1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

urbanisation: les habitants premières victimes quels que soit le pays

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par chinconnexion, 24 Décembre 2013.

  1. chinconnexion

    chinconnexion Membre Bronze

    Inscrit:
    14 Novembre 2013
    Messages:
    193
    Ratings:
    +83 / -0
    D'aucun nous reproche de diaboliser la Chine dans bien des domaines. Je me suis posé la question de savoir si l'urbanisation s'était fait dans des conditions aussi dramatiques dans notre pays en France, qu'en Chine ? Une comparaison pas toujours aisée à réaliser, même si au final, les gens sont arrachés à leur terre, cela se fait de façon bien plus violente en Chine. A vous de juger.

    http://www.rts.ch/video/emissions/mise-au-point/4609793-urbanisation-a-marche-forcee-en-chine.html
    [​IMG]

    http://glisseavecplaisir.blogspot.com/2012/08/histoire-du-vieux-village-de-tignes.html
    http://tignes.reseaudescommunes.fr/fr/information/29441/le-barrage-tignes-semper-vivens
    [​IMG]

    [​IMG]
    enfant cette vision du village sous les eaux était cauchemardesque
     

    Fichiers attachés:

  2. Invité6

    Invité6 Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Oui, le progrès et l'urbanisation en Chine, c'est le Mal. Je propose que tous les chinois vivent à la campagne, ou mieux dans des grottes, afin de préserver leurs traditions et l'environnement. Ou on pourrait envisager d'utiliser nos villages français désertés pour loger de pauvres chinois expropriés par le méchant gouvernement sans cœur.

    Plus sérieusement, bien sûr qu'il y a des abus, mais l'urbanisation est un mal nécessaire de la modernité. Ça rejoint un peu le problème de l'uniformisation des cultures et de la difficulté de préserver les modes de vie traditionnels. On ne peut pas vouloir apporter le progrès et la civilisation à un peuple tout en lui refusant de vouloir les mêmes conditions de vie que les autres.

    Dans plusieurs cas de "maisons-clous" (dont le reportage évoque l'existence), les propriétaires poussés par l’appât du gain refusent une compensation pourtant déjà généreuse et s'accrochent jusqu'au bout en espérant pouvoir en tirer plus. C'est un des travers des journalistes occidentaux que de considérer que si un Chinois a un différend avec une quelconque représentation de l'autorité, il est forcément opprimé et spolié des droits les plus élémentaires (qui font l'orgueil de la nation française et qui sont cependant bafoués quotidiennement par les Français, leurs institutions et leurs représentants). Il existe aussi des avares, des teigneux, des entêtés, et des crétins.

    Ce qui m'agace le plus, c'est cette volonté d'absolument vouloir chercher le ver, et d'ignorer le beau fruit qui pousse et les efforts du cultivateur pour assurer son développement.
    Le traitement de la Chine par les médias occidentaux ressemble au traitement réservé aux puissances occidentales par les services d'informations nord-coréens.
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page