ByebyeChine

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
19 540
11 651
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
C'est une bonne chose que la France veuille retourner en Afrique. Mais comment va - t - il le faire? Qu'est - ce qu'il va faire? Il faut que les gens réfléchissent.
Si la France revient en Afrique en tant qu'ancienne puissance coloniale, je pense qu'elle échouera à nouveau.
Par rapport à l'approche chinoise en Afrique, les Français ne seront pas bienvenus par des pays et des peuples africains.
Quand on ne sait pas de quoi on cause , il vaut mieux s'abstenir ...

«Qu'il retourne en Afrique» : incident de séance à l'Assemblée, entre procès en «racisme» et accusations de «manipulation»

Extrait : Les rédacteurs des débats de l'Assemblée nationale ont tranché. Jeudi 3 novembre, la séance a été brusquement interrompue en fin d'après-midi tandis que le député LFI-Nupes Carlos Martens Bilongo interpellait le gouvernement à propos d'un bateau transportant des migrants en Méditerranée. Avant d'être coupé par l'intervention d'un élu RN, Grégoire de Fournas, suspecté d'avoir visé son collègue en raison de la couleur de sa peau.

1667699087098.png
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
19 540
11 651
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
C'est pourquoi il n'y a pas d'"alliance Chine-Russie". by Anatol Lieven /Anatol Lieven is Director of the Eurasia Program at the Quincy Institute for Responsible Statecraft. He was formerly a professor at Georgetown University in Qatar and in the War Studies Department of King’s College London. He is a member of the advisory committee of the South Asia Department of the British Foreign and Commonwealth Office. He holds a BA and PhD from Cambridge University in England.

1667655225164.png
Le chancelier allemand Olaf Scholz rencontre le président chinois Xi Jinping à Pékin, en Chine, le 4 novembre 2022. Kay Nietfeld/Pool via REUTERS
5 novembre 2022

Le dirigeant allemand Olaf Scholz est critiqué pour son voyage à Pékin, mais comme d'habitude, ses détracteurs simplifient à l'extrême une situation géopolitique complexe.

Extrait choisi : La critique de la visite de Scholz en Chine a été renforcée par sa récente décision d'autoriser COSCO, une société de transport maritime chinoise, à acquérir une participation de 25 % dans un terminal portuaire à Hambourg, malgré la forte opposition de Washington et de ses propres partenaires de coalition. La décision de M. Scholz était sans doute due en partie à un désir d'aider la ville de Hambourg, dont il a été le maire.

La participation chinoise a toutefois été réduite par rapport à la part initiale de 35 %, et la participation à un terminal ne permettra pas à la Chine de contrôler les docks de Hambourg. Si l'on interdit à la Chine d'acquérir une part, même minoritaire, dans les projets d'infrastructure européens, l'Europe sera alors bien engagée sur la voie du découplage économique avec la Chine.
En outre, si l'Allemagne s'inquiète sérieusement des pratiques commerciales déloyales et du vol de la propriété intellectuelle par la Chine, il existe un fort élément de réciprocité. BASF, l'entreprise chimique allemande, construit sa troisième plus grande usine en Chine. BMW crée une nouvelle entreprise en Chine - dans les deux cas, il s'agit d'une entreprise entièrement allemande.

Toutefois, Scholz pense avant tout au préjudice qu'un tel découplage causerait à l'économie allemande et aux syndicats industriels qui constituent toujours une partie essentielle de la base du parti social-démocrate. M. Scholz était accompagné à Pékin par les dirigeants des plus grandes entreprises industrielles allemandes, et l'industrie allemande a fortement soutenu sa visite.


À l'instar de sa collègue démocrate-chrétienne et prédécesseur, la chancelière Angela Merkel, M. Scholz est clairement déterminé à protéger la base industrielle de haute technologie de l'Allemagne, ce à quoi les Verts et les libéraux semblent étrangement indifférents. Le désir de Scholz de conserver les marchés de l'Allemagne en Chine a été encore accru par le risque de grands dommages pour l'industrie allemande en raison de la réduction des approvisionnements en gaz russe.

Depuis 2016, la Chine est le premier partenaire commercial de l'Allemagne, avec 242 milliards de dollars d'échanges en 2021, soit une augmentation de 15 % par rapport à l'année précédente. Les exportations allemandes se situent très majoritairement dans les domaines des produits manufacturés sophistiqués et à forte valeur ajoutée : les véhicules, les machines et les équipements électroniques représentent plus des trois quarts du total. Le marché chinois est particulièrement important pour les constructeurs automobiles allemands, puisqu'il représente 40 % des ventes mondiales de Volkswagen depuis le début de l'année. L'accès au marché chinois des véhicules électriques, en forte croissance, est considéré comme d'une importance capitale pour cette branche de l'industrie allemande.

Comme nous l'avons déjà noté dans Responsible Statecraft, les implications d'un déclin rapide et brutal de l'industrie allemande iraient bien au-delà de l'aspect économique. Il en résulterait presque certainement une poussée du soutien aux partis radicaux de droite et de gauche, menaçant la viabilité de la démocratie allemande.

