1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Cette Chine qui me déçoit

Discussion dans 'Culture Chinoise' créé par bearnaise, 27 Octobre 2010.

  1. bearnaise

    bearnaise Membre Silver

    Inscrit:
    27 Mars 2010
    Messages:
    168
    Localité:
    Sud-ouest
    Ratings:
    +22 / -3
    J'avoue que la différence de paysage est flagrante : en France, devant notre immeuble, se trouvent plusieurs champs de maïs ; sur l'herbe devant le parking à l'ombre de quelques tilleuls, on faisait la sieste en été, et regardait les étoiles dans la nuit. Notre promenade journalière après dîner passe à côté d'un vieux moulin, puis une vieille fontaine pour se terminer sur le pont de Bruscos. A 10 minutes de chez nous a pied, on pique-niquait ou prenait l'apéro au bord d'un petit étang qui sert à l'irrigation; au passage, on saluait Messieurs les chevaux et Mesdames les vaches, en nous excusant auprès d'un élégant héron et un charmant col-vert d'avoir troublé leur sommeil. Après une journée de chant, les merles laissent enfin leur place aux grenouilles qui, assistées par la famille hibou-chouette, continuent de nous offrir un concert nocturne...

    C'est vrai que le Béarn me manque beaucoup. Mais jamais n'ai-je espéré pouvoir merner une vie aussi paisible à Shanghai, je savais ce qui m'attendrait là-bas et je m'étais déjà préparée mentalement à un cadre de vie ultra bétonné et bruyant.
     
    #41 bearnaise, 30 Octobre 2010
    Dernière édition: 31 Octobre 2010
  2. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    une vraie description à la jean giono ! tres belle écriture
     
  3. xiaolongh

    xiaolongh Archange

    Inscrit:
    14 Septembre 2010
    Messages:
    1 161
    Localité:
    Singapore
    Ratings:
    +257 / -1
    cela ne fait que 6 mois que je suis à Shanghai , et marié avec une chinoise de TangShan. Je retrouve un peu de ce que tu dis dans ma vie quotidienne, mes collégues chinois ne me parlent que d'argent et de réussite sociale. Ils sont prêts à faire n'importe quoi dans l'espoir de gagner encore et toujours plus, mais toujours rien que pour soi-même. C'est vrai qu'à la longue, c'est énervant, fatiguant même. Dehors, dans les lieux publiques, on est sans arrêt confronté au non-respect d'autrui, au comportement sans gêne des uns et des autres.
    Mais tout cela est malheureusement normal dans la mégapole Shanghai. Ici se retrouvent tous les extrêmes de la Chine, tout ce qu'il y a de bon et tout ce qu'il y a de détestables. Mais si tu t'éloignes des zones très (trop) touristiques, si tu vas dans ces quartiers un peu plus populaire, tu y trouveras gentillesse et politesse, plaisir de rencontre et de partage.
    Et puis si c'est pas assez, les trains t'emmènent très vite dans des villes beaucoup plus petite où les gens prennent le temps de vivre et de partager, où la découverte et la rencontre se cachent au coin de chaque rue.
    Prends juste le temps, laisse le souffle désordonné et turbulent de Shanghai passer sur toi sans t'entrainer avec lui. Et tu retrouveras sans aucun doute tout ce qui t'a fait aimer la chine
     
  4. Vermeylen

    Vermeylen Membre Silver

    Inscrit:
    15 Juin 2010
    Messages:
    120
    Localité:
    Paris, France, France
    Ratings:
    +4 / -0
    Ah ben oui, là, Shanghai et la campagne Française c'est singulièrement différent....
    ...mais bon je crois qu'il y a quelques coins de nature sympa non loin de Shanghai... ...pour un week-end certes
     
  5. bearnaise

    bearnaise Membre Silver

    Inscrit:
    27 Mars 2010
    Messages:
    168
    Localité:
    Sud-ouest
    Ratings:
    +22 / -3
    Bah, merci, minh, ce serait notre prochaine destination de voyage à l’intérieur de la Chine. Qu’est-ce qu’il y a comme « curiosités naturelles » à Zhuhai ? Je suis plus attirée par des œuvres de la nature que celles accomplies par l’homme. Bien entendu, si les deux font merveille ensemble, pourquoi pas ? comme à Millau : le viaduc, les causses, les gorges et les plus beaux villages de France suspendus sur les falaises… vraiment un cadre magnifique !
     
