à l'extrême. Mais les choses ont évolué. Aujourd'hui, l'offre s'est élargie. Alors que le moteur thermique perd des parts de marché, différentes solutions hybrides, voire 100 % électriques, ont progressivement fait leur apparition sur nos routes.

Suite de l'interview >>>