C'est un danger auquel l'establishment américain devrait accorder beaucoup plus d'attention. En effet, malgré des tentatives sporadiques de manipulation politique, la menace extérieure que font peser la Russie et la Chine sur la démocratie occidentale est en fait minime, et a encore diminué ces derniers mois. La combinaison de brutalité, de démoralisation et d'incompétence de l'armée russe en Ukraine n'est guère une publicité pour le système russe.

La répression croissante du régime de Poutine à l'intérieur du pays et le retour croissant de la Chine de l'autoritarisme au totalitarisme ne sont pas non plus très attrayants. Les causes de la polarisation politique et du déclin de la démocratie en Occident sont essentiellement intérieures et ne peuvent pas être traitées sérieusement par une confrontation avec la Russie et la Chine.

Dans la mesure où l'administration Biden prétend que la défense de la démocratie dans le monde est au cœur de sa stratégie de sécurité nationale, elle devrait se préoccuper du bien-être économique de ses principaux alliés au moins autant que de la confrontation avec la Chine - peut-être même davantage.


Le reste de l'analyse concerne des problemes geopolitiques , mais au niveau de l' extrait joint cela rejoint mon point de vu exprime precedemment , sans pour autant me qualifier d' etre un expert ou un analyste , et ce bien loin de la ...
 
Dernière édition:

Malyn

Dieu suprême
23 Juil 2010
2 943
1 275
168
Canton
Pour le drapeau européen, il n’est pas toujours présent.

Cela doit dependre du type de visite : d’état ou officielle.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
19 540
11 651
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Pour le drapeau européen, il n’est pas toujours présent.
Bonjour Malyn
Oui j' ai modifie l'article avant ton intervention mais cela depend effectivement des circonstances , de toutes facons le president Macron ne va pas tarder de debarquer en Chine ( bruits de couloirs a Beijing ) pour promouvoir nos sacs a mains , vins et fromages et autres bimbeloteries , * apres si on prend en compte Airbus qui est un consortium Europeen et dont j'apprecierai de connaitre de connaitre ce qui tombe reellement dans les caisses de l'etat francais et les caisses de Airbus France , le bilan est maigre d'ou mon dessin humoristique caustique ... :hum:


1667704577405.png1667705730320.png1667704729063.png

Les exportations françaises vers la Chine ont fortement augmenté en 2021 : +37,3 % à 24,1 Md€ selon les douanes françaises.

Ce bond s’explique par :

(i)
un effet de base important : nos exportations avaient chuté de 16,3 % en 2020 ;

(ii) * une légère reprise des ventes aéronautiques, de loin le premier poste des exportations françaises en Chine (plus d’un tiers des exportations pré-covid) : en 2021, elles atteignent 4,5 Md€, à comparer à 2,7 Md€ en 2020, mais restent bien inférieures à leur niveau record de 2019 (7,4 Md€). L’an dernier, Airbus a livré 142 appareils à des clients chinois (contre 99 en 2020, +30 %), dont 130 appareils de la famille A320 (issus des usines de Tianjin, Hambourg et Toulouse) et douze A350. La Chine représente ainsi en 2021 près d’un quart des livraisons du groupe dans le monde (661 appareils).

(iii) des exportations de produits de luxe qui ont doublé par rapport à 2019. Les ventes de spiritueux ont bondi en 2021 (+75,0 % à 750 M€), tout comme celles de vin (+34,0 % à 558 M€) ; la France retrouve ainsi sa place de premier fournisseur de vin, en partie du fait des sanctions commerciales à l’encontre des producteurs australiens. Dans un contexte où les touristes chinois ne peuvent plus voyager en France, les exportations françaises des autres produits de luxe ont fortement augmenté : les ventes de maroquinerie ont ainsi atteint 2,3 Md€ (soit près de cinq fois le niveau de 2019). Ces meilleures performances à l’export ne compensent cependant pas les dépenses que réalisaient les touristes chinois sur le territoire français (3,4 Md€ au total en 2019).

 
Dernière édition:

guillaumeenchine

Mahu en Chine
09 Sept 2019
6 726
593
163
47
Pauvre Allemagne. Dependante de la Russie pour ses approvisionements energetiques, dependante de la Chine pour ses exportations, dependante des US pour sa defense... Ce qui explique les contorsions de leur representant de commerce numero 1 (Scholtz). Quand un pays est a ce point dependant des autres, on ne peut pas vraiment parler de politique puisque l'avenir de l'Allemagne se decide a Moscou, Pekin, et Washington.
 