  6. bearnaise

    bearnaise Membre Silver

    Inscrit:
    27 Mars 2010
    Messages:
    168
    Localité:
    Sud-ouest
    Ratings:
    +22 / -3
    Tu as raison Gracelie, j'ai fait une comparaison entre la Chine actuelle et celle que j'ai connue jusqu'en 2002. Ce que j'ai espéré voir, c'est que le progrès des mentalités soit proportionnel au progrès matériel. Parce que le niveau général de l’instruction est beaucoup plus élevé qu’avant. Avec un tel nombre d’étudiants diplômés minimum d’un bac+3, je pensais qu’on aurait une meilleure manière de vivre, plus polie, plus respectueuse, plus soucieuse de ce qui se passe autour de nous et en dehors de nos propres intérêts, d’où une vraie conscience de la citoyenneté. Finalement la réalité est à l’opposé, ce qui prouve que l’éducation intellectuelle toute seule ne suffit pas à changer les mentalités.
     
    #46 bearnaise, 31 Octobre 2010
    Dernière édition: 31 Octobre 2010
  7. Abadidon

    Abadidon Apprenti

    Inscrit:
    27 Octobre 2010
    Messages:
    7
    Localité:
    Hengyang
    Ratings:
    +0 / -0
    merci d'avoir remarqué mon trait d'esprit. Joli non?

    C'est vrai que je devrais pas parler de mon eldorado à trois heures du vietnam, 3 heures de silver beach, ayant bientôt une connection train grande vitesse pour GZ en 3h, un climat chaud tte l'année et allant profiter des bienfait économique du Beibu Gulf et de L'ASEAN trade. C'est vrai que je vais peut être m'arrêter là ou je vais voir tout le monde débarquer.

    Moi ce que je voudrais dire surtout, à tous ceux qui veulent visiter la Chine, d'aller à l'ouest. Le Guangxi, le yunnan, le hunan, le sichuan sont des régions vraiment intéressantes où la tradition perdure dans beaucoup d'endroit et les realtions en générales simples et chaleureuses.
    M..... à Beijing, Shanghai, Hangzhou, Guangzhou, HK. Ces villes sont bien assez riches et si dénaturalisés que je me demande bien ce que l'on peut y trouver à part évidemment la prospérité économique, mais à quel coût.
    Voyagez à l'ouest donc, et j'ai dit voyager, pas faire du tourisme, c'est pas la même chose.

    Quoi que l'on en dise, je crois tout de même que la Chine est en bonne voie. Moi j'apprends des chinois tous les jours, j'espère qu'ils font de même. Je souhaite que la France continue d'être tolérante au lieu de se replier dans sa coquille bleu-blanc-rouge.
     
  8. minh

    minh Archange

    Inscrit:
    29 Mars 2008
    Messages:
    1 810
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +31 / -0

    C'est tres simple a Zhuhai: plages (bronzettes) et montagnes (randonnees).
    Et y'a pleins de petites iles a visiter.
    Y'a pas de grandes constructions humaines, juste la Nature.
     
  9. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    En tout cas ton français est impressionnant, vu la façon dont tu écrit il ne fait aucuns doute que tu te soit parfaitement intégré à nos beau paysages et qu'il est difficile pour toi de troquer ce lyrisme à la froideur de Shanghai !

