1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Article du monde.fr : "Quand on est caissière avec un bac +5, on apprend l'humilité !

Discussion dans 'Bienvenue sur BonjourShanghai' créé par franck-uriel10, 21 Juin 2013.

  1. franck-uriel10

    franck-uriel10 Apprenti

    Inscrit:
    5 Avril 2013
    Messages:
    13
    Ratings:
    +0 / -0
  2. monsieur pumbelton

    monsieur pumbelton Membre Silver

    Inscrit:
    29 Juillet 2010
    Messages:
    131
    Ratings:
    +5 / -0
    Puis je juste faire part d'une chose

    J'aime toujours entendre la rengaine: j'ai un Bac+ X ( mettre le plus garnd chiffre a la place du X) et je suis pas jugé à ma valeur

    Je ne remet pas en cause le fait qu'etre jeune et diplomé peut etre compliqué

    MAIS

    J'ai 29 ans aussi et l'environnement on m'a toujours dit qu'à part des formation trés pratique ( donc pas bac+5) c'était bouché! donc aprés dire que tout le monde disait que c'était l'avenir : NON
    Certaines personnes le disait peut etre , mais j 'ai toujours aussi entendu des gens dire le contraire

    Alors on ne le répéte jamais assez mais le travail c'est le travail , si tu veux réver à etre sauveur de l'univers , c'est bien mais si il n'y a pa sde job a la sortie...
    Il faut choisir des formation professionalisante, on ne peut pas tous bosser dans la pub , dans les cosmetique ou à sauver l'univers.

    Si tu fait un Bac+5 en ( pele mele ): communication , psycho , art plastique, histoire de l'art , anglais ( pas le capes hein mais un bac+5 LEA), provencal, breton, environnement, manageur d'artiste etc... OUI il y a un risque que tu galere.

    Valable aussi pour une Bleury sur bré business school

    Mes Amitiés

    Mr P
     
  3. franck-uriel10

    franck-uriel10 Apprenti

    Inscrit:
    5 Avril 2013
    Messages:
    13
    Ratings:
    +0 / -0
    Comme l'adage le dit , "Il n'y a pas de sot métier"

    Perso , je me suis juste dit que ces personnes essaient juste de trouver un coupable à leur "sous-évaluation"

    et que s'ils sont dans cette situation ce n'est que parce qu'ils n'ont pas en quelque sorte oser entreprendre et voler de leurs propres ailes .

    Je vois mal quelqu'un avoir un master et un MBA se résigner à travailler dans un call center , enfin je dis sa je dis rien ;)
     
  4. Maraudeur

    Maraudeur Apprenti

    Inscrit:
    28 Février 2013
    Messages:
    23
    Ratings:
    +0 / -0
    +1
    D'accord avec franck-uriel10.
    Mais je dis ca je dis rien :D
     
  5. TonyTruant

    TonyTruant Membre Bronze

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    216
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 / -0
    Je pense que malheureusement, tous le monde est en décalage:

    _les employeurs ne trouvent pas les profils qu'ils recherchent: trop/pas qualifié, pas assez d'expérience. Malgré la crise il y a tout de même des secteurs qui embauchent mais ils ont du mal à recruter.

    _les étudiants font souvent des formations sans réfléchir au métier qu'ils feront: malheureusement étudier ce qui nous passionne n'est pas tjs la voie royale vers l'emploi et comme le dit Sarah "J'ai choisi une spécialisation qui me passionne mais me rapportera peu : l'égalité des chances."C'est sûrement très intéressant et elle a sûrement été pleinement épanouie durant ses études mais malheureusement sur le plan professionnel c'est le néant.

    Il y a donc un gros malentendu des étudiants et ça je pense que c'est à cause des parents. L'idée que des études supérieurs débouchaient forcément vers un emploi. Il y a un certain attentisme à la fin des études, de la part des parents, des étudiants et pour eux c'est forcément la faute des employeurs et de pôle emploi. "J'ai fait des études, maintenant j'ai droit à un travail lié à ces études". Si pôle emploi pouvait aider à trouver un emploi ça se saurait. Eux ils sont là pour vérifier ou (mal) conseiller que la personne est à la recherche d'un emploi.

    Il n'y a pas 50 solutions quand on se retrouve dans la même situations que ces jeunes: on peut se réorienter, on peut continuer dans la même voie jusqu'à devenir ultraspécialisé (plutôt risqué mais ça peut être payant) et on peut aussi bouger un peu, des fois ne serait ce que de sa région d'origine : nombre de jeunes diplômés sont à un degré zéro de la mobilité, ça n'arrange pas les choses.
     
  6. MandaRhum

    MandaRhum Dieu souverain

    Inscrit:
    15 Septembre 2012
    Messages:
    2 643
    Localité:
    地中海
    Ratings:
    +2 107 / -16
    Et j'espère que les jeunes français continueront sur cette voie. Parce qu'étudier en fonction des débouchés professionnels, pour moi, ça dénote vraiment une mentalité de veau.
     
  7. larquen

    larquen Dieu suprême

    Inscrit:
    12 Décembre 2007
    Messages:
    2 583
    Localité:
    Suzhou Wangtayuan
    Ratings:
    +1 105 / -4
    j'allais me pendre après avoir lu cet article et me suis souvenu avoir vu ceci il y a quelques jours : http://www.ouest-france.fr/actu/act...retagne_40825-2199042------22093-aud_actu.Htm
    Je comprends (un peu) la réaction de Manda Rhum, mais force est de reconnaître que la majorité des jeunes étudient dans l'espoir de trouver un taf (JEJE stats vous fournira les chiffres précis plus tard), plus que pour la seule envie de découverte, d'apprendre, d'épanouissement. Il est aussi à souhaiter pour le bien de l'économie française que les entreprises puissent pourvoir leurs postes vacants pour se développer, non ? Quant à savoir s'il vaut mieux être un veau avec le ventre plein, ou épanoui et le ventre vide, c'est une question à laquelle je ne sais pas répondre :)
    Et pour revenir à la question du PO: en Chine, quand la situation de la famille le permet, c'est comme en France, aller à la fac est la priorité et faire un boulot manuel en ayant un diplôme universitaire c'est la lose...
    diplômés d'université en Chine (2013) : http://fr.cntv.cn/program/journal/20130520/101591.shtml
    diplômés d'écoles professionnelles (2012) : http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7888006.html
    Les jeunes diplômés chinois en butte au chômage (2003) : http://perspectiveschinoises.revues.org/201
    Pour pouvoir comparer jusqu'au bout, il faut aussi prendre en compte le rôle social du jeune diplômé en France et en Chine. En Chine, on attend plus (qu'en France) du jeune de 25 ans (homme ou femme) qu'il fonde une famille ou commence les préparatifs (mettre de l'argent de côté pour le mariage, l'achat d'un appart, d'une voiture...). Autre différence, l'impact du Hukou sur la mobilité pro. Bref, c'est pas plus simple en Chine qu'en France...
     

Partager cette page