1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Vietnam F**k China FC

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par C-E, 21 Janvier 2013.

  1. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Un article très distrayant du Quotidien du peuple !

    Premier extrait, qui va vous donner envie de lire l'article en entier :
    « FC », signifie football club, mais qu'on peut aussi traduire par « va te faire foutre » (Fuck China, ou « j'emmerde la Chine ») pour faire court.

    ------------

    Que le Vietnam cesse ses pitreries vexatoires en Mer de Chine Méridionale !

    ( le Quotidien du Peuple en ligne ) 25.12.2012 à 17h17



    Reuters a récemment rapporté qu'un groupe de Vietnamiens malveillants a créé un club de football anti-Chine appelé « NO U FC ». « NO » comme chacun le sait, signifie « non » en anglais, le « U » fait allusion à la ligne dite « en 9 traits » que la Chine soutient en Mer de Chine Méridionale (également connu sous le nom U-line), et « FC », à la fois pour football club, mais qu'on peut aussi traduire par « va te faire foutre » (Fuck China, ou « j'emmerde la Chine ») pour faire court. Il se dit que cette équipe de 120 personnes joue deux fois par semaine. Les joueurs portent des maillots ornés d'un « U » barré imprimé sur le devant et le dos avec une mention en vietnamien « archipel Hoang Sa » (Iles Paracel ou Xisha en chinois). Les joueurs fêtent les buts marqués en criant des slogans anti-chinois, et leurs fans brandissent des bannières où sont écrits des slogans anti-chinois. Et c'est ainsi qu'un jeu de ballon ordinaire s'est transformé en bouffonnerie anti-chinoise.

    Au moins peut-on dire que cette partie des actions vietnamiennes anti-chinoises ne manque pas d'imagination... Cette situation découle de l'hystérie anti-chinoise actuelle dans ce pays. Rien que cette année, les Vietnamiens se sont engagés dans la lutte contre souveraineté de la Chine sur les Iles Nanhai par le biais d'une kyrielle de petites manœuvres. Par exemple, l'armée de l'air vietnamienne a envoyé des avions survoler les îles chinoises de Nansha pour conduire une soi-disant « enquête », un moine y a été envoyé pour construire un temple sur ces îles -pourtant chinoises, sur l'Ile Nanwei même a été installé au sol un énorme drapeau vietnamien fait de carreaux de poterie, à l'intérieur du Vietnam, des noms de lieux liés avec la Chine ont été modifiés, et des restrictions ont été imposées sur la diffusion de séries télévisées chinoises... mais cette fois, utiliser le sport pour s'opposer à la Chine fait vraiment preuve d'un grand esprit d'inventivité. Le sport en lui-même est une activité noble qui a pour but de répandre la paix et l'amitié. Mais, au Vietnam, certaines personnes malhonnêtes ont souillé ce bel esprit, et exercent leurs activités anti-chinoises dans le but d'attiser la haine du peuple chinois dans le cœur du peuple vietnamien, pour inciter l'opinion publique du Vietnam à encourager les empiétements en Mer de Chine Méridionale. Il faut bien reconnaître aussi que les autorités vietnamiennes elles-mêmes participent aux activités de ces personnes en tentant de violer la souveraineté de la Chine dans cette zone. L'Assemblée nationale vietnamienne n'a-t-elle pas voté cette année « la loi vietnamienne sur la mer », qui inclut les îles Xisha et Nansha dans la soi-disant « souveraineté » et « compétence » du Vietnam, exposant clairement à la face du monde la volonté de ce pays de violer la souveraineté de la Chine en Mer de Chine méridionale, et son ambition de mettre la main sur les riches ressources de cette zone ? Ces actions perverses ont naturellement rencontré de vives protestations et une opposition résolue de la part du Gouvernement chinois.
     