    Je pense pas qu'il faille cherche bien loin, Shanghai on aime ou on aime pas, et vu comme tu décris la Bearn qui te manque, je doute que tu trouvera ton salut dans cette ville. Mais pourquoi shanghai ? T'as famille est là bas ? Pourquoi ne pas essayer des villes plus petites comme certains le propose, mais loin du jiangsu, zhejiang. Pour un/e amoureux/se de la nature et de la tranquillité Shanghai est un des pire enfer !
     
  10. bearnaise

    bearnaise Membre Silver

    Inscrit:
    27 Mars 2010
    Messages:
    168
    Localité:
    Sud-ouest
    Ratings:
    +22 / -3
    Merci pour cette jolie petite histoire. Si je la modifie un peu : il s'agit cette fois d'un pêcheur chinois qui a le même critère de bonheur que le pêcheur mexicain, c'est-à-dire faire la grasse mat, pêcher un peu, jouer avec son fils et faire la sieste avec sa femme. Il a cependant du mal à réaliser ces petits bonheurs tout simples. Ses parents répètent tout le temps devant lui : regarde le fils du voisin, il a accepté la proposition de l'investisseur américain, il a maintenant une nouvelle voiture, sa femme s'habille avec de grandes marques et il a acheté un appart à ses parents. Et toi, tu n'as toujours rien... Les gens du village disent derrière lui : c'est le faineant qui ne sait pas faire grand chose... Ainsi, toutes sortes de pressions s'exercent sur lui. Il n'a même pas le droit de se contenter d'une simple vie.

    Les Chinois aiment se comparer, cette comparaison est sans fin et sans limite. C'est pourquoi les Chinois trouvent difficilement leur bonheur, parce que celui-ci ne dépend pas d'eux-mêmes, mais des avis des autres.
     
  11. huno

    huno Membre Gold

    Inscrit:
    15 Février 2009
    Messages:
    641
    Localité:
    Dalian - 大连
    Ratings:
    +10 / -0
    Très bonne analyse ! C'est très juste !!
     
  12. MaNiT0U

    MaNiT0U Membre Gold

    Inscrit:
    13 Septembre 2010
    Messages:
    1 075
    Localité:
    SHANGHAI
    Ratings:
    +30 / -0
    Assez d'accord aussi, mais c'est pareil dans beaucoup d'endroit y compris la France, les valeurs de réussites ne sont plus personnels mais imposé (oui je dis bien imposé ) par la société. (je fais une généralité.)
     
  13. iria

    iria Membre Silver

    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Messages:
    162
    Ratings:
    +1 / -0
    J'ai fait ça aussi, même plusieurs fois en fait on pourrait dire. (donc culpabilité encore augmenté) Et je trouve que c'est effectivement très difficile. Ta famille te programme pour un (ou des) trucs depuis tout petit, tu apprends à vivre en société par anticipation par rapport à ça, tu te projette dans le futur toujours par rapport à ça depuis tout petit. Et généralement, la société rajoute une bonne couche de pression par dessus. Donc tu grandis et tu deviens potentiellement prêt pour tel ou tel milieu, puis tu y évolues. Mais arrivé à un moment en fait t'as pas envie et tu rejettes tout.
    Faut tout se reconstruire, ce n'est pas des plus évident. Surtout si on est seul, encore pire si on est mal accompagné. Dissocier ton "vrai" toi de celui que les autres veulent que tu sois.

    Nous ne sommes pas tous égaux face à ce "combat", y en a qui arrive à faire très facilement abstraction de tout et ne penser qu'à eux, ou qu'au moment présent ou qu'à ce qui leur est utile présentement. D'autres qui ressassent indéfiniment les même idées à la con.

    Bref un problème mineur de gens qui ont le choix quand on pense à certaines conditions de vie...
    Bon courage.

    Comme je dis toujours : le plus important, c'est de la voir arriver, la balle. (autrement dit, changer de vie avant de péter les plombs et/ou d'être dos au mur).
     
