1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Vu de Hong Kong, l'altruisme, ça paie ...

Discussion dans 'Bienvenue sur Hong Kong' créé par Orang Malang, 8 Octobre 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
  2. mars2012hk

    mars2012hk Ange

    Inscrit:
    24 Septembre 2013
    Messages:
    913
    Localité:
    香港/mer
    Ratings:
    +511 / -12
    C'est le modèle anglo-saxon: on laisse les gens s'enrichir mais on s'attend à ce qu'ils redistribuent... et ils le font. Tous les gens autour de moi donnent de leur temps et/ou de leur argent pour des oeuvres sociales. La société valorise la richesse, pas les sans-cœur et la solidarité existe au plus proche des gens et des besoins. J'ai l'impression que ce n'est pas vraiment comme cela en Chine, où les nouveaux riches capturent beaucoup le capital mais ne le redistribuent pas vraiment. Je me trompe? Est-ce parce que le gouvernement ne veut pas de "concurrence" sur le domaine du social?

    Cela dit je trouve le ton de l'article exécrable: "au delà des belles intentions, c'est la dotation annuelle qui a frappé les esprits"... Je trouve ça déplorable. Un groupe de gens décident de donner une somme importante pour une cause sociale, et tout ce qu'ils trouvent à commenter c'est entacher l'initiative en prétendant que c'est juste une histoire de pognon?

    Hong Kong est notoirement mal équipée pour gérer la redistribution caritative des masses de pognon qu'elle a accumulé depuis 30 ans. C'est un sujet récurrent dans la presse que le HK Jockey Club (le PMU local, un des top contribuables de la ville, qui est à but non-lucratif) est le plus gros redistributeur mais est à des années-lumières d'un Prince's trust anglais ou d'une Bill & Melinda Gates foundation en terme de maturité dans sa capacité à financer et orchestrer une oeuvre sociale qui aille au delà de "j'offre un minibus par-ci, je sponsorise un espace culturel par là...". Le fait qu'on commence à voir des événements internationaux où des prix de taille correcte sont attribués est une excellente chose.
     
    • Informatif Informatif x 2
    #2 mars2012hk, 8 Octobre 2016
    Dernière édition: 8 Octobre 2016

Partager cette page