    #1 C-E, 21 Janvier 2013
    Dernière édition: 21 Janvier 2013
  2. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    C'est aussi parce qu'il souhaite avaler la zone de la Mer de Chine Méridionale que le Vietnam hait particulièrement la Ligne en U, qui y marque clairement la souveraineté de la Chine. Partout, le Vietnam cherche à s'opposer et à discréditer la Chine. Il n'y a pas si longtemps, la Chine a édité un nouveau passeport où figure le territoire de la Chine, y compris la fameuse « Ligne en 9 Traits » de la Mer de Chine méridionale. Rien de plus normal. Mais le Ministère des Affaires Etrangères vietnamien a protesté de façon hautaine. Et, de plus, le Vietnam a connu une éclosion de manifestations anti-chinoises. Le 19 décembre, une société de jeux vietnamienne a ainsi retiré un jeu en ligne produit par une société chinoise, tout simplement parce que le jeu représente une carte de la Chine avec la Ligne en U. (c'est vrai que la Chine ne pratique pas ce genre de choses... ha ha ha)

    Tous ceux qui connaissent un peu l'histoire savent que la « Ligne en 9 Traits » de la Mer de Chine Méridionale comptait à l'origine 11 traits : le Gouvernement de la République de Chine, dans les années 1930 et 1940, l'a comptée et cartographiée, en obtenant la reconnaissance par tous les pays et gouvernements légitimes du monde, et indiquant clairement que la ligne en onze points en Mer de Chine Méridionale appartenait à la Chine. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le Japon a occupé la Mer de Chine Méridionale, mais après la fin de la Seconde Guerre mondiale, conformément à la Convention de Potsdam, la Mer de Chine Méridionale, Taiwan et de nombreux autres territoires ont été rendus à la Chine, prouvant une fois de plus que la Chine possédait une souveraineté incontestable sur la Mer de Chine Méridionale. Dans les années 1960 et 1970, afin d'aider le gouvernement vietnamien à lutter efficacement contre l'impérialisme, la Chine a autorisé le Vietnam à construire des stations radar et d'autres équipements militaires dans le territoire de la Mer de Chine Méridionale, faisant de la ligne en 11 segments la fameuse « Ligne en 9 Traits » que nous connaissons aujourd'hui en Mer de Chine Méridionale.
     
  3. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Mais aujourd'hui, le Vietnam, qui, non content de ne plus se souvenir de l'aide et du soutien de la Chine à cette époque difficile pour lui, et qui fait un problème de la « Ligne en 9 Traits », n'est-il pas le méchant de l'histoire ? ! Pour quelques petits intérêts économiques, il trahit et cherche même à arracher une partie du territoire d'un autre pays. Ce pays possède-t-il encore la moindre dignité nationale, peut-il aussi être respecté par les autres sur la scène internationale ?

    Aujourd'hui, le Vietnam, afin de parvenir à ses objectifs, et même pour faire la distinction entre amis et ennemis, en est arrivé à compter sur la protection des Etats-Unis eux-mêmes. Mais les Vietnamiens ont-ils oublié que, il y a quarante ans, les avions américains ont bombardé la capitale vietnamienne, Hanoi, pendant 12 jours, de jour comme de nuit, déversant deux millions de tonnes de bombes sur la ville ? A cette époque, les États-Unis, se préoccupaient-ils de la sécurité, de la vie et de la mort du peuple vietnamien? Aujourd'hui, les États-Unis mettent le Vietnam à contribution, mais que personne ne se trompe, le Vietnam n'est pour eux que du menu fretin dans la région Asie-Pacifique, un pion sur l'échiquier stratégique dans la région pour servir de tête de pont anti-chinoise.

    Pourtant, le Vietnam est un pays socialiste, son idéologie est similaire à celle de la Chine. Les deux pays sont voisins et amis, ils ont longtemps maintenu des échanges amicaux et une coopération mutuellement bénéfique. La Chine est le premier partenaire économique et commercial du Vietnam. Et le Vietnam, dans les domaines de l'économie, du commerce et du tourisme, affiche une grande dépendance à l'égard de la Chine. Si le Vietnam voit dans la Chine un ennemi, seul le Vietnam en sortira perdant. Aussi, quand on considère la situation globale concernant le maintien de l'amitié traditionnelle et la coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et le Vietnam, on ne saurait trop conseiller au Vietnam de mettre fin à ces actions vexatoires.

    Auteur : Ren Yaqiu
    :foot:
     

Partager cette page