    #53 iria, 4 Novembre 2010
    Dernière édition: 4 Novembre 2010
  14. MaNiT0U

    MaNiT0U Membre Gold

    Inscrit:
    13 Septembre 2010
    Messages:
    1 075
    Localité:
    SHANGHAI
    Ratings:
    +30 / -0
    Tu peux effectivement voir ce problème de ce cote la. Après tu peux te dire que ta manière d'avoir dépasser la pression et réaliser ce que tu voulais réaliser est donne du courage aux générations d'après qui sont dans le même cas.
     
  15. Vermeylen

    Vermeylen Membre Silver

    Inscrit:
    15 Juin 2010
    Messages:
    120
    Localité:
    Paris, France, France
    Ratings:
    +4 / -0
    En Chine, la pression familiale est encore plus importante, car bien souvent dans les familles 'pauvres', les parents ce mettent en 4 pour que la progéniture russise, parte étudier à l'étranger ou dans une grande école... ...avec un chemin que la famille indique bien souvent, donc peux de liberté, ...pression de l'ambition familiale.
     
  16. weitchi

    weitchi Membre Silver

    Inscrit:
    24 Mars 2010
    Messages:
    235
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +2 / -0
    Par expérience perso, ce fût mon cas...
    Elevé depuis ma naissance pour toujours être le premier partout, viser la perfection, être le meilleur, être l'objet de fierté de mes parents et le benchmark de comparaison avec les autres membres de ma famille (y compris mon propre frère et ma soeur).
    Entendre que mes parents se sont toujours débrouillés pour que je fasse des études, pour que je mange à ma faim, pour que j'ai un toit...
    Devoir occuper un bon boulot qu'il faudra garder à vie, dans une banque par exemple! Et puis ne pas penser aux histoires sentimentales, ça n'apporte que du tracas, réussir ma vie en premier lieu (envoyer de l'argent à mes parents) et les femmes arriveront de ce que mon père me disait!!!
    Jamais un mot de remerciement quand je bossait pendant mes années lycée au restaurant familial de mes parents, jamais un compliment quand je ramenais mon bulletin avec fierté car toujours premier (je n'avais que 17 de moyenne général), jamais un mot d'amour vu que c'est tabou, jamais une marque de tendresse ou une proximité physique!

    Mais où sont la spontanéité et la chaleur l'humanité dans ce mode de vie?

    Tout cela fait sûrement partie du quotidien de nombreux chinois mais je suis né en France pour ma part, et j'ai vécu entouré d'amis français alors difficile au bout d'un moment de comprendre et de trouver un équilibre entre 2 cultures différentes.

    J'ai fait un choix de vie que je ne regrette pas mais qui m'a coûté ma vie de famille: je suis en quelque sorte banni de la famille et comble de tout cela, j'ai quitté la France pour Shanghai. Je nourris l'espoir fou de me dire que certains chinois pourraient abriter secrètement l'envie de s'ouvrir à un monde différent du leur et que le stéréotype US à la sauce "Friends" existait peut être ailleurs que derrière un écran.
    C'est ce que je suis venu tenté de partager ici, mon expérience de vie pendant 28 ans en France inspiré de ce que j'estime être le meilleur de chaque culture tout en gardant des traditions de mes 2 âmes qui cohabitent en moi.
    Mais après 8 jours immergés dans la vie d'un Shanghaïen, je crois que je me suis peut être planté...

    On verra bien, bilan dans un an!
    En tout cas Béarnaise, je serai content qu'on puisse se rencontrer autour d'un café si l'envie te dis!!!

    A+
     
  17. iria

    iria Membre Silver

    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Messages:
    162
    Ratings:
    +1 / -0
    Weitchi a écrit :
    J'ai fait un choix de vie que je ne regrette pas mais qui m'a coûté ma vie de famille: je suis en quelque sorte banni de la famille et comble de tout cela, j'ai quitté la France pour Shanghai. Je nourris l'espoir fou de me dire que certains chinois pourraient abriter secrètement l'envie de s'ouvrir à un monde différent du leur et que le stéréotype US à la sauce "Friends" existait peut être ailleurs que derrière un écran.
    C'est ce que je suis venu tenté de partager ici, mon expérience de vie pendant 28 ans en France inspiré de ce que j'estime être le meilleur de chaque culture tout en gardant des traditions de mes 2 âmes qui cohabitent en moi.
    Mais après 8 jours immergés dans la vie d'un Shanghaïen, je crois que je me suis peut être planté...



    Weitchi désespère pas si vite. Bon en choisissant Shanghai, on va dire que t'aime vraiment les défis. tnj Je n'y ai fais qu'une semaine, et je n'y serais pas rester plus longtemps. :yuk:

    Beaucoup de français ici sont mariés avec des chinoises "de souche", je veux dire élevée en Chine depuis toujours, et dont la mentalité correspond à peu près à ce que tu espères trouver, pour les bases... ou qui du moins sont tout à fait "open" pour apprendre un autre mode de vie, et elles n'attendent que toi pour le leur faire découvrir.

    D'autres te diront que c'est peine perdu, c'est trop chiant trop compliqué, lâche l'affaire. Les écoute pas. Même si c'est vrai que faut du bol.

    Le plus simple : si t'en vois une qui t'interesse, tu mets les idées principales à plat dès le début. Si ça fait la grimace dès le départ, oublie.
    Parfois ça fait pas la grimace mais c'est parce que ce n'est pas capable de concevoir. Là c'est un piège. :p Tu crois que ça va aller et tu t'aperçois un peu tard que non, du tout. ça pour moi c'est le truc le plups flippant. Fait bien attention à bien te faire comprendre.
    Parfois c'est super bon comédien et ça fait pas la grimace en extérieur en pensant que t'es faible, que t'as de la tune, et qu'elles vont pouvoir faire de toi ce qu'elles veulent.
    ça aussi c'est un piège.
    Parfois vous croyez tout les deux que ça va être possible, pis en fait non. Elle n'y arrivera jamais. Et tu n'arriveras pas non plus à te transformer. C'est la vie.
    Et parfois c'est bon. Généralement ça demande toujours de gros efforts quand même, d'après tout ce que j'ai entendu... et ma propre expérience.

    ça c'était côté amour.

    Pour le reste, ma foi je connais pas 300 chinois. Mais j'ai l'impression que la jeune génération (-20 ans) ressemble vraiment de plus en plus à ce que tu attends. Y a un gouffre entre les -20 ans et la génération qui ont dans les 30 ans.

    Pour les amis, la famille chinoise et tout. C'est tellement varié...
    Tu trouves de tout.
    J'ai déjà côtoyer des familles qui fonctionne en partie comme ça : pas trop de pression sur les enfants, parents démonstratifs en amour avec eux, dans le couple aussi, enfant pas pourri gâté, mari fidèle, grands parents pas chiants, ouverture d'esprit tout azimut. Bon ok, tout ça en même temps c'est très rare, et encore plus ici qu'en Europe. Mais bref rassures toi quand même, y en a.

    En plus pour toi qui a cette double culture, ce double visage, c'est encore beaucoup plus facile de trouver, et de ne pas te faire avoir. Tu vas réussir. :D
     
  18. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Octobre 2007
    Messages:
    656
    Ratings:
    +38 / -0
    e


    Iria, tu as compris que Weitchi recherche une partenaire?!
     
  19. iria

    iria Membre Silver

    Inscrit:
    6 Mars 2010
    Messages:
    162
    Ratings:
    +1 / -0
    Non j'ai pas lu l'autre fil.
    j'avais compris qu'il recherchait des partenaires en général (amis, famille, copine). anim_grin
     
  20. bearnaise

    bearnaise Membre Silver

    Inscrit:
    27 Mars 2010
    Messages:
    168
    Localité:
    Sud-ouest
    Ratings:
    +22 / -3
    Lafoy, ce dont tu parles n'est que l'aspect matériel, celui-ci n’a jamais été la source de ma déception. Je suis contente de voir que la condition de vie des Chinois ne cesse pas de s’améliorer depuis 30 ans. Mais le contraste entre le côté matériel et le côté spirituel s’accroit aussi. Je ne pense pas que je suis utopiste, car je comprends tout à fait que l’on ne peut parler d’altruisme qu’à partir du moment où il y a suffisamment de riz dans le bol posé devant soi. Auparavant les Chinois se battaient pour survivre et depuis plusieurs décennies pour mieux vivre, mais « mieux » jusqu’à quel niveau ? Avec leur constante comparaison, ils en demandent toujours plus. Ainsi, une des qualités traditionnelle des Chinois, à savoir leur attitude laborieuse, s’est altérée en cupidité. Je critique surtout ceux qui mènent déjà une vie aisée, mais qui restent toujours centrés sur leurs propres intérêts et qui n’ont pas envie d’élargir leur vision.

    Avec l’ouverture économique de la Chine, malgré le slogan gouvernemental : « assimiler la quintessence des cultures occidentales et en débarrasser les déchets afin de mettre en nos qualités valeur et éviter le jeu de nos insuffisances », les échanges internationaux restent très formels. J’ai l’impression que la Chine a perdu plus de qualités que ce qu’elle a absorbées. Pour conserver la tradition, les Chinois mettent l’accent sur leurs coutumes folkloriques. Il est vrai que celles-ci reflètent une sacrée diversité de la culture chinoise et attirent énormément la curiosité des étrangers, mais elles sont la plupart du temps formelles, même superstitieuses. Voyons maintenant ce que les Chinois ont appris de l’étranger : ils boivent du café, achètent des marques occidentales de luxe, jouent au golf, bref, ils sont en train d’adopter toutes sortes de conforts matériels. Finalement, avant même d’ « assimiler la quintessence des cultures occidentales », on a laissé en désuétude celle de notre culture. Ce que les Chinois ont gardé n’est que la face et ce qu’ils ont absorbé n’est aussi que la face. Quelle superficialité ! Quant à l’état avancé des systèmes d’organisation des pays occidentaux, que ce soit dans la politique, l’éducation ou le sport, peu de gens s’y intéresse. Depuis trois mois à Shanghai, jamais quelqu’un a pris l’initiative d’aborder des sujets politiques ou sociaux dans une conversation avec mon mari et (ou) moi.

    Lafoy, d’après ce que tu as écrit, je crois comprendre que si quelqu’un gagne 30 000 Y par mois, n’a pas d’ennui de visa, habite dans une villa d’un quartier fermé, il devra faire l’éloge de Shanghai et y voit tout en rose ! Idem pour les Chinois fortunés, doivent-ils exalter cette Chine sans contester ses vices ? Si c’était le cas, la Chine serait sans avenir.

    Concernant ton exemple, je trouve, contrairement à ton avis, que ceux qui ont eu le courage de quitter leur pays d’origine pour tenter leur chance dans ce nouvel eldorado méritent plus d’admiration que de mépris quel que soit le résultat. Tout le monde n’ose pas tout quitter pour une nouvelle vie, tout le monde ne peut pas vivre pendant trois mois « sans une thune, avec des visas à la con, ou a 4000 Y par mois » dans un pays qui lui est complètement étranger. Au moment de leur retour, même s’ils n’ont pas réussi à faire fortune, ils ont au moins acquis des expériences professionnelles internationales et cohabité avec des gens d’une autre culture. Seulement avec cette richesse non matérielle, ils pourraient rentrer dans leur pays la tète haute. Je ne crois pas non plus de tels explorateurs pourraient « décrire l’enfer Chinois à grand renfort d’exagérations » comme ce que tu dis.
     
    #60 bearnaise, 8 Novembre 2010
    Dernière édition: 8 Novembre 2010

Partager cette page