Dernière édition:

chwpaul

Alpha & Oméga
20 Juil 2009
3 247
921
173
Pauvre Allemagne. Dependante de la Russie pour ses approvisionements energetiques, dependante de la Chine pour ses exportations, dependante des US pour sa defense... Je me demande encore comment Scholtz arrive a s'y retrouver...
La France n'est-elle pas dans la même cas?
Avez-vous une meilleure alternative? Techniquement, économiquement, géographiquement?
Cette coopération, c'est un choix naturel. Pourquoi devez - vous déformer et diviser artificiellement cette relation qui est conforme aux lois de la nature?
 
Dernière édition:

guillaumeenchine

Mahu en Chine
09 Sept 2019
6 726
593
163
47
La France n'est-elle pas dans la même cas?
Avez-vous une meilleure alternative? Techniquement, économiquement, géographiquement?

Techniquement, la France est le troisisieme exportateur d'armes au monde. Donc de ce cote la ca va. Economiquement, on est nettement moins expose que l'Allemagne et la Chine. Il me semble avoir lu par exemple que la Chine est loin d'etre auto-suffisante sur le plan alimentaire. Geographiquement, on et pas mal non plus. Moscou est loin et on a acces a quasiment toutes les mers du monde via nos DOM-TOM. Pas comme la Chine qui est enclavee par la Coree, le Japon, Taiwan, Les Philipines, Singapour, et autres.
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
11 183
4 621
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Pauvre Allemagne. Dependante de la Russie pour ses approvisionements energetiques, dependante de la Chine pour ses exportations, dependante des US pour sa defense... Ce qui explique les contorsions de leur representant de commerce numero 1 (Scholtz). Quand un pays est a ce point dependant des autres, on ne peut pas vraiment parler de politique puisque l'avenir de l'Allemagne se decide a Moscou, Pekin, et Washington.

Ce que l'Allemagne paye par dessus tout c'est son abandon du nucléaire mais la France allait elle meme réduire la part du nucléaire à 50%... influencée par les même soit disant écolos...

Pour autant Bercy table sur un déficit de 156 milliards cette année et de 154 milliards en 2023

L'Allemagne est proche des 0 et la Chine est en excèdent record de 907 milliards.

Du coup que la France soit le 3e exportateur d'armes au monde pèse bien peu dans la balance...

 

guillaumeenchine

Mahu en Chine
09 Sept 2019
6 726
593
163
47
Pour autant Bercy table sur un déficit de 156 milliards cette année et de 154 milliards en 2023

Ca m'etonne pas. On est gouverne par des epiciers a la p'tite semaine. Aucune vision along terme. On fait des economies de bout de chandelles pour economiser trois sous qui nous en coute 3 milliards au final. Exemple des masques.

Donc on ripoline comme on peut en puisant dans les caisses. Un cheque par ci, un cheque par la. Autant aller au RU directement au lieu de tourner autour du pot ;)
 

chwpaul

Alpha & Oméga
20 Juil 2009
3 247
921
173
Ca m'etonne pas. On est gouverne par des epiciers a la p'tite semaine. Aucune vision along terme. On fait des economies de bout de chandelles pour economiser trois sous qui nous en coute 3 milliards au final. Exemple des masques.

Donc on ripoline comme on peut en puisant dans les caisses. Un cheque par ci, un cheque par la. Autant aller au RU directement au lieu de tourner autour du pot ;)
L'économie européenne est - elle confrontée à des difficultés?
Si oui, que pouvons-nous faire pour sortir de cette situation et éviter une récession prolongée?
Les gens peuvent - ils vraiment freiner le développement de la Chine?
Ces questions demande une analyse profonde de la part des politiciens et des citoyens européens (y compris ceux de gauche, de droite, du neutre, des forces pro-Chine et anti-Chine...).
Parce que si des mesures incorrectes sont prises, non seulement les pays européens ne seront pas en mesure de affaiblir et contenir la Chine, mais leurs propres pays et peuples en souffriront. En outre, ils seront pris dans un grave recul du développement. La région européenne pourrait devenir de nouveaus pays du tiers monde.
Ce n'est pas une plaisanterie, car si les gens analysent rationnellement, ils découvriront qu'en réalité, les pays européens ne sont pas en mesure de produire quoi que ce soit avec un avantage absolu, y compris la haute technologie, les infrastructures, les industries traditionnelles, etc., qui sont moins puissantes maintenant et peuvent être remplacées.
Ce sont des risques. S'ils se découplent encore économiquement de la Chine, qui est actuellement le seul pays à pouvoir sauver ses problèmes économiques, alors Je n'ai aucune raison de ne pas croire ces politiciens européens sont vraiment “intelligents”, vraiment “élitistes”. :grin: 😁
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
11 183
4 621
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com

rincevent

Membre Silver
22 Août 2021
417
99
53
37
Bye bye World of Warcraft.


Blizzard c'est fâcher avec netease ( son publisher officiel et obligatoire pour la Chine) et le gouvernement, donc il n'y a pas que wow qui va sauter, c'est la quasi totalité de battlenet qui est foutue.

La purge continue doucement mais sûrement, on ce demande tous si Steam va encore tenir longtemps, le jour où ça tombe ce sera un pas de plus vers l'